/mdt/ - Histoire vraie

Histoire vraie (6 Réponses)

1 .

"L'eau peut-elle être froide ?"
Un professeur de physique-chimie néolibéral pinkérien pseudo-rationaliste lança un défi à ses élèves. L'eau peut-elle être froide ? Un élève prit bravement la parole, "Non, elle ne peut pas!".
Le professeur zététicien libertarien juif hétérosexuel répondit, "Quand je trempe un thermomètre dans un verre d'eau froide, l'instrument de mesure me donne une valeur numérique strictement inférieure à la température de la pièce, l'eau est donc irréfutablement froide. C'est la vérité rationnelle scientifique statistiquement significative." La salle devint silencieuse face à une telle réponse. Le professeur était très satisfait de lui-même et se vanta auprès des élèves qu'il avait une fois de plus réfuté les théories des socieux néo-marxistes, en lissant la barbe qui couvrait son cou obèse.
L'étudiant leva la main et dit, "Puis-je vous poser une question, professeur ?"
"Bien sûr", répondit le professeur.
L'étudiant se leva et dit, "Professeur, connaissez-vous exactement la position et l'impulsion de chacune des particules qui constituent les molécules d'eau du verre ?"
"Qu'est-ce que c'est que cette question ? Bien sûr que non ! Avec quel appareil de mesure pourrais-je obtenir de telles données ?". Les autres étudiants se moquèrent de l'élève qui avait posé une question aussi stupide.
Le jeune homme répondit, "En fait Monsieur, le froid n'existe pas. Il est impossible de prédire le comportement d'un verre d'eau sans connaître la position de chacune des molécules qui le composent. La notion de température est donc une ontologie émergente réductionniste qui invisibilise la complexité historique, sociale, axiologique et rhizomatique de chaque molécule d'eau. Seul un sociologue peut comprendre que les concepts de chaud et de froid font partie d'un ensemble de structures de pouvoir utilisant le discours scientiste comme mythe légitimisateur pour perpétuer l'oppression systémique des Femmes." À ces mots, le professeur, ce sale sceptique capitaliste statisticien puceau biodéterministe fondit en larme et commença à s'auto-flageller avec un milkshake. Tous les ordinateurs de la pièce, remplis d'intelligences artificielles racistes, sexistes et grossophobes volèrent en éclat. Le capital culturel des étudiants bourgeois leur sortit par les oreilles sous forme de fumée rose et s'envola par la fenêtre pour se disperser dans le ciel, et tous les étudiants de l'école, ainsi que tous les oiseaux, insectes et escargots de la cour de récréation, remirent en question l'hétérosexualité comme comportement par défaut et déconstruisirent leur blanchité. Bientôt, l'école devint une utopie où chaque élève exprimait son propre genre et parlait son propre langage. Cette année-là, tous les étudiants eurent 20/20 au bac et entrèrent tous en fac de sociologie, ce qui provoqua la décroissance et sauva l'économie.
Aussi, l'étudiant s'appelait Pierre Bourdieu.

2 .

Perso je ne lis jamais les histoires de ce putain de pédophile.

3 .

Et la fille de cet étudiant ? Sophie, 8 ans.

4 .

>>2
De qui ?

>>3
Nan, ça c'est dans mes histoires à moi.

5 .

lol

6 .

>>1
J'ai pas suivi tous vos échanges dans les autres fils mais je vois quand même à quoi ça fait référence, je t'accorde donc un 8 ou 8.5 sur 10. Bon post.

7 .

L'étudiant russe Spinozov Lourdonovitch entra dans la pièce, mit un doigt dans l'eau et dit que cette eau n'était pas froide, surtout comparée à celle de son lac natal.
son ami le superhéros Bourdiox abonda "cela prouve bien que le froid est une construction sociale, et que le professeur BDmaloKu ne comprend toujours rien à la science."
Styles : Acrimonie Nuit