/mdt/ - Pensée du moment écrite en alexandrin (1)

Pensée du moment écrite en alexandrin (1) (65 Réponses)

1 .

Cette idée pourrait mener à du bon OC.

2 .

C'est ça, faisons plein de fils "Pensée du moment". Il n'y a jamais assez de fils "Pensée du moment".

3 .

Je me masturbe sur du guro cannibale.

4 .

C'est pas que je m'ennuie mais putain j'ai la dalle.

5 .

Bide en feu et crevé, je veux aller dormir.

6 .

S'il n'était pas dix minutes avant minuit
je me taperais bien une petite bière,

7 .

(Je tiens absolument à cette virgule.)

8 .

Me voilà malade quand demain c'est lundi.

9 .

FAIS CHIER PUTAIN, d'aller bosser demain matin.

10 .

Ce fil me fait bander, il faut le remonter.

11 .

Je découvre z'ici une planche d'aigris
Qui me semblent pourtant accueillants et gentils.

12 .

Je ne veut plus vivre, mais je ne veut mourir.

13 .

Apprends à conjuger, connard d'analphabète,
Je te coupe les doigts, et la tête (alouette).

14 .

Tiens ! Il me semblait qu'en ces lieux de renouveau
Les grammaires-pétains n'étaient pas si accrocs.

15 .

Ce n'est pas parce qu'on va vers plus de tolérance
Qu'il faut écorcher vif le français à outrance.

16 .

Va pour la correction, s'il le faut éduquons
Et corrigeons sans bans les fautes de ces cons.

17 .

Une sacré bande de trimards quand même.

18 .

Dix-huit, j'ai beau chercher de tous mes petits yeux,
Tu n'as que onze pieds, ce qui te met hors-jeu.

19 .

Cher Dix-neuf, sachez-le, en insistant, on peut
remettr’ assez de rab pour gagner un’ syllab’ ;
Ainsi dix-huit avait suffisamment de « pieds »,
Même ce terme-ci n’a rien à faire ici :
U ne sa cré ban de de tri mards quand mê me.

20 .

Monsieur vingt apprendra, et m'en saura fort gré,
qu'en fin de vers le "e", surtout s'il est muet,
ne se prononce pas, et ne vaut pas syllabe.
Voilà pour dix-huit, et pour vous-même. Nabab.

Pour cette raison-ci votre deuxième vers
n'a besoin d'apostrophe à la fin d'icelui
ni au début d'ailleurs, "remettre" étant suivi
d'une voyelle. Enfin, parmi tous vos travers,

L'on peut citer l'ignorance du mot "pied",
La rime aux hémistiches plus qu'à l'alexandrin,
La dièrèse que vous allez me reprocher,
Et votre capacité à vous mettr' dans l'pétrin.

21 .

Si ça se trouve il avait juste l'intention
de commencer un vers chevauchant deux répliques
un peu comme au théâtre

22 .

Où certains des comiques
échangent en complétant leurs phrasés de champions.

23 .

EBIN :-DDDD

24 .

>>12
Il manque trois syllabes.

25 .

Riz riz riz riz riz riz riz riz riz riz riz riz.

26 .

Douze sacs d'riz, éclatant,
Riz aux laits, riz sans, riz sans, riz sans, riz sans.

27 .

Le riz à qui? Le riz à queues, le riz à cons;
L’acquis a riz, l'aqueux a riz, le con a riz.

L'acrimonie nie moquerie là, riz crémeux cria.

28 .

Si Devos et Shakespeare étaient tous deux conviés,
à un battle de H-I-P-H-O-P,
qui serait le plus à même de l'emporter ?

29 .

Ce triste ressenti, quand pas de p'tite amie
Cette douleur au cœur, quand je n'ai pas d'Âme soeur
J'envie les gens normaux, qui s'aiment et qui sont beaux
Pourquoi la solitude, c'est un sujet d'étude.

30 .

Je me gausse tant en ces lieux de célibat,
Ayant une amante chaque jour avec moi !
Ceux qui râlent ici feraient bien mieux d'agir :
Ce n'est pas en pleurant que l'on crée l'avenir.

31 .

Acrimonie acrimonie acrimonie.

