/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 81124)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 84 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Surveillante pénitencière AMA
Fichier 163050443949.jpg - (66.51KB , 1160x1160 , 7e28e9a0fc527531249bba0b8b6403e6.jpg )
81124 81124
>inb4 savon dans les douches.
C'est un mythe.
8 messages cachés. Last 50 shown. Agrandir toutes les images
>> 81141
>Oh et elles sentent les menstrues
Ton administration ne leur fournit pas suffisamment de protections périodiques, pas un accès assez régulier aux douches et elles doivent cantiner pour des tampons eco+ imbibés de javel.

Essaye de tenir deux mois avec le stock des détenues et leur fréquence de douche, on verra si tu sens bon.
>Heureusement, le système marche.
Il marche pour sodexo et bouygues, aucun doute.

Les femmes reac, meilleures alliées du patriarcat.
>> 81143
>>81141
>Il marche pour sodexo et bouygues, aucun doute.
Ceci.
>> 81144
Fichier 163059097999.jpg - (1.13MB , 2544x1020 , 4fd672a4e5c4893c67b534d088011dae.jpg )
81144
>>81131
Merci. Quand a ton expérience, il faut relativiser. Les détenues de sexe féminin sont insupportables parce que c'est retour au lycée avec des dramas puérils et qu'elles sont très "haute maintenance" mais les surveillants masculins aiment beaucoup, c'est beaucoup plus relaxant et un bon point de départ pour les nouveaux venus qui n'ont pas les épaules pour la violence des prisons pour hommes. Beaucoup de surveillants n'arrivent pas a saisir la hiérarchie et les codes qui n'existent pas chez les femmes. Et si elles sont absolument odieuses envers le personnel féminin, elles sont charmantes avec les hommes. C'est l'inverse dans les prisons masculines ou les détenus vont chercher a établir un rapport de dominance avec les surveillants mais pas avec le personnel féminin. Personne ne te respecte parce que tu intimides une femme de 1m60.
>>81133
Merci.
>Comment vis-tu avec un si petit salaire ?
Comme beaucoup de fonctionnaires, heures supplémentaires.
>Tu as évoqué une minorité qui fait un mauvais travail, c'est à dire ?
Tu as mal compris. On est une minorité de travailleurs qui ne sont pas racistes (on a d'autres préjugés) et les racistes sont généralement ceux qui font mal le travail ou pas assez. Ça se traduit par des papiers non signés, mal datés etc.
>Tu sembles évoquer une sorte de code d'honneur des détenus, est-ce le cas ?
"Pas d'honneur chez les voleurs", c'est plutôt des règles imposés par les détenus en haut de la hiérarchie comme "pas de balances", c'est fait pour protéger les trafics. Les pointeurs, c'est la même histoire, ils sont mal vus parce que beaucoup de détenus ont été abusés sexuellement plus jeunes, rien a voir avec des standards. La hiérarchie sociale est très présente dans les prisons pour hommes. Quand tu es surveillant, ton premier réflexe, c'est de la comprendre avant de t'imposer de force.

