/mdt/ - Problèmes sociaux exprimés en France

Problèmes sociaux exprimés en France (99 Réponses)

1 .

L'état de l'accueil dans la restauration est alarmant. Trop souvent, le serveur demande si vous souhaitez manger, comme si vous veniez pour faire du sport. Conditionné par le salariat, il insiste en s'enquiérant du nombre de couverts, et bien qu'Anon puisse apprécier de manger à mains nues afin de déconstruire un modèle social, la question n'en reste pas moins une preuve de son aliénation (qui du reste peut aussi se trouver chez le client qui demande, par exemple, si le poisson est frais, alors que bien évidemment il ne l'est pas puisque Monsanto et autres globalistes s'assurent que ce que nous mangeons ne soit jamais frais mais les politiques de haut chômage font que le serveur, terrifié, n'osera jamais le dire).
Les rapports sociaux sont complètement déréglés. L'amitié entre hommes et femmes est-elle possible quand vous arrivez chez une amie un varandredi et qu'elle ouvre la porte en déclarant “ah c'est toi ?” alors qu'il est évident que, dans notre contexte de patriarcat et de micro-agression auxquelles les femmes (et transgenres) sont sujettes, elle n'aurait pas ouvert la porte si elle n'avait pas été sûre qu'il s'agissait d'un ami. Et que dire des cadeaux genrés tels les fleurs que l'on lui amène (car nous sommes conditionnés dans nos rôles masculins stéréotypés) et qu'elle se sent obligée de déclarer “oh, des fleurs!”, une redondance vu qu'il est évident que personne ne lui offrira de boulons ou de roues de voitures tant il s'agit d'attributs masculins.
Mais on rentre néanmoins chez elle, et vous entendez dans le salon droit devant le débat politique en cours, et elle vous indique la direction. Il ne vous serait pourtant jamais venu à l'esprit de dormir dans sa chambre (baiser ouk ouk) ou d'aller laver la vaisselle car cela constitue sa part de travail impayé. Le temps de transport en commun (ou, pour les attardés mentaux qui s'acharnent à polluer deux heures dans le trafic parisien) étant ce qu'il est, Anon ne risque pas de refuser l'accès au vin.
Le cercle social peut encore tomber plus bas. Anon se verra demander “ah tu as été invité aussi ?” alors qu'il est évident, au vu de l'état policier de la France Macroniste centriste (donc d'extrême-droite) que de risquer une entrée par effraction finirait probablement en une légère amende ou une balle dans la tête pour les racisés. Dunning-Kruger-de-la-jacquette qui demande si tu as été chez le coiffeur pourrait croire que la calvitie m'atteint déjà puisqu'à 26 ans je suis l'un des plus vieux de l'acri et qu'il ne peut pas comprendre lui-même la bêtise de sa question. Relis Bourdieu. Suis-je encore en vacances ou bien suis-je présent, Sophie-kun? Qu'en penses-tu?
Les normets connaissent l'expression “faites comme chez vous”, mais en cinq minutes ce sera un niveau de Sonic. Et il va falloir arrêter d'en rire, il y a quelques jours a été postée sur la verte une image d'une jeune femme faisant du pain, et un putain d'attardé de jvchien a demandé si elle faisait de grosses miches, connard de ta race de fils de pute, retourne sur loult, les mecs comme toi dans mon quartier on leur éclate les lèvres en sang et on en est fier vu que la fin du monde est proche enculé de ta mère.

2 .

#humourdedroite

3 .

Cool, maintenant je sais à quoi ressemblent les élucubrations d'un ânon malocul fan de Blanche Gardin.

4 .

J'ai connu des chaînes de Markov avec une meilleure syntaxe, quoi que tu essaies de dire.

5 .

Ptdr j'upvote ce thread, je like, RT et je mets des reacts :LMFAO: :xptdr: :rofl:

6 .



_________________
< qUoI lA bAiSe ! >
-----------------
\
\ (_)
\ ^__^ / \
(oo)\_____/_\ \
(__)\ ânon ) /
||----w ((
|| ||>>


7 .

Suis-je encore en vacances ou bien suis-je présent, Sophie-kun? Qu'en penses-tu?
J'en pense que tu peux être en vacances et présent à la fois.

8 .