32 .

Acrimonie accroc mini ah crie minot
Ô cras mini oh cri manie ô crime INA
Acronymie ah crime honnie cryo à Nîmes
Mini crôa crame ô Minnie yo mi-crâne
Ne crie mayo nique Mario rime conne y a

33 .

Itété DaDa

34 .

Qui a du caca kaki collé au cucul ?

35 .

>>22
Mais, mais, MAIS !!

36 .

Laissez-moi faire un bump sur ce fil magnifique.
(Un p'tit effort et tu pourras m'app'ler Patrick)

37 .

Et encore un rebond éhonté s'il en est.

38 .

Maint’nant c’est à mon tour d’expectorer mon flow
D’égorger ces bobos qui s’croient meilleurs que moi
Arrêtez d’me clasher ou j’vous éclate le dos
Allez plutôt cracher sur Hélène Segara.

39 .

Quelqu'un a-t-il un bon seinen à m'conseiller ?

40 .

>>27
P'tain.

41 .

>>28
Puteheuheuheuheuhainhainhainhainhainhain. Corrigé, corrigé, corrigé, corrigé.

42 .

>>28
La baise...

43 .

>>28
>>29
Je voudrais tuer ceux qui ne jouent pas le jeu.

44 .

Je me joindrais a vous et nous serions deux.

45 .

Alors nique sa mère la réinsertion.

46 .

Ô joyeuse famille et heureux mois d'été !
Nous nous retrouverons pour célébrer la fête
Des jeunes fiancés par les cieux accouplés
Alors préparons-nous, soyons propres et nets.

Mais aux noces d'Hébé, quand il faut sacrifier
Si vous n'êtes pas chic, vous vous faites chasser
Or, de ma vie jamais ne me suis glorifié
De porter quelque frusque et de m'en rehausser.

C'est la première fois que je suis invité
Si je viens en tricot, la famille me jette
Quitte à devoir courir, viendrai-je en survêt ?

Il faut raquer, o gué, pour cette insanité
Souliers, veste et nœud : telle est donc la coutume
De quoi avons-nous l'air en portant le costume ?

47 .

>>32
Comme j'ai ri.

De quoi avons-nous l'air en portant le costume ?
D'un homme pimpant, élégant et plein de charme.
Calme, dans le vacarme de mille femmes,
votre chemise, votre cravate pour arme,
la Passion venant raviver la Flamme. (pa-ssi-yon !)

48 .

Les p'tits d'quartiers ils savent pas qu't'es un vrai bolosse
Toutes tes p'tites putes de tes clips elles nous sucent gratos
J'touche le RSA et j'roule en Lamborghini
Ouais je prends le bus, le train et même le taxi

49 .

>>33
Comme je te comprends, mon ami et mon frère,
Vivons dans un manga, que vogue la galère !

50 .

Je suis l'obsédé, celui dont le désir
A cédé au Temps pour devenir souvenir.
Le Passé gonfle dans le Présent de misère,
Les morts, massés, remplacent les vivants sur Terre.

51 .

Je ne peux décemment laisser couler ce fil
Il nous donna plus de riz qu'un meilleur avril.

52 .

Je souhaiterais tellement participer
Mais mes syllabes, je ne sais pas les compter

53 .

J'ignore si l'ânon podophile hante toujours ces lieux, mais j'ai trouvé ceci qui pourrait lui plaire :

LES PIEDS MIGNONS
Air : Chantez, dansez

Mes chers amis, ſelon ſes vœux,
Chacun chante ce qu'il préfère ;
Vous avez célébré les yeux,
Souffrez de vous que je diffère :
Vantez les yeux dans vos chanſons,
Moi je ſuis pour les pieds mignons.

Si vous aimez voir de beaux yeux,
Regardez ceux de ma bergère ;
C'eſt là qu'Amour puiſe ſes feux,
C'eſt ſa demeure la plus chère.
Cependant, malgré ces raiſons,
Moi, je ſuis pour les pieds mignons.

Admirez Eglé, dans nos jeux,
D'un bal parcourant la carrière,
On croit voir zéphire amoureux
Animer ſa danſe légère,
Et les cœurs de mille façons
S'enchaîner à ſes pieds mignons.

