/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 79628)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 94 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - J'ai des voisins pour qui mon existence est u...
Fichier 162482999451.jpg - (49.87KB , 393x315 , 129121491193.jpg )
79628 79628
J'ai des voisins pour qui mon existence est une injure et qui ont une vision assez nette de la hiérarchie sociale et de ce que ça implique. Le chef d'entreprise et sa femme propriétaire, ça vaut plus que des locataires de HLM. Bien plus.

Ils habitent au fond de l'impasse et nous à l'entrée. Leurs véhicules bloquent constamment la totalité de l'impasse au point où on doit raser les murs pour rentrer chez nous, et vont et viennent toute la journée du lundi au dimanche et de 6h à 20h (un 4x4, deux familiales, deux utilitaires, un tracteur, un quad et une moto).

Leur putain de chien aboie à longueur de journée tout autour de la maison, et passait sous notre portail quand il était petit. Il n'est pas tenu en laisse et si on a le malheur de laisser le portail ouvert il chie partout dans l'allée.

On partage le même container à poubelle mais quand j'ai le malheur d'y déposer un sac en même temps qu'elle je me fais insulter parce que mes déchets attirent les guêpes et l'empêchent d'utiliser sa poubelle (oui, "sa" poubelle). On dépose un sac de 30L toutes les deux semaines, essentiellement du plastique non recyclable rincé, et trois jours avant le passage des éboueurs le container déborde déjà de crustacés et de bouteilles de bière qui coulent encore.

Mon chat s'est glissé plusieurs fois chez eux par une fenêtre ouverte, ce qui m'a valu d'être réveillé à 2h du matin par une furie aux menaces indistinctes secouant le dit chat par la peau du cou. J'ai essayé de lui rappeler que son chien aussi joue à ça, j'ai pas eu le temps de préciser qu'on s'en était pas plaint et qu'on avait trouvé comment lui bloquer le passage que je me suis pris une nouvelle couche d'insultes.

Ce soir leur putain de tracteur a eu une panne, et ils ont trouvé normal de laisser le moteur tourner deux heures et demi sous notre fenêtre et devant la porte du garage, au point où je devais crier sur ma douce pour qu'elle m'entende dans le salon, et qu'on a cru perdre une journée de travail avec des herbes qui séchaient et qui prenaient les bouffées de diesel sur la terrasse (oui, c'est notre métier). Ma copine, vachement plus conciliante que moi, a voulu faire un beau geste en leur disant qu'on peut tolérer ce genre de comportement si de leur côté ils supportent de devoir foutre un chat dehors et tasser la poubelle, elle s'est fait insulter par le père, la mère et le fils en même temps. Un concert de haine qui a culminé en un sublime et parlant "de toutes façons vous dormez toute la journée".

La gendarmerie veut bien prendre une main courante et me dit qu'elle passera voir en mairie ce qu'elle peut faire mais ne passe pas. Au téléphone elle me dit qu'elle ne peut envoyer personne parce qu'il n'y a pas de délit tout en me proposant de porter plainte le lendemain. J'ose pas leur demander s'ils interviendront quand on se battra à coups de couteau de peur qu'ils me prennent au sérieux. La mairie botte en touche toute idée de médiation tout en me glissant que nos voisins sont des cons notoires qui emmerdent tout le village depuis vingt ans, depuis les différents conseils municipaux jusqu'à l'institutrice quand les enfants étaient encore scolarisés.

La question que j'aimerais poser à anon, c'est : si on ne veut ni déménager ni escalader le conflit, on peut faire quoi exactement ? Parce que j'ai l'impression que l'un ou l'autre leur conviendrait également.
7 messages cachés. Last 50 shown. Agrandir toutes les images
>> 79660
>>79657
Non, protester n'est pas escalader. Escalader ne signifie pas "action qui va les énerver" (à part un suicide je ne vois pas ce qui ne pourrait pas les énerver venant de nous, et encore faudrait pas qu'on fasse ça chez nous) mais "action qui va provoquer une augmentation du degré de violence dans nos relations". La question c'est : protester comment et auprès de qui ? Les concernés nous vomissent leur mépris à la gueule dès qu'on se croise, la conversation bilatérale est de base exclue.

