/mdt/ - Sophie * ans annonce.

Sophie * ans annonce. (57 Réponses)

1 .

Bonsoir les amis,
C'est la première fois que je vous parle directement alors que vous savez déjà beaucoup sur moi, c'est génant.

Je tenais à vous dire que cette année ne verra malheureusement pas mes expériences publiées sur Acrimonie. Ca me peine autant, peut-être plus, mais surmontons ça.

Cette année aura été difficile pour tout le monde, pas que pour vous et moi. Je vous souhaite donc à tous une bonne année. Pensons à nous mutuellement. Je pense à vous tous les soirs quand je fais des trucs, donc ça ne sera pas nouveau pour moi. (rire)

Bye bye.

2 .

?

3 .

C'est ton persona qui s'en va ou t'arrêtes ton abonnement à l'acrimonie ?
Bonne année et tout autrement

4 .

Encore quelqu'un qui annonce son départ ? Ou ça y est tu t'es fait arrêter par la DGSI ? Allez à + Sophie-kun.

5 .

>>4
Allons, il ne faut pas me confondre avec Sophie-kun, malappris. La DGSI n'a aucune raison de l'arrêter qui plus est.

>>3
Sophie-kun rôde et rôdera toujours dans l'ombre des fils.

6 .

Rebond, les aigris d'extrême-gauche de l'Acrim ne méritent que Sophie-kun.

7 .

>>6
Drole de façon pour dire à quelqu'un qu'il mérite tout le meilleur, Anon.

8 .

Nous sommes les moines de métal. Qui d'autre sur cette maudite planète est en train de parler de Nietzsche en plein mardi soir. La vérité est ici et caché derrière toutes ces conversations stupides se trouvent des trésors et les leviers qui me permettront d'arracher encore plus de richesses

9 .

>>7
sophie-kun confirmé pour être de gauche Peignez moi étonné.

10 .

>>9
Pas ici https://www.acrimonie.com/mdt/res/51637.html#389
Ne saurais-je donc jamais qui suis-je ?

11 .

Est-ce que Sophie a un quelconque rapport avec la nièce de l'inspecteur Gadget? Ou sinon avec la productrice de musique récement décedée?

12 .

>>11 Je ne pense pas.

13 .

>>11
>>12
Merde, il me semblait avoir lu une histoire avec fino à l'époque. Effet Mandela ?

14 .

>>13
Je précise, au cas où, que Sophie-kun fait des histoires impliquant enfants et sexe. Je ne pense pas que tu parles de lui, du coup.

15 .

Sophie-Kun me manque.

16 .

Quelles parties de lui ?

17 .

>>16
Les pieds, évidemment.

18 .

>>17
Navré, le pied droit vient tout juste de trouver acheteur. Vous serez néanmoins très heureux d'apprendre que son pied gauche va très bien et que nous pourrons vous le faire livrer dès réception de la signature. N'oubliez pas d'écrire Lu et approuvé, tout le monde oublie.

19 .

>>15
Si celui a qui j'ai promis de ne plus faire d'histoire de Sophie vient et me dit que je peux, je recommencerais peut-être, occasionnellement, à écrire des histoires.
Evidemment, pour vérifier l'authenticité de la personne, je vais attendre 5 min après le premier message pour voir si quelqu'un se manifeste pour dire le contraire.

20 .

>>19
Te sens pas obliger. S'il te plaît, ne te sens pas obliger.

21 .

>>20
Ahhhhh OBLIGÉÉÉ !!!!

22 .

>>20
Cette antiphrase du feu de dieu !

23 .

>>19
Nous attendons tous le retour de Sophie-Kun !

24 .

>>23
Peut-être. Mais es-tu la personne qui m'a demandé de ne plus écrire d'histoires ?

25 .

Si seulement ça aurait pu être un juge qui avait formulé cette requête.

26 .

Personnellement j'apprécierais que ce timbré s'abstienne d'écrire ses fantasmes immondes.

27 .

>>25
Je comprends pas.

>>26
Si ça peut te rassurer, peu de mes fantasmes se retrouvent dans mes histoires. Par ailleurs, il pourrait même être plus que compliqué de faire un rapprochement entre mes fantasmes et ceux dans mes histoires. Même si tout n'est pas rose dans ma tête.

28 .

Après une dure journée, je rentrais à la maison. Une époque, ça m'en aurait touché une sans faire bouger l'autre, aujourd'hui, j'attendais toute la journée ce moment. Ce moment où je retrouvais ma femme et mon fils.