Moi j'aime pas les pauvres. Ils sont sales et généralement plutôt grossiers.
Ce que je ne supporte pas chez les pauvres c'est qu'au lieu d'arrêter d'être pauvre bah ces trous du cul peuvent pas s'empêcher de faire des crédits à la consommation pour s'acheter la dernière merde à la mode ou traîner leurs morveux (merci la CAF) à Disneyland.
Quand tu essayes de faire quelque chose pour le climat, comme mettre une minuscule taxe sur le diesel, ces affreux ne trouvent rien de mieux à foutre que de se donner rendez-vous les samedis avec des gilets fluorescents pour gueuler sous la bonne houlette de l'État.
Bah ouais sale pauvre au pire tu boiras pas 2 bouteille de whisky merdique dans ta boîte à plouc de province le samedi soir. Tu n'achèteras pas le nouvel écran plat qui mesure 3" de plus que l'ancien qui fonctionne bien mais quand même que vont dire les voisins. Tu n'achèteras pas le dernier iphone à ta chieuse qui galère dans son CAP coiffure parce que trop occupée à se faire sauter dans sa R5 pourrie de Toufik BEP vente.
Ils veulent tout faire et posséder comme les riches et ça les rend méchant.
Les pauvres il faudrait les exterminer ça résoudrait bien des problèmes de la guerre à la disparition des ours polaire.

9 .

Vous réalisez que l'OP est simplement le texte d'un sketch de Bigard réécrit avec les clichés d'Anon à fins de parodie, n'est-ce pas ?

Démonstration réussie : gardez le fond d'un sketch de Bigard, changez la forme avec les poncifs qui font bander Anon, et regardez toute l'acri y répondre plein de sérieux.

Conclusion : Anon, c'est Bigard qui utilise de grands mots.

10 .

>>8
Seul petit problème Anon : si tu extermines tous les pauvres, y aura plus personne pour faire le travail à la place des riches.

11 .

>>9
>>2

12 .

>>9
et regardez toute l'acri y répondre plein de sérieux [citation requise]
Je crois que ne lit pas le même fil, mais ton message de merde aura au moins le mérite de nous faire rire en rappelant le souvenir du grocervot qui avait posté des bouts de Mein Kampf en remplaçant "les juifs" par "les riches".

13 .

>>10
Nous avons déjà accumulé assez de richesses. Certes nous garderons quelques domestiques et autres hommes à tout faire.
Nous avons d'ailleurs enclenché le plan de restructuration humaine en diffusant le virus de la COVID dans le monde affin d'éradiquer la populace grouillante et pouilleuse.

14 .

>>13
On voit bien que tu as 28 ans.

15 .

>>14
Presque. J'ai 26 ans et demi d'abord.
Haha comment que je t'ai mouché! Ouh t'as trop les boules. Tout le monde, moquez-vous de >>14 HAHAHAHAHAHAHAHAHA.

16 .

>>15
Il est tombé assez près je trouve.

17 .

>>16
Encore une fois ma sapience astronomique a déjoué vos pitoyables tentatives de profilage.
Parce qu'en fait j'ai pas 26 ans et demi mais 16 ans (bientôt 17).

18 .

>>17
Et alors, raconte, il t’a bien baisée ton prof de philo ?

19 .