Dans une certaine mesure, les surveillants et les détenus respectent un règlement tacite. Je ferme les yeux sur le porno mais si je trouve un surin dans ta cellule, tu peux dire au revoir au privilège branlette.
>Pourquoi avoir choisi ce métier ?
Parce que l’Armée n'offre pas beaucoup pour les femmes, a l’exception des officiers mais pour ça, il faut vraiment être fortiche. Ce n'est pas surprenant qu'un paquet de recrues terminent leurs services en se mariant et en faisant des gosses. Je suis partie en tant que sous-off en sachant que dans d'autres services des FDO, les femmes sont mieux valorisées et peuvent accomplir plus facilement certaines missions.
>> 81145
Fichier 163059143655.jpg - (120.44KB , 1098x732 , 6551abd8-b8b0-11eb-9461-e80e43f535ad_image_hires_0.jpg )
81145
>>81141
>Ton administration ne leur fournit pas suffisamment de protections périodiques, pas un accès assez régulier aux douches et elles doivent cantiner pour des tampons eco+ imbibés de javel.
Elles sont au contraire très bien fournies de ce coté, elles seraient intenables sans ça. c'est juste très fréquent qu'elles les échangent contre d'autres... "produits", qu'elles en fassent des cigarettes ou pire, qu'elles s'en foutent de leurs hygiène, souvent par dépression.
>Il marche pour sodexo et bouygues, aucun doute.
Je parlais de ce cas en particulier, je suis bien consciente de la privatisation des prisons, je ne voulais pas faire de politique mais ce sujet, ça fait bien 30 ans qu'on en parle dans le milieu et tout le monde s'en fout royalement. Je ne peux pas voter a la place des gens.
>> 81146
>>81133
>Pour ma part j'ai bien compris que tu l'utilisais au sens figuré
Est-ce vraiment le cas ?
>> 81148
>>81144
>Parce que l’Armée n'offre pas beaucoup pour les femmes
Déjà militaire de carrière donc, mais encore une fois pourquoi ? C'est plutôt rare.
>> 81149
>Ton administration ne leur fournit pas suffisamment de protections périodiques
>Elles sont au contraire très bien fournies de ce coté, elles seraient intenables sans ça. c'est juste très fréquent qu'elles les échangent contre d'autres... "produits"

Comment ça peut être une monnaie d'échange si elles en ont toutes suffisamment ?
Est-ce que certaines d'entre elles les imbibent de vodka pour s'alcooliser discrètement et à moindre frais ?
Et pourquoi ne pas les remplacer par des coupes menstruelles ?

Quelles sont les choses les plus improbables trouvées lors des fouilles ?
>> 81150
>>81145
>je ne voulais pas faire de politique
>en parlant des prisons
T'es centriste ?
>> 81151
Fichier 163060210239.jpg - (1.57MB , 1876x2723 , 1 97jbIaC9cgIQ5u6CED_clA_jpeg.jpg )
81151
>>81144
>>81131 toujours. Je n'avais pas développé mais je précise que mon expérience concerne les milieux de la galère sociale et de la petite et moyenne délinquance où généralement les filles étaient plus enclines aux embrouilles à la con,à l'émotivité et aux coups foireux.
J'ai côtoyé des mecs plus haut placés dans le banditisme par conte et là ils tiennent les femmes à l'écart, je suppose qu'ils doivent avoir leurs raisons.

Pour en revenir à ton sujet, tu dis que le viol est un gros cliché mais cela doit bien se produire. Peut-être aussi y a-t-il un tabou sur cette question et les victimes ne se manifestent pas.

J'ai entendu beaucoup de choses sur les pointeurs et les assassins d'enfants, prennent-ils vraiment cher en zonzon ? Il paraît qu'ils en mettent parfois à l'iso pour les protéger des autres détenus.
De même plus spécifiquement chez les femmes, les tueuses d'enfant sont-elles la cible de mauvais traitement de la part de leurs codétenues ?

Qu'en est-il de la prostitution également ?

