/mdt/ - Pérégrinations mentales de l'instant 58

Pérégrinations mentales de l'instant 58 (345 Réponses)

1 .

La bienveillance est une attitude sous-évaluée. Pourtant ça vaut le coup d'essayer.

2 .

Je vomis dans ma bouche dès que je lis des injonctions à la bienveillance.

3 .

À coup sûr, cette vague de troll politique est encore un coup des loutistes.

4 .

>>2
Et tu réagis comment aux injonctions au mépris ?

5 .

>>4
Je vois du mépris, pas d'injonction au mépris.

6 .

Ok, et tu réagis comment au mépris ?

7 .

>>6
Tout dépend de vers qui il est dirigé, comment il est médiatisé, etc.

8 .

Je viens d'aller sur jv.com pour tipiaker les deux numéros de society sur XDDL, je me sens sale.

9 .

>>1
J'ai essayé d'être bienveillant avec les nazis et je me suis retrouvé dans un train a bétail, wouldnt recommend 1/10

10 .

>>1
C'est super sympa de nous proposer ça, merci PO !

>>2
C'est pas sympa, mais je te comprends. J'espère qu'on saura partager ce site et rendre à notre communauté un élan de créativité !

>>3
M'est avis que toute conversation politique devrait se résumer à comment être le plus bienveillant envers chaque humain.

>>4
>>5
>>6
>>7
Belle conversation, bisous à vous mes chers acrimoines !

>>8
Tu es courageux anon ! C'est avec ce genre d'initiatives qu'on améliore le monde.

>>9
Quel dommage, l'as-tu été suffisamment ? J'en suis persuadé, mais peut-être qu'ils ne connaissent pas le pouvoir de la bienveillance. Si j'en rencontre un, je lui expliquerais !

11 .

>>10
Est-ce que ce serait possible d'arrêter avec les doubles sauts de lignes, triple batârd de redditeur ? Ça prend énormément de place pour rien, surtout ici pour un shitpost grossier et pas marrant.

12 .

>>11
Tu trouves ça agréable d'être déclenché pour si peu?

13 .

>>12
La verdure prend ses aises.

14 .

>>11
J'allais te dire non de base, mais si ça peut déclencher le cableux d'insultanon et en même temps l'anon qui sage en haut de première page : sah quel plaisir !

15 .

J'ai super envie de renifler des fesses de filles 😔

16 .

>>10
Haha, je t'adore !


Tu as quand même fait du zèle avec >>9 les nazis méritent de recevoir de la bienveillance à bras le corps, et si possible jusqu'à étouffement de bienveillance.


Chocobisous

17 .

Qui aurait cru que dire que 2+2=4 est une convention mettrait tant de gens en PLS

18 .

>>17
ok techniquement oui mais bon, si tu admets que "2" et "4" signifient et représentent les quantités qu'ils sont censés signifier et représenter, 2+2=4 devient une affirmation, une vérité mathématique, pas vraiment un théorème car sa valeur de vérité n'est pas basé sur une preuve, mais certainement pas une convention. Sa vérité est intrinsèque.

En fait c'est plutôt l'axiomatisation des maths (choisit celle que tu préfères, disons ZFC) qui est une convention, convention qui est construite poir respecter la vérité de ce genre d'affirmations, et de les prouver ; mais cette preuve n'a de valeur que si tu acceptes les axiomes (dont la cohérence ne peut pas être déduite depuis ces mêmes axiomes) du départ, et qu'est-ce de "bons" axiomes si ce ne sont pas des axiomes qui respectent la vérité des concepts les plus simples. Bref la convention c'est ZFC (ou Peano, ou l'autre truc par les catégories que je connais pas bien), 2+2=4 c'est une vérité fondamentale.

in6iv arithmétique modulaire, redéfinition des symboles, ou autre triche.
Et je précise que je ne pense pas que tu aies tort, c'est un point de vue qui se tient que de dire que tout n'est que convention en maths, mais je ne pense pas de la même manière.

19 .

>>18
Encore un, remarque je m'attendais un peu à ça en postant ici

20 .

>>19
Je t'admets que je ne savais pas trop à quoi m'attendre en te répondant. Peut-être à un long débat. Mais pas de débat ça me va aussi, c'est moins fatiguant.

21 .

>>20
Oui ça me va aussi, quoi qu'il arrive je ne pense pas que l'un d'entre nous aurait changé de point de vue, autant nous économiser pour s'écharper sur la vie de famille d'Ânon.

22 .

>>19
Je ne crois pas que >>18 soit en PLS d'aucune façon. Sauf si tu changes la définition de PLS.

23 .

>>22
OK

24 .

http://www.acrimonie.com/mdt/res/49104.html#422 Assez d'accord pour le coup. Rien ne sert de reproduire le même cycle quand on reconnaît le motif.

25 .

C'est quoi ce délire avec "2+2=4"? C'est pas en rapport avec l'autre chienne de James Lindsay?

26 .

Les cathos savent danser le rock.

27 .

>>24
La reconnaissance de motifs est utile mais elle cause aussi souvent une perte de détails. On gagne en abstraction mais on perds en "concrétisation".

28 .

>>25
Toutafé, au tout départ, ça part de droitards qui s'offusquaient que des gens puissent dire que des sciences sont des constructions sociales et qu'elles découlent du milieu qui les a conçues.
Alors un statisticien a voulu expliquer pourquoi les maths sont une construction sociale, qu'elles découlent de conventions.
Il a pris l'exemple de 2+2=4 pour dire que même ça à la base c'est une convention, pas une vérité divine absolue.
Fun fact, le statisticien était noir, ça n'a pas loupé, il a pris une vague de harcèlement de l'alt-right (qui ne sont pas du tout des snowflakes, donc).
Voilà c'est tout.
Tiens je vois qu'il y a même une page sur knowyourmeme : https://knowyourmeme.com/memes/2-2-5

29 .

>>28
Y a pas un truc de vrai là dedans.

30 .

>>27
ttq quand avant même ton système nerveux les cellules impliquées dans la perception réalisent déjà d’énormes abstractions du réel en introduisant des seuils et en étant activées de la même façon par des phénomènes physiques aux paramètres différentes ttq quand ce que tu vis comme « concret » est une reconstruction pleine d’étrangetés réalisée par des millions de neurones qui sont capables d’inventer des trucs qui n’ont pas été perçus afin de préserver des invariants ttq quand l’opposition concret/abstrait est en fait relative à un niveau d’analyse et est en soi une abstraction

31 .

Peut-on se forcer à être heureux ?
C’est à dire accepter une situation qui naturellement ne. Oui plaît pas, mais savoir en reconnaître les bons côtés et s’en contenter pour n’y voir que le positif.
Est-ce possible ? Si oui, devrait-on se forcer à être heureux ou bien le bonheur se doit d’être absolu et irréductible ?
Dedans avant Tranxen 200 et vice et versa.

32 .

>>31
*une situation qui naturellement ne nous plait pas, correcteur orthographique de zut.

33 .

>>31
Ça s'appelle pas la méthode Coué ?

34 .

>>28
Ah merci du topo, j'ai aussi trouvé ce texte, je sais pas s'il peut t'intéresser, mais au moins comme jeton de remerciement: https://crookedtimber.org/2018/10/03/move-ove... .

35 .

>>34
Ça a déjà été débunké cette affaire mais merci

36 .

Les félins sont vraiment une merveille de la création.
De tous les animaux terrestres ce sont les plus réussis.
Y a tout : la beauté, la puissance, l’agilité, la grâce.
Sincèrement je ne cesse de m’émerveiller à chaque fois que j’en vois un.

37 .

>>36
C'est surtout des gros branleurs qui dorment 20h par jour, s'il fallait compter sur eux pour faire tourner la société, tu crois qu'on serait arrivé sur la Lune ?

38 .

>>37
Exactement l'inverse. C'est justement ça qui fait qu'ils sont encore plus basés.

39 .

En fait il doit y avoir un biais de sélection sur les espaces de discussion sur Internet qui fait que ce sont les personnes qui sont les plus impulsives et qui sont les moins bonnes pour chercher, trier, et intégrer des informations qui vont venir poser des questions et participer. Je dis ça car j’ai remarqué que dans une communauté en particulier où je vais souvent les questions les plus connes sont souvent posées par des adolescents atteints d’un trouble attentionnel (ils le disent, j’invente rien), et qu’ils tendent à louper des mots voire des phrases entières dans les réponses qui leurs sont faites. Ils sont pas spécialement méchants pour autant, et peuvent même très reconnaissants quand on leur donne de réponses de qualité, mais collectivement ils sont infernaux. Je me dis que ça pourrait expliquer la faible qualité de ces espaces qui s’établit avec le temps (lente érosion des contributeurs de qualité qui s’accélère plus leur proportion diminue) et/ou avec la popularité.

40 .

Je me demande à quel point volontairement se tromper dans les captchas de type "sélectionner toutes les images contenant un feu rouge" peut retarder l'arrivée de la singularité.

41 .

>>40
À chaque fois que je me trompe reCaptcha me corrige, et au final la véritable épreuve c’est deviner ce que l’IA de Google considère comme étant des montagnes ou des voitures.

42 .

Je suis en train de lire L'arabe du futur de Riad Sattouf. J'aime énormément les détails anodins de l'enfance et le tableau politique qu'il dresse tout au long des quatre tomes

43 .

>>42
C'est un gars vraiment cool en plus. Le régime de Khadafi, (le lien avec la france, le panarabisme, l'abolition de la propriété etc...) des trucs incompréhensibles quand t'es enfant mais qui te marque à vie.

44 .

>>43
Il sent quand même très fort l'incel.
Retour au collège est plus que malaisant quand il tombe amoureux d'une collégienne.

45 .

>>44
Ah merde, j'ai lu que les deux premiers Arabe du futur et j'ai pas vu ses films. Je l'ai juste bien aimé dans ses entrevues.
Au pire, son "incellité" fait que je comprends un peu son langage d'autiste.

46 .

>>44
Il tourne quand même vachement ça en dérision.

47 .

>>44
Alors figure toi qu'en écrivant >>42 je me suis aussi questionné sur son rapport au gosses dans retour au collège. De mémoire d'une lecture d'il y a presque 10 ans, en tant qu'auteur il utilise sa sensibilité d'enfant ce qui lui permet de revisiter facilement ses vieux souvenirs ainsi que porter un regard à leur hauteur. C'est ce qui fait tout l'intérêt de la bédé. Est ce que cette capacité à faire ressortir l'enfant dans l'adulte crée de base une proximité gênante ?
Mais ouais par la suite je crois qu'il y a une ambiguïté avec une gamine qui le regarde régulièrement en classe et rougit, et il en est touché. À l'époque ça ne m'avait pas choqué, je pense que vais le relire pour voir.

>>44
Tu dis que c'est un gars cool parceque tu l'as rencontré ?

En tout cas avec l'arabe du futur je découvre qu'il a grandi entre la Syrie et La Libye et j'ai l'impression d'en savoir un peu plus sur ces pays et sur le grand écart des cultures. La trajectoire du daron est vraiment intéressante et Satouf dépeint un personnage complexe qui se décrit comme musulman moderne gêné par la pratique religieuse, puis avec le temps se distance de sa culture occidentale. Ça termine tristement, la suite est prévue pour la fin 2020.

48 .

>>47
Il y a le problème de la gamine effectivement, le problème c'est qu'en fait qu'on le veuille ou non ce passage est pédophile (pas pédocriminel mais pédophile). Après si Sattouf est sincère (pas de raison de croire le contraire jusqu'ici), il se rend compte que c'est pas bien donc ça passe, mais ça reste limite.
Il a aussi tendance à beaucoup voir les gamin·e·s par le prisme de la sexualité à travers les questions qu'il leur pose (et la différence de traitement entre les garçons et les filles).
Son regard est clairement hétéronormatif voire homophobe, il y a le camp des "losers" et des "winners", même s'il se dépeint lui-même comme un loser il est vraiment pas critique du système.
Je trouvais cette BD vraiment bien aussi, je l'ai même offerte (je le regrette mais bon c'est pas le seul cadeau que je regrette), mais je pense que les mentalités ont pas mal évolué aujourd'hui du coup ça passe moins bien.
Sattouf est clairement pas le pire des auteurs de BD cela dit, il est loin du niveau de Vivès ce gros fils.

49 .

>>47
Tu dis que c'est un gars cool parceque tu l'as rencontré ? J'imagine que tu t'adresses à moi (>>43 et >>45). J'ai dit qu'il "est cool", j'aurais du insister sur le fait qu'il m'est sympathique, pour l'avoir vu sur des plateaux télés, environ douze secondes.

>>48
Merde alors. Pêh, j'arrive pas à me dire qu'il ait fait ces films chelous. J'essayerais de les voir, un de ces 4.
Vivès ce gros fils Lol, j'avais même pas compris que Vivès, c'est le mec de Last Man. J'ai pas lu quand vous aviez parlé de lui.
On m'avait aussi dit qu'il est bizarre donc j'ai longtemps décaler le visionnage de la série jusqu'à récemment. Je trouve, qu'il a parfaitement réussi à mixer les shonens/seinens (les étapes, la montée en force des combats) à la mentalité française "geek" grinçante : l'humour chelou, violent et beauf et l'esthétique street d'une période fantasmé 80-90-00s. L'animation était cool par contre.

50 .

>>49
Vivès n'est pas le seul à avoir fait Last Man, mais il est le seul à avoir Petit Paul, accusée de pédopornographie.
https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2...
https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/la-...

51 .

>>49
On m'avait aussi dit qu'il est bizarre donc j'ai longtemps décaler le visionnage de la série jusqu'à récemment. Je sais pas à quel point il a bossé sur la série et je ne l'ai pas vue. J'ai lu 10 tomes Last Man par contre et c'est son travail le moins dérangeant (avec le goût du chlore, peut-être).
Je le trouve vraiment bon quand il part pas dans ses délires, le problème c'est qu'il y part souvent et toute la presse spécialisée (ou non) s'en réjouit. Et son penchant pour les relations incestueuses, les viols et les gamins sexualisés sont problématiques parce que omniprésents dans ses travaux. J'imagine même pas ce qu'on trouverait dans son disque dur...