Pour commencer il m'a attrapée par les épaules et ma retournée avec cette expression de bête furieuse et implacable dans le regard. Puis, sans dire un mot il m'a plaquée sur son bureau faisant tomber le paquet de copies.
Il s'est alors penché pour me sentir le cou. je sentais son souffle chaud sur ma nuque, il poussait d'indicibles grognements comme s'il avait aboli toute raison humaine, tout ego. Il devenait animal et moi j'étais sa chose. Sa proie. Sa viande.
Déjà je m'abandonnais à cette idée de lui appartenir en entier l'espace d'un instant, j'étais transcendée à cette idée qu'il me fallait mourir un peu, m'annihiler et me laisser basculer totalement dans cette ferveur charnelle.
Il était plaqué contre moi, je sentais déjà son sexe durci par le désir et brûlant des milles feux de la tentation au travers des épaisseurs successives de vêtements. Tout en me mordillant la nuque il commençait à passer ses mains - ses belles main d'écrivain - sous ma jupe, pinçant mes cuisses généreuses. De son autre main il me maintenait fermement la taille, s'agrippant avec douce fermeté à mes rondeurs.
Je mouillais de désir et sentais naître de mon ventre un brasier qui ne demandais qu'à me consumer. Il écarta ma culotte et commença à jouer délicatement avec mon sexe brûlant, trifouillant entre mes poils il trouva sa voie jusqu'à mon clitoris qu'il commença à branler délicatement. Le plaisir montait comme par vague successives, chacune plus forte que la précédente jusqu'à me submerger entièrement. Je joui une première fois entre ses mains habiles.
Je restait là haletante, immobile, le sexe frémissant. Je n'attendais alors plus rien de l'existence que de recevoir son sexe d'albâtre, comme la biche traquée et se sachant perdue s'abandonne à l'halali.
Je l'entendais maugréer tout en sortant son sexe, il me parla doucement sans que je ne puisse comprendre puis relevant ma jupe et écartant ma culotte il se mit à caresser mon sexe avec le sien, écartant lentement mes lèvres brûlantes avec son gland il plantât en moi son glaive de viande m'arrachant un râle de plaisir. Lentement d'abord et avec assurance il fit aller et venir son chibre puissant, je sentais tous les reliefs de son chibre puissant à mesure qu'il me traversait et sans même l'avoir vu je devinais sa beauté.
Il posa une main ferme sur ma croupe, je frissonnais. Il mit plus d'ardeur à la tâche, donnant de puissants coups de rein, je n'était plus qu'un pitoyable morceau de viande qu'il utilisait à sa guise. Et j'aimais ça. Telle une bête il poussait des grognements de bête, tout en me besognant de son vit implacable il me fessa vigoureusement et alors que nous atteignions l'orgasme ensemble il éructa du Nietzsche et déchargea dans mes entrailles son fluide brûlant.
Tout en se retirant il posa dans ma nuque un dernier baiser et tandis que je restais là, tenant à peine sur mes jambes frémissantes, les cuisses ruisselantes il se rhabilla. Puis sans dire un mot il quitta la pièce me laissant seule pleurant de plaisir.

20 .

>>19
Éructer du Nietzsche en déchargeant ouk ouk

21 .

Oh non l'horreur le timbré remet le couvert.

22 .

>>19
https://i.postimg.cc/YSfbMfMc/ba707acae73638e...

23 .

>>19
Alors, tu bandes, Anon ?

24 .

>>23
Je ne vais pas te cacher qu'en écrivant ce texte j'ai un peu bandé oui.
En me relisant, hors quelques grossières erreurs type répétitions que j'impute à l'heure tardive à laquelle j'ai travaillé, je ne suis pas mécontent de moi.
>>21
Et non déso profileur-kun, pas le même taré ;)

25 .

>>24
Le seul taré c'est profilanon, t'inquiète pas.
Et pas étonnant, pourquoi ne pas bander à ce texte ?
(Regarde le taré s'énerver maintenant...)

26 .

>>25
Quoi ?! Et moi ? Pourquoi pas bander aux miens ?

27 .

>>26
De façon étonnante je suis d'accord avec toi. Pourquoi faire le distinguo entre ce poste à la sophie-kun et les postes originaux de sophie-kun ? Je les trouve tout à fait égaux dans le sordide et le méprisable.

28 .

>>27
gnagnagna sophie-kun gnagnagna vous etes tous sophie-kun gnagnagna Effectivement, le taré s'énerve ! Allez, continue !

29 .

>>28
Plm : Dude reste digne

30 .

>>28
Gênant, supprime.

31 .

>>30
Ksss, ksss, vas-y, attaque ! Attaque ! Mords !

32 .

>>27
On ne doit pas avoir les mêmes notions de ce qui est sordide ou méprisable.
oh non une jeune fille consentante a pris son pied en baisant avec son prof de philo c'est mal.
Tu dois être le Taliban qui réagit avec des "ouk ouk" ici et là. Écoute je suis désolé que Macron veuille créer une enclave En Marche à l'aéroport de Kaboul mais ton enclave Talibane n'est pas la bienvenue ici. Ou alors parle-nous de spiritualité je sais pas.
Tiens quelle est la sourate du Coran que tu préfères? Moi j'ai un petit faible pour la 86.
Comment allez-vous endiguer l'opiomanie qui gangrène une partie de la population?
Allez vous malgré les divergences de point de vue travailler en entente cordiale avec d'autres pays musulmans/laïcs?

33 .