A-tu pu constater des déviances chez certains collègues, de la corruption, des abus d'autorité ?
>> 81152
>>81150
Une société qui se veut idéologique ne peut se passer de prisons.
À moins que tu rééduques les méchants ou que tu les purges de ta société de gentils.
Mais ne déraillons pas le fil.
>> 81153
>>81152
>Insinuant que l'idéologie est née avec l'invention de l'enfermement.
>> 81154
>>81152
>gnagnagna gentils méchants gentils méchants
Insupportable de lire tes conneries, incroyable de penser que tu t'imagines fin.
>>81151
>J'ai côtoyé des mecs plus haut placés dans le banditisme
Ils étaient repentis pour que tu aies à travailler avec eux ? Il me semble que tu as déjà parlé de ton activité, mais je n'en suis pas sûr. Ça a l'air hyper intéressant, du grand banditisme on entend souvent que des rumeurs.
>> 81155
>J'ai côtoyé des mecs plus haut placés dans le banditisme par conte et là ils tiennent les femmes à l'écart, je suppose qu'ils doivent avoir leurs raisons.
Juste une idée en l'air, c'est peut-être parce que ce n'est pas exactement le milieu le plus inclusif sur le marché ? Ou non, tu préfère te dire que les femmes sont biologiquement inepte a devenir criminelles ?
>> 81156
Fil déraillé par les politocopédés.
>> 81157
>>81153
Une idéologie, qu'importe soit-elle implique que les hommes s'y rallient. Si dans le paradigme donné un individu n'y est pas favorable, s'il ne s'exclue de lui-même il est exclu par les tenants de l'idéologie idoine. C'est un concept abstrait, tu y colles ce que tu veux comme idéologie.
D'où mon analogie avec les "gentils" contre les "méchants" qui a de plus le mérite de faire rager >>81154.
Et non je n'ai pas eu à "travailler" avec les bandits en question, je les fréquentais. Tu sais une vie c'est long. Si effectivement j'ai dit plus haut que je travaillais aujourd'hui dans le domaine de la sécurité non institutionnelle ça ne m'a pas empêché par le passé de traîner dans des milieux bien louches. Vous imaginez bien que pour en être là où j'en suis professionnellement aujourd'hui c'est que j'ai toujours eu l'intelligence de ne pas franchir certaines limites qui séparent "les erreurs de jeunesse" avec le potentiel locataire de Mme la matonne.
Te fais pas de film c'était pas des Mesrine ou autre Sapggiari mais plutôt des Kaders patrons du shit et autres petits parrains locaux.

>>81155
Oui c'est ce que je sous-entendait putain t'es franchement relou à vouloir à tout pris te chercher des excuses pour chercher la merde.

Je m'excuse OP pour ce déraillement.
>> 81158
Merci, maintenant enterrons cet aparté et ne postons plus avant que madame OP n'ait répondu aux dernières questions.
>> 81159
>>81158
Personnellement je suis plus curieux des fréquentations délinquantes de l'ânon devenu vigile.
>> 81160
>>81156
>>81150
>> 81168
>>81159
Alors pour ta gouverne le terme "vigile" n'est pas juste. On parle plutôt d'agent de sécurité privé. Et si tu penses que la sécurité privé se limite à ça je t'invite à approfondir tes recherches. Je ne vais pas m'épancher sur le sujet.
De même que sur celui de mes fréquentations douteuses.
>> 81171
>>81124
>inb4 savon dans les douches.
>C'est un mythe.
Il me semble que l'OP ne peut pas inb4, puisque c'est le créateur ou la créatrice du fil, iel ne peut pas rentrer dedans.

Enfin, si le savon dans les douches c'est un mythe, alors avec quoi se lavent les détenus?
>> 81172
Fichier 163067679457.jpg - (314.66KB , 1024x615 , dse.jpg )
81172
>csq tu te souviens de pourquoi tu ne postes jamais.

>>81148
J'ai un BAC pro et un loyer à payer. Je fais le travail que je peux, pas celui que je veux. A l’époque, c’était ce qui était recherché, les concours étaient ouverts, voila. Pas besoin de passion pour faire du bon travail.
>Comment ça peut être une monnaie d'échange si elles en ont toutes suffisamment ?
Suffisamment ne veut pas dire en distribution illimitée, ça reste quelque chose qu'elles doivent acheter si elles ont besoin de davantage, même quand tu n'as pas tes ragnagnas, tu peux avoir besoin d'autre chose et c'est un produit qui est distribuée régulièrement.
>Est-ce que certaines d'entre elles les imbibent de vodka pour s'alcooliser discrètement et à moindre frais ?
Non, l'alcool est difficile à se procurer (si c'est de la vodka, cela vient forcement d'un membre du personnel) et celui de contrebande est... Vu les conditions de brassage, disons que tu ne veux pas te le mettre à cet endroit. Mais je vais pas te mentir, les seuls détenus que je vois faire ça sont des hommes.
>Et pourquoi ne pas les remplacer par des coupes menstruelles ?
Pourc commencer, pour la même raison que les tampons se vendent encore à l'heure de la coupe. Il y a des situations ou la coupe est pas idéale, faut bien la vider si tu veux pas ressembler à un abattoir ambulant et il y a les préférences de chacunes.
Mais en prison, même si elles sont vendues, c'est exactement le genre de produits que tu ne peux pas échanger ou fumer. Retour donc à la case départ.
>Quelles sont les choses les plus improbables trouvées lors des fouilles ?
Je suis très fière d'avoir trouve un grappin qui sert a se faire passer des objets par les fenêtres de cellule, il y avait même un tourniquet et un harnet
-Un surin taillé dans des bonbons durcis.
-Une cabane a oiseau, qu'on a du saisir parce qu'ils dressaient les pigeons pour du traffic.
-Une table de mixage, on a mis des minutes entières a comprendre ce que c’était, c’était démonté a la pièce.
-Un four a pizza/radiateur/BBQ
-Un labo de shampoing.
-Creme de soin pour le visage avec des produits rassembles en prison. Mais aussi pommade de massage et aussi marmelade pour le petit dejeuner.
-Des sex-toys de forme et de taille qui rendraient Bad Dragon fier.