La mairie qui a pourtant un intérêt et une obligation à effectuer une médiation dans les conflits de voisinage se couche comme une merde, parce que bon c'est "la grosse entreprise du coin vous comprenez". Non je comprends pas.

Une association de défense des locataires ? J'ai du mal à voir le rapport, tu peux développer ? J'ai déjà contacté ces associations dans des litiges avec mon bailleur, il me semble que c'est leur périmètre d'intervention.

On vient d'aller dans une autre gendarmerie, le gradé nous a dit qu'il allait s'en occuper "personnellement" tout en refusant de prendre un dépot de plainte ou une main courante. J'ignore si c'est une façon de dire qu'il va aller prendre l'apéro avec nos voisins qu'il connait déjà ou bien qu'il va déclencher un concours de virilité avec les voisins sur des bases légales qu'il estime inexistantes pour recevoir une plainte (pourtant j'aurais tendance à croire que menacer le propriétaire d'un animal de tuer le dit animal c'est un délit caractérisé).
>> 79663
>>79660
Ah mon mauvais j'avais lu que c'était ton propriétaire (ça m'a pas effleuré l'esprit que c'était juste un voisin tellement ils sont infects).
Bon dans ce cas assoce de locataires c'est inutile anéfé. La police est normalement la solution mais ACAB, si la situation n'est pas meilleure d'ici 15j tu pourras te dire qu'il faudra que tu tentes ta chance dans un autre commissariat (les flics ne peuvent jamais refuser de plainte ou de main courante en théorie).
Éventuellement contacter un avocat aussi. Mais ça fait bcp d'efforts.
>> 79664
>>79647
>Mais à part satisfaire ta curiosité maladive je ne vois pas bien le rapport entre ma question et la tienne.
Avoir connaissance de la façon dont est configuré ton quartier aurait potentiellement pu aider à trouver une solution passant par sa transformation, charmant jeune homme.
Par exemple, bouger le portail plus ne plus être enquiquiné par la voiture qui bouche le passage ou planter un arbre pour empêcher le tracteur de se garer sous la fenêtre.
>> 79668
Fichier 162490093345.jpg - (168.20KB , 2560x1440 , Facepalm-9870.jpg )
79668
>>79664
>bouger le portail
>en étant locataire
Merci, tu peux retourner... ailleurs, je sais pas. Le fond du problème n'est pas lié à la configuration du lieu mais à notre existence vs leur mentalité.
>> 79670
>>79668
S'ils sont connus dans le coin tu peux peut-être entacher leur réputation, ou au moins menacer de le faire ? Ou attirer l'attention d'un média: radio locale, journal, émission TV.
>> 79672
>>79670
Toute la rédaction d'Arimonews est sur le coup, dès qu'on aura doxxé OP et ses voisins on pourra envoyer un varanus komoensis pour manger leur chien.
>> 79681
Faut aller les voire à chaque fois qu'ils te font chier. Ils se permettent de venir chez toi, tu fais pareil. Et tu notes tout ce qui est fait et dit.

Forcément si tu t'écrases dès qu'ils te font chier, pourquoi est-ce que ça se passerait autrement ?

Si ça ne marche pas,
- forcer la plainte (ils sont obligés de la prendre au commissariat, sinon courrier au procureur)
- escalader le conflit, mais sans te mouiller. Genre crever des pneus, pourrir leur portail, etc.