Je zigzaguais dans les ruelles sombres et desormais familières de Nerima et arrivai devant cette maison qui en ferait palir plus d'un. Mon foyer. L'endroit où je me sentais chez moi. Je traversai le portail et le chemin menant vers la porte, pénétrai à l'intérieur, et fis la bise à mon épouse qui m'attendait. Son teint pâle, ses longs cheveux noirs, son allure froide, mais derrière tout ça, une femme aimante et chaleureuse. Un an était passé depuis ce jour où j'ai pénétré la maison et que ma vie était en danger. Par je ne sais quel tour de passe-passe, je vivais avec elle.

- Toshio est au lit ?
- Oui, me répondit-elle en débarrassant mon manteau. Il t'attendait mais il se faisait tard.
- D'accord.

Je filai prendre ma douche.

En sortant, un doux fumet de poisson vint caresser mes narines. Me dépêchant de me sécher les cheveux, je me dirigeai vers la cuisine où deux repas, et ma femme, m'attendaient. Je posai la serviette sur le canapé et m'assis à table. Je peinais à ravaler ma salive. Après un regard à Kayako, le "itadakimasu" traditionnel, je dévorai les petites assiètes constituant ce repas en parlant de nos journées.

Nous passames le reste de la soirée devant les émissions populaires. A rire, à discuter.

La fatigue ne toquait pas encore à ma porte, mais je proposai à ma tendre de nous diriger vers la chambre parentale. Faisant attention à ne pas faire trop de bruit, nous pénétrâmes dans la chambre. Je verrouillai la porte, au cas où. Je regardais Kayako, elle me regardait. On se désirait.

J'approchai d'elle alors qu'elle s'était déjà assise au bord du lit. Sans la quitter des yeux, je me penchai vers elle, et l'embrassai. Je quittai rapidement mon pyjama avant d'envoyer valser sa robe de nuit. Nous nous allongeâmes. La surplombant, je caressais délicatement sa longue chevelure, accompagnant ces carresses de baiser. Ma main dévala desormais son corps de porcelaine, touchant, efflorant au passage sa poitrine pour s'arrêter vers son intimité. J'entamais les caresses les plus désirées, tellement qu'elle se mit vite à mouiller. Je posai mon pénis à l'entrée, poussai et nous nous connectâmes. Délicatement, je commençai à boucher mes hanches. Nos mains se rejoignirent. Ca dura seulement quelques minutes, mais la plénitude que je ressentais faisait durer ça une éternité, une courte éternité de pur bonheur. Mes va-et-vient s'acceleraient, nos corps transpirants, nos souffles se faisant de plus en plus courts, nous vînmes. Après quelques secondes, mon corps retomba sur le sien. Epuisés, je m'allongeai à coté d'elle, l'embrassai une dernière fois. Je m'assoupis. Bonne nuit.

29 .

J'ai bien fait de scroll à la scène de cul pour ne pas lire vraiment ce truc.

30 .

>>29
Mais du coup, comment tu peux savoir que tu as bien fait, si tu n'as pas lu ?

Le mystère est entier !

31 .

Ca vous laisse donc sans voix ? Je vois, j'ai trop de talent en fait. Vous êtes plus du genre à vénérer en silence plutôt qu'acclamer votre idole.

32 .

>>31
À moins que le peu de personnes qui passent encore par ici ne te lise plus

33 .

>>32
Ca me ferait beaucoup de peine. Alors que j'ai fait l'effort de ne pas mettre de pédophilie, zoophilie, vieillophilie dans cette histoire.

34 .

>>33
Tout le monde s'en tape.

35 .

>>34
Tout le monde ? Mais, combien es-tu chez toi ?!

36 .

>>35
A priori toutes les personnes sur l'acrim' vu que personne ici n'a pris ta défense

37 .

>>36
Personne ne m'attaque non plus. A part toi.
Pour rester fair play, je vais laisser le temps au temps et attendre mon avocat. Puisque, visiblement, j'ai besoin de me défendre, lol.


Parce que, pour être honnête, "tout le monde s'en tape" ça fait un peu jvchien ado.
Raison :
N°1 : Même 90% des gens ne fait pas "tout le monde"
N°2 : Ce n'est pas parce que tu es sur internet que tu es le chef d'un groupe et que tu peux en être son porte-parole (typique de la croyance d'un jvchien avec une vie de misère)
N°3 : Comme la raison 5, 6, 7 et 8 et 4.

38 .

>>37
Ta gueule s'il te plaît. On s'en fout de tes mauvaises histoires porno, le web en est plein.

39 .

>>38 Je t'ai légèrement blessé on dirait. Pardon. L'agressivité verbale ne sert à rien tu sais.
Et puis, "on" ? Ton avis qui ne concerne que toi ? Des avis d'ado qui ne savent pas que c'est "je" pour parler de leur avis, le web en est plein. Beaucoup sur jvc. Tu aimes vraiment d'où tu viens, toi, pas vrai ? Un tel attachement. Remarquable !
Dire que j'ai été conciliant en disant attendre l'intervention de quelqu'un d'autre. Je t'ai vraiment blessé en fait. Trop drole.