>>81150
Si tu t'attends a ce que je te divertisse avec mes orientations politiques sur un sujet dont tu n'as que des opinions tranchées et jugements à l'emporte-pièce, tu vas être déçu.
Mes collègues pensent que je suis une islamo-gauchiste, les civils s'imaginent que je suis facho parce que je suis une pièce de la machine dans sa forme la plus répressive et autoritaire. Mais je ne suis pas centriste, je suis simplement lassée d'entendre les uns comme les autres rejeter les défauts du système carcérale sur la droite ou la gauche et de vouloir les corriger avec plus de droite ou plus de gauche et surtout lassée de prétendre que je ne vois pas que derrière "moi je pense que" ils s'en foutent. Mes collègues qui disent qu'il faut voter Marine pour régler magiquement les problèmes qui existent depuis 40 ans sont les mêmes qui sont infoutus de signer dans la bonne case le bon document et ceux à l’extérieur ont toutes les solutions mais ne pourraient pas répondre à un quizz de 10 questions sur mon travail.

Ici, je passe de réac à centriste parce que j'admet ne pas aimer travailler avec des détenues de sexe féminin (quel odieux crime, je devrais me forcer à travailler dans les conditions que je déteste le plus comme si les conditions de vie des détenues passaient après ma tolérance) alors que j'ai quitté l’armée précisément parce qu'une autorité a décidé que ce que tu as entre les jambes détermine si tu peux ou non rejoindre une unité combattante

tl;dr: Je me lève chaque putain de jour avec la volonté de faire fonctionner de mon mieux une institution sur lesquels tu as un avis mais 0 responsabilité et qui n'est qu'une opportunité de discussion pour toi. Ne t’étonne pas que je n'ai aucune motivation à seulement considérer que ça en vaut la peine. Désigne moi avec le dernier # sur twitter.
Fin de l’aparté, en ce qui me concerne.

>les filles étaient plus enclines aux embrouilles à la con,à l'émotivité et aux coups foireux.
Je peux te dire la même chose des hommes, cela s'exprime de façon différente. La détenue va s'automutiler, le détenu va frapper dans un mur. La seule différence, c'est que les hommes n'internalisent pas comme les femmes, on voit vite les signes avant-coureurs, ils se calment une fois qu'ils sont défoulés. La raison pour laquelle il y a moins de femmes criminelles et que ces crimes sont moins graves, c'est parce que les femmes ont d'autres débouchés pour se faire de l'argent et qu'elles sont de toute façon en désavantage dans le crime organisé.

Ce qui me fait chier avec la prison pour femmes, c'est qu'elles remettent en cause l’autorité, un exemple:

Tu demandes a un homme de s’asseoir correctement.
>Il le fait.
Tu demandes a une femme de s’asseoir correctement.
>Bah pourquoi ?
>Non mais pourquoi ?
>Je m'assoit toujours comme ça, pourquoi maintenant ?
>Et elle, tu lui dis jamais rien, a elle.
>Tu es raciste ?
>Tu as tes règles ?
>Et elle aussi, tu lui dis rien.
18 jours plus tard, tu passes devant elle.
>Tu vas demander de m’asseoir correctement aussi aujourd'hui ?
>Et elle, tu lui as demandé ?
>J'ai besoin que tu me signes ça.