Mais SURTOUT, si les mecs se foutent de ta gueule à ce point (cf exemple de la poubelle), si t'es pas capable de leur tenir tête et de leur mettre leur merde sous le nez, t'as perdu.
>> 79685
>>79668
>>bouger le portail
>>en étant locataire
>Merci, tu peux retourner... ailleurs, je sais pas.
C'est tout à fait le genre de chose qui peut se négocier avec ton proprio, surtout si tu proposes de payer pour.
>Le fond du problème n'est pas lié à la configuration du lieu mais à notre existence vs leur mentalité.
Tu feras pas changer leur mentalité. La seule chose à faire c'est changer ton environnement pour les empêcher d'être une nuisance.
>> 79688
Fichier 162495202878.jpg - (2.80KB , 118x93 , images21ld.jpg )
79688
>>79681
> - forcer la plainte (ils sont obligés de la prendre au commissariat, sinon courrier au procureur)
Ça, je le sais. Et ACAB je sais aussi, vu les raisonnements et l'interprétation foireuse de la loi par les condés. Genre, le gradé m'a soutenu que menacer de tuer mon chat c'est pas délictueux parce qu'il faudrait que ce soit le chat qui porte plainte pour menace de mort...

En pratique c'est moins simple que "ils sont obligés de prendre la plainte sinon courrier au procureur". Mon bailleur m'a aussi proposé de les filmer en train de refuser la plainte (ce que je ne peux pas faire, ne disposant pas d'un intelliphone), c'est du même ordre : à ce stade j'aimerais plutôt m'attirer la coopération de la gendarmerie plutôt que leur animosité.

Déjà j'habite en zone rurale, y'a une gendarmerie par canton et les types sont tellement peu nombreux qu'en changeant de canton tu retombes sur les mêmes, "référents" de la liaison inter-cantons et bouchant les trous pour cause de sous-effectif.
Ensuite quand tu tombes sur quelqu'un qui ne te dit pas "non" mais "non, mais", te propose d'agir tout de même (le "mais") hors de toute procédure (une convocation sans plainte associée) tout en t'expliquant qu'ici le parquet ne poursuivra pas ce genre de faits. Il peut mentir concernant le parquet, mais il peut aussi bien connaitre son sujet. Du coup, le forcer à prendre la plainte ça peut foutre en l'air la démarche qu'il avait en tête (parce que je doute qu'il soit motivé à agir sous la contrainte).

La mentalité des gros débiles qui pensent avoir tous les droits parce que [insérer raison pour laquelle on vaut mieux que les voisins] elle m'est imperméable, mais j'ai dans l'idée qu'un officier de gendarmerie rurale aux cheveux gris a l'expérience de ce genre de conflits et de comportements. Comme je le lui ai dit, je tiens moins au respect d'une quelconque procédure et du droit qu'à vivre dans une paix relative avec mes voisins. Si une convocation et une conversation houleuse entre virilistes permet qu'ils nous foutent la paix, ça m'ira parfaitement.

Mais je vais effectivement retourner dans la gendarmerie de secteur cet après-midi pour re-tenter de déposer une plainte. Pas besoin de cacher la visite dans l'autre gendarmerie, j'ai juste à dire qu'ils étaient débordés et que j'ai pas pu à ce moment (ce qui est vrai du reste).

>>79670
C'est pas vraiment gagné comme stratégie. Ils ont un capital sympathie même de gens qu'ils ne connaissent pas (parce que "la grosse entreprise du coin" justement : même le gendarme a eu l'air surpris qu'on ait des problèmes avec nos voisins quand on lui a donné leur nom, comme si être connu faisait nécessairement de toi quelqu'un de courtois). Nous on connait littéralement personne. Et on peut vite tomber dans la diffamation, ou les pousser à passer à l'acte vis-à-vis du chat avec une telle réaction (parce que concrètement, à part faire savoir qu'ils ont menacé de buter mon chat y'a rien qui scandaliserait autrui dans nos relations). Si ça devait escalader j'aimerais autant qu'ils s'en prennent à mes pneus ou mes fenêtres qu'à mon chat. En tout cas moi je compte pas m'en prendre à leurs pneus, et encore moins à leur chien (qui n'y est pour rien s'il a été mal dressé). C'est précisément ce que j'appellerais une escalade.