52 .

>>48
Je trouvais cette BD vraiment bien aussi, je l'ai même offerte (je le regrette mais bon c'est pas le seul cadeau que je regrette) Moi j'ai offert "Décharge Mentale" et en plus je l'avais volé.

53 .

>>48
Est ce que tu as des bédés qui n'enfreignent les valeurs que tu défends à partager ? Tout unviers est bienvenu.

54 .

>>50
>>51
les gamins sexualisés Je sais pas de quelle génération vous êtes (90 ici), mais y a pas longtemps j'en ai discuté avec ma mère : apparemment, la pédophilie n'était pas aussi combattue qu'aujourd'hui. C'était pas "normal", mais c'était pas très grave non plus. Oui y a les trucs religieux, mais y a surtout tous ces écrivains et ces films qui me choquent.

55 .

>>51
Je le trouve vraiment bon quand il part pas dans ses délires C'est clair qu'il a du talent, ça me surprendrait pas que Matzneff non plus, ces types ne réussissent pas que parce qu'ils sont pédophiles (ce qui n'empêche pas que j'ai pas envie de lire ce qu'ils produisent).

J'imagine même pas ce qu'on trouverait dans son disque dur... J'avais vu passer un fil twitter où il était soupçonné d'être un utilisateur de forum de scans hentai qui faisait des requests de trucs très glauques (viol pédo il me semble). Difficile à confirmer mais je serais tout sauf surpris.


>>52
Moi j'ai offert "Décharge Mentale" Pas bien
et en plus je l'avais volé. Bien.

>>53
Est ce que tu as des bédés qui n'enfreignent les valeurs que tu défends à partager ? J'imagine qu'il manque un "pas", je vais répondre comme s'il manquait vraiment.
Tu as raison de demander, c'est vrai que c'est difficile à trouver. Je trouve assez formidable que Franquin soit un auteur dont les thèmes et les valeurs ne paraissent pas trop vieillots aujourd'hui. L'écologie, le refus du workaholisme, l'humanité, ses Gastons et Spirous sont encore excellents à lire. Maintenant que j'y pense, il y a quand même une histoire très raciste dans le tome 1, mais il s'est assez bien rattrapé après.

>>54
Je viens de tomber là-dessus https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dophilie... et c'est intéressant. Pas grand-chose de recensé avant le XXème siècle, et encore c'est Freud.
Il me semble que pendant longtemps, les gens considéraient "son toit, sa loi" comme une règle, personne ne se mêlait de ce qu'il se passait à l'intérieur d'un foyer. Mais flemme de retrouver les sources.

56 .

Le boss des chasseurs chie dans son froc face à une pétition d'Hugo Clément. Résumé de son argumentaire :
Le RIP c'est pas la démocratie ! Il faut pas être populiste ! Le peuple gouverne, via ses représentants. 130 députés sont contre la chasse ‽‽‽‽ Mais c'est pas la démocratie, les élus sont pas le peuple ! Les écolos sont des idiots ! D'ailleurs, les chasseurs sont écolos !

57 .

Putain de merde j'ai jamais pu me piffer ce fils de pute de Sattouf. Il y a longtemps j'avais lu un Pascal Brutal et honnêtement je n'y ai rien vu qui aurait justifié d'y gaspiller l'encre et le papier. Je n'ai jamais encore lu une seule case de Last Man donc je ne vais pas trop m'avancer. De loin ça m'a l'air d'un délire assez réac un peu comme la nouvelle série Cobra il y a quelques années, et pour avoir lu une interview des auteurs ils avaient franchement bons à tabasser de retour de soirée. Une espèce d'hommage à toute la bd mascu avec option manga.

58 .

>>57
Eh salut Gilles !
Pascal Brutal est vraiment à part et ne représente pas à lui seul le boulot de Satouf. Sauf erreur, il n'a pas participé à Last Man. Tu peux jetter un oeil sur L'arabe du futur, Retour au collège, ou bien La vie secrète de jeunes si tu veux te faire un avis plus complet.

59 .

J'avais acheté des places pour un événement en mars dernier, qui avait été annulé à cause de la situation sanitaire.
Les organisateurs nous avaient assurés que si nous souhaitions nous faire rembourser, ce serait possible. Après plusieurs relances, ils m'avaient dit qu'ils le feraient, mais qu'ils étaient occupés à ce moment par l'annulation d'une vingtaine d'autres événements à venir. Par empathie, j'ai décidé d'attendre. J'ai ensuite appris que d'autres amis avaient déjà été remboursés. Je me suis donc permis de les relancer, et depuis, plus aucune réponse. En plus je viens de découvrir que depuis, ils avaient organisé plusieurs événements, et qu'ils en ont d'autres prévus. C'est donc qu'ils sont encore en activité.

D'un côté je pourrais m'asseoir sur cette somme, je veux bien croire qu'ils sont dans la merde. En même temps, je sens chez eux de la malhonnêteté, et je n'aimerais donc pas leur faire ce "cadeau". Ce n'est pas le seul événement pour lequel j'ai acheté des places, mais ce sont les seuls avec qui la discussion est si compliquée.

Peut-être devrais-je contacter le service de billetterie par lequel ils sont passés, mais quasiment 6 mois plus tard, je ne sais pas s'ils peuvent encore faire quelque chose.

60 .

Le vote devrait se faire via des machines. On entre dans l'isoloir, on fait son choix qui est enregistré localement, la machine imprime un bout de papier. Le papier est placé dans une enveloppe, on le dépose dans l'urne. Lors du décompte, on compte les votes enregistrés dans la machine, on fait passer les papiers imprimés dans une machine qui fait le décompte automatiquement puis on fait le dépouillage manuel comme auparavant.

Ça rendrait la fraude plus difficile et permettrait de changer de mode de vote (e.g. jugement majoritaire).

61 .

>>60
Pas con comme idée.

62 .

>>58
Tu peux jetter un oeil sur L'arabe du futur Tu sais où je pourrais le lire en ligne, ou trouver un pdf ?

63 .

>>62
Alors j'ai cherché comment lire du Vives en ligne pour ne pas filer des thunes et me faire mon idée mais sans succès. Par contre en téléchargement sur tracker privé via ygg ils sont disponibles

64 .

Tous les films inspirés d'œuvres de Stephen Kong ont les mêmes thèmes, structures et profils de personnages. Même les évènements, lieux et rebondissements se calquent.
Et ma copine continue d'insister pour qu'on les regarde bondiou.

65 .

>>64
Ils sont pas mauvais mauvais en général.

66 .

>>65
Ils sont bons. Sauf que quand tu en as vu un, tu les as tous vus.

67 .

csq tu n'a pas de copine mais n'es pas obligé de te farcir les films inspirés de Stéphane Roi

68 .

>>64
>>66
Vraiment pas d'accord pour le coup.

69 .

Après six mois de galère, j'ai fini par trouver ENFIN un autre torrent pour mon logiciel de dictée vocale (dragon nuance). 150 balles la licence lol, j'ai un gros projet texte et si je tape ça à la main, ça va me niquer mon canal carpien encore pire. Et pourtant, bon courage pour trouver un soft pas trop dégueu qui gère le français (inb4 dicte en anglais puis traduit automatiquement)

70 .

>>68
Alors la je suis très curieux d'entendre ton point de vue.

71 .

>>70
Ben je trouve que si on veut vraiment pinailler, on peut dire que son genre de réalisme fantastique c'est tout le temps la même sauce, et c'est vrai que c'est toujours là chez lui, mais j'ai vraiment du mal à accepter un truc genre "c'est toujours pareil" entre Bazaar, the man in the high castle, cujo et the black iron prison, faut vraiment avoir une dent contre King pour dire ça

72 .

>>71
Man in high castle c'est Philip K. Dick gros
Et black iron prison, c'est pas un concept qui sort de VALIS, aussi de PKD ?

73 .

>>72
Ah merde je mélange tout. Aussi oui.

74 .

>>69
Tu pourrais essayer d'utiliser ceci: https://github.com/mozilla/STT en l’entraînant sur ça: https://commonvoice.mozilla.org/fr/datasets .

75 .

>>74
Si vraiment ya rien qui marche je ferai ça mais prions pour que je n'en arrive pas à ces dernières extrémités

76 .

>>71
si on veut vraiment pinailler, on peut dire que son genre de réalisme fantastique c'est tout le temps la même sauce, et c'est vrai que c'est toujours là chez lui Nous sommes bien d'accord !

77 .

>>76
Mais il y a assez de diversité dans les situations pour que ça ne fasse pas trop répétitif je trouve. Après bon, quand tu lis King, tu sais à quoi t'attendre, c'est sûr. Mais je sais pas, ça reste de bonne facture.

78 .

Ce message a été effacé.

79 .

>>77
Tu as systématiquement les mêmes thèmes et mécaniques : la dichotomie enfance et âge adulte, l'enfant introverti et impuissant face à un monde hostile mais qui a en lui le "shine" ou autre deus ex machina justifiant sa clairvoyance et son aptitude à combattre des méchants, le mentor, les manifestations fantastiques TRÈS TRÈS étroitement liées à la psyché du ou des personnages principaux, un schéma de résolution classique où le héros (généralement un enfant introverti) se révèle vachement courageux et résout la situation. C'est toujours pareil : Ça, Dark Tower, Shining, Dr. Sleep... on y retrouve tout cet agenda. La Ligne Verte en comporte plus de la moitié. Ca crève les yeux au bout d'un certain temps et j'ai basculé sur Lyon - Bayern à la moitié du film d'hier.

80 .

>>79
Bien vu *tippe fédora*

81 .

Même quand je poste pas vous trouvez le moyen de vous engréner miskine

82 .

>>80
Lyon - Bayern Fédora Ne con pute que très partiellement nonobstant.

83 .

Récemment j'ai pas mal d'amour propre, ce à quoi je ne suis pas habitué. Mais le côté pervers de la chose c'est que du coup j'ai l'impression de devenir narcissique, et je culpabilise de me sentir aussi bien par rapport à moi-même. Pourquoi est-ce si dur d'apprécier les bonnes choses ?

84 .

Proposition 52

La confiance en soi peut provenir de la raison, et cette confiance née de la raison est la plus haute où il nous soit donné d'atteindre.

Démonstration : La confiance en soi, c'est la joie qui naît pour l'homme de la contemplation de soi-même et de sa puissance d'agir (par la définition 25 des affects). Or, la véritable puissance d'agir de l'homme ou sa vertu, c'est la raison elle-même (par la proposition 3, partie 3) que l'homme contemple clairement et distinctement (par les propositions 40 et 43, partie 2) ; d'où il suit que la confiance en soi naît de la raison. De plus, l'homme, quand il se contemple soi-même, ne perçoit d'une façon claire et distincte, c'est-à-dire adéquate, rien autre chose que ce qui suit de sa puissance d'agir (par la définition 2, partie 3), en d'autres termes (par la proposition 3, partie 3), de sa puissance de comprendre : et par conséquent, le plus haut degré de la confiance en soi ne peut naître que de cette seule contemplation. C.Q.F.D.

La confiance en soi est en vérité ce que nous pouvons espérer de plus élevé ; car personne (comme on l'a démontré dans la proposition 25) ne s'efforce de conserver son être pour une autre fin que soi-même ; et comme cette confiance en soi est entretenue et fortifiée en nous par les louanges (en vertu du corollaire de la proposition 53, partie 3) et troublée au contraire par le blâme d'autrui (en vertu du corollaire de la proposition 55, partie 3), on s'explique ainsi que la gloire soit le principal mobile de nos actions, et que la vie avec l'opprobre nous devienne presque insupportable.

voir aussi

Proposition 53

L'humilité n'est point une vertu ; en d'autres termes, elle ne provient point de la raison.

85 .

>>84
Alors en l'occurrence je ne suis pas certain que dans mon cas précis il s'agisse tout à fait de confiance en moi. Car je n'ai pas vraiment confiance en moi : je sais que pour beaucoup de choses je ne suis pas fiable, je procrastine trop, j'abandonne souvent les projets dans lesquels je me lance, etc.
C'est pour ça que je parle plutôt d'amour propre (mais peut être que c'est plutôt estime de soi, le terme adéquat, je ne suis pas sûr) : je pense que malgré ça, je suis globalement une bonne personne, et qui a un impact positif sur son environnement.

En tout cas merci, Spinozanon.

86 .

>>85
J'imagine que si c'est comme moi, tu as conscience de certains traits qui sont bons et tu as d'autres ennuis qui ternissent le tableau.
Le truc de commencer et d'abandonner plein de choses, j'ai ça aussi à un degré presque comique, mais je ne pense pas que ça doive impacter ton amour propre. Ce genre de problème vient (à mon avis) d'une difficulté à se représenter l'intérêt de poursuivre dans ta démarche, surtout quand on arrive dans les phases un peu laborieuses et moins stimulantes que la conception originale, par exemple en programmation, imaginer l'architecture générale c'est bien plus fun que vraiment écrire le truc.
L'amour-propre est bon, il faut pas voir le narcissisme partout, c'est vraiment la meilleure façon de passer sa vie à se l'empoisonner.

87 .

Troller les gens sur internet en postant un lien vers « Never Gonna Give You Up » de Rick Astley ? Vu et revu. Mettre un lien vers une composition moderniste de Penderecki ? Beaucoup marquant pour la victime et en même temps ça élargit sa culture musicale.

88 .

>>83
Tu peux toujours passer un test avec une des multiples échelles psychométriques pour mesurer le narcissicisme. En voyant ton percentile, tu découvriras à quel point les normies le sont plus que toi.

89 .

>>88
ça ne dit toujours rien sur ce qu'il y a vraiment derrière la catégorie psychopathologique de narcissisme, la différence réelle entre narcissisme et amour propre/estime de soi, le moment où ça devient mauvais, les ramifications sociologiques, etc etc.

90 .

>>89
Qui te dit que je ne suis pas un normie ?

91 .

>>90
Putain de normet.

92 .

>>91
Je préfère normé, ça insiste sur la passivité du rapport social mis en jeu.

93 .

>>92
C'est pas parce que t'as un accent du sud que t'es passif, anon.

94 .

>>93
Tu prononces "normet" avec un è ?

95 .

>>94
Normalement oui. Même moi qui suis du sud je l'admets.

96 .

>>94
Si tu ne le fais pas tu risque d’essuyer des quolibets.

97 .

Si les pédophiles sont si mauvais que ça, pourquoi est-ce qu'il n'existe aucune association d'enfants contre eux ?

98 .

Si les meurtriers sont si dangereux que ça, pourquoi leurs victimes ne portent jamais plainte ?

99 .

>>98
En même temps si elles avaient lu le thread sur les armes sur /a/, ça leur serait pas arrivé.

100 .

Je me souviens d'un gus d'acri d'il y a bien longtemps, redpill/PUA, le mec qui disait qu'il venait au meetup et qu'il votait FN mais qu'il le dirait pas une fois sur place, comme si ça devinait pas en deux minutes d'intéraction sociale.
Si on tape son pseudo, on trouve un message qui parle de "sandniggers", ça fait vraiment réfléchire. Je me demande si c'est lui qui poste encore.
Possible mais après ils sont assez interchangeables dans leur propos, donc allons savoir.

101 .

Je me souviens d'un gus d'acri d'il y a bien longtemps, redpill/PUA, le mec qui disait qu'il venait au meetup et qu'il votait FN mais qu'il le dirait pas une fois sur place, comme si ça devinait pas en deux minutes d'intéraction sociale.
Si on tape son pseudo, on trouve un message qui parle de "sandniggers", ça fait vraiment réfléchire. Je me demande si c'est lui qui poste encore.
Possible mais après ils sont assez interchangeables dans leur propos, donc allons savoir.

102 .

>>101
Possible mais après ils sont assez interchangeables dans leur propos, donc allons savoir. C'est surtout ça. Je me souviens encore de quelques fils qu'ils supprimaient sous les moqueries, y'avait toujours deux trois première réponses positives et dans le même esprit avant que le reste de la verte débarque et se foute de leur gueule. Putain à l'époque du dernier fil de recensement on était quand même beaucoup, alors que ces temps-ci j'ai l'impression que c'est vide en comparaison.

103 .

>>101
Je suis toujours là, je poste maintenant des DOI et je me fais passer pour un anarchiste pour troller la tête pensante de la révolution communiste qui vient et qu'on compte bien détourner pour instaurer le IVème Reich.

104 .

>>103
En même temps, si tu arrêtais de te cacher derrière tes pirouettes minables et que tu disais ce que tu pensais clairement (je sais pas si c'était quoi qui disait que la décolonisation c'était grâce au réveil des consciences lol) on n'en serait pas là.
À part "vive la bienveillance" et "être gentil c'est bien", j'ai pas trouvé grand-chose à me mettre sous la dent et tu pars en spirale outragée à la moindre contradiction donc c'est bien beau de venir jouer la victime maintenant.

105 .

>>104
Tu n'as aucune idée de qui je suis mais tu crois savoir exactement ce que je pense. T'es un génie, y'a pas à dire.

106 .

>>105
Si tu lisais le post, ça disait précisément que tu passes ta vie à cacher ça. Comme tu viens de le faire, à nouveau.

107 .

>>106
C'est pas vraiment possible d'expliquer ses idées quand on est face à quelqu'un qui t'attribue selon son bon vouloir d'autres opinions lues ailleurs uniquement pour ensuite te troller. On le connaît ton petit manège. Je sais, tu es triste car on se laisse plus avoir.

108 .

>>107
T'es le seul à voir un manège frangin, tout le reste des gens ici te voient tourner en rond dans ton caroussel des méchants pseudos-fafs-qui-font-que-faire-semblant-pour-me-troller, change de disque un de ces quatre.

109 .

>>108
Ce gaslighting eco+ :D

110 .

>>109
:--DDDDD

111 .

>>107
Pas lui mais il (>>104) a raison sur ce point. T'as beau lui répondre hyper souvent tu fais tellement dans le sarcasme et dans la critique de la forme que je souvent je n'ai aucune idée de qui est qui dans tes prises de tête avec l'autre. Même là tu n'as rien montré de ta position à PUA-kun, t'as juste tranquillement remis sur le tapis votre guerre secrète. Au bout d'un moment accepte de jouer franc-jeu. Lordon-kun peut avoir l'air casse-couille quand il largue ses putains de références que je comprends pas, mais au moins c'est facile de discuter point de vue avec quelqu'un qui ne se cache pas tout le temps derrière un "nan mais laisse tomber tu ne me comprendras jamais je suis d'une école de pensée secrète ultra subtile". Le "tu" désigne peut-être plusieurs ânons, d'ailleurs ça s'applique aussi au trou du cul qui postait des DOI sur les hommes désavantagés par rapport aux femmes tout en montant sur ses grands chevaux au moindre soupçon d'antiféminisme.

112 .

En fait l'essentiel de ce qu'il y a dans le flux d'actualités de Lutte Ouvrière je l'ai déjà et plus tôt dans le reste de mes flux. En revanche j'apprends beaucoup de détails à propos de LR et du RN. Par exemple le RN a publié une tribune absolument incroyable (lire gerbant) où le rédacteur s'agace de la lutte contre le suicide en prison : https://rassemblementnational.fr/tribunes-lib... Ils voient ça comme une peine de mort détournée ? Ils se disent que si dans le lot ça peut toucher des non-blancs tant mieux ? C'est l'amour de la justice sévère et démesurée ? Sans doute un mélange de tout ça.

113 .

Je viens de recevoir une brosse à dent de bioseptyl, supposément recyclable, mais il n'y a que le manche qui l'est, la tête avec les poils doit être coupée et jetée dans les ordures ménagères.

114 .

Avant donc que d’écrire, apprenez à penser. Je rêve où Boileau nous colle une cheville très moche dans son art poétique ?

115 .

>>113
Si tu es l'anon qui a posé un lien vers leur site il y a quelques jours je comprends pas ta surprise, ils le mentionnent en gros sur leur page.

116 .

>>115
Sérieux ? J'avais totalement loupé ça.

117 .

>>116
https://www.bioseptyl.fr/ -> Comment recycler votre brosse à dents ? (https://www.bioseptyl.fr/content/17-recyclage) -> "Le mélange de matières (plastique ou bioplastique et métal) dans la tête de la brosse à dents ne nous permet pas de recycler la tête actuellement."

Du coup je suis curieux, tu as acheté le produit sans lire sa description ? Si oui, est-ce que c'est quelque chose que tu fais fréquemment ? (Et si oui, à quelle fréquence ? Toujours, souvent, rarement… ?) Est-ce que tu fais la même chose avec les licences des logiciels que tu installes ?

118 .

>>117
Marrant ça, je me souviens très clairement avoir lu cette phrase, mais ça a pas connecté.

Est-ce que tu fais la même chose avec les licences des logiciels que tu installes ? J'ai lu la GPL 2 quand j'étais au collège et quand j'ai dit ça à mon prof de techno il a fait une drôle de tête, enfin plus drôle que d'habitude.

119 .

r/france est partagé entre la narrative de légitimation des meurtres de Kenosha, la réinformation fasciste et le sophisme "both side" chercheur de responsabilités. Colorie-moi surpris que le centriste montre ses vraies couleurs quand la température commence à monter.

120 .

loult.family est down acrimonie devient considérablement plus agréable Coïncidence ?

121 .

>>120
Ça y est c'est revenu, on va pouvoir recommencer à s'étriper sur la verte. Je commençais à me sentir mal !

122 .

>>121
Si à chaque fois que deux ânon expriment un désaccord sur un sujet pour toi ils s'étripent alors putain je comprends mieux pourquoi t'es tout le temps en train de pleurer et de chouiner sur tes histoires de "mauvaise ambiance".

123 .

>>122
Ok grodur.

124 .

Woah, miracle, la chasse à la glu va être interdite. J'y croyais plus trop.

125 .

>>123
Tu le sors tout le temps sur plein de posts différents mais ça n'a jamais de valeur outre que de personnellement me rappeler l'ânon qui venait rager dans les fils arts martiaux en traitant les gens comme tu le fais.

126 .

>>125
Pratique de croire que c'est la même personne qui en a marre de l'hostilité permanente, comme ça ça t'évite d'avoir l'impression de subir une pression sociale. Dans mon cas, si je voulais un espace de discussion où il faut étaler ses couilles, traiter tout le monde comme un adversaire potentiel avec de mauvaises intentions, et considérer qu'admettre la simple possibilité d'avoir tort est un aveu de faiblesse, j'irais sur un forum viriliste pour redpillés, pas ici.

127 .

>>126
J'ai jamais prétendu que toi et lui étiez la même personne, ce serait une trop grosse coïncidence, mais il y a justement cette même paranoïa de l'agressivité et ces accusations ultra faciles de virilisme, machisme, etc. Pour le reste garde tes plaintes passives-agressives et tes refrains sur la bienveillance.

128 .

>>127
J'ai jamais prétendu que toi et lui étiez la même personne >>125
Tu le sors tout le temps sur plein de posts différents
Fumble critique sur le gaslighting.

129 .

La durée d'expiration des identifiants sur goodreads est super courte, c'est très lourd de tout le temps se reconnecter.

130 .

>>129
https://www.raymond.cc/blog/how-to-extend-fir...

131 .

Encore environ 100 à 300 messages pour faire disparaître " La bienveillance est une attitude sous-évaluée. Pourtant ça vaut le coup d'essayer." du haut de /mdt/.
On peut le faire !

132 .

Ce qui est intéressant quand on compare la communication du gouvernement/parti au pouvoir et la communication des autres partis, c'est qu'en fait ils ne comparent pas l'action du gouvernement par rapport à la même norme. Le gouvernement présente ce qu'il prévoit et ce qu'il fait par rapport à ce qu'était la situation avant la décision, ou à comment elle était supposée évoluer. L'opposition elle va comparer l'action du gouvernement à ce qu'un bon gouvernement, de son point de vue, est supposé faire. Les critiques vont porter sur ce que le parti est supposé mieux comprendre et faire que celui au pouvoir, ce qui correspond à ce qu'il met à l'agenda systématiquement et qui définit ses grandes lignes. Par exemple le RN se pose comme étant le seul à pouvoir arrêter l'immigration et l'insécurité, et à réduire les impôts (surtout pour les plus riches évidemment, mais c'est mis sous le tapis dans la comm'). Et ce n'est pas spécifique à Macron/LREM, je me souviens que c'était la même chose sous Hollande et Sarkozy (et sans doute avant aussi).

133 .

>>131
En vrai personnellement ça ne me dérange pas. À chaque fois que je lis le message j'ai un petit soufflement de nez en m'imaginant le sperg ultra fragile qui a dû écrire ça en s'imaginant être sage. Surtout quand ensuite je lis l'autre timbré qui va jusqu'à inventer une femme au chômage pour défendre le poulet qui tue de sang-froid un type à vue.

134 .

>>133
Surtout quand ensuite je lis l'autre timbré qui va jusqu'à inventer une femme au chômage pour défendre le poulet qui tue de sang-froid un type à vue. "Quand on veut expliquer l'inexplicable c'est qu'on s'apprête à excuser l'inexcusable" - Sarkozy. Il y a une différence entre chercher à comprendre pourquoi un évènement est arrivé et l'excuser/le défendre/le justifier. L'explication dont tu parles me semble en effet un poil trop larmoyante - il est clair pour moi que les flics sont pour la majorité imbus de pouvoir - mais la démarche en elle même ne me semble pas bête.

135 .

>>131
>>133
Pascal Gentil aurait 2 mots à vous dire.

136 .

>>134
Je rêve ou tu cites Sarkozy non ironiquement ?

137 .

Les joies du télétravail : quand tu dois finir un dossier avec un collègue dans la matinée, et en lui écrivant sur Whatsapp tu t'aperçois qu'il était connecté pour la dernière fois à 4h du matin.

138 .

>>136
Je crois que c'était une citation ironique. Sarkozy, comme Valls plus tard, ont dit que si tu cherches à expliquer alors forcément tu vas excuser, alors que >>134 dit qu'il y a une différence entre les deux et qu'on peut faire l'un sans l'autre.

139 .

lobste.rs dans une coquille de noix : oil shell, ddevault, sourcehut, le post hebdomadaire à 50+ commentaires où l'article en lien n'a quasiment aucune importance.

140 .

>>139
Je suis tombé sur un article annonçant fièrement "Why Lobste.rs is better than Hacker News" et là je tombe sur:
Lobste.rs Is Invite Only: Yep, that’s right. If you want to have an account on Lobste.rs, you’re going to need to know someone who already has an account. À la poubelle, et avec l'avis de la sale chienne qui a écrit cet article de merde.

141 .

>>140
Basé et secondé chaque mot.

142 .

>>140
Ce message sent vraiment la transpiration de couilles.
>>141
T'as finit de faire le bot ?

143 .

>>142
Non, c'était de la grosse merde, va faire ta pub ailleurs.

144 .

>>143
Ah en fait il disait que c'était nul. Super, cool merci, ça tombe bien je cherchais quelque chose à la place d'hackernews, donc je vais sur acri, le forum officiel des ingénieurs informaticiens d'île de france.?

145 .

>>144
Tu peux aller te faire foutre. Déjà >>139 ne dressait pas un tableau flatteur du site, mais si en plus les créateurs sont des sous-merdes qui s'imaginent tenir un country club, effectivement c'est juste de la merde. J'espère ne pas avoir à expliquer en quoi leur modèle est totalement ridicule.
>>142
Ce message sent vraiment la transpiration de couilles. Hein? Mais garde tes délires pour toi.

146 .

>>143
Il n'y a pas de pub, on a déjà parlé de lobste.rs ici plusieurs fois.
>>145
Quand on éructe « sale chienne » et autre joyeusetés ça pose bien le tableau du gars qui se croit impressionnant en utilisant des insultes sexistes. Ça sent la transpiration de couilles quoi. Merci de garder tes délires mascu pour toi, et prends donc une douche.

147 .

>>146
Ferme ta gueule tu empestes le cismec blanc, et épargne-moi les tourments de ta mauvaise conscience, j'ai l'impression d'entendre Damasio.

148 .

>>147
Quel troll pourri. Virilisme, racisation de tout ce qui te tombe sous la main… on a bien un mec du RN.

149 .

>>148
T-troll! Viriliste! Raciseur! Adhérent du RN! Bon maintenant tu peux arrêter de te ridiculiser et ma lâcher la grappe avec ton outrage moral sur ma façon d'écrire. Tu peux aller attaquer les vrais posts de fafs par contre.

150 .

>>149
>>147
Pas sûr si sérieux ou imitation de l'un des gus locaux à ce stade

151 .

>>149
C'est pas ta façon d'écrire, mais bien la structure sémantique profonde de tes messages qui trahit ta vraie vision du monde. Tu ne réussiras jamais à la déguiser, et je la verrais à chaque fois.

152 .

>>150
Je suis >>149 et honnêtement moi non plus je ne sais pas qui est ce trou du cul. On m'a accusé mille fois d'être le dangereux antifa-kun, mais là même pour une caricature c'est insultant. Le délire sur le poliçage des insultes vraiment c'est tellement connoté liberal sans gluten que ça paraît trop gros pour être vrai.
>>151
Autant t'es ultra-chiant , autant t'es plutôt utile dans la mesure où depuis que t'as commencé à aboyer, l'autre fils de pute qui spam Chedid n'a pas pointé le bout de son nez. Je trouvais que le "Chedid-kun est un droitard" un peu gros en le lisant mais là, je commence à douter.

153 .

>>152
Ici lordon-kun, je n'ai pas posté 149 mais je crois qu'il essaie de m'imiter, lol.

154 .

>>153
Lordon-kun, c'est moi qui ai posté >>149 et >>152 et c'est vraiment pas première fois qu'on nous confond. Mais puisque t'es là donne moi ton avis sur le profile supposé du spammeur de Chedid, ou même sur l'énergumène en question. Accessoirement as-tu écrit >>141?

155 .

>>154
Aucune idée sur l'identité du mec. Ouais j'ai posté >>141 mais je regrette un peu mes mots. J'étais content que quelqu'un chie sur le truc, le "sale chienne", moins. Donc pas vraiment tous les mots.

156 .

>>136
Je dis que le message auquel je réponds est au niveau de Sarkozy quand il associe expliquer à défendre.

>>139
Oui, c'était mieux avant. Cela dit en filtrant les bons tags le site peu conserver un peu d'intéret.

>>140
À la poubelle, et avec l'avis de la sale chienne qui a écrit cet article de merde. Jusqu'à il y a quelques mois obtenir une invitation était aussi simple que de se connecter sur IRC et d'en réclamer une. Malheureusement depuis peu des marketeurs (les mêmes qui postent leurs blogposts vide de sens et d'intéret sur hackernews) tentent d'utiliser le site comme plateforme de promotion et les règles se sont un peu durcies, il faut désormais avoir une présence en ligne (projets auxquels tu contribues ou articles de blog, peu importe mais un truc qui montre que tu es intéressé par les sujets techniques) ou participer un peu aux conversations sur IRC pour obtenir une invitation. C'est la seule méthode qui ait été trouvée pour se protéger des gens qui voudraient transformer le site en hackernews 2. Si tu as une idée d'alternative, je serais ravi de l'entendre et la modération du site aussi.

157 .

>>156
Si tu as une idée d'alternative, je serais ravi de l'entendre Non, car l'informatique c'est néolibéral par essence. Tout a commencé lors de la première taille de pierre en fait ; depuis lors, la société s'est dégradée. En tant qu'animaux seuls les plus forts survivaient, les chouineurs promouvant la bienveillance étaient éliminés, et la Volonté de Puissance était la détermination ultime de l'expérience vécue. Aujourd'hui elle s'est effacée, sauf chez quelques élus dont je fais partie, derrière la fausse conscience altruiste rendue possible par la technologie, sorte de cancer, qui n'élimine plus les faibles.

158 .

>>157
Gros si vrai.

159 .

>>156
D'abord par rapport à l'accusation de sarkozysme: déconne pas, arrête ce bluff: le tire-larmes en question n'était pas une tentative d'explication sociologique rigoureuse, c'était juste un appel à l'émotion et une tentative de fabriquer des circonstances atténuantes pour un meurtre qui même en temps de guerre serait rare par sa froideur et son absence d'hésitation. Retourne regarder la vidéo, revois la victime précipitamment se jeter à genoux et lâcher son arme, revois les coups de feu sans sommation, les derniers râles de la victime et les hurlements de sa femme. Ensuite va écouter l'appel à la police qui a tout déclenché: la nonchalance et la mesquinerie du voisin, le doute des flics qui continuent de douter de la véracité de l'appel en cherchant la bonne porte. Fais preuve d'un peu de décence et arrête d'essayer de trouver des excuses à un forcené qui abat de sang-froid un homme qu'il sait être innocent et non dangereux.
Citer des études sociologiques sur l'impunité, la soif de sang et les délires Judge Dredd de la police, c'est expliquer. Sortir de son cul une histoire de martyr émotionnel c'est excuser et se placer du côté de l'ignominie. D'ailleurs le post "imagine un torrent d'insultes" que je soupçonne d'être de Lordon-kun était en vrai totalement dans le vrai à vrai dire.

160 .

>>159
En même temps, le flic aurait eu une éthique du care, ça ne serait pas arrivé.

161 .

(>>160 ici, c'est une blague)

162 .

>>161
Oui, on sait que tu as en horreur tout ce qui associé avec le féminin dans notre culture : la bienveillance, le care, parler sans insultes, voir les conversations comme autre chose qu'un champ de bataille, être motivé par autre chose que l'intérêt… Eurk !

163 .

>>162
Ah ça y est, le cœur de l'argument. Toute critique de la morale doit se faire selon une base essentialiste viriliste.
Sa fé vraiment réfléchire frangin.

164 .

>>156
Ensuite concernant le "sale chienne" soi-disant relevant d'une misogynie extrême: va bien te faire enculer, l'auteur de l'article c'est pas une femme, c'est cette espèce de gros lard déguisé en Richard Spencer (ça veut pas dire que je l'accuse d'être un néo-nazi).
Enfin concernant Lobste.rs: Déjà faut examiner ce putain d'élitisme à peine caché, c'est la principale composante de tout ce tas de merde.
1- Pour reprendre la comparaison avec le country club, ces clubs n'accueillent qu'une clientèle triée sur le volet, mais surtout offrent des services eux aussi exclusifs. Pendant ce temps ici on a affaire à un simple agrégateur de liens, et pas le meilleur que j'ai jamais vu. Les liens en question ne sont pas secrets, et souvent déjà sur tous les équivalents grand public. Se la jouer coin VIP quand on est un subreddit, c'est mignon mais c'est aussi un peu con.
2- Alors peut-être que le vrai produit c'est justement la communauté de vrais hackers ? Une sorte de havre d'expertise 1337 où on parlerait Serious Business entre haxxors, sans être dérangé par les skids et, omg quelle horreur, les noobs. Ben apparemment non, puisque les discussions sont littéralement inexistantes là-bas. Les seuls embryons de bavette qui dépassent les 10 messages sont des hors-sujets qui n'échappent à la modération que par peur de définitivement faire fuir le peu d'allumés restants.
3- Revenons au "diagnostic" de base: oui HackerNews partage des articles couvrant un domaine beaucoup plus large que les seules technologies informatiques, et attire une audience beaucoup plus large et diverse que les seuls professionnels connus de l'informatique. Est-ce pour autant une mauvaise chose ? HN est-il devenu invivable ou totalement dévié de sa destinée initiale ? Non je ne crois pas. Les discussions sont incroyablement riches, et souvent j'ai véritablement plaisir à lire des techniciens, des professionnels chevronnés, des néophytes, partager des réflexions authentiquement intéressantes sur des sujets qui ne se cantonnent pas au dernier framework Javascript, de s'extraire du "comment" et réfléchir ensemble au "pourquoi", de se demander où l'informatique mène le monde, réagir à la sociologie de la silicon valley, remettre en cause la doxa, etc. Le fait que la grande majorité des utilisateurs aient néanmoins un parcours/passion/profil à peu près dans la case "STEMlord" permet à tout le monde de véritablement parler un langage commun, avec un style d'argumentation assez homogène par rapport aux sites plus généralistes.
Enfin nique sa mère cette putain de mentalité "ouin ouin on voulait parler strictement techno", bah vas sur développez.net; putain je suis bien content que HackerNews ait levé la tête du guidon, et qu'à l'inverse ce nid à merdes qu'était ProductHunt ait enfin mordu la pourssière.

165 .

>>163
Je décris simplement comment le contenu de tes messages est très probablement — au vu des correspondances nombreuses et du pouvoir prédictif de l'hypothèse — déterminé par les structures cognitives et pratiques du patriarcat, en particulier celles spécifiques à la socialisation masculine. D'ailleurs on peut se demander si le fait que les accords se fassent quasiment tous ici au masculin n'active pas chez toi les schèmes de compétition, d'agressivité, et de domination. Sans ça, on ne comprend pas très bien pourquoi tu viserais en particulier l'éthique du care comme sujet de dérision, d'autant plus quand on voit le mouvement BLM demander de remplacer la police par des travailleuses sociales, métier très féminisé où le care doit pas être loin de son paroxysme.

166 .

>>165
Je décris simplement comment le contenu de tes messages est très probablement — au vu des correspondances nombreuses et du pouvoir prédictif de l'hypothèse — déterminé par les structures cognitives et pratiques du patriarcat, en particulier celles spécifiques à la socialisation masculine. Hypothèse recevable a priori.
D'ailleurs on peut se demander si le fait que les accords se fassent quasiment tous ici au masculin n'active pas chez toi les schèmes de compétition, d'agressivité, et de domination. J'utilise pas l'écriture épicène (tips werber) mais je pense que celles et ceux qui s'en servent ont tout à fait raison de le faire. Je le fais pas parce que je suis fainéant. Plus fainéant que de gauche ? Peut-être.
Je comprends pas pourquoi ça me rendrait particulièrement compétitif ou agressif, je ne fais pas vraiment de mystère de mon genre en général. Que l'on se réfère à moi comme ça ne m'interpelle pas particulièrement (inb4 oui mais inconsciemment), non.
Sans ça, on ne comprend pas très bien pourquoi tu viserais en particulier l'éthique du care comme sujet de dérision, d'autant plus quand on voit le mouvement BLM demander de remplacer la police par des travailleuses sociales, métier très féminisé où le care doit pas être loin de son paroxysme. Ils ne demandent pas à ce que les policiers soient remplacés par des policières. Le problème, c'est que c'est d'une myopie historique tout à fait effarante en fait. C'est un peu comme dire que si les fermiers généraux étaient un peu plus polis, ils ne se seraient jamais fait détester. C'est, pfft, difficile à faire avaler en fait.
Le seuil d'acceptabilité de la violence sociale, c'est in fine que la réalité du spectre du soulèvement général. Souhaiter la fin de la violence, c'est pas mettre fin à la violence.
Je sais pas comment dire, que dans les modalités l'éthique du care ça soit bien, j'en doute pas un instant. Trouver ça pertinent dans le cadre de la brutalité policière systémique, c'est passer à côté de l'intégralité de l'histoire du problème et le fait que ça soit quelque chose de profondément enraciné dans des rapports de domination, des rapports matériels, injustes et violents. C'est pas à coup de déontologie et d'injonctions à la bienveillance morale machin du care qu'on va s'en sortir, non.

167 .

>>165
Si ce n'était pas une planche à texte, je posterais juste un des nombreux graphes QI/majeure/sex-ratio chez les étudiants américains, mais uniquement pour troller, parce que je sais de quels phénomènes statistiques élémentaires ils sont le reflet. Ensuite, en bon troll sophistiqué, je me répondrais en postant des versions normalisées pour tenir compte de ces phénomènes en faisant semblant de ne pas me rendre compte que ça ne fait qu'augmenter les écarts. Antifa-kun tenterait à son tour de troller selon sa méthodologie habituelle, mais vu que mes posts contiendraient délibérément l'information nécessaire pour m'étiqueter au choix comme un sexiste alt-droitard ou comme feministe-kun, ça déclencherait la défense de thésard-kun et autiste-kun, qui ont l'air d'être les principaux à lui répondre. Ils le nourriraient dans son troll, et moi je ne répondrais pas.

168 .

>>167
Trop compliqué, j'ai rien compris.

169 .

>>166
Que veux-tu dire par « historique » en fait ? Ça a jamais été très clair. Pour moi, tel que je l'ai vu utilisé en sciences sociales, ça signifie trois possibilités :
 - un pré-supposé évolutionniste disant qu'une observation doit être replacée dans une loi générale d'évolution des sociétés ; cette approche est complètement rejetée par les sciences sociales contemporaines pour des raisons éthiques et scientifiques
 - une exigence méthodologique de comparer les observations contemporaines avec les données du passé afin de mieux extraire les caractéristiques essentielles du ou des faits sociaux dont il est question ; en soit cependant ça n'implique pas qu'une réflexion qui ne le fait pas est forcément fausse
 - une posture épistémologique qui rejette la validité de toute généralisation conceptuelle sur les faits historiques, et y substitue l'interprétation ; disons que c'est l'équivalent en sciences sociales du défi sceptique de prouver que la réalité extérieure existe et peut être comprise

C'est pas à coup de déontologie et d'injonctions à la bienveillance morale machin du care qu'on va s'en sortir, non.   C'est pas parce que c'est insuffisant que c'est pas nécessaire. Il est impossible de comprendre comment les sociétés humaines peuvent exister si on reste dans un modèle à la Hobbes où c'est l'intérêt mutuel et l'égoïsme qui les font exister, car la rationalité humaine est très limitée et très imparfaite. Dans les faits, on agit souvent sans calcul, en faisant ce qui « doit être fait », ou « car c'est comme ça ». L'action fondée sur des valeurs fait partie du socle routinier des activités ordinaires, celles qui déterminent l'essentiel de la façon dont notre société fonctionne. D'ailleurs tu pourrais tout à fait analyser le racisme de la police en terme de valeurs, certes abjectes, devenues normales. Non pas que ça suffise à tout expliquer, mais l'intérêt seul ne suffit pas. Un policier ferait-il vraiment un calcul rationnel égoïste à chaque fois qu'il sort sa matraque pour la mettre dans l'anus d'un ado racisé ? D'ailleurs, l'extrême droite a bien compris l'importance de transformer les valeurs, notamment en rigidifiant celles autour de la punition judiciaire.
  Inversement, si on veut aller vers une société plus juste, il est à mon avis d'une importance capitale de créer à chaque instant, par un changement de ses propres habitudes, sa façon de penser, et par la discussion qui convainc et persuade plutôt que polarise, un effort d'influence sociale. Cet effort peut marcher car il peut se répandre silencieusement grâce à la séparation entre conformisme en public et déviance dans la vie privée, et car par sa nature il fait boule de neige s'il est assez puissant. La réflexion sur l'éthique et les valeurs permet aussi de créer des modèles de comportement cohérents et différents de ceux qui dominent actuellement. Si on reste dans la critique pure on va braquer les individus qui n'ont de leur point de vue d'autre choix que garder leurs habitudes et idées ou alors sombrer dans le chaos. D'ailleurs la propagande d'extrême droite utilise beaucoup cette idée : la tradition ou le chaos. Mieux vaut éviter de l'aider. D'autre part, il ne faut pas perdre de vue que le socle routinier des activités ordinaires est sur le long terme plus puissant que le politique, à tel point que même les révolutions peuvent déboucher sur des sociétés qui dans l'ensemble changent à peine. Les structures dont parlent les sociologues, pour l'essentiel, dans leurs manifestations concrètes, c'est ça. Cependant, dans le cadre cognitif de notre système politique actuel, on croit trop facilement à la puissance du politicien, et lui aussi y croit trop. Évidemment il y a une interaction entre le système politique et les activités ordinaires, mais elle n'est pas triviale ; pour s'en convaincre, il suffit de penser aux lois qui sont dans les faits totalement ignorées et jamais appliquées. La puissance du politicien au pouvoir, il la doit à la masse des activités ordinaires de l'appareil d'état, et doit s'y ajuster pour avoir réellement du pouvoir.

170 .

>>167
Tellement basé qu'on pourrait parler de faits réels.

171 .

Ici >>140. Mes derniers posts sont >>159 et >>164.

172 .

>>169
Je vais faire une réponse construite parce que tu as pris la peine de le faire, ça va juste prendre un peu de temps.

173 .

>>171
C'est dingue.

174 .

Que veux-tu dire par « historique » en fait ? Ça a jamais été très clair. Pour moi, tel que je l'ai vu utilisé en sciences sociales, ça signifie trois possibilités :

Aucune des trois en fait. Historique, ça veut dire retraçable dans un cheminement qu’on peut reconstruire a posteriori et voir d’où ça vient et quand et comment. Et ça veut dire que l’histoire des mentalités est indissociable de l’histoire économique, que tout ceci est profondément ancré dans le colonialisme esclavagiste aux USA, dans des choses qui dépassent de très loin le simple problème de la police.
une loi générale d'évolution des sociétés Personne ne croit à ça.
une posture épistémologique qui rejette la validité de toute généralisation conceptuelle sur les faits historiques, et y substitue l'interprétation Pour moi c’est une posture de forme qui n’a pas vraiment de sens et affirme la vérité de la non-vérité, pas bien intéressant. C’est de la pédanterie pour dire qu’on est pas positiviste parce que c’est ringard.

C'est pas parce que c'est insuffisant que c'est pas nécessaire. Nécessaire comme désirable, sans doute que non, nécessaire comme inévitable, ça dépend à qui on demande, héhé.
Il est impossible de comprendre comment les sociétés humaines peuvent exister si on reste dans un modèle à la Hobbes où c'est l'intérêt mutuel et l'égoïsme qui les font exister, car la rationalité humaine est très limitée et très imparfaite. Si on s’en tient à un concept de rationalité comme calcul conscient et évaluation quantitative d’espérance pondéré par le désir/crainte patati patata, sans le moindre doute oui.
Si on parle dans une optique de “sens pratique” au sens de connaissance inconsciente empirique des règles d’un jeu social (les non-dits généraux de toute situation sociale) et incorpore ça à une logique d’habitus, en fait c’est moins simple que ça.
D’autant plus que je m’en tiens pas au droit naturel de Hobbes, celui de Spinoza est fondé sur celui-ci mais le dépasse très, très largement.
Dans les faits, on agit souvent sans calcul, en faisant ce qui « doit être fait », ou « car c'est comme ça ». Précisément le poids des structures et la force de l’habitude incorporée.
L'action fondée sur des valeurs fait partie du socle routinier des activités ordinaires, celles qui déterminent l'essentiel de la façon dont notre société fonctionne. Les valeurs sont pas plus conscientes qu’autre chose dans la mesure où elles sont parfaitement détachées de ce qui les a produites. Il faut au moins partir d’un relativisme historique absolu et se dire qu’il y a eu des époques où toutes sortes d’horreurs étaient tenues pour le comble de la vertu.
Certes, il y a eu un cheminement objectif, mais c’est pas un point de départ, à souhaiter comme une fin en soi, c’est quelque chose à étudier sérieusement, à expliquer et où il faut identifier les conditions de possibilités.
Pour moi les “valeurs” sont largement des essences abstraites qui ne recouvrent strictement rien de réel, d’ailleurs.
D'ailleurs tu pourrais tout à fait analyser le racisme de la police en terme de valeurs, certes abjectes, devenues normales. Non pas que ça suffise à tout expliquer, mais l'intérêt seul ne suffit pas. On a pas attendu ça pour savoir que les gens jouaient souvent contre leurs intérêts sociaux. Les pauvres jouent tout le temps contre leur camp.
Un policier ferait-il vraiment un calcul rationnel égoïste à chaque fois qu'il sort sa matraque pour la mettre dans l'anus d'un ado racisé ? Non.
D'ailleurs, l'extrême droite a bien compris l'importance de transformer les valeurs, notamment en rigidifiant celles autour de la punition judiciaire. Sans doute.
Inversement, si on veut aller vers une société plus juste, il est à mon avis d'une importance capitale de créer à chaque instant, par un changement de ses propres habitudes, sa façon de penser, et par la discussion qui convainc et persuade plutôt que polarise, un effort d'influence sociale. Je sais pas ce que ça veut dire concrètement. Si c’est pour opérer une espèce de maïeutique socratique du quotidien avec tous les droitards qui passent malheureusement dans mon espace de vie, je crains juste pas en avoir l’énergie. À mon avis le débat est déjà pollué à un niveau tellement fondamental que les mots sont empoisonnés eux-mêmes et il faudrait tout reprendre à la base de la base et j’ai juste pas le temps, je ne suis pas payé à ça non plus.
Cet effort peut marcher car il peut se répandre silencieusement grâce à la séparation entre conformisme en public et déviance dans la vie privée, et car par sa nature il fait boule de neige s'il est assez puissant. Pas sûr de comprendre non plus.
La réflexion sur l'éthique et les valeurs permet aussi de créer des modèles de comportement cohérents et différents de ceux qui dominent actuellement. Si on reste dans la critique pure on va braquer les individus qui n'ont de leur point de vue d'autre choix que garder leurs habitudes et idées ou alors sombrer dans le chaos. Je ne suis pas dans la critique pure ? Je vois pas ce que ça veut dire.
D'ailleurs la propagande d'extrême droite utilise beaucoup cette idée : la tradition ou le chaos. Oui et ils vivent dans l’essentialisme stupide.
Mieux vaut éviter de l'aider. D’où l’intérêt de la méthode.
D'autre part, il ne faut pas perdre de vue que le socle routinier des activités ordinaires est sur le long terme plus puissant que le politique, à tel point que même les révolutions peuvent déboucher sur des sociétés qui dans l'ensemble changent à peine. Je sais pas ce que ça veut dire encore une fois. Le socle routinier des activités ordinaires c’est la politique ? Quand les gens meurent de faim et ont plus rien à perdre, ils se soulèvent, c’est politique.
Que quelque chose soit appelé révolution ou non, et que ça débouche sur une modification concrète ou même souhaitable, c’est une toute autre affaire qui n’a pas grand-chose à voir. Il y a beaucoup trop de paramètres en jeu pour raisonner comme ça.
Les structures dont parlent les sociologues, pour l'essentiel, dans leurs manifestations concrètes, c'est ça. Les structures c’est quand il y a de l’inertie et plus il y a d’inertie plus c’est structurel ?
Cependant, dans le cadre cognitif de notre système politique actuel, on croit trop facilement à la puissance du politicien, et lui aussi y croit trop. Évidemment il y a une interaction entre le système politique et les activités ordinaires, mais elle n'est pas triviale ; pour s'en convaincre, il suffit de penser aux lois qui sont dans les faits totalement ignorées et jamais appliquées. La puissance du politicien au pouvoir, il la doit à la masse des activités ordinaires de l'appareil d'état, et doit s'y ajuster pour avoir réellement du pouvoir. Tout ça non plus je vois pas ce que ça veut dire

175 .

>>174
Historique, ça veut dire retraçable dans un cheminement qu’on peut reconstruire a posteriori et voir d’où ça vient et quand et comment. Et ça veut dire que l’histoire des mentalités est indissociable de l’histoire économique, que tout ceci est profondément ancré dans le colonialisme esclavagiste aux USA, dans des choses qui dépassent de très loin le simple problème de la police. D'accord, mais en quoi ça permet de dire par exemple que parler de care dans le cadre des brutalités policières est non pertinent ? Il faut bien que tu passes à un moment des faits historiques à des affirmations à portée générale qui permettent ensuite de déduire que le care est non pertinent dans le cadre de la conversation. Sans ça, tu peux tout à fait tout juxtaposer tous ces éléments. Quand tu dis « dans des choses qui dépassent de très loin le simple problème de la police » tu touches bien à une abstraction et à la formulation d'un lien causal.

>une loi générale d'évolution des sociétés Personne ne croit à ça. Marx, les anthropologues évolutionnistes qui l'ont influencé comme De Morgan, aussi Auguste Comte… c'était tout un courant bien réel qui a servi notamment à justifier le colonialisme. L'idée générale d'une évolution linéaire de la société est ancrée dans notre culture depuis la Renaissance.
C’est de la pédanterie pour dire qu’on est pas positiviste parce que c’est ringard. C'est une tradition intellectuelle qui a son importance et des arguments à connaître, tout comme le scepticisme. Son meilleur représentant fut https://en.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Dilthey

Si c’est pour opérer une espèce de maïeutique socratique du quotidien avec tous les droitards qui passent malheureusement dans mon espace de vie, je crains juste pas en avoir l’énergie. ?
Évidemment que non. Mais être exemplaire, modifier sa façon d'interagir avec autrui pour correspondre à d'autres principes (exemple simpliste, ne pas être sexiste), de temps à autre quand on peut faire de la maïeutique… Effectivement, la perfection ne sera pas atteinte. Il n'empêche qu'on peut se dire que ça vaut le coup de rendre le monde un peu meilleur. C'est ce que je fais.

Le socle routinier des activités ordinaires c’est la politique ? Quand les gens meurent de faim et ont plus rien à perdre, ils se soulèvent, c’est politique. La distinction politique/non-politique est de fait flottante et peut bouger par exemple sous l'effet du militantisme, comme avec le slogan féministe « le privé est politique ». En fait on pourrait considérer que « politique » n'est qu'une catégorisation de phénomènes sociaux qui seront traités par certaines institutions plutôt que d'autres, et seront perçus en fonction de certaines représentations plutôt que d'autres. En soi rien n'est politique, et tout pourrait l'être. Ce qui compte concrètement, c'est comment les gens vivent, et comment ils agissent les uns envers les autres. Ce que fait cette organisation appelée « état » n'est qu'un facteur parmi d'autres, parfois prépondérant, parfois non. En tout cas, il me semble bien que la catégorie « politique » est souvent associée à « exceptionnel », et « routinier » à « non-politique » ; il me semble que c'est une erreur. Les gens qui meurent de faim, comment en sont-ils arrivés là ? Connaître et intervenir sur le processus qui y a mené n'a pas à être qualifié de moins politique que de parler de leur révolte en elle-même.

Les structures c’est quand il y a de l’inertie et plus il y a d’inertie plus c’est structurel ? Une structure en sciences humaines et sociales est un système de différences entre unités délimitées par la structure elle-même. Dans la plupart des structuralismes ces différences sont organisées en oppositions (c'est sans doute l'aspect le plus frappant du structuralisme). On peut considérer que les structures ne sont que des modèles, ou qu'elles existent réellement, ou, sorte d'entre-deux, qu'elles ne peuvent qu'avoir des manifestations particulières. On passe nécessairement par le premier cas dans toute recherche. Dans le second cas, c'est typiquement des systèmes de représentations, de croyances, de valeurs, et d'habitudes qui seraient dans la tête des gens. Dans le troisième cas, la structure pourra par exemple être l'organisation d'un village en cercles concentriques avec une orientation spécifique par rapport aux points cardinaux. Ce qui est intéressant c'est de se demander comment les structures dans le troisième sens communiquent avec les structures dans le second sens. Pour Lévi-Strauss, la question ne se posait pas trop : les structures sont des choses inconscientes, et tout le reste n'est que manifestation que le chercheur doit décoder. Bourdieu garde l'idée de structures inconscientes, mais rend explicite l'idée d'homologie entre les structures inconscientes et les structures d'un environnement social. En très résumé, l'individu plongé dans un environnement social tend à s'adapter à sa structure en créant spontanément en lui-même des structures inconscientes (ie socialisation/apprentissage), et l'ensemble des individus impliqués vont reproduire un environnement social avec une structure similaire à partir de ces structures inconscientes. Cela donne en effet à ces structures une inertie particulièrement forte, mais ce n'est pas une caractéristique essentielle. À noter que si les structures elles-mêmes sont supposées inconscientes, leurs manifestations elles ne le sont pas. Je peux m'appuyer inconsciemment sur la dichotomie politique/non-politique, mais j'ai bien conscience de parler de politique.

Pour moi les “valeurs” sont largement des essences abstraites qui ne recouvrent strictement rien de réel, d’ailleurs. Je peux donc répondre à ça en disant qu'une valeur est un élément d'une structure concernant ce que le réel devrait être, et ayant une influence motivationnelle quand elle intériorisée avec succès. Aucune raison que ce phénomène d'intériorisation ne puisse pas être déclenché et contrôlé consciemment d'ailleurs.

176 .

J'espère que les suprémacistes suédois vont se faire génocidet pour leur autodafé.

177 .

>>176
génocidet C'est quand on tue tous les normets ?

178 .

Gauchiasse 1 dit un truc de merde gauchiste.
Gauchiasse 2 répond que Gauchiasse 1 représente un autre courant de diarrhée mentale et qu'il ne faut surtout pas les confondre.
Vous puez tous la merde et méritez votre condition.

179 .

>>178
"C'était vraiment très intéressant."
[générique de fin]

180 .

>>178
lol caca

181 .

>>178
Ce qui est dingue avec les fachiasses c'est l'énorme différence entre leur omniprésence et leur assurance en ligne, et leur discrétion dans le monde réel.

182 .

>>178
Au moins on est d'accord pour te chier dessus

183 .

>>175

J’ai mis longtemps à répondre parce que purée, il me donne un mal de crâne pas possible ton message. Entre la condescendance de ton propos, le manque de connaissances que tu prêtes à ton interlocuteur, l’incapacité à construire un propos qui veuille dire quoi que ce soit sans étaler ton cours, bon sang de bonsoir.

D'accord, mais en quoi ça permet de dire par exemple que parler de care dans le cadre des brutalités policières est non pertinent ? Parce qu’il faudra à un moment ou à un autre parler du business très juteux des prisons privées, de l’Arizona qui est un état qui vit presque que de son complexe pénitenciaire et de ses camps ICE. Parce qu’il faut parler à un moment ou à un autre de la source de l’inégalité sociale et la place de la personne noire dans la société américaine et que c’est pas un problème de gens qui ont pas étés sympas avec eux. C’est un problème que les gens bénéficiaient de façon très matérielle et concrète de tout ça et avaient tout intérêt à ce que ça continue dans ce sens.
Ce genre de trucs qui remontent au commerce triangulaire, c’est pas un problème d’être gentil ou méchant, c’est d’éviter que les mêmes structures reproduisent les mêmes effets, seulement à peine déguisés ou déplacés ailleurs.
Il faut bien que tu passes à un moment des faits historiques à des affirmations à portée générale qui permettent ensuite de déduire que le care est non pertinent dans le cadre de la conversation. Voir l’énorme problème de la guerre “des drogues” (la guerre contre les minorités) est une chose qui est destinée à alimenter le système carcéral privé (https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_i...) avant tout. Remplacer les flics par des non-flics, c’est une question politique et matérielle. C’est pas le choix que les USA feront, non pas parce qu’ils sont pas sympas, mais parce que la conjoncture actuelle locale ne le permet pas pour les preneurs de décisions eux-mêmes et leurs intérêts réels commes perçus.

Sans ça, tu peux tout à fait tout juxtaposer tous ces éléments. Quand tu dis « dans des choses qui dépassent de très loin le simple problème de la police » tu touches bien à une abstraction et à la formulation d'un lien causal. Pour dire précisément que c’est bien plus large qu’une question d’être gentil ou méchant. C’est pour ça que je dis ça précisément, en fait.

une loi générale d'évolution des sociétés Personne ne croit à ça. Marx, les anthropologues évolutionnistes qui l'ont influencé comme De Morgan, aussi Auguste Comte… c'était tout un courant bien réel qui a servi notamment à justifier le colonialisme. L'idée générale d'une évolution linéaire de la société est ancrée dans notre culture depuis la Renaissance. C’est de la pédanterie pour dire qu’on est pas positiviste parce que c’est ringard.
C'est une tradition intellectuelle qui a son importance et des arguments à connaître, tout comme le scepticisme. Son meilleur représentant fut https://en.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Dilthey Oui, merci. Ensuite tu vas m’expliquer la différence entre erklären et verstehen d’un air werberien en m’expliquant doctement que pour Dilthey il y a séparation de nature entre l’objet des sciences dures et celui des sciences historiques, ensuite je te ferais remarquer que pour Weber il s’agit d’un mode de compréhension propre, on partirait sur une tirade pédante de manuel sur les néokantiens et ça ne m’intéresse pas, parce que je connais le manuel en fait, mieux que toi, j’ai l’impression. Tu me récites ton manuel d’introduction à l’épistémologie des sciences sociales, si je voulais ça, j’irais lire le manuel. Mais vu que t’es probablement le cuistre qui dit que Lordon c’est du niveau L1, tu dois te figurer que ton interlocuteur est à moitié stupide et inculte.
Bref, c’est pas vraiment la réponse qui m’intéresse mais merci quand même.


Évidemment que non. Mais être exemplaire, modifier sa façon d'interagir avec autrui pour correspondre à d'autres principes (exemple simpliste, ne pas être sexiste), Tu crois que je me comporte de façon sexiste ??? Je suis exemplaire autant que je puis l’être, point final. Quel tissu de conneries.
de temps à autre quand on peut faire de la maïeutique… Quand on peut on peut, quand on peut pas, on peut pas. Grande théorie coming through.
Effectivement, la perfection ne sera pas atteinte. Il n'empêche qu'on peut se dire que ça vaut le coup de rendre le monde un peu meilleur. C'est ce que je fais. Et tu crois que j’opère pas dans cette optique générale ? Tu me fais de plus en plus réfléchir.
La distinction politique/non-politique est de fait flottante et peut bouger par exemple sous l'effet du militantisme, comme avec le slogan féministe « le privé est politique ». Autant dire tout est politique, ce qui est relativement vrai, sauf pour le spectacle politicien. Ce qui est politique, c’est qu’à un moment ou à un autre, il y a polarisation et il y a une chose qui se passe et pas l’autre et que quelqu’un a ce qu’il ou elle veut et que l’autre non.
Tu n’interroges évidemment pas la catégorie de sphère privée, tu ne l’historicises pas, tu la prends comme donnée, mais bon, on est plus à ça près hein.
En fait on pourrait considérer que « politique » n'est qu'une catégorisation de phénomènes sociaux qui seront traités par certaines institutions plutôt que d'autres Carrément pas d’accord. Ce qui est politique c’est ce qui met en jeu le devenir de la collectivité et est objet de délibération collective. Les organigrammes d’institutions c’est vraiment le dernier endroit où regarder pour en trouver.
, et seront perçus en fonction de certaines représentations plutôt que d'autres. Je sais pas ce que ça veut dire, sinon la catégorie abstraite de “politique” mais pour moi ça ne veut rien dire.
En soi rien n'est politique, et tout pourrait l'être. Top 10 intros du bac philo.
Ce qui compte concrètement, c'est comment les gens vivent, et comment ils agissent les uns envers les autres. Certes ? Mais ça semble devenir dangereusement conséquentialiste ton truc genosse.
Ce que fait cette organisation appelée « état » n'est qu'un facteur parmi d'autres, lol
parfois prépondérant, parfois non. En tout cas, il me semble bien que la catégorie « politique » est souvent associée à « exceptionnel », et « routinier » à « non-politique » ; il me semble que c'est une erreur. Les gens qui meurent de faim, comment en sont-ils arrivés là ? Connaître et intervenir sur le processus qui y a mené n'a pas à être qualifié de moins politique que de parler de leur révolte en elle-même. Hmm quand on parle de tectonique des plaques les gens pensent séismes et éruptions volcaniques ... alors qu'en fait c'est vachement lent, continu et sans rupture significative la plupart du temps ...
Sa fait encore vraiment réfléchire, si tu veux je te passe la citation de Braudel, ça ira plus vite (ça veut dire prends-moi pour un con):

“Ce livre se divise en trois parties, chacune étant en soi un essai d'explication.
La première met en cause une histoire quasi immobile, celle de l'homme dans ses rapports avec le milieu qui l'entoure ; une histoire lente à couler et à se transformer, faite bien souvent de retours insistants, de cycles sans cesse recommencés. Je n'ai pas voulu négliger cette histoire-là, presque hors du temps, au contact des choses inanimées, ni me contenter, à son sujet, de ces traditionnelles introductions géographiques à l'histoire, inutilement placées au seuil de tant de livres, avec leurs paysages minéraux, leurs labours et leurs fleurs qu'on montre rapidement et dont ensuite il n'est plus jamais question, comme si les fleurs ne revenaient pas avec chaque printemps, comme si les troupeaux s'arrêtaient dans leurs déplacements, comme si les navires n'avaient pas à voguer sur une mer réelle, qui change avec les saisons.
Au-dessus de cette histoire immobile, une histoire lentement rythmée : [...] une histoire sociale, celle des groupes et des groupements. Comment ces vagues de fond soulèvent-elles
l'ensemble de la vie méditerranéenne, voilà ce que je me suis demandé dans la seconde partie de mon livre, en étudiant successivement les économies et les États, les sociétés, les civilisations, en essayant enfin, pour mieux éclairer ma conception de l'histoire, de montrer comment toutes ces forces de profondeur sont à l'œuvre dans le domaine complexe de la guerre. Car la guerre, nous le savons, n'est pas un pur domaine de responsabilités individuelles.
Troisième partie enfin, celle de l'histoire traditionnelle, si l'on veut de l'histoire à la dimension non de l'homme, mais de l'individu, l'histoire événementielle de François Simiand : une agitation de surface, les vagues que les marées soulèvent sur leur puissant mouvement. Une histoire à oscillations brèves rapides, nerveuses. Ultra-sensible par définition, le moindre pas met en alerte tous les instruments de mesure. Mais telle quelle, c'est la plus passionnante, la plus riche en humanité, la plus dangereuse aussi. Méfions-nous de cette histoire brûlante encore, telle que les contemporains l'ont sentie, décrite, vécue, au rythme de leur vie, brève comme la nôtre. Elle a la dimension de leurs colères, de leurs rêves et de leurs illusions. [...] Ainsi sommes-nous arrivés à une décomposition de l'histoire en plans étagés. Ou, si l'on veut, à la distinction, dans le temps de l'histoire, d'un temps géographique, d'un temps social, d'un temps individuel.”

Toute ta rant scolaire sur “les structure” de 300 lignes En très résumé, l'individu plongé dans un environnement social tend à s'adapter à sa structure en créant spontanément en lui-même des structures inconscientes (ie socialisation/apprentissage), et l'ensemble des individus impliqués vont reproduire un environnement social avec une structure similaire à partir de ces structures inconscientes. Cela donne en effet à ces structures une inertie particulièrement forte, mais ce n'est pas une caractéristique essentielle.
Bientôt on va apprendre que des fois ça change. C’était une blague, triple neuneu. Je sanglotte IRL t’as pas idée.
À noter que si les structures elles-mêmes sont supposées inconscientes, leurs manifestations elles ne le sont pas. “Les structures ne descendent pas dans la rue” non plus
Je peux m'appuyer inconsciemment sur la dichotomie politique/non-politique, mais j'ai bien conscience de parler de politique. J’ai rien compris.
J’ai fait un one-liner, t’es parti sur ton cours scolaire sans intérêt. Ridicule et comprend rien au propos.

Pour moi les “valeurs” sont largement des essences abstraites qui ne recouvrent strictement rien de réel, d’ailleurs. Je peux donc répondre à ça en disant qu'une valeur est un élément d'une structure concernant ce que le réel devrait être, et ayant une influence motivationnelle quand elle intériorisée avec succès. >Aucune raison que ce phénomène d'intériorisation ne puisse pas être déclenché et contrôlé consciemment d'ailleurs. J’ai envie de pleurer. Le mec il vit en 2020, il regarde le monde en feu dehors, il préfère s’accrocher à son humanisme moraliste, son mérite et sa culpabilité. Il croit encore que c’est à l’injonction morale que ça se joue pour changer quelque chose. Je sais pas, c’est triste mais continue dans cette voie, ça a l’air super productif.

184 .

>>183
Ah j'ai pas répondu à ça :

une loi générale d'évolution des sociétés Personne ne croit à ça. Marx, les anthropologues évolutionnistes qui l'ont influencé comme De Morgan, aussi Auguste Comte… c'était tout un courant bien réel qui a servi notamment à justifier le colonialisme. L'idée générale d'une évolution linéaire de la société est ancrée dans notre culture depuis la Renaissance.
C'est un peu comme les gens qui argumentent pour ou contre le libéralisme/le capitalisme en disant oui mais ça a sorti des gens de la misère/oui mais le libéralisme c'est la liberté d'expression/la liberté religieuse etc. Il n'y a pas le moindre début de commencement de sens. Le mec est capable de jeter à la poubelle l'idée d'universalisme et d'explication causale des phénomènes observables parce que c'est le colonialisme.
inb4 la zone du cerveau du demi-habile qui clignote quand il lit universalisme et il part sur son paragraphe de manuel sur "l'universalisme attention, parfois c'est pas bien et c'est même un peu totalitaire" Mec, peut-être qu'il faut regarder un peu plus près avant de se pincer le nez à l'idée d'une histoire scientifique parce que le manuel et les profs ont dit que c'était pas bien. C'est d'un scolaire et d'un ennui. Dans cinq minutes tu vas me crier dessus qu'une histoire totale c'est la première étape vers une histoire totalitaire, qu'elle suppose un point de vue surplombant qui ne peut pas être critique de lui-même.
Peut-être regarder d'un peu plus près les conditions de possibilité d'une histoire scientifique/d'un positivisme critique/de l'universalité politique, les conditions d'impossibilité etc. plutôt que de fonctionner par purs automatismes de langage (qui sont aussi des automatismes de pensée pour le coup).
Tu raisonnes par mots et par abstractions, c'est très difficile de te lire et de voir où tu veux en venir. Ah non tel mot bien, tel mot pas bien. J'ai montré ta réponse à pas mal de gens, c'est vraiment ce qui en ressort "mais il veut en venir où" "il parle de mots" etc.

185 .

183 et 184 ici, je parie que t'es aussi incapable de conceptualiser une histoire déterministe sans finalisme. T'es incapable d'avoir une épistémologie nominaliste (pour un mec qui fait autant le pédant sur bourdieu, c'est un comble), t'es incapable de voir le dualisme dans tes concepts et tu vois des grandes antinomies binaires genre "individu/structure" et au lieu de chercher un moyen de les dépasser, tu les contemples d'un air entendu, ah oui, tiens, très profond ça, hmmm individu ou collectif ? libre ou déterminé ? évitable ou non ? Progrès ou pas progrès ? Tiens, c'est bien profond, ptêtre bien que oui ptêtre bien que non et tu viens jouer au flic de la pensée si quelqu'un essaie de regarder plus près. Sérieux, va bien te faire foutre avec tes remarques de merde tout au long des deux dernières années, putain de manuel d'introduction à l'épistémologie des sciences sociales, j'en reviens pas le niveau de cuistrerie de ce fils de pute.

186 .

passer complètement à côté de ce que dit l'interlocuteur devenu adversaire pour répéter la même chose se plaindre de se voir expliquer des choses qu'il ne comprend manifestement pas attribuer à l'interlocuteur des positions qui n'ont jamais été dites ni suggérée profiler à tout va et dire n'importe quoi finir par des insultes être dévasté de ne pas être devenu au bout de deux ans d'efforts de name-dropping et de restitution de textes complexes mal digérés l'intello que tout le monde admire sur un album pour polaroïds virtuels Sasuga Bēkon-kun.

187 .

>>186
Littéralement t'as rien lu à ce que j'ai tapé, continue de me taxer d'essentialiste, c'est toujours plus facile que de lire pour de vrai.

188 .

>>183
>>184
>>185
Bonjour ânon, il me semble t'avoir déjà lu pas mal de fois ici, et avoir toujours un peu le même sentiment.
Il me semble que tu tiens un propos intéressant, tu parles de choses qui semblent intéressantes et ça me donne un peu envie d'approfondir, mais en même temps et à chaque fois, tu te places dans une posture de supériorité, en essayant d'écraser tes interlocuteurs, et ce n'est pas du tout agréable à lire.
Je pense que tu t'en fous, mais je te le dis quand même.

189 .

>>188
Je réponds à quelqu'un qui me traite comme un enfant depuis 2 ans, je peux être aussi désagréable que j'ai envie.

190 .

>>189
https://vocaroo.com/5CfELolCFUO

191 .

« Je ne suis pas un enfant ! » dit-il entre ses pleurs tout en se roulant sur le sol.

192 .

Je trouvais que >>183 était très intéressant dans son désossage du type qui parlait de care et de flics bienveillants. Par contre essayer d'attribuer ce genre de conneries de libéral à Lordon-kun, si c'est bien lui qui est visé par l'allusion à Bourdieu, c'est du mensonge et de la mauvaise foi. Mais c'était néanmoins salutaire de voir le bouffon bienveillant ravaler ses conneries, putain le passage sur l'exemplarité, à vomir comme une version abstraite des Colibris de cette sous-merde de Pierre Rabbi.

193 .

>>189
Tu fais ce que tu veux ânon, je dis juste ce que moi j'en retire.

>>192
À vrai dire j'ai pas compris grand chose à ce que raconte l'autre ânon, ce n'est pas du tout lisible.

194 .

>>192
Non, je suis lordon-kun, je suspecte largement que c'est la personne qui avait fait "un exposé sur bourdieu" et venait nous saouler avec son interprétation merdique en disant que je n'y comprenais rien. Plot twist : c'est cette personne qui n'y comprend rien.
Les gens adorent faire comme si d'un côté il y avait les structures historiques impersonnelles et de l'autre les individus, les subjectivités, le sujet avec son libre-arbitre souverain, fondamentalement pas réductible aux premières.
Certains sont un peu plus sophistiqués et tentent de noyer le poisson dans l'idée que "oui vous comprenez, la structure elle n'existe que dans une reconstruction du chercheur, en vrai ça n'existe pas", on en est là à peu près.
Ce qui est intéressant chez Bourdieu, c'est que la façon dont les individus perçoivent le monde social et se comportent dedans sont elles-mêmes conçues comme intégrées à une logique générale (de champ) et à différents axes de polarisation (le mieux/le moins bon). C'est juste pour dire que les subjectivités sont produites de façon objective et que les faits sociaux objectifs sont évidemment eux aussi la résultante de toutes ces dispositions incorporées par les individus.
En gros, il s'agit de dépasser les oppositions binaires un peu simplettes pour soit les contempler comme des antinomies kantiennes indépassables, soit pour en choisir un côté et dire "ah non l'histoire c'est que les individus" ou bien "ah non, l'histoire c'est que les structures impersonnelles".
En gros pour ces gens-là, l'histoire n'est que la somme de tous les choix humains perçus comme des décisions relativement libres, avec des contraintes mais dont le fond est in fine la capacité magique de l'humain à agir de façon libre. Il paraît.
Le désastre va vraiment loin si on pousse leur argument, l'esclavage c'est la faute des gens pas sympas, la guerre c'est le résultat de mauvais choix moraux, le génocide nazi c'est le résultat d'une incompréhension du bien véritable, le réchauffement climatique c'est parce qu'on avait pas de croyance vraie justifiée, c'est toute une théologie de merde que j'entends à longueur de temps et tous les mots sont parfaitement interchangeables puisque ça ne veut strictement rien dire. Ces gens détruisent a priori la possibilité de compréhension du monde social et historique, croient que leur horizon intellectuel est le tien (aha les lois générales de l'histoire !!) et projettent leur médiocrité partout, c'est d'un pénible.
Pour en revenir au problème de l'éthique du care, c'est le truc le moins matérialiste et le plus ahistorique que j'ai entendu de ma vie.

195 .

>>194
Blah blah blah je suis le plus intelligent regardez-moi je X-kun.
Quelle ennui.

196 .

>>194
Okay je suis carrément d'accord. Là je reconnais ton style, peux-tu me confirmer si tu as écrit >>183 j'ai des doutes ? Maintenant que le bouffon bienveillant a fermé sa gueule, mdrr sur les accusations de virilisme à l'aveugle, on peut peut-être revenir à la discussion d'avant. >>156 ta réponse à >>164?
>>195
Facile d'avoir l'air plus intelligent quand tu galères sur de simples accords grammaticaux.

197 .

>>195
Malocul.

198 .

>>196
Oui je suis 183.

199 .

>>198
Basé. D'ailleurs je viens de remarquer que le spammeur de Chedid a tout de suite volé au secours de l'aromantique.

200 .

>>196
>>156 ta réponse à >>164? Je n'avais pas prévu de répondre mais la voici:

Pour reprendre la comparaison avec le country club, ces clubs n'accueillent qu'une clientèle triée sur le volet, mais surtout offrent des services eux aussi exclusifs. Pendant ce temps ici on a affaire à un simple agrégateur de liens, et pas le meilleur que j'ai jamais vu. J'aurais bien aimé que >>164 mentionne les agrégateurs de lien qu'il trouve meilleurs. Le seul que je connaisse et qui dépasse selon moi la qualité de lobste.rs est inks ( https://inks.tedunangst.com/ ).
Les liens en question ne sont pas secrets, et souvent déjà sur tous les équivalents grand public. C'est tout à fait vrai. Mais beaucoup des liens se trouvant sur les équivalents grand public ne figurent pas sur lobste.rs. Pour moi, lobste.rs a un ratio signal/bruit supérieur à ses équivalents.
Se la jouer coin VIP quand on est un subreddit, c'est mignon mais c'est aussi un peu con. Je n'arrive pas à voir le lien entre les deux propositions de cette phrase. Oui, lobste.rs est un simple aggrégateur de lien, il n'a rien de spécial si ce n'est le focus initial qui était des articles purement techniques. Une façon de permettre à beaucoup de gens de contribuer tout en se protégeant du spam est de passer par un système d'invitations, je ne vois pas ce que ça a à voir avec le fait d'être un agrégateur de lien.

2- Alors peut-être que le vrai produit c'est justement la communauté de vrais hackers ? Une sorte de havre d'expertise 1337 où on parlerait Serious Business entre haxxors, sans être dérangé par les skids et, omg quelle horreur, les noobs. Ben apparemment non, puisque les discussions sont littéralement inexistantes là-bas. Les seuls embryons de bavette qui dépassent les 10 messages sont des hors-sujets qui n'échappent à la modération que par peur de définitivement faire fuir le peu d'allumés restants. Exactement, comme tu l'a dit lobste.rs est un simple agrégateur de lien, rien de plus.

3- Revenons au "diagnostic" de base: oui HackerNews partage des articles couvrant un domaine beaucoup plus large que les seules technologies informatiques, et attire une audience beaucoup plus large et diverse que les seuls professionnels connus de l'informatique. Est-ce pour autant une mauvaise chose ? Pour moi, oui: quand je veux lire des choses ayant trait à l'informatique, j'aime bien pouvoir aller sur un site où il n'y a que ça. Quand je veux lire l'actualité, j'aime bien aller sur un site qui ne traite que de l'actualité. Quand je veux discuter de sport, même chose.

HN est-il devenu invivable ou totalement dévié de sa destinée initiale ? Non je ne crois pas. Pour moi, si. Mais je comprends que tu puisse voir les choses différemment.

Les discussions sont incroyablement riches, [...] avec un style d'argumentation assez homogène par rapport aux sites plus généralistes. Pour ma part je trouve qu'elles tournent souvent en rond, avec les mêmes thèmes qui reviennent tout le temps.

Enfin nique sa mère cette putain de mentalité "ouin ouin on voulait parler strictement techno", bah vas sur développez.net; Pas besoin, je vais sur lobste.rs (au passage je trouve developpez.net assez naze, tous les articles que je vois passer là bas sont des quasi-traductions d'articles en anglais que j'ai lu quelques jours auparavant).

putain je suis bien content que HackerNews ait levé la tête du guidon, et qu'à l'inverse ce nid à merdes qu'était ProductHunt ait enfin mordu la pourssière. Je n'ai jamais fréquenté ProductHunt mais ça ne m'a jamais parru très intéressant en effet.

201 .

Hydrocarbures Polycycliques Aromantiques

202 .

>>200
Merci de la réponse mais honnêtement ça pouvait tenir en une ligne "Mais moi je veux absolument que ça ne parle que de softwares/hardwares!", surtout avec tes putains de doubles sauts de ligne. Écoute je trouve ta vision du truc bidon, mais honnêtement un simple HN avec système de tags te conviendrait, avec un flagging des marketeux. Rien qui justifie l'élitisme et la cooptation.

203 .

>>202
surtout avec tes putains de doubles sauts de ligne. Tu remarquera que je n'ai pas systématiquement fait un double saut de ligne. Le double saut de ligne marque la fin d'un paragraphe dans un email textuel. Le chevron-citation étant issu de la culture email, je trouve que ça a du sens de faire un double saut de ligne pour séparer ses idées.

mais honnêtement un simple HN avec système de tags te conviendrait, avec un flagging des marketeux Tu viens de décrire lobste.rs.

Rien qui justifie l'élitisme et la cooptation. Il n'y a ni élitisme ni cooptation. Il y a juste un système d'invitation, qui ne nécessite pas de connaître quelqu'un (tu peux demander une invitation sur IRC). Il a déjà permis d'empêcher plusieurs marketeurs de spammer le site (plutôt que de les laisser poster et de devoir faire un tri a posteriori, ce qui ferait baisser le ratio signal/bruit).

204 .

>>203
qui ne nécessite pas de connaître quelqu'un (tu peux demander une invitation sur IRC) il faut désormais avoir une présence en ligne (projets auxquels tu contribues ou articles de blog, peu importe mais un truc qui montre que tu es intéressé par les sujets techniques) ou participer un peu aux conversations sur IRC pour obtenir une invitation Allez à plus. D'autant que sur le diagnostic nous sommes déjà en désaccord total. J'en ai rien à foutre de cette allergie à toute discussion qui ne porterait pas sur un software/hardware en particulier.

205 .

Je vais essayer ici de résumer le concours de bite du point de vue d'un néophyte en sociologie.

Proposition: On pourrait intégrer l'idéologie du care dans la police

Argument du Protagoniste: les valeurs des policiers les poussent à être brutaux, il faut donc changer leurs valeurs.

Argument de l'Antagoniste: ce que tu dis c'est de la merde parce que ton cadre de pensée simpliste est erroné. De toute façon le système est plus fort que les valeurs des individus (mais on apprends plus tard que la polarisation, c'est has-been, du coup je sais pas trop comment le prendre).


Commentaire sur les propos de l'antagoniste: passe beaucoup de temps à reprendre son interlocuteur, mais n'exprime pas vraiment d'opinion. J'ai l'impression que sa position se résume surtout à dire *arrête avec tes actions débiles et tes justifications foireuses, de toute façon c'est trop compliqué tu comprends rien*.

Commentaire sur les propos du protagoniste: a mis la charrue avant les bœufs, et utilise ses connaissances en sociologie comme outils pour justifier ses actes et ses opinions, qui ont l'air préformatées.

Opinion personnelle sur le sujet Allez bien vous faire foutre Malgré son ingénuité, je pense que le protagoniste a raison, dans le sens ou seul des actions militantes ont un réel effet positif (i.e. qui agit dans la direction voulue) justement sur les structures de la société. Il ne s'agit pas de désigner des gentils et des méchants, il s'agit simplement d'exister selon certaines valeurs, d'incarner les valeurs pour leur donner une force d'existence qui va leur permettre de se répandre et d'impacter la société dans son ensemble.

* Pour prendre un exemple:

la guerre c'est le résultat de mauvais choix moraux
Évidemment qu'il y a beaucoup plus que cela; mais ce n'est pas ici le débat, le débat est comment avec un impact sur la probabilité d'une guerre ou d'un conflit en tant qu'individu.



PS est ce que profilanon est sociologue ? en tout cas, après avoir lu et relu les messages de cette discussion, je devine que le protagoniste est la personne qui soutient qu'insulter les fachos va au moins les faire fuir, peut-être même les défachiser, et que de toute façon ils le méritent bien.

206 .

>>205
Proposition: On pourrait intégrer l'idéologie du care dans la police Ce n'est pas le sujet de la conversation initiale, mais la simple pertinence d'évoquer le care dans le contexte d'une discussion relative à la police. D'autre part, le care n'est pas une idéologie, mais une éthique, ou peut-être un type d'éthique étant donné ses variations.

207 .

>>204
Présence en ligne = même un compte twitter où tu postes un truc en lien avec l'informatique une fois pas an. J'ai l'impression que tu parles du site sans vraiment le connaître. Je conçois qu'il ne t'intéresse pas mais dans ce cas là tu pourrais éviter d'émettre un avis.

Je suis d'accord pour mettre fin à la discussion, je pense en effet ne pas pouvoir te faire changer d'avis (c'est pour ça que je ne comptais pas répondre à la base).

208 .

>>207
Oui donc ne répond pas si c'est pour ne rien dire d'intéressant. Je suis allé voir lobste.rs c'est un HN en mort, et t'as déjà clairement exposé ton délire du "que des discussions sur des technologies précises, et rien d'autre!". C'est complètement con, mais au pire je m'en fous.
>>205
Proposition: On pourrait intégrer l'idéologie du care dans la police Très honnêtement tous les pavés n'avaient que peu d'intérêt. La "proposition" avait déjà été ridiculisée au moment de la comparaison avec les fermiers généraux. Parler d'éthique, de care, ou de bienveillance comme de remèdes aux maux que cause la police c'est ridicule. Au pire qu'il aille refourguer son care à ceux qui éborgnaient du Gilet Jaune avec plaisir, ça nous fera des vacances. Allez maintenant voyons ses vieilles accusations de virilisme.

209 .

>>208
Arrêtes-donc de profiler, t'es à la masse.

210 .

Avec l'homéoplasmine dans le nez pour soulager des irritations récurrentes ça fait par endroit des morceaux secs qui emportent avec eux un poil.

211 .

Si on acheminait les prisonniers aux prisons-pour-profit avec des menottes qui ont des sticker hello kitty, ça serait quand même plus sympa.

212 .

Putain j’en ai marre de puer de la gueule comme ça. Je dois être en train de pourrir de l’intérieur c’est pas possible.

213 .

>>212
Tu manges/bois quoi?

214 .

>>213
Ça dépend, bien sûr, mais je bois surtout de l’eau (rarement alcool, pas de café sauf thé au petit déjeuner).
Pour la bouffe j’aime bien épicé c’est vrai (ofc si ail ou oignon là je sais pourquoi huhu) mais sinon plutôt équilibré.
Je bois pas mal d’eau dans la journée, j’ai tout l’attirail pour une hygiène complète des dents : jet interdentaire, brosse à dents électrique, je me brosse la langue. Parfois fil dentaire.
Oh et bien entendu je ne fume pas.
Je vous le dis, c’est mon karma qui ressort.

215 .

>>214
Si tu as des remontées acides, ça peut aussi être ça.

216 .

>>215
Oui je vais essayer de réduire les épices pour ménager mon estomac + davantaeg de fil dentaire + détartrage dentiste prochainement.
Merci de ta sollicitude.

217 .

>>216
Si vraiment tu as trop souvent mauvaise haleine malgré un changement de régime ou si t'as constamment un sale goût dans la bouche, n'hésite pas à en parler à ton dentiste.
Le tartre ça peut faire ça aussi.

Un truc que je faisais quand je fumais (ma copine ne supporte pas mon haleine après) c'était de mâcher un clou de girofle. C'est un peu dégueu les premières fois mais on s'habitue vite.

218 .

Vous saviez que le Coran était soumis à l'interprétation des exégètes. AJA qu'il y a un débat entre les spécialistes de l'Islam pour savoir si les 72 houri qui attendent le bon musulman au Ciel sont des femmes, ou si ce sont juste des raisins blancs. Il faut quand même un sacré niveau d'incompréhensibilité pour en arriver là.

219 .

>>218
Soupe harki ?

220 .

Spoiler.

221 .

C'est quoi au fond l'éthique du Caire ?

222 .

XKCD est devenu encore moins drôle que Garfield.

223 .

>>222
Parfois j'ai cette impression aussi. En fait je pense que c'est parce que quand j'ai découvert xkcd, j'ai tout lu d'un coup, et en plus certains strips étaient déjà cultes et donc j'avais l'impression d'avoir devant moi une mine d'or. Mais en relisant les vieux xkcd, je me rends compte que y en a 1/5 qui est vraiment bon, le reste est très quelconque. Mais je ne me souviens que des très bons. Du coup ceux de maintenant sont jugés non pas par rapport à ceux d'avant, mais à ce que je crois être ceux d'avant. Bref la nostalgie c'est une vue de l'esprit.

224 .

>>222
>>223
Il reste plus qu'à attendre les mèmes « I'm sorry Cueball » où XKCD est ré-interprété à la façon des mythes de Cthulhu.

225 .

Le déclin de XKCD ne date pas d'hier. Il y a quelques années un type avait créé un blog appellé "XKCD sucks" dans lequel il démolissait chaque nouveau strip. C'était démoli de façon intelligente et drôle, plus drôle que XKCD en fait. Mais même ce blog s'est arrêté car XKCD don't suck as much as it used to. Bref, le XKCD médiocre d'aujourd'hui n'est pas encore le pire : quelque part au milieu des archives il y a une période où Munroe ne faisait aucun effort, pas même l'effort de fermer la ligne du cercle qui formait la tête de Cueball.

XKCD est comme beaucoup de pages cultes des débuts de l'internet : très mal vieilli et aurait mieux fait de s'arrêter il y a longtemps, on en garderait simplement un bon souvenir. L'archétype reste Ctrl Alt Del Online qui est désormais uniquement connu pour son loss. Au moins l'Internet francophone a épuré depuis longtemps les abominables merdes qu'étaient les blogs BD genre Pénélope Bagieu et Monsieur le Chien.

226 .

>>225
Au moins l'Internet francophone a épuré depuis longtemps les abominables merdes qu'étaient les blogs BD genre Pénélope Bagieu et Monsieur le Chien. C'est parce qu'ils font de vrais albums de bd maintenant huhu

227 .

xkcd était plutôt bon pendant le confinement. Aussi le nouveau bouquin de Munroe est drôle.

228 .

>>226
Ouais le chien a pleurniché suffisammentn pour que Fluide finisse par lui donner un pityfuck. Ce type était tellement pathétique, sans cesse à se plaindre de petites choses, à rager sur des détails, et à se sentir victime tout le temps.

>>227
Munroe est intéressant, il a un ego et une tendance au passif-agressif qui gâche un peu son travail mais quand il se concentre et reste dans ce qu'il fait bien, il excelle.

229 .

Retour à la civilisation, première fois en deux semaines que j'utilise du shampoing, du déo et des sous vêtements.

230 .

>>229
Marrant, moi c'est mon mode de vie quotidien.
Comment t'en étais arrivé là? T'avais perdu tes clés?

231 .

>>230
Non je me suis simplement isolé socialement à la campagne.

232 .

>>229
Ça fait trois mois que j'ai arrêté de mettre du déo. Au début on pue un peu mais très vite le corps régule et ça cesse d'être nécessaire. Je recommande à tout le monde d'arrêter le déo et de mieux frotter ses aisselles sous la douche.

233 .

>>232
Cette personne a raison.

234 .

Et si TdM (pas Lordon-kun, l'autre) était en même temps l'administrateur de feu ephe.be ?
Revoyez >>/a/72577
Le mec est VNR que sa planche soit morte, floodée par le scat porn.
Quand il est en difficulté, que se passe-t-il ? Des liens douteux avec des images de dungeon porn tchèque apparaissent subitement sur l'acrimonie ! Il essaie de faire tomber la planche avec ce qui a fait chuter la sienne.
De même, il est extrêmement agressif envers Adelyne car il est jaloux de la réussite et de la stabilité de sa modeste planche à images.
D'où le drama permanent qu'il cherche à générer.
Le fait est qu'il se considère effectivement sur "SAPLANCHE" et "SONACRI" même s'il essaie de faire croire le contraire.
Qu'il ait été admin montre qu'il a assez de connaissance pour faire du multi-IP.
Un sacré numéro ce TdM, quand même.

235 .

>>234
TdM (pas Lordon-kun, l'autre) Ici un des TdM hors Lordon-kun, je suis allé une seule fois sur ephe.be, j'ai proprement rien bité au délire. Et moi et les autres TdM on a jamais fait de multi-IP, c'est justement ça le problème, être toujours assimilés les uns aux autres par ceux qui lisent nos posts.

236 .

>>234
Q l'avait prédit.

237 .

>>234
Adelyne la réussite et de la stabilité de sa modeste planche à images Ouais enfin Adelyne n'y est pour pas grand chose. On pourrait même dire que la planche est sur le déclin par rapport à la période d'Audrey.

238 .

>>237
https://www.acrimonie.com/blog/
Foutaises, Adelyne a fait de nombreuses transformations de la planche il y a heu... cinq ans, marchande avec ça.

239 .

J'arrive pas à savoir si vous êtes vraiment énervés ou pas.
Néanmoins, vous délivrez le riz, merci.

240 .

>>239
Je te rassure, le type qui taxe tout le monde de malocul non plus.

241 .

>>240
Être malocul à un point tel qu'on est malocul de s'être fait appeler malocul

242 .

>>241
C'est bien, il répond quand on l'appelle.

243 .

>>242
[malocul s'intensifie]

244 .

>>243
Je dois bien avouer que ton style expéditif et mémétique est plus efficace que le mien contre cet olibrius.

245 .

Le pire c'est que c'est moi qui ai décidé d'utiliser "malocul" récemment pour voir si ça aller faire chier les cibles. Je suis pas trop mécontent pour le coup ça a marché on dirait.

246 .

Le pire c'est que c'est moi qui ai décidé d'utiliser "malocul" récemment pour voir si ça aller faire chier les cibles. Je suis pas trop mécontent pour le coup ça a marché on dirait.

247 .

Le pire c'est que c'est moi qui ai décidé d'utiliser "malocul" récemment pour voir si ça allait faire chier les cibles. Je suis pas trop mécontent pour le coup ça a marché on dirait.

248 .

J'aurais mieux fait de pas la ramener.

249 .

>>229
Pas de deo ni de dentifrice depuis deux ans. Un shampoing par mois, avec les cheveux longs.

Loin de la ville, de sa pollution et de ses normes d'hygiène je me sens mieux. Et pas sale.

250 .

>>249
Tu fais comment pour les dents?

251 .

Vous avez des sociologues non-occidentaux (donc qui étudient leurs propres structures) à recommander ?

252 .

>>251
Je crois qu'il y en a un assez connu, mais je n'arrive pas à me souvenir de son nom. En tout cas en le cherchant j'ai trouvé cet article : https://doi.org/10.3917/gen.067.0113

Ah punaise ça y est, je l'ai retrouvé en cherchant « ethnoscape » : https://en.wikipedia.org/wiki/Arjun_Appadurai Après je l'ai jamais lu, il a juste fait l'objet d'une mention rapide dans un de mes cours.

253 .

>>252
Merci Anon, y a même le nom de Castoriadis dans la page wiki.
Les meilleurs sociologues indiens sont très recherchés dans les universités américaines, et la demande n’a cessé d’augmenter au cours des vingt dernières années. Mais elle vient des départements d’anthropologie, et pas de sociologie J'avais pas pensé que le manque de littérature étrangère soit du à la "fuite des cerveaux". Je croyais que c'était un refus des politiques d'étudier le sujet.

Qu'est-ce que ce serait cool de lire quelque chose venant de Chine et comment c'est utilisé politiquement.

254 .

ne pas faire coucou à Alexandra quand tu vas sur sci-hub

255 .

Tiens d'ailleurs comme le sujet des méchants zététiciens logiciens centristes du grand capital est revenu dans le fil du DOI, permettez-moi de lister les zététiciens et personnes proches qui sont bien gauchiasses :
- Richard Monvoisin https://www.monvoisin.xyz/ qui a fait une thèse portant sur ce qu'il appelle les « interstices pseudo-scientifiques » des discours qu'on peut trouver dans les médias, c'est-à-dire les approximations et simplifications qui permettent de suggérer des idées qui appâtent l'acheteur (est-ce que demain on va pouvoir uploader nos consciences dans le cloud ?!), avec plusieurs références à Bourdieu : https