Donc tu la punis. Elle t'insulte. Tu en rajoutes et tu lui dis de rentrer dans sa cellule, en partant, elle t'insulte, tu l'as fait revenir et tu en rajoutes. Elle repart sans oublier de t'insulter.

Je préfère encore me battre contre un détenu masculin plutôt que de subir l’agressivité passive d'une femme.

Il y aussi le fait que c'est calme. Tu te fais chier, même la contrebande entre femmes est ennuyeuse. De la contrebande de maquillage ou un appareil à tatouage, heureusement que j'ai enfilé ma veste pour stopper un dangereux trafic criminel. Quel puissant sentiment d'accomplissement. C'est bon pour la retraite.

Et pour finir, les détenues sont folles ou sur le point de l’être. L’Écrasante majorité est traumatisée, elles n'ont pas eu le cadrage particulier pour s’insérer en société et leurs familles ne peuvent pas ou ne veulent pas s'occuper d'elles. Et je ne peux pas les aider autrement qu'en signant des autorisations pour leur suivi ou leurs médicaments. Imagine la frustration dans un métier ou tu dois à la fois assumer la tenue de dictateur mais aussi celle d'aide.

Quand aux normales, c'est celles qui ont les peines les plus légères, prostituées étrangères, par exemple. Elles sortent vites.

>tu dis que le viol est un gros cliché mais cela doit bien se produire. Peut-être aussi y a-t-il un tabou sur cette question et les victimes ne se manifestent pas.
Entre prisonniers, c'est rare, c'est plutôt de la prostitution forcée, tu n'as pas besoin de violer quelqu'un qui a besoin de tes services. Le plus faible survit en faisant des faveurs sexuelles. Les plus menaçants sont vite repérés, quand 3 de tes compagnons de cellules demandent à changer en l'espace de quelques nuits, c'est pas parce que tu ronfles fort.

Les viols à proprement parler...Les victimes se taisent, surtout si c'est de la part d'un membre du personnel, à moins de surprendre l'acte.
>J'ai entendu beaucoup de choses sur les pointeurs et les assassins d'enfants, prennent-ils vraiment cher en zonzon ? Il paraît qu'ils en mettent parfois à l'iso pour les protéger des autres détenus.
Tout est différent d'une prison à l'autre mais le traitement des pointeurs est généralement universelle. Les pédophiles sont envoyés en prison en dernier recours, pour qu'ils durent plus longtemps. Ils sortent et rentrent en cellule 15 minutes avant les autres. Mais parfois, un gardien "oublie" ou le directeur estime qu'une enquête ne prendra pas trop de place sur son emploi du temps.
Ils ne sont pas mis à mort, le jour même. Les détenus les cognent jusqu’à l'inconscience. Et ça recommence quand ils sortent de l’hôpital. Un pédophile malin est un pédophile qui met fin à ses jours avant sa condamnation. Mieux vaut mourir avec les 3 pièces de son service.
>De même plus spécifiquement chez les femmes, les tueuses d'enfant sont-elles la cible de mauvais traitement de la part de leurs codétenues ?
Elles sont pas respectées, ça, c'est une certitude même si beaucoup de détenues ne sont pas non plus des mères modèles. Elles sont exclues des "familles", elles ne sont les taties, mamans, soeurs etc de personne. Mais il y a une différence de traitement (et de peine) entre les femmes qui tuent leurs enfants par négligence et les femmes qui perdent la raison au point de tuer leurs propres enfants.

Je me souvient d'une détenue que je n'arrive pas à oublier malgré mes efforts. Elle était la depuis 17 ans et tout le monde l’évitait, même la histrionique toujours en quête d'attention ne voulait pas être dans la même salle qu'elle. Mais surtout, le personnel. Meme le dernier des parias n'est pas ignoré par les surveillants, histoire de s'assurer qu'il n'est pas sur le point de se tuer/tuer quelqu'un d'autre.