>Forcément si tu t'écrases dès qu'ils te font chier, pourquoi est-ce que ça se passerait autrement ?
Je sais pas si tu te représentes la scène : tu vas pour mettre un sac dans la poubelle et la voisine te hurle dessus d'aller foutre "ça" ailleurs. Je me suis bien vu l'ignorer et finir mon affaire, je l'ai aussitôt imaginée sortir la poubelle et la balancer sur ma terrasse où elle se serait répandue. À partir de là, il se passait quoi ? Elle avait quand même eu ce qu'elle voulait, et c'était encore plus chiant pour moi. J'ai préféré marcher 100m et aller mettre le sac dans un container public. De toutes façons on va pas changer ça, c'était il y a presque un an.

Des gens qui sont capables d'une telle violence verbale j'ai du mal à tenir tête, surtout quand ça impliquerait de la violence physique derrière.
>> 79689
>>79688
>Des gens qui sont capables d'une telle violence verbale j'ai du mal à tenir tête, surtout quand ça impliquerait de la violence physique derrière.
Peut-être que c'est justement leur pari: se montrer agressifs et menaçants pour t'intimider, un peu comme un chien qui grogne et montre les dents, mais qui ne mordra pas. J'ai entendu un dresseur de chien à la télé dire que pour se faire respecter d'un chien il faut qu'il sache avoir affaire à plus forte partie. Peut-être que tes voisins sont pareils. Si la prochaine fois qu'ils t'insultent ou te crient dessus tu t'énerves franchement, je pense qu'ils vont tout de suite se calmer. Après tout c'est pas comme si ce couple de petits bourgeois campagnards allait vraiment assumer de se battre.
>> 79691
>>79689
>Après tout c'est pas comme si ce couple de petits bourgeois campagnards allait vraiment assumer de se battre.
Ils n'ont pas du tout un profil bourgeois, comme j'ai dit ils bossent du lundi au dimanche (artisanat de gros œuvre avec plusieurs employés), et qu'on n'agisse pas de même fait partie des trucs qui leur sont insupportables et qui justifient tous leurs comportements.

Quant à savoir s'ils vont sortir les poings, j'en sais rien et toi non plus. Ma seule certitude c'est que c'est pas en m'énervant moi que je vais leur faire éteindre leur tracteur ou toute autre nuisance qu'ils génèrent : ils ont l'habitude de donner des ordres, pas d'en recevoir, et y'a aucune putain de raison pour qu'ils se plient à quelqu'un qu'ils méprisent à ce point.
>> 79693
>>79691
>c'est pas des petits bourgeois, juste des commerçants ou artisans avec employés
sa fait vraiment réfléchire
https://en.wikipedia.org/wiki/Petite_bourgeoisie
>> 79694
>>79693
>parce que c'est vraiment important que j'aie raison et que je puisse qualifier sociologiquement les voisins d'op, ça l'aidera sûrement.
La petite-bourgeoisie et la bourgeoisie c'est pas du tout la même mentalité, accessoirement. En particulier pour ce qui nous concerne, le rapport à la loi et à la violence physique ou institutionnelle, l'étiquette, la notion de ce qui est poli ou impoli.
>> 79737
Preplainte en ligne
Dictaphone
LRAR
Avocat
Courrier au préfet de Region
>> 79740
>>79737
>Dictaphone
Un enregistrement à l'insu de la personne enregistré n'est pas recevable en tant que pièce à conviction, si j'ai bonne mémoire. Ceci dit il est déjà prêt au moins pour prouver notre bonne foi, j'ai vraiment regretté de ne pas l'avoir eu à portée de main lors du dernier "échange".

Et après tout ça, il se passe quoi ? Le préfet se déplace et leur demande de rester polis et de ne pas enterrer notre chat dans leur jardin ?

Sinon la gendarmerie est passée nous voir ce matin. Un adjoint municipal a été toquer chez les voisins hier, le ton est tellement monté tellement vite qu'il a demandé à une patrouilleuse d'intervenir, avant que finalement ça s'apaise.

