3615 ACRIMONIE

Messages récents

/a/71790

>>71764
Si j'ai bien compris, ça serait de voir ces discriminations comme un ensemble de rapports de domination dont on a abstrait les modes d'actions, mécanismes et l'histoire et ça serait idéal pour savoir les traiter que d'avoir des éléments de comparaison, classification.
Par contre, dis moi si je me trompe, j'ai l'impression que ce n'est pas une réflexion encore suffisamment précise pour que ça puisse être implémenté, probablement dû à la complexité de concevoir ce framework sans créer un nouveau rapport de domination.
Je dis ça parce qu'aujourd'hui cette réflexion ne semble pas être l'origine des politiques autour des discriminations, je ne vois pas cette tendance vers un modèle général émerger.
En un sens cela viendrait combler une grosse partie du trou: là où l'on dispose d'un modèle pour codifier les rapports entre individus de manière procédurale, il n'y a pas encore de modèle pour codifier (et identifier préalablement) les comportements des institutions et personnes morales autrement que par les individus qui les constituent (ce qui s'avère aujourd'hui être insuffisant, les individus ne sont pas capables/en position de réguler leur institutions sur la violence policière par exemple).

/a/71789

Youtube : Gi8QMSMb-Bs
>>71721
Pareil avec Arca, j'avais plutôt apprécié le précédent, mais le côté reggaeton sur le dernier album me bloque pas mal.
Du Blanck Mass parce que ça déchire.

/a/71788

>>71777
Intéressant, quel est le sujet de votre livre ?

>>71778
Pouvez-vous les décrire en détail ?

>>71781
Nous ne pouvons vous aider qu'avec les 50 premiers. C'est bien le salaire que vous demandez, n'est-ce pas ?

>>71782
Félicitations pour avoir atteint votre objectif à court terme. Quels challenges pensez vous rencontrer pour celui à long terme ?

>>71783
Nous sommes à la recherche de personnes motivées telles que vous. Quand pouvez-vous commencer ?

>>71784
Viser seulement Darmanin nous semble être un manque d'ambition. Pourquoi ne pas viser plus haut ?

>>71785
Très atypique. Que pensez vous y gagner ?

>>71787
Merci de votre intérêt, nous avons toutes les informations nécessaires à notre décision. Nous vous rappellerons une fois celle-ci prise, pas la peine de nous recontacter entre-temps.

/mdt/50120

/mdt/50119

>>22
Très bien car les idées d'incursion du fantastique dans le réel, une chambre totalement blanche, un tunnel dimensionnel, ont un potentiel bien plus riche et intéressants que le versant pornographique.

/mdt/50118

>>358
Pas lui et sans rien connaître à sa situation, tu sous-estime le potentiel nuisible d'une crise de couple qui te laisse une plaie ouverte au travers du corps sur laquelle se déverse le sel de la famille. Dans ce contexte même le plus merveilleux des décors se transforme en théâtre tragique.

/mdt/50117

>>20
pour ton plaisir masturbatoire Et puis la sexualité ça n'est pas : bite dans orifice = orgasme. On dirait que tu n'a jamais eu de rapport ou que tu n'es pas très éveillé.e à la sensualité et que tu écris ce que tu imagines ce à quoi cela pourrait ressembler. Bah en fait, j'ai pas de libido. Enfin, libido je sais pas mais en tout cas ce n'est pas masturbatoire. Peu importe le récit, je n'ai jamais été excité.
Ce que je ressens vis à vis du sexe c'est... Je qualifierais ça comme de la fascination morbide, je dirais.
Sans y être excité, j'ai envie d'en voir plus. D'en écrire plus. Ca se résume effectivement beaucoup à du hentai.
Mon désir, ce n'est pas de bander ou de vous faire bander. C'est plutot d'attirer votre regard sur ce qui m'obsède et que vous me disiez, "c'était cool". Un truc dans le genre. Comme un gamin qui trouve une crotte.
J'ai l'air con et en pleine séance de psy, donc...
Enfin, voilà pourquoi je préfère être vu comme un troll. Parce que moi je lis ça, je me dis c'est pas crédible.


En vrai, je mentirais si je disais que je n'ai jamais eu envie d'écrire un vrai livre (non porno/pédoporno). Mais genre, il faut que ça plaise quoi. C'est un investissement énorme. Je serais bien sur content de l'écrire, mais même si ça serait moins fort qu'avec mes histoires actuelles, j'aurais quand même envie d'être apprécié.