>>32
Ceci. Puritânon commence à bien nous faire chier.

34 .

>>32
>>33
PLM
si tu es gêné par ce texte pornographique sorti de l'esprit dérangé d'anon c'est toi le problème. Tiens j'argumente avec un point Godwin v.2021

35 .

>>32
oh non une jeune fille consentante a pris son pied en baisant avec son prof de philo c'est mal. Dude, les profs ont une relation de domination sur leurs élèves, quand un prof couche avec son élève c'est aussi peu déontologique qu'un psy qui couche avec une patiente.
Les profs qui font ça sont des prédateurs sexuels, marchande avec ça.

36 .

Le consentement n'est pas flagrant.

37 .

>>32
trouver malaisant des posts érotiques de niveau "lycéen libidineux" c'est être un taliban préférer que ce manque de talent aille s'exprimer sur un des nombreux sites spécialisés c'est vouloir créer une "enclave talibane" tenter un profilage pour le moins capillotracté Ouais à la réflexion même sophie-kun est moins pire. Il est tout aussi gênant que toi mais au moins il exhibe une certaine lucidité sur sa situation, pendant que tu nous fais ton numéro de lévitation intellectuel en te percevant comme une espèce de tombeur bobour à la OSS117.

38 .

Un post niveau lycéen libidineux qui a l'air écrit par un vieux dégueulasse de 45 ans.
Tu fantasmes sur des nanas assez jeunes pour être ta fille, ok, juste garde-le pour toi.

39 .

Vous êtes pitoyables.
>>35
Certes.
>>36
Le non consentement l'est moins.
>>37
Je ne me perçois comme personne. J'ai juste improvisé un texte merdique et j'ai bien ri en le faisant.
>>38
JE ne fantasmes pas sur des nanas de 16 ans. Le personnage de mon texte oui.

Pour des intellectuels on dirait que vous peinez à distancier l'auteur de sa fiction. Guillaume Apollinaire violait-il des petites filles? Pierre Louÿs aussi? Aisni que Balthus?.... (Bon peut-être j'en sais rien puis à leur époque les mœurs étaient différentes, cf. des jeunes filles de 14 ans dans les bordels).

40 .

>>39
Le non consentement l'est moins. Il peut aussi y avoir absence de consentement, auquel cas c'est du non-consentement, et ce n'est pas forcément flagrant.
Grosses vibes de violeur.
JE ne fantasmes pas sur des nanas de 16 ans. Le personnage de mon texte oui. Il faut savoir séparer le personnage de l'auteur [emojiWerber].
À d'autres.

41 .

Oui j'avoue je suis un violeur de petites filles.
T'es content ?

42 .

>>41
Non mais au moins on peut passer à autre chose.

43 .

La capacité d'imaginer un viol, et d'en être dégoûté, c'est à la portée de toute le monde et plutot logique.
La capacité d'imaginer un viol, de trouver ça cool "je vais en faire une histoire pour faire 'bander'", ça...

44 .

>>43
Impliquant que l'histoire en question raconte un viol.
Impliquant que l'auteur avait une arrière pensée autre que "oh je vais faire comme sophie-kun pour répondre à >>18 parce que ça me fait rire et que j'ai que ça à foutre de faire mumuse avec les mots et placer quelques références lues ici et là sur cette planche. Que tu bandes ou pas je m'en tamponne le coquillard".

Bref, ça me soûle d'avoir à me justifier mais NON je ne suis pas amateur de jeunes filles pré / à peine pubères. OUI le viol me répugne.

45 .

>>44
Impliquant que l'auteur Pourquoi tu parles de toi à la 3e personne ici, pour ensuite abandonner à la fin.

46 .

Ah mais ça me dérange pas que tu fasses comme moi. Juste il faut avouer que c'est suspect de faire comme moi. 'fin, du moment que tu en restes qu'à ce que je fais.

47 .

Leçon de consentement numéro une, valable pour les prédateurs sexuels, les nice guys et les grocervo : si le consentement n'est "pas clair" (que ce soit pour l'une ou l'autre des personnes impliquées, avant pendant ou après), ça s'appelle une agression sexuelle.