40 .

>>39
T'es juste débile ma parole. Tout le monde (PAS QUE MOI) te dit que ta prose de merde on s'en branle, qu'on lit pas et que tu perds ton temps. Mais c'est une maladie fréquente chez les crétins locaux de croire que ceux qui ne sont pas d'accord sont un seul multiposteur. Ce n'est pas mon cas, tout le monde s'en fout de tes histoires de merde.

41 .

>>40
C'est marrant que tu aies besoin de te justifier. Tu avais peur de quoi ? Je ne vois que toi, moi. Ce justifier avant de recevoir des accusations imaginaires. Mysterieux. Tu es un cas. Trop drôle.

En tout cas question de perdre son temps tu es un champion. Continuer à me répondre et avec autant de panache, tu dois vraiment avoir rien d'autre à faire. Même un enfant aurait déjà fait 1 + 1. Mais pas toi.

En parlant de faire 1 + 1 : ta prose de merde + qu'on lit pas, dis moi, ça fait combien ? Bon tu m'amusais mais là c'est juste s'acharner sur toi. "Le pauvre", que j'me dis.

42 .

>>41
Prends tes médocs.

43 .

>>42
Stop psychophobie stp Ânon.

44 .

>>26 ici. Autant habituellement les postes du cinglé me mettent mal à l'aise comme un reportage voyeuriste sur un HP ruiné, autant je dirais qu'il est une nuisance inférieure aux jvchiens/fafs qui nous ont envahi la planche.

45 .

>>42
Prends des cours de français.
C'est :
Je
Tu
Il/elle/on

Nous
Vous
Ils/elles/ont

Pas :
On
Tu
Nous

Tout le monde
Tu
Tout le monde

Aussi relis toi. D'abord tu dis que tout le monde s'en fout, après tu viens me dire que tu n'es pas le seul à venir parler. Tu comprends où le problème est ?
Ensuite tu dis que c'est de la merde, pour juste après dire que tu n'as pas lu. Ca veut dire quoi ?
"Je n'ai pas lu, mais juste comme ça, je vais dire que c'est de la merde." Mais, quoi ?

Vu que tu sembles en manque de capacités mentales, je vais t'aider avec des exemples.

Phrases logiques :
Je n'aime pas.
Je n'aime pas, je trouve que c'est de la merde.
Je n'aime pas, c'est de la merde. (Est accepté aussi)
Je n'ai pas lu, je ne sais pas.

Phrases débiles :
On aime pas. (C'est je, pauvre débile qui ne sait pas qu'un avis est subjectif)
Je n'aime pas, je n'ai pas lu. ou C'est de la merde, je n'ai pas lu. (Tu ne peux pas savoir si tu aimes ou pas si tu ne lis pas, pauvre débile qui ne sait pas être intelligent)

46 .

Ils/elles * petite correction. Ta bêtise m'atteint, bravo.

47 .

>>45
What a story, Mark!

48 .

>>47
Ma tête quand dès le départ, tu as été illogique, inconsistant, ennuyant, et que tu finis avec une réplique d'un film. Trop ennuyant.
Je fais l'effort de t'aider et même ça tu le prends pas.

Pardon, je refais, tu comprendras peut-être mieux :

Notre tête quand dès le départ, tu as été illogique, inconsistant, ennuyant, et que tu finis avec une réplique d'un film. Trop ennuyant.
On fait l'effort de t'aider et même ça tu le prends pas.

49 .

>>48
En espérant que tu trouveras dans le futur quelqu'un qui en a quelque chose à foutre ...

50 .

>>49
Bah, faudrait déjà que quelqu'un me dise si c'est bien ou pas, déjà. Quelqu'un qui a lu.

51 .

Putain mais ferme ta gueule le cinglé. Fais toi oublier un peu.

52 .

>>51
Stop psychophobie stp Ânon, 2ème fois.

53 .

>>52
C'est pas le même ânon, tout le monde te trouve juste ridicule.

54 .

>>53
Je suis pas Sophie-kun non plus grocervo

55 .

>>51
Dit-il, en intervenant dans un fil dont il s'en fiche. Sans nul doute en quête de la même recherche d'attention que Sophie-kun.

56 .

>>23
Du coup ? Ton avis ?

57 .

>>56
C'est de pire en pire, histoire plate cliché et pas excitante, il y en a de bien mieux sur revebebe.

58 .

>>57
Pourquoi tu voulais mon retour alors ! Zinzin !
Styles : Acrimonie Nuit