J'ai bien lu le reste de ton message. Merci beaucoup pour ces conseils.

>>21
Bien vu pour les dialogues. J'ai vraiment une façon ultra débile de voir les récits.
Passé simple = bien
Monologue = bien
Alors que non.

Comme tu le dis, y a pas de personnage derrière Sophie-kun. Je veux juste faire des situations pornographiques.

Tu me donnes envie de réécouter du Gainsbourg par contre. :)

Merci aussi pour m'avoir aidé.


Merci à vous deux.
J'ai bien sûr déjà reçu des conseils par le passé. Je pense que je vais prendre ceux-ci différemment. Dans le sens, je veux pas m'améliorer dans la médiocrité.

/a/71787

1. Bol
2.
3. Bite
4. Boldebite

/mdt/50116

Je viens de terminer notre première partie de Hero Quest et le mec de cette vidéo à RÊZON ! https://youtu.be/Cx8sl2uC46A
C'est un jeu de plateau parfait pour une introduction aux jeux de rôles.

/mdt/50115

>>19
Faut que tu revoies tes conversations, comme là :
J'espère que ce livre dit vrai... dis-je, me demandant ce que je faisais là. Ton personnage parle tout seul et elle nous dit quelque chose qu'on sait déjà : "dis-je" (qui fait très daté comme expression). J'aurais bien résumé le truc en :
Je me demande ce que je fais là et si ce livre dit la vérité.
Y a ta narration à la première personne qui te complique la tâche. C'est pour ça qu'on t'appelle Sophie-kun, on peut pas te dissocier d'elle. C'est pas les fantasmes de ton personnage que tu nous décris, ce sont les tiens. C'est ça qui donne un style jvchien. C'est confus, pas réaliste, mais pas méchant non plus.

Je pense aux textes des chansons de Gainsbourg. Elles sont classes, romantiques et très sensuelles. Peut-être un peu datées, mais tu peux essayer de t'inspirer des champs lexicaux qu'il utilise.

/mdt/50114

>>16

>>12 ici,
J'aime bien écrire du cul, si ce n'est pas ça, je ne pense pas pouvoir écrire quelque chose. Pour moi, c'est le genre de récit que tu peux écrire avec plaisir, et surtant sans prise de tête. Tout en essayant de l'écrire bien, aussi. Ce que je n'arrive pas...
Ça confirme absolument la motivation à écrire que je t'imaginai et avec ça un problème majeur. En écrivant pour ton plaisir masturbatoire, ça se voit, c'est gênant, et tu ne peux pas impliquer le lecteur, au contraire tu le repousse.

C'est de l'écriture pornographique que tu produis, pas érotique. Si ça te vas ok, si tu vise l'érotique alors au boulot.

C'est d'abord en développant un univers, des enjeux intéressants, des personnages crédibles auxquels le lecteur peut s'identifier que tu peux l'amener à embarquer dans ton histoire, pour peut-être lui proposer un passage érotique. Donc 90% de tes efforts doivent se concentrer sur la mise en place de cet univers, même en quelques mots.

Et puis la sexualité ça n'est pas : bite dans orifice = orgasme. On dirait que tu n'a jamais eu de rapport ou que tu n'es pas très éveillé.e à la sensualité et que tu écris ce que tu imagines ce à quoi cela pourrait ressembler. Si c'est le cas lis des témoignages, échange sur le sujet.

Pour le reste >>18 te propose des pistes. J'ajouterai participe à un groupe d'écriture dans ton bled, tu seras obligé d'écrire du non porno et tu progressera énormément. Sinon il existe quelques exercices simples à faire en une page :
- Décrire la scène d'un souvenir
- un personnage tient un objet dans sa main, décrivez cet objet en incluant le lien avec le personnage.
- Écrire un dialogue
- Écrire et décrire une action avec un début, milieu et une fin.
- partir d'une photo et écrire une histoire courte.

tes interventions me dérangent exactement de la même manière Tu expliques ça comment ? >>16
Genre, j'aimerais bien que ça plaise, quoi.
Voilà pourquoi tes textes et tes interventions me mettent mal à l'aise, le besoin de validation et de reconnaissance est évident et très gênant. Plus tu vas vouloir plaire, plus il est probable que tu provoques le résultat inverse.

Maintenant si ces textes sont au moins cathartiques et t'évitent de tripoter des gamins, c'est déjà un moindre mal.

/mdt/50113

/mdt/50112

>>17
Je vois.