Apres une visite, elle m'a parle de sa fille, de ses résultats scolaires, de ses dessins. Mes collègues ont garde le silence tout du long. Quand elle est partie, j'ai dit sur le ton de la plaisanterie: "Elle a tue sa première enfant, c'est ça ? Et on lui a laisse en refaire une autre ?"

Mon sang s'est glace en un instant en voyant les regards. Il y a 17 ans, Elle a fait couler un bain a son enfant et l'a laisse sans surveillance. La première réaction qu'elle a eu quand elle constate que sa fille était morte, ça a été de dire "Bon, je vois que tu t'amuses bien, je reviens plus tard" pendant des jours, elle a fait les courses pour deux, cuisiner pour deux, donnait des nouvelles de sa fille. Quelqu'un a finit par piger quand on lui demande ou cette dernière était et qu'elle a répondue "dans le bain, elle se croit a la piscine depuis une semaine".

Quand un juge lui a demandé si elle comprenait, elle a répondue " Ma fille est morte, je vous l'ai déjà dit. Est-ce que vous avez l'heure ? Elle déteste manquer les dessin animés". Quelqu'un présent dans la salle dit que la dernière fois qu'il avait ressenti quelque chose comme ça, c'est après avoir regardé un documentaire sur l'holocauste.

Cette femme est rentrée en prison et en ressortira avec la conviction que sa fille morte est aussi vivante. Elle accepte cette contradiction avec autant de naturel que le reste, elle n'est pas dans le dénie contrairement aux autres.
J'ai vu beaucoup de fous aux cas désespérés. Le sien est hors catégorie, la folie n'effleure même pas la surface.
>Qu'en est-il de la prostitution également ?
Une transaction comme une autre chez les hommes. Chez les femmes, c'est beaucoup plus rare, elles ne recherchent pas à assouvir une frustration sexuelle et ne restent pas assez longtemps pour que ça devienne une obsession, elles cherchent une dynamique familiale.

En revanche, avec les surveillants...Il y en a toujours une pour tenter sa chance contre une faveur et si c'est le cas, c'est parce que des surveillants acceptent.

>A-tu pu constater des déviances chez certains collègues, de la corruption, des abus d'autorité ?
Oui. C'est inacceptable mais je comprend la dissonance. Difficile de résister a la tentation du crime quand tu baignes littéralement dedans, difficile de trouver l’équilibre entre juste autorité et abus quand on te demande d’être le protecteur des mêmes personnes dont tu fermes la porte chaque soir avant de partir.

Mais ils n'ont aucune excuse. Si tu te fais des milliers d'euros en trafiquant, ta place est dans une cellule, pas dans l'uniforme. Si tu es juste un bully qui se défoule sur les mêmes personnes sous ta responsabilité et que tu les déshumanises tu leurs donnes exactement la bonne raison de ne pas vouloir intégrer la société. C'est ma parole contre la leur alors j'affiche clairement mon camp.
>> 81173
>>81168
T'as l'air vexé mais je ne sais pas de quoi ou pourquoi. "Vigile" pour moi ne possède pas de connotation négative.
>> 81174
>>81172
>Ici, je passe de réac à centriste
C'est la même chose, au cas où t'aurais pas suivi l'actualité politique des 4 dernières années. La seule nuance c'est que le centriste se croit en surplomb des positions politiques.

Après ne te méprends pas, je ne suis pas antifakun, je ne vais pas t'insulter et j'apprécie la discussion (quand bien même acab). Je n'apprends pas grand chose et je n'ai pas de question particulière, donc je contribue en relevant des petites phrases qui me font sourire avec une pointe de sarcasme. Ma passion c'est le méta. Je pense qu'on me prête beaucoup trop d'influences pour prophétiser un déraillage du fil de mon seul fait.

En fait si, j'aurais une question : tu as bossé dans différents établissements/classe d'établissements ? Ce que tu présentes comme des généralités contredit les témoignages de détenus que j'ai entendus ou lus et ça m'intrigue.