Du coup j'ai eu beaucoup de mal à ne pas rire ce matin quand la gendarmerie est passée nous rapporter cet épisode, tout en nous précisant que nos voisins aussi nous accusaient d'insultes et que l'effort de communication devait être mutuel. J'ai eu l'impression que le gendarme était peiné de devoir rester neutre dans l'histoire tellement l'asymétrie dans la violence verbale (qu'il avait donc constatée lui-même) était évidente.
>> 79743
>>79740
Au moins tes voisins ne sont pas assez intelligents pour se tenir correctement devant les flics. Ça jouera forcément en ta faveur avec de la percévérance.
>> 79744
>>79740
Un enregistrement fait sous le manteau (littéralement mdrrrrrr) peut être accepté comme pièce à conviction, en revanche, il peut faire l'objet d'une plainte. Tout ce qui apporte des informations utiles et vérifiables est recevable au tribunal.

C'est toujours comme ça que ça se passe avec les journalistes qui enquêtent, ils mettent sur écoute de manière illégale, révèlent les enregistrements s'ils sont intéressants, se prennent une plainte au cul soit pour diffamation soit pour atteinte à la vie privée, mais au moins le parquet se saisit de l'affaire révélée par les écoutes, et en général le journal s'en sort avec une amende assez minime.

Si tu te contentes de fournir l'enregistrement à la gendarmerie, tu ne devrais pas avoir de problème, puisque tu n'as pas publiquement révélé l'enregistrement.
>> 79749
>>79644
> ne fait pas sens
>faire sens
J’ai pas lu ton pavé, mais je n’ai qu’une chose à dire : mérité.
>> 79750
>>79749
>gnagnagna regardez moi je suis un pseudo académicien du net
Eh Finkiel, ferme ta gueule, ici on multiplie les anglicismes.
>> 79752
>>79749
T'appelles ça un pavé?
Hé ben...
>> 79755
>>79750
Okay le cringe.
>> 79756
>>79744
Si t'as des sources, ça m'intéresse de creuser pour ma culture générale (vu que c'est visiblement une légende urbaine qu'un enregistrement est interdit et non recevable).
>> 79759
>>79756
>vu que c'est visiblement une légende urbaine qu'un enregistrement est interdit et non recevable
Je crois pas que ce soit une légende urbaine, juste un truc qui s'applique seulement aux états unis d’Amérique ("fruit of the poisoned tree" etc).
>> 79771
>>79759
J'ai trouvé ça : https://www.annuaireavocats.fr/articles/enreg...
L’enregistrement sera reçu et a priori non condamnable dans les cas où :
- la conversation enregistrée n'est pas jugée manipulé pour faire dire à la personne enregistrée ce que celle qui l'enregistre a envie de lui faire dire
- l'enregistrement est du fait d'une personne intervenante ou au moins présente, et pas réalisée entre des tierces personnes à leur insu (ce qui constituerait une violation de la vie privée, c'est ce que mentionnait >>79744)
- l'enregistrement n'est pas diffusé publiquement
>> 79772
>>79771
Supplément Checknews:
>En matière pénale, la jurisprudence admet depuis longtemps les preuves obtenues de façon déloyale, si elles sont produites par un particulier et non par une autorité publique.
https://www.liberation.fr/checknews/2019/02/2...
>> 79799
>>79772
Merci !
>> 79854
Fichier 162531102122.jpg - (52.37KB , 540x581 , 1583405915665.jpg )
79854
Je me suis toujours demandé, à propos du disque de pisse : pourquoi ne pas pisser directement à l'endroit voulu ?
>> 79865
Fichier 162531385015.jpg - (18.44KB , 476x471 , astucieu.jpg )
79865
>>79854
Parce que le disque de pisse peut passer sous une porte et fondre dans l'appart.
Pisser sur une porte ça va juste éclabousser sur tes chaussures.
>> 79872
>>79854
Dans la discussion qui a consacré l'objet sur HFR, il me semble que l'idée consistait à glisser le disque sous la porte afin qu'il fonde puis sèche dans l'appartement en l'absence des occupants, laissant sur la moquette ou le parquet une tache disgracieuse et malodorante. Je crois qu'il était aussi fait mention de colorants dans les disques. J'ignore s'il s'agissait d'une blague edgy ou bien si la personne qui en faisait la présentation avait réellement glissé des disques de pisse sous la porte de ses voisins.