>>18
Justement, t'as pas l'air de te prendre la tête. Je devrais ?
D'ailleurs, je comprends pas le reste de ton poste. Il me semblait pas t'avoir lu frustré de ne pas réussir à bien écrire lol Bah, on me considère comme un troll, j'essaie de répondre aux attentes. En vrai, tout ce que je veux c'est écrire, bien écrire, et que ça ait intéressé au moins une personne. Bon en vrai au moins 5.

Et le lire ? J'en ai déjà lu une. J'ai apprécié parce que y avait du gore aussi.
Mais j'arrive pas à m'imprégner. Genre, comment moi j'arriverais à faire des jolies phrases dans une belle histoire avec de bon perso.
Ca me semble impossible...
Du coup j'en reviens toujours à mes habitudes en espérant m'améliorer. J'ai vraiment l'impression de tout faire pour ne rien faire. Alors que je veux, mais je bloque.

le fait que ce soit juste du porno et rien de sentimental. C'est léger mais y a bien le fait que la personne aille jusqu'à croire une histoire de tunnel dans un roman pour se trouver un amoureux.
Et j'aime beaucoup imaginer qu'elle ne peut pas ressortir parce que elle se sent bien mieux là-bas.

mets tout au présent. Les autres fautes je passe facilement au-dessus, mais ça, ça rend vraiment le truc lourd. Le pire c'est que ça me frappe pas. Quand j'hésite j'utilise bescherelle, mais bon. Soit le présent, soit vérifié chaque verbe, même ceux que je croie bon.
J'avoue que j'aime bien le passé simple dans les histoires. Genre, j'imagine qu'une histoire ça doit être du passé simple ou rien.
Mais une erreur et c'est le drame. Justement parce que c'est du PS.

/mdt/50111

>>16
Je défends pas vraiment tu sais. Justement, t'as pas l'air de te prendre la tête. D'ailleurs, je comprends pas le reste de ton poste. Il me semblait pas t'avoir lu frustré de ne pas réussir à bien écrire lol

J'aime bien écrire du cul Et le lire ? Ce serait intéressant que tu vois comment les autres font, non ?

Et ne pas décrire un personnage semble dur mais intéressant Je m'exprime mal. Y a bien une description du personnage, mais ça a pas de sens ici. C'est peut-être ça qui me gêne - le fait que ce soit juste du porno et rien de sentimental.
Au moins un truc pour rendre ton style plus lisible : mets tout au présent. Les autres fautes je passe facilement au-dessus, mais ça, ça rend vraiment le truc lourd.

/mdt/50110

Même en érotisme tu es nul, les textes de revebebe sont mieux foutus que les tiens, bordel

/a/71786

>>71776
>Et s'il y a un seul communautarisme qui existe, c'est celui des vieux mâles blancs qui veulent conserver leurs privilèges
Je suis d'accord mais ça voudrait aussi dire qu'il n'y a pas de politique d'intégration.
Personnellement, je suis pour le communautarisme. Je vois pas en quoi c'est mal. Je suis pour la communauté "familiale" (c'est d'après moi au moins le début de toute politique) jusqu'à la localité en passant par d'autres liens "identitaires". Étant de gauche, c'est une des notions qui m'était incompréhensible. Parce qu'effectivement je crois que c'est une valeur encrée à la gauche républicaine (la lutte contre le communautarisme) - donc la droite lol.
Je pensais que ça voulait dire "multiculturalisme" (genre que la meilleure communauté gagne), un ensemble de lois parallèles qui seraient donc archaïques ou réac (sexisme, racisme etc...) sur un territoire annexée et impénétrable. Alors que l'universalisme, c’était "saisir la culture et la redistribuer".
Mais en fait, c'est exactement l'inverse. La communauté "République Française" si elle part en couille, tu peux pas la quitter ; ta communauté "famille", oui.
Mieux même, c'est dans ta communauté que tu crées ou copies des normes "meilleures/plus justes" qui tendent finalement à l'universalisme.

C'est dommage que ceux qui comme >>71776 réfutent le communautarisme n'expliquent jamais pourquoi c'est un piège.

>Trouve-moi un politicien ou un éditorialiste qui dénonce le racisme dans la police
Exactement, le seul moyen est d'autoriser l'autodéfense en plus de la sécurité de base de l'état.