Une relation sexuelle induite par une double autorité (de statut et d'âge) s'appelle une agression sexuelle, n'en déplaise aux pervers qui romantisent des histoires d'amour entre une adolescente et l'un de ses profs. C'est l'article 227-28 du code pénal français qui précise ceci (ce qu'on appelle vulgairement des "circonstances aggravantes") :
L'infraction définie à l'article 222-27 [agression sexuelle, donc] est punie de sept ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende : [...] 2° Lorsqu'elle est commise par un ascendant ou par toute autre personne ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait ; 3° Lorsqu'elle est commise par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions ; [...]
Maintenant si ce genre de trucs vous excite, allez vous branler sur asstr.

48 .

>>47
222-28, pardon

49 .

>>44
Arrête avec tes histoires de merde, arrête de faire des avances à n'importe qui se présentant comme une femme sur la planche et on te laisse tranquille promis

50 .

>>45
Je sais pas anon, j'ai commencé comme ça et finit comme ci. Cherche pas.
>>47
Je suis on ne peux plus d'accord.
>>46
Ouais c'était pour la blague, loin de moi de vouloir t'usurper. J'ai lu un peu tes histoires. Bien que je n'en raffole pas elles ne me dérangent pas.

51 .

>>49
Arrête avec tes histoires de merde Pas le même
arrête de faire des avances à n'importe qui Pas le même

Profile plus fort connard.

52 .

>>50
Ah mais pas grave si tu m'usurpes. Je suis pas péteux à ce point. Ce que je voulais surtout dire, c'est que même si je tombais sur moi en pleine rue (sans me connaitre), je préférerais me méfier par précaution. On te connait pas après tout.

53 .

On te connait pas après tout. Et c'est très bien ainsi.
Sinon je me marre avec ces conneries, les types m'ont déjà confondu avec plusieurs autres utilisateurs de cette planche. Ca veux profiler mais ça ne s'en donne pas les moyens. Pitoyable.
Ou alors je ferais un bon usurpateur qui sait…

54 .

>>53
Oui bien sûr ce n'est pas toi, ce n'est qu'une coïncidence si tu ressembles fortement aux autres forceurs de la planche

55 .

>>37
tombeur bobour à la OSS117. Je poste juste dans ce thread pour appuyer ce passage de toute ma force : c'est exactement ça. L'espèce de narcissisme pédophile décomplexé enrobé de ce que la personne imagine être une sensibilité littéraire et l'art du bon mot alors que c'est globalement très illettré. Rien de bien surprenant qu'il y ait des débiles pour brancher ça sur l'islam de toute façon, c'est raccord avec la transition vers la succursale JVC.
Ceux qui râlent : continuez, c'est juste vous qui empêchez le glissement d'acri vers la fosse septique d'extrême-droite, si vous abandonnez comme les autres, c'est fini pour ici.

56 .

>>54
Toi par contre profilânon on te reconnaît bien.>>55
>>55
Non c'est le profilage qui pourrit la planche. Le profilage et le politico-pouet qui voit de l'extrême-droite dans un libidineux qui pourrait tout aussi bien être un gauchiste.
Ah oui, aussi, JVC, bien sûr, c'est toi le bonhomme pour qui Acri est sa raison de vivre, désespéré de perdre sa seule maison. Tu as déjà été conseillé : éteinds l'ordinateur, sors de chez toi, ou alors va voir d'autres sites, cesse de te centrer sur cette petite communauté qui semble tellement essentielle à ton identité que tu pousses les hauts cris au moindre signe de menace.

57 .

>>55
Ouch on frôle le point Godwin.

58 .

>>56
PLM toi et tes posts puent vraiment la merde. Arrête la fausse condescendance, la contradiction avec ta profonde bêtise est ridicule.
>>55
Je poste juste dans ce thread pour appuyer ce passage de toute ma force : c'est exactement ça. Merci, tous ces cours de mercatique sur les socio-types urbains ont trouvé leur justification.

59 .

>>57
Idée en l'air pour l'Acrim', la création d'un équivalent point Godwin mais JVC. Un reductio ad jvcum quoi. Comment pourrait-on l'appeler ?

-point JVC
-point Risitas
-point noël

Je ne connaît pas trop les délires JVCistes donc les connaisseurs, n'hésitez pas à proposer.

60 .

>>59
Rappel pour les idiots que la loi de Godwin se contente de noter qu'on a tendance à évoquer le 3e Reich lors d'un débat, elle ne prétend pas invalider ces évocations.

61 .