Quoi qu'il en soit, il n'est pas dans mon intention d'aller délibérément provoquer mes voisins. Je ne cherche pas à avoir raison ou à me moquer d'eux, juste à avoir la paix. Et je doute que ce genre d'action apaise nos relations. Je rappelle qu'il y a un chat dans l'histoire, assez cool pour se faire attraper malgré les mauvaises ondes. Le match retour du disque de pisse (ou toute autre provocation du même acabit) ça pourrait bien être une patte cassée pour l'animal, ou une mystérieuse disparition. Et j'ai pas envie de ça.
>> 79953
Encore faudrait il vivre dans des quartiers français pauvres et insalubres pour trouver des portes d'entrées présentant à notre époque un jour au bas de porte. Même les gentils Algériens logés grassement par nos H.L.M. et nos prélévements fiscaux jouissent d'un meilleur habitat. L'habitat moderne vise l'isolation et l'arrêt des ponts thermiques.
>> 79965
>>79872
>Je ne cherche pas à avoir raison ou à me moquer d'eux, juste à avoir la paix.
T'as l'air d'être quelqu'un de bien, Anon. J'espère que ça s'arrangera pour vous.
>> 80082
>>79865
La porte de *ma voisine casse-pied ne permettant pas d'y glisser le fameux ddp j'ai improvisé.
J'avais de vieilles croutes de fromage à raclette que j'ai laissé macérer dans un bocal (fermé) au soleil.
J'ai ensuite versé la préparation dans une de ces grosses seringues munie d'un petit tuyau souple.
J'ai attendu une nuit et me suis glissé à pas de loup devant sa porte, ai glissé l'embout du tuyau sous sa porte et ai vidé lentement ma seringue d'eau puante.
Il y avait de bonnes astuces sur ce fil HFR, mais PO ne voudrait pas en arriver là. Je ne sais pas quoi te dire PO si ce n'est bon courage, ton histoire à l'air bien baisée. Tiens nous au courant.
>> 80085
>>80082
>Tiens nous au courant.
Bah c'est calme depuis le passage des gendarmes. En même temps la voisine pète une pile genre une fois par mois, donc je sais pas s'il y a un rapport.

Je les ai croisés plusieurs fois depuis, j'aime beaucoup le soin exagéré avec lequel ils nous ignorent (en rasant le mur opposé et en regardant ostensiblement les variations dans le relief du mur), c'est plutôt cool de les voir à ce point transpirer le malaise.

Je me dis que si j'ai envie de les provoquer, pas besoin d'un disque de pisse : il suffira de leur dire bonjour.
>> 80087
>>80085
>En même temps la voisine pète une pile genre une fois par mois, donc je sais pas s'il y a un rapport.
Je pense qu'il y en a un si. Madame doit avoir ses petites affaires de fille.

Sinon cool si ça se tasse, prend soin de toi et pourvu que ça reste tranquille.
>> 80088
Merci incelkun pour ta fine analyse, ma voisine vu son âge est ménopausée. Mais ç'aurait été dommage de louper une occasion de faire caca sur le mur.
>> 80091
>>80088
>Merci incelkun
Tout de suite les grands maux... J'avais l'option ménopause aussi mais ça ne collait pas avec le 1*/mois. Blague facile j'en conviens et quelque peu dépassée mais de là à me prêter des intentions que je n'ai pas... Du coup j'espère qu'ils vont t'en faire baver encore plus juste parce que tu m'as mis de mauvais poil. Je suis hyper déclenché là...

Je te prédit une conspiration du style ils vont soudoyer les condés et tout, ça va finir avec un scénario sale à la "Délivrance"... Du style tout le village va s'allier pour défendre le bon patron du coin: "toi le petit péteux avec ton chat et tes herbes tu oses ôter le travail de notre bouche". Toi et ton chat allez finir dans une fosse à purin ou un tas de fumier que sais-je et c'est pas moi qui vais m'en plaindre.