/a/71785

Prendre des cours de tir
Tuer ma famille
Disparaître avec le pognon

/a/71784

Sucer Darmanin
Gagner un procès
Me faire dépister

/a/71783

Ceinture jaune
Ceinture noire
Battre CHUCK NORRIS

/a/71782

Court : répondre a ce fil
Moyen : aller me coucher
Long : finir 2020 en un seul morceau

/a/71781

50, 500k, 500M

/int/1707

Youtube : sage
it's 8channel.cat now.

/int/1706

Grumpy greetings from
https://8channel.cat

/a/71780

>>71779
De rien, toujours un plaisir de faire ma propagande dans tes fils de merde

/a/71779

Si tu le dis.

/mdt/50109

>>15
J'avais effectivement mal compris ton message.
Très bien. Je comprends mieux.

>>14
Je défends pas vraiment tu sais. Si c'est mauvais, c'est mauvais. J'aimerais effectivement le contraire et je le fais comprendre. Ce que je déteste ce n'est pas que mon histoire soit mauvaise (même si j'aimerais le contraire et le fais comprendre Artdelarépétition) ce que je déteste c'est les participations sans la forme qui va avec. En gros, se donner la peine de participer pour rien dire.
Pour ça que j'aime >>12 et déteste >>11 et autres. Je demande pas qu'il se donne la peine "pour moi", si j'en vaux pas la peine tant pis, je demande qu'il ne participe pas pour rien. Y a youtube pour ça. (Rire)

J'aime bien écrire du cul, si ce n'est pas ça, je ne pense pas pouvoir écrire quelque chose. Pour moi, c'est le genre de récit que tu peux écrire avec plaisir, et surtant sans prise de tête. Tout en essayant de l'écrire bien, aussi. Ce que je n'arrive pas...

Concernant les pensées des personnages, je ne pensais pas que c'était si complet que ça. Et ne pas décrire un personnage semble dur mais intéressant. Probablement possible en érotique, mais j'ai peur que ça tourne en full action et donc donne de la lourdeur. Ce qui doit être bien différent dans les autres genres. Et surtout, la longueur de mes récits n'a rien à voir avec un roman. J'aimerais bien. Mais vu que les petits ne plaisent pas, aucun moyen que je trouve la motivation ou le plaisir pour un grand. Genre, j'aimerais bien que ça plaise, quoi.

/int/1705

>>1703
Всех русских выгнали из франции

/a/71778

Oui.

/a/71777

Écrire mon livre, avoir un impact politique, mourir sans regrets, respectivement.

/a/71776

>>71774
>Si je comprends bien, pour toi ils supposent que les institutions ont déjà parfaitement atteint les idéaux universalistes, ne peuvent donc être des hôtes de violences discriminatoires et n'ont donc rien à changer ?
J'y peux rien si c'est ce qu'ils disent. Trouve-moi un politicien ou un éditorialiste qui dénonce le racisme dans la police. Même JLM le fait pas.

>Et je ne vois pas bien en quoi un modèle communautariste solutionne quoi que ce soit à ce sujet hormis de permettre de discuter du particulier pour chaque communauté.
Je n'ai jamais parlé de modèle communautariste, c'est l'extrême-droite qui parle de communautarisme, ce terme fourre-tout n'a jamais été défini clairement par la sociologie d'ailleurs, c'est normal ça veut rien dire.
Et s'il y a un seul communautarisme qui existe, c'est celui des vieux mâles blancs qui veulent conserver leurs privilèges.

>Image frelatée.
Ça plus ta sortie sur le communautarisme, tu auras caché ton jeu bien longtemps, facho-kun.

/mdt/50108

Je comprends pas. (Tristesse) Pas beaucoup de lignes mais c'est une petite histoire sans grande prétention non plus. Que veux-tu donc me dire ? 9 fois sur 10 c'est un pavé fictif cringe infusé d'énergie câbleuse-jvchienne qui ne vaut pas l'effort musculaire d'une lecture même en diagonale, les messages courts au moins impliquent peu d'efforts et font souvent rire/de la controverse, ce que j'aime.

/mdt/50107

>>13
Pas lui, mais j'aime pas ton délire - même s'il fait partie des meubles. Mais tes autres interventions où tu défends ton truc me font rire. Trouve un nouveau thème peut-être ?
Je lis Manchette en ce moment. J'aime bien comment il décrit (ou justement ne décrit pas) ses personnages. Tu comprends leur personnalité par leurs actions. C'est peut-être plus compliqué à faire à la première personne, mais le fait que ce soit succinct est plus appréciable - parce que t'as pas à décrire de manière complète comment pense Sophie.
Je suis pas un gros littéraire pêh, je sais pas à quoi ça ressemble l'érotisme.