>>59
Point JVC me paraît très bien, clair et net. Un volontaire pour en faire un ascii art ?>>60


Cela promet d'être efficace, regardez >>60 qui se chie déjà dessus à l'idée de tous les points JVC qu'il va se prendre.

62 .

>>61
Mais nique ta putain de mère, c'est vraiment pathétique de te voir mouiller en imaginant un moyen facile de fuir la vérité. Oui des liens vers l'acrim' on été postés sur loult puis jvc, marchande avec ça ou jette-toi dans le canal, j'en ai rien à foutre de ton malocul permanent.

63 .

>>59 ici. je lançais cette idée parce que je trouve juste pathétique (même si je la comprends) la réaction type: "muh retourne sur JVC". Comme si JVC avait sur internet le monopole de la connerie ou de la blague lourde. J'en veux pour preuve je ne suis pas le dernier à la gaudriole et pourtant j'ai dû visiter JVC moins de 10 fois dans ma putain de vie pour regarder des soluces à l'époque où je jouais encore à la play.

64 .

>>61
Au vu du contexte j'ai le sentiment anon que tu n'as pas compris ce qu'est le point Godwin.



---le concept--->


o
/|\ <-toi-
/ \

65 .

>>62
Ce qui est pathétique c'est ta grosse colère quand on te ferme ta gueule et la façon dont oui, tu en as quelque chose à foutre. Oh mon dieu, des liens postés sur JVC et maintenant on est envahis de hordes de jvchiens ! Ducon, combien d'Anons qui tu traites de jvchiens ont déjà répondu que non, ils n'en viennent pas ? Pour la énième fois : détends ton anus, éteinds ton ordinateur, sors un peu prendre l'air, Acri n'est pas le centre du monde.
Tu réalises que t'es le plus ridicule de cette planche ? Même pas besoin d'être profilanon puisque tu te profiles tout seul, tu es grotesque, pitoyable, tu ne contribues rien, tu fais chier, tu pourris tout, t'es une merde, ta gueule, ta gueule, TA, GUEULE, CASSE, TOI ! L'ACRI ENTIERE TE CHIE A LA GUEULE ! DEGAGE ! VA CREER TA PROPRE PLANCHE ET FOUS NOUS UNE PUTAIN DE PAIX ROYALE UNE BONNE FOIS POUR TOUTES PETITE MERDE !

66 .

Les mecs je trouve en général que vous semblez y mettre trop d'affect.
J'ai une autre idée, si chacun créais sa propre planche et se parlait à lui-même ce serait encore mieux non ?
On pourrais même se faire des bagarres de planches ou chacun viendrait pourrir la planche de l'autre et tout…
Quoi ça existe déjà ? Ah oui c'est vrai Facebook…

>>64 arf du coup c'est moi qui n'ai pas compris qui avait compris quoi. Enfin je crois. Mon mauvais.

67 .

>>66
Idée de génie ! Si je crée une planche Sophie-kun et que je deviens mon propre fan, j'aurai 100% de fan sur ma planche !

68 .

>>65
Ce qui est pathétique c'est ta grosse colère tu es grotesque, pitoyable, tu ne contribues rien, tu fais chier, tu pourris tout, t'es une merde, ta gueule, ta gueule, TA, GUEULE, CASSE, TOI ! L'ACRI ENTIERE TE CHIE A LA GUEULE ! DEGAGE ! VA CREER TA PROPRE PLANCHE ET FOUS NOUS UNE PUTAIN DE PAIX ROYALE UNE BONNE FOIS POUR TOUTES PETITE MERDE ! Donc les autres n'ont pas le droit de se mettre en colère mais toi oui ?
Je pense que les personnes qui détestent le profilage le font parce que ça tombe juste, sinon elles n'en auraient rien à foutre.
Et au passage, retourne sur JVC.

69 .

>>68
Tout ce que JVC m'évoque, c'est une marque d'électronique japonaise.

70 .

>>68
Ceci ânon, ceci à 100%. Insupportable de lire son déni malocul à longueur de fil pendant que sur /a/ ça fait des références explicites à des mèmes de jvchien.
>>69
Riz, moi c'était la marque du camion de l'agence tous risques.

71 .

>>70
Profilânon rate encore une fois son coup.

72 .