Dire qu'au début je te soutenais. Tss tss tss...
>> 80093
>>80091
Ok beauf-kun.
>> 80094
>>80091
Tu fais vraiment pitié sous-merde.
>> 80095
>>80091
Cuistre à attention au-delà de 9000.
>> 80096
Que d'agression... vraiment... je ne fais que dire... ce que je pense... vous n'avez qu'à... ne pas lire... si vous n'êtes... pas contents... de lire... ce que j'écris... vraiment... vous êtes si... bêtes... alors que... moi... je suis... très... intelligent...
>> 80115
>>80093
>>80094
>>80095
même pédé
>>80096
Non mais t'as vu ça un peu.
>> 80127
>>80115
Un profilage encore raté.
>> 80128
>>80127
Écope plus fort.
>> 80129
Fichier 162617208676.jpg - (93.02KB , 933x1013 , EwWTu8gWQAAuHGP.jpg )
80129
>>80128
>tous ceux qui me trouvent malaisant sont un seul samefag en plein cope
>> 80133
>>80091
Grocervo
>> 80164
Fichier 16262843488.jpg - (589.16KB , 1920x955 , pharos.jpg )
80164
Ce poste larvé de haine des femmes (on sent que >>80091 n'est pas loin de commettre un féminicide) est de plus, un flagrant appel au meurtre (en plus de cruauté envers un animal). Je n'ai eu d'autres choix que de le signaler.
J’espère que >>80091 appréciera la camionnette festive de bon matin.
>> 80176
> J'ai des voisins pour qui mon existence est une injure et qui ont une vision assez nette de la hiérarchie sociale et de ce que ça implique. Le chef d'entreprise et sa femme propriétaire, ça vaut plus que des locataires de HLM. Bien plus.

Oui.

> Ils habitent au fond de l'impasse et nous à l'entrée. Leurs véhicules bloquent constamment la totalité de l'impasse au point où on doit raser les murs pour rentrer chez nous, et vont et viennent toute la journée du lundi au dimanche et de 6h à 20h (un 4x4, deux familiales, deux utilitaires, un tracteur, un quad et une moto).

Nique leurs tas de boue. Vide une bassine d'huile de poissecaille ranci dans leurs grilles d'aération. Raye les portières. Pète les rétros et phares. Insère une barre à mine dans le châssis par les roues, et saute à pieds joints dessus. Ils vont vite dégager leurs tas de merde du chemin. Garanti sur facture.

> Leur putain de chien aboie à longueur de journée tout autour de la maison, et passait sous notre portail quand il était petit. Il n'est pas tenu en laisse et si on a le malheur de laisser le portail ouvert il chie partout dans l'allée.

Mets-lui une balle, et va le foutre dans un fossé.

>On partage le même container à poubelle mais quand j'ai le malheur d'y déposer un sac en même temps qu'elle je me fais insulter parce que mes déchets attirent les guêpes et l'empêchent d'utiliser sa poubelle (oui, "sa" poubelle). On dépose un sac de 30L toutes les deux semaines, essentiellement du plastique non recyclable rincé, et trois jours avant le passage des éboueurs le container déborde déjà de crustacés et de bouteilles de bière qui coulent encore.

Tant que t'as pas encore les nouvelles poubelles pucées, remplis la poubelle à ras bord. Fais-toi aider, si t'as besoin.

> Mon chat s'est glissé plusieurs fois chez eux par une fenêtre ouverte, ce qui m'a valu d'être réveillé à 2h du matin par une furie aux menaces indistinctes secouant le dit chat par la peau du cou. J'ai essayé de lui rappeler que son chien aussi joue à ça, j'ai pas eu le temps de préciser qu'on s'en était pas plaint et qu'on avait trouvé comment lui bloquer le passage que je me suis pris une nouvelle couche d'insultes.

Insulte-la en retour, juste plus agressivement.