/a/71775

Avez vous des objectifs à court, moyen ou long terme ?

/a/71774

>>71773
> Les universalistes français (Enthoven etc.) considèrent que l'universalisme c'est bien et c'est normal parce qu'ils considèrent qu'il n'y a pas de racisme structurel, systémique, de racisme d'État.
Si je comprends bien, pour toi ils supposent que les institutions ont déjà parfaitement atteint les idéaux universalistes, ne peuvent donc être des hôtes de violences discriminatoires et n'ont donc rien à changer ? Sans savoir clairement ce que tu cites, ça me paraît un peu grossier, y'a de la paille qui dépasse des manches.
Et je ne vois pas bien en quoi un modèle communautariste solutionne quoi que ce soit à ce sujet hormis de permettre de discuter du particulier pour chaque communauté.

>prouver qu'ils sont de gauche
>mais c'est plus facile de chier sur un truc qui vient de l'étranger quand on est un bon natio ;)
Image frelatée.

/mdt/50106

>>11
>>5
Prenez exemple sur >>12.

>>12
tes interventions me dérangent exactement de la même manière Tu expliques ça comment ? Je suis d'accord qu'il m'arrive de clairement vouloir faire savoir que c'est moi. Est-ce ce coté ? Ou alors le fait que je puisse écrire/envisager d'écrire des histoires plutot sordide ?
Je ne pense pas que ça soit ma façon de communiquer, sinon je ne peux rien y faire.

convenues, sans surprises, voire complètement stéréotypées Mince. J'en conviens que ce n'était pas de la grande originalité, mais vu comment tu le dis, c'en est même redondant ?

fantasme d'une sexualité Je pensais que c'était ça, de la "littérature" érotique. Je suis dans l'erreur ?

développer rapidement ton style d'écriture Je connais déjà la lecture. Tu en as d'autres ?

/a/71773

>>71772
>Explique ça sinon on comprend pas. Tu essayes de dire que c'est passé de mode ?
Non, ce que je veux dire c'est qu'il est difficile de se réclamer aujourd'hui de gauche en se prétendant universaliste.
Les universalistes français (Enthoven etc.) considèrent que l'universalisme c'est bien et c'est normal parce qu'ils considèrent qu'il n'y a pas de racisme structurel, systémique, de racisme d'État.
C'est tout simplement faux, la gauche américaine (AOC et Bernie Sanders, pas Joe Biden hein...) l'a bien compris et le dénonce.
La gauche française (de la FI au PS en passant par les Verts) ne l'a absolument pas compris, en revanche, et s'ils veulent survivre et prouver qu'ils sont de gauche, je leur conseille de s'y mettre rapidement.
(on sait que ça n'arrivera jamais mais bon).
Les gens qui disent "ouin ouin ça vient des États-Unis" oublient au passage que tout ça est inspiré par Bourdieu, Foucault, etc., donc ça vient aussi de la France, mais c'est plus facile de chier sur un truc qui vient de l'étranger quand on est un bon natio ;)

/a/71772

>>71771
>Non, car le modèle qu'on a est sensiblement le même que celui des Ricains (t'as lu ce que j'écris ou bien ?)
Oui oui, et c'est bien là dessus que je suis en désaccord, tu as simplement montré que nous avions les mêmes problématiques.
>De plus le modèle auquel s'opposent les universalistes français n'est pas "celui des Américains" mais celui de la gauche américaine, qui a intérêt à devenir celui de la gauche française si cette dernière veut survivre.
Explique ça sinon on comprend pas. Tu essayes de dire que c'est passé de mode ?

/a/71771

>>71770
Non, car le modèle qu'on a est sensiblement le même que celui des Ricains (t'as lu ce que j'écris ou bien ?)
De plus le modèle auquel s'opposent les universalistes français n'est pas "celui des Américains" mais celui de la gauche américaine, qui a intérêt à devenir celui de la gauche française si cette dernière veut survivre.

/int/1704

bump

/a/71770

>>71769
>Avant de se revendiquer comme universaliste, ils n'ont qu'à rendre leur État universaliste
C'est exactement l'enjeu de la discussion chez nous oui. Je ne crois pas que passer à un modèle communautariste où tu te retrouves identifié à une culture à la naissance soit acceptable chez nous, donc il va bien falloir corriger notre modèle, pas reprendre celui des ricains.