>>>81168
>je t'invite à approfondir tes recherches
>sans fournir le moindre indice
Si ça c'est pas un astroturfing de vigile malocul, je pense qu'on a trouvé le plus con de la profession.
>> 81175
>>81172
>Un surin taillé dans des bonbons durcis
Wouah, y'avait ça dans une bd de Riad Sattouf, un type en prison s'était fait une lame avec des chewing-gums. Comme la bd était super absurde (Pascal Brutal), j'avais jamais cru ce genre de délire possible.

>Les viols à proprement parler...Les victimes se taisent, surtout si c'est de la part d'un membre du personnel
Tu dis ça comme si c'était monnaie courante, c'est le cas?
>> 81177
Merci OP. Le témoignage sur la mère qui a laissé sa gamine dans le bain m'a quelque peu ému.
>>81173
Pas vexé du tout, c'est juste que le terme vigile (sans être connoté négativement) n'est pas approprié.
>>81174
>je t'invite à approfondir tes recherches
Ouvre un moteur de recherche et tape "métiers de la sécurité privée". Tu verras que ça englobe énormément de choses. Du planton de supermarché au paramilitaire en passant par la protection des biens et personnes...
>> 81178
>>81177
T'es garde du corps pour VIP ? Des types qui "bossent dans la sécurité privée" j'en croise tout le temps et jamais j'ai entendu cette volonté de distinction.
>>81172
>J'ai un BAC pro et un loyer à payer. Je fais le travail que je peux, pas celui que je veux.
Merci, c'est logique et ça explique ton attitude vis-à-vis du boulot.
>>81174
>self-awareness: 0
>> 81182
>>81172
>Absolument badass dans son métier
>totale destruction de ce con de >>81150 comme personne lui avait encore jamais éclaté les sphincters.
>Fière de ce qu'elle fait et tient sa tête haute

Est-ce que le métier de surveillante pénitencière te laisse du temps libre pour avoir une relation ?
Et-tu célibataire ?
Si oui, je peux t'inviter à prendre un café ?
>> 81183
>>81182
Riz et esprit soufflés. J'hésite presque à crier au sous-âgé.
>> 81185
>>81178
>T'es garde du corps pour VIP ? Des types qui "bossent dans la sécurité privée" j'en croise tout le temps et jamais j'ai entendu cette volonté de distinction.
Je préfère ne pas donner de détails ici. Qu'entends-tu par "volonté de distinction"?
>> 81186
>>81185
>Je préfère ne pas donner de détails ici.
Ça va, si t'es bodyguard pour les politiques j'ai déjà vu, pas besoin de faire le James Bond non plus.
>Qu'entends-tu par "volonté de distinction"?
Le fait d'être piqué par l'amalgame avec les "vigiles", l'insistance sur "ça va du planton de supermarché au paramilitaire" (alors que perso même ton paramilitaire c'est un planton de luxe), et la volonté de rester vague et précis.
>> 81187
>>81182
Rolalala gros cassos va sur tinder si tu veux choper, aie honte srsmt
>> 81189
Fichier 163070092784.png - (18.22KB , 512x512 , 127024602449.png )
81189
>>81182
>> 81190
>>81186
J'aime juste pas raconter ma vie, surtout à des inconnus, même sur une planche où t'es sensé être anonyme.
Non, comme dit plus haut pas vexé et encore moins piqué, c'est juste que le terme vigile n'est pas une profession, son utilisation dans le langage courant ne me gêne pas mais c'est un peu réducteur et ne correspond pas à un intitulé métier reconnu. Donc oui effectivement, familièrement je fais de la vigilance donc je suis une vigile. C'était juste pour pinailler.
>> 81191
>>81182
Malaisant mais mignon.
>>81187
>nooon tu ne peux pas draguer sans passer par des applications de rencontre.
v. googlebot.
>> 81195
>>81189
En l'occurence non, il a clairement indiqué pourquoi il voulait lui payer un verre.
Et c'était clairement une façon de montrer son appréciation, je pense pas que qui que ce soit espère un vrai rencart sur une planche à images anonyme.
>> 81197
OP, d'après toi comment se passerait la vie en prison pour un mec comme moi, taillé comme un phasme, qui ne sait pas s'imposer et a tendance à la fermer et écraser (mais qui en retour ne fait chier personne).
>> 81198
>>81197
Prend soin de toi là-bas. Je t'enverrais des oranges.