Bijoux charmans, préſent des Dieux,
En révèlant un doux myſtère,
Vous êtes le préſage heureux
Des plaiſirs qu'on goûte à Cythère !
Mortels chériſſez tous les dons,
Qu'Amour attache aux pieds mignons.

D'un ſcrupule trop rigoureux
N'écoutez pas la voix auſtère,
Suivez mes avis généreux,
Belles, qui déſirez de plaire :
Faites accourcir vos jupons,
Et laiſſez voir vos pieds mignons.

J. des Granges

54 .

Courbatures, gagnez moi, rendez donc mon corps dur
Ainsi mon cœur ne saigne pas de ce qu'il endure :
Des maux de pacotilles, des amertumes maigres.
Le bonheur d'exister triomphe des moments aigres.
Sans préavis alors s'éteindra la rancœur.

55 .

En avançant dans l'âge avouons qu'il est dur
dans un même week-end d'enchaîner deux bitures.

56 .

>>55
Il m'est d'avis, pour être tout à fait honnête
Qu'avec l'âge l'alcool lasse à rendre banales les fêtes.

57 .

Même pire ! À la longue, à trop boire de vin,
On ajoute des pieds à ses alexandrins !

58 .

Ta vision envisage drôlement les césures.
Ou devrais-je moi-même reporter l'aventure?
Laissons les donc s'enfuir, avec ou sans chaussures.
Des petits pieds mignons, qui tiennent dans une main,
Tout douze ivres d'amour, de caresses et d'écrins.
Les beaux 36 sont des machines à faire bander.
Je sens mon âme loin devant s'égarer.

59 .

Bumpeur occasionnel de ce fil adorable,
Je suis content de voir que la mayo prend vite.
>>57
Superbe, grandiose, brillant et admirable,
L'on peut donc associer inspiration et cuite !

60 .

Est-il Ânon possible de jouer à nouveau
A ce jeu ou le subtil le dispute au Beau ?

61 .

Quelles fraîcheurs, qualiters ! En brûle intérieurement
Face à pareil CO. Coupable je me sens
D'une contribution vue, médiocre, desu ne,
Et finalement donc continue Ânon ouais !

62 .

Déserter une instance pour en rejoindre une autre.
Telle était ma routine, sûrement proche de la votre.
Mais à présent que tout me semble annihilé,
Où vais-je me retrouver, une fois tout le monde spectré?
Voilà fort bien longtemps que l'exil m'aiguillonne,
Et l'empathie bien las de mon âme vide et morne,
Relâche le mors rongé d'un âne sans plus un bât.

Et pourtant je démontre, en quatre-vingt-douze mots,
La condition piteuse dont souffre plus d'un sot :
Avide de relations, même s'il ne voudrait pas.

Banniw de l'acrimoniennw, a sa we.

63 .

État étonnant de ne savoir quel état.
Humeur égale et soule, sobre et inégale
Envie de rien, mais si, mais non, besoin de quoi ?
Suis-je d'entrain pour de ce soir la bacchanale ?

64 .

Trop de pluie aujourd'hui, point ne puis me lever
et flâner au jardin sans m'y faire tremper;
et qu'importe au final car, eût-il fait soleil,
n'aurait pas jardiné qui a trop bu la veille.

65 .

(Repost)

Ô mon phalle branlé sans trève ni dépit
Que sans faillir j'agite quand tous les chats sont gris
Pour les filles à pine peuplant nos sous-cultures
De blancs dégénérés suppurant leurs blessures

Je me masturberai jusqu'à l'aube d'argent
Bandant pour rester vrai jamais n'éjaculant
Les rapports qui m'excitent sont pleins de putes folles
Grosses tarées du cul ceignant leur auréole

De leurs jambes pliées pour être fourrées gras
De trois fois par semaine à vingt-trois fois par mois
Putain y'en a pas tant j'en peux plus des chats gays

Comme un dément Onan j'astique l'interface
De mon rapport au monde le plus simple et salace
Tes plans culs en vacances Août à Paris tu sais

66 .

Ce message a été effacé.
Styles : Acrimonie Nuit