/a/71769

>>71768
L'universalisme traditionnel en France, c'est du colonialisme déguisé peh.
Les types qui se revendiquent universalistes sont tout sauf humanistes aujourd'hui.
Avant de se revendiquer comme universaliste, ils n'ont qu'à rendre leur État universaliste, tant que c'est pas le cas c'est des racistes comme les autres.

/mdt/50105

>>7
Si tu veux l'avis d'un silencieux, je n'aime pas tes histoires, elles me dérangent dans leur thème ainsi que dans leur style. Ce qui est intéressant c'est qu'en dehors de tes histoires, tes interventions me dérangent exactement de la même manière et me mettent mal à l'aise.

Maintenant que c'est dit, je pense que tu peux améliorer ton style d'écriture. Notamment en travaillant le développement des parties non-pornographiques qui en passant sont très convenues, sans surprises, voire complètement stéréotypées. Comme si tu écris sur ton fantasme d'une sexualité plus que sur une sexualité réelle ou en tout cas possible. Il existe quelques exercices très simples pour développer rapidement ton style d'écriture.

/a/71768

>>71767
Ici >>71759. Certes certes. Mais ce n'est pas une volonté de ne pas avoir le débat, c'est seulement de ne pas tenter d'y importer les solutions américaines.
Leur angle de réflexion sur ces sujets ne parait pas du tout compatible avec l'universalisme traditionnel en France. Pas que ce soit vérité absolue, mais en tant qu'objectif c'est plutôt ce vers quoi l'on veut tendre ici. Que ça soit ce désirable c'est un autre débat.

/mdt/50104

Je viens de regarder "Unnatural Selection". Je n'ai jamais rien vu de plus cyberpunk et pourtant c'est un documentaire.

/mdt/50103

Ta gueule Sophie-kun

/a/71767

>>71759
Les Américains (et Anglo-Saxons) ont plus tendance à nommer distinctement leurs sujets (Afro-Américains, Natifs Américains, Écossais, Gallois, Asiatiques-Américains), ils font les choses plus ouvertement mais la mécanique est la même.
Après tout, le Royaume-Uni est une ancien empire colonial, les États-Unis sont une colonie, la France est un ancien empire colonial aussi.

Aussi, attention à la distinction : il faut bien comprendre le mot "race" au sens sociologique du terme, et pas au sens pseudo-génétique.
Les racisés (de France ou des USA) n'ont pas besoin de se revendiquer comme racisés pour être maltraités par les racistes. Même si la notion de race n'existe pas dans les textes de lois, ils sont de facto un groupe sociologique à cause de leur traitement par la société.

Maintenant, en pratique, qui discrimine les minorités et sur quelle base ?
Il faut le considérer au niveau des lieux et des personnes de pouvoir, et en premier lieu, la police.
Encore une fois, la similarité entre police américaine et française sont frappantes. Je ressors pas tous les liens qui ont été sortis ici ces derniers mois, mais les polices américaines et françaises sont bien institutionnellement racistes (de par ses membres et de par la protection que la justice leur fournit pour appliquer leur racisme sous couvert de faire respecter la loi).
Les discriminations suivantes sont :
- à l'embauche ; elles existent en France (je vais pas reposter des liens), existent-elles aux États-Unis ? Oui : https://www.vox.com/policy-and-politics/2019/...
- à la location : elles existent en France, mais aussi aux USA : https://en.wikipedia.org/wiki/Housing_discrim...

Bref, ne pas vouloir importer des États-Unis le débat sur la race sociologique renvoie plus à une volonté de mettre la poussière sous le tapis que de véritablement régler le problème AMHA.

/mdt/50102

>>9
Je lis pas tes fils histoires de malade Ouai, tu m'excuseras donc de ne pas prendre en compte l'avis de quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle.
Si tu veux mon avis, sache de quoi tu parles avant de donner un avis. Cadeau.


>>8
Je comprends pas. (Tristesse)
Pas beaucoup de lignes mais c'est une petite histoire sans grande prétention non plus.
Que veux-tu donc me dire ?

/a/71766

>>71765
Pas de souci, c'est un peu long à taper, c'est tout.

/a/71765

>>71764
J'ai cru à une blague quand j'ai vu le lien vocaroo, merci pour la réponse c'est intéressant. Je réécoute quand je serai moins occupé par mon gagne-pain et je te poserai certainement quelques questions pour bien comprendre.

/a/71764