>>68
Alors non. Je déteste le profilage et profilanon n'est jamais tombé juste avec moi, pour la simple raison que je n'ai jamais parlé de moi.
Ce qui est énervant avec le profilage, c'est que le mec s'enferme dans la vision biaisée qu'il a de ton poste, et qu'à partir de là il n'y a plus de discussion possible.

73 .

>>68
Ok Thierry.
>>70
Ok Jerome.

74 .

>>64
>>60
Merci ânons j'ai cru un instant être entourés de jvchiens incapables de comprendre ce que désigne le point Godwin.

75 .

>>74
Tu es entouré de jvchiens. Depuis ce jour maudit où quelqu'un a posté un lien vers Acri sur JVC, nous sommes des centaines à rôder sur ta planche à images favorite, nous postons des horreurs pour te pourrir la vie, nous sommes là pour rester, et nous te ferons du mal jusqu'à ce que tu pleures. Tout Anon à qui tu réponds est potentiellement des nôtres. En fait, tu es probablement le seul qui reste à ne pas venir de JVC. A ce stade, Acri est une simulation dans laquelle une horde de jvchiens t'observent te débattre dans le monde artificiel que nous créons pour te tourmenter. N'aie confiance en personne.

76 .

Sinon au lieu d'être borné et stupide comme des philosophes analytiques, vous pouvez comprendre que "JVC" ça sert simplement à dénoter un post de mauvaise qualité, qui présente peu d'originalité et qui généralement s'inscrit dans les dynamiques typiques des jvchiens sans forcément se rapporter directement à http deux points jeuxvideo point com, non ?
Après je comprends que ça ramène la focale sur le "vrai" problème : les contributions merdiques, mais les gens qui postent de la merde et leurs enablers sont une minorité incroyablement bruyante et réactive (on se demande bien pourquoi) donc je pense que globalement tout le monde à part eux finira par lâcher l'affaire et laisser la verte mourir de sa belle mort.

77 .

>>76
un post de mauvaise qualité, qui présente peu d'originalité
Tu réalises que cette définition s'applique à 99% des posts politiques et philosophiques sur Acrimonie, n'est-ce pas ?

78 .

>>77
PLM non. Il y a un gouffre entre un fil qui parle de sociologie et "j'aime les grosses mais j'assume pas".

79 .

>>78
Tu crois vraiment ?
Tu crois qu'un fil socio-pouet de merde où chacun droppe des noms et énonce des platitudes est supérieur à une conversation sur un sujet intime et léger, sous prétexte que c'est lourd et plein de mots hénaurmes ?
C'est bien là le problème, cette superficialité, ce vernis, cette poudre aux yeux. Cette médiocrité en fait. Quelques grandes ambitions et donc il y a un gouffre, une supériorité immense du sujet académique sur tout le reste.
Le tout sur, rappellons-le encore, une putain de planche à images pour conversations anonymes sans jugements.
Conclusion : toujours la même, c'est toi qui tue la planche.

80 .

>>79
Ah mon mauvais t'es un gros con. Continue à faire des propositions à femânon.

81 .

>>80
Facile résolution. Ok, je suis un gros con. T'as raison.
L'ego de ce mec, putain.

82 .

>>79
Le tout sur, rappellons-le encore, une putain de planche à images pour conversations anonymes sans jugements. Plm à quel moment y a écrit qu'il n'y a pas de jugement sur l'acrimonie ?
Très drôle.
Est-ce que ça ne serait pas tout simplement ce que devrait être l'acrim' pour toi ?
Pouvoir dire toutes les saloperies que tu rêves de dire IRL mais sans contrôle social ?
Fais un journal intime pour ça, gros.
Sinon, ouais, tu t'exposes au jugement des autres.
Vraiment, si critiquer tes posts de grosse merde mascu stemlord c'est tuer la planche, je continuerai de le faire tous les jours, et avec plaisir.

83 .

>>82
mascu stemlord
pfffffahahahAhAHAHAHAHAH

T'es à mourir de rire.

Allez kss, kss, attaque !

84 .

>>82
Pouvoir dire toutes les saloperies que tu rêves de dire IRL mais sans contrôle social ? Fais un journal intime pour ça, gros. Merci. Ceci, rien de plus à ajouter.

85 .

>>79
sans jugements lolkoi

86 .

Le journal intime c'est un truc de gonzesse ou de taffiole. Les vrais mecs, les durs, les virils comme nous de JVC, ils écrivent leurs horreurs en ligne. C'est un truc de mâle alpha: tu débarques tu poses ta crotte et tu proclames ici, c'est chez moi.
Puis tu te met en retrait et tu te délectes du spectacle, il faut les entendre japper "cé toi ki a fait ce caca" "non cé toi" "moi mon caca il sen plu bon" "cé pa vré"...
Puis quand la crotte a séché, que l'odeur s'est quelque peu dissipée tu reviens ni vu ni connu en poser une autre dans un coin. Et ainsi de suite.
Nous sommes légion.

87 .

Pour référence, le texte parodié par OP : https://itsfrenchjuice.com/2015/07/05/les-exp...

88 .

>>87
Merci. L'original, sans pour autant être drôle était quand même meilleur. OP aurait pu se contenter d'un copié-collé.

89 .

>>88
Imbécile.

90 .

>>89
Mange mes doubles.

91 .

>>90
Je vais tourner ma bite devant ton visage.
Regarade-la tourner.
You spin me right round baby right round !
Lol ma bite qui tourne devant ta gueule.

92 .

Les prolétaires. Je hais les prolétaires.
Ils sont les plus grands complices du capitalisme. Parce que le prolétaire n'est pas un intellectuel et ne cherche pas son élévation spirituelle (ça fait bourgeois et les bourgeois c'est les méchants) du coup il ne fait pas d'études et ne réfléchit pas beaucoup.
Alors le prolétaire fait des petits métiers qui ne nécessitent pas ne serait-ce que la moindre bribe de pensée, il se complaît dans son statut de rouage du système. Il travaille sur les chaînes des grandes usines du CAC40, ça l'emmerde mais au moins grâce aux syndicats il peux avoir des réductions sur les entrées à Disneyland.
Grâce à ce qu'il comprend du combat syndicaliste, le prolétaire espère avoir un peu d'argent gratuit pour acheter des trucs. Car le prolétaire veut des trucs. Il en crève le bougre, il veut posséder. Alors tu les vois dans les centres commerciaux le samedi après-midi avec leurs chiards bruyants et leurs grosses femmes vulgaire remplir leur caddie des dernières merdes Unilever®™ à la mode qu'il a vu à la télé entre deux émissions sur Canal+ ou de télé-réalité. Sans parler des crédits à la consommation pour avoir le dernier écran plat pour regarder la face patibulaire de Hanouna, la dernière console de jeux vidéo ou le dernier gadget "technologique" à la mode.
Ne lui parlez pas de rejeter les chaînes du prolétariat. Ah ça non il les aime ses chaînes ce bon esclave. Voyez comme il rue dans les brancards dès que tu lui parles de la fermer son usine dégueulasse.
Voyez ces pourfendeurs des méchants que sont les syndicats leur monter la couenne à coup de mergez de merde à 2 euro le kilo le samedi après-midi sur fond de Bella Ciao chanté par Zebda qui dégueule de hauts parleurs saturés.
Fut un temps il était question de renverser le capitalisme et de foutre sur une pique les têtes des ennemis du socialisme, mais ne leur parlez pas de ça, ne leur parlez pas de collectivisation et d'autogestion. Ils ont besoin de ce statuquo pour exister. Il faut bien qu'ils s'engraissent eux aussi. Des prolétaires améliorés en somme.
Non vraiment je crois que pour en finir avec le capitalisme, il faut d'abord foutre en l'air le prolétariat.

93 .

t.pureté militante à son paroxysme mixé à du mépris de classe XXL

94 .

>>93
Laisse, je crois que c'est encore du Bigard modifié.

95 .

Nan c'est du Nietzsche putain.

96 .

>>95
Est-ce que Nietzsche c'était du Bigard pour l'aristocratie germanique de l'époque ?

97 .

>>96
Je pense plutôt que l'aristocratie germanique de l'époque était du Bigard pour Nietzsche

98 .

>>97
Du gehst ins Restaurant, der Server fragt dich: "Ist es zum Abendessen?"
Nein, es ist Tennis zu spielen, arschloch.

99 .

>>92
Quand tu y réfléchis; le prolétaire est l'idiot utile par excellence. Idiot utile du patronat, du capitalisme ou du marxisme. Je vous le dit camarades, l'ennemi c'est le prolétaire.

100 .

sonic
Styles : Acrimonie Nuit