> Ce soir leur putain de tracteur a eu une panne, et ils ont trouvé normal de laisser le moteur tourner deux heures et demi sous notre fenêtre et devant la porte du garage, au point où je devais crier sur ma douce pour qu'elle m'entende dans le salon, et qu'on a cru perdre une journée de travail avec des herbes qui séchaient et qui prenaient les bouffées de diesel sur la terrasse (oui, c'est notre métier). Ma copine, vachement plus conciliante que moi, a voulu faire un beau geste en leur disant qu'on peut tolérer ce genre de comportement si de leur côté ils supportent de devoir foutre un chat dehors et tasser la poubelle, elle s'est fait insulter par le père, la mère et le fils en même temps. Un concert de haine qui a culminé en un sublime et parlant "de toutes façons vous dormez toute la journée".

Si t'as un tas de boue qui passe pas le CT, gare-le devant leur sortie, et laisse-l'y plusieurs jours.

> La gendarmerie veut bien prendre une main courante et me dit qu'elle passera voir en mairie ce qu'elle peut faire mais ne passe pas. Au téléphone elle me dit qu'elle ne peut envoyer personne parce qu'il n'y a pas de délit tout en me proposant de porter plainte le lendemain. J'ose pas leur demander s'ils interviendront quand on se battra à coups de couteau de peur qu'ils me prennent au sérieux. La mairie botte en touche toute idée de médiation tout en me glissant que nos voisins sont des cons notoires qui emmerdent tout le village depuis vingt ans, depuis les différents conseils municipaux jusqu'à l'institutrice quand les enfants étaient encore scolarisés.

Les flics ne viendront pas. Ils ne se déplacent déjà plus pour du tapage nocturne extrême dans les beaux tieks. Tes voisins sont des détraqués qui n'arrêteront pas, parce que le voisinage de bisounours leur tend sempiternellement la fesse gauche. Rentre-leur dans le lard, encule-les à sec, pousse-les aux frontières de la folie.

> La question que j'aimerais poser à anon, c'est : si on ne veut ni déménager ni escalader le conflit, on peut faire quoi exactement ? Parce que j'ai l'impression que l'un ou l'autre leur conviendrait également.

Rien. Ce genre d'abrutis, ça ne comprend que si le cerveau tape suffisamment fort les parois de la boîte crânienne. J'ai eu ce genre de détraqués comme voisins. Laisse tomber. C'est mort d'office. Rentre-leur dedans encore et encore, sois le plus méchant, fais-les fondre un plomb, et à terme, ils se calmeront. Y a rien à en tirer. Épargne-toi de la réflexion inutile.
>> 80177
>>80176 ici.

> >>80085
> Bah c'est calme depuis le passage des gendarmes.

Putain, si ça a marché, t'as une chance extraordinaire. Méfie-toi tout de même de l'eau qui dort. Ça peut rester tassé quelques mois et repartir de plus belle du jour au lendemain. Je ne te le souhaite pas, mais j'ai connu.

> Je les ai croisés plusieurs fois depuis, j'aime beaucoup le soin exagéré avec lequel ils nous ignorent (en rasant le mur opposé et en regardant ostensiblement les variations dans le relief du mur), c'est plutôt cool de les voir à ce point transpirer le malaise.

Tant que ça reste comme ça, tant mieux. Touche du bois.

> Je me dis que si j'ai envie de les provoquer, pas besoin d'un disque de pisse : il suffira de leur dire bonjour.

FTG. Ne leur dis rien. Et ne les regarde même pas. Des débiles pareils, ça peut repéter un câble d'une minute à l'autre. Trace ta route. Tant que c'est calme, amen.

Juste, reste sur tes gardes, quoi.
>> 80178
>>79740
Toute preuve est recevable.
>> 80188
>Casse tout, bute leur chien, agresse-les, sois encore plus con et méchant qu'eux (et tant pis pour ton chat)
>FTG. Ne leur dis rien. Et ne les regarde même pas. Des débiles pareils, ça peut repéter un câble d'une minute à l'autre. Trace ta route. Tant que c'est calme, amen.

Dis-moi anon, tu es bipolaire ou bien tu sais changer d'avis en plein milieu d'un monologue ?
[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]


 
Raison