OP, j'ai entendu hier qu'ils avaient attrapé un gros poisson à Marseille, chef d'un gros réseau de narco.
Du coup je me demandais, y a-t-il des gangs en prison ? Si oui sur quels critères se forment-ils ?
Y a-t-il des règlements de compte suite à des rivalités préexistantes ou l'administration prend ce risque en compte et évite de mettre deux chefs de bandes rivales dans le même établissement ?
>> 81232
>>81195
>Et c'était clairement une façon de montrer son appréciation, je pense pas que qui que ce soit espère un vrai rencart sur une planche à images anonyme.
Naïveté/10 à un moment faut arrêter hein
>> 81244
>>81232
Abruti.

Bon, on va dire adieu à ce fil, il était intéressant, mais comme tout le reste il fut détruit par la haute culture et la grande intelligence des sociologues et des politologues de la planche qui ont fait fuir madame la matone. Elle avait mentionné quelque part qu'elle ne postait jamais, j'imagine qu'elle ne le fera plus. Dommage.
>> 81245
>>81244
Non. Elle a répondu calmement aux "sociologues et politologues" même en étant en désaccord, comme tu peux le lire au-dessus. Par contre plus aucune réponse depuis au choix l'irruption de vigilânon ou >>81182.
>> 81247
>>81245
Bien sûr, une matone qui bosse chaque jour avec de gros criminels et a fait l'armée a eu peur d'un mec qui lui a proposé un café.
Pauvre con.
>> 81249
>>81247
Mais putain t'es ultra angoissant avec tes fantasmes de GI Jane. Ajoute ça aux avances de stalker de l'autre et honnêtement je comprends sa fuite.
>> 81251
>>81249
Tu délires complètement; ta réponse n'a rien à voir avec la situation.
Et ne parle pas en son nom, imbécile. C'est une attitude qui est, encore une fois, l'inverse de ce que tu crois être.
>> 81252
>>81251
Même sans parler en son nom, je soutiens >>81249 ; même si matonne-kun n'est pas gênée par des remarques grivoises/propositions (et on serait surpris du contraire vu comment elle a intériorisé la misogynie) c'est pas pour ça que c'est correct de les faire sur la planche.
Après on s'étonne qu'il n'y ait pas de meuf sur les planches à images, mais si dès qu'on mentionne l'existence d'un sein elles reçoivent des propositions de masturbation clitoridienne ou des invitations à boire un café on peut comprendre leur discrétion ou leur envie de se barrer.
>> 81254
>>81189
>> 81267
>Nooon vigilanon à fait fuir Mme matonne.
Explique ?
>Nooon anon lui a proposé de boire un café c'est mal.
C'était peut-être ironique, en tout cas pas déplacé même si le lieu ne 's'y prête pas vraiment.

Pour le coup du "branlage de clito", c'était dans le contexte spécifique du fil en partant du postulat que je répondais à un astrosurfing d'anon se prenant pour une gonzesse.

Bref comme dit ailleurs il y en à parmi vous qui mettent BEAUCOUP trop d'affect et de premier degré dans tout ça.

RIP le /fil
>> 81273
Fichier 16309693638.jpg - (9.80KB , 300x300 , s-l300-2.jpg )
81273
C'était un fil instructif. Ne pleurez pas parce que c'est fini, souriez parce que c'est arrivé.
Mention spéciale à l'histoire de la mère qui a laissé son gamin dans le bain, j'en ai eu des angoisses dans les transports.
>> 81288
Fichier 163106399115.png - (102.23KB , 460x284 , db1.png )
81288
Sinon, vous trouvez pas que Sonic c'est de la merde ?
>> 81352
>>81137
Premier féminazi
>> 81377
>>81144

Zut j'ai raté ce fil.
-Pourquoi pas raciste ?

-Comment changerais-tu le système si tu pouvais ?
Y a-t-il des boîtes de suggestion dans les prisons / des variations locales dans la gestion, ou est-ce tout centralisé ?
[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]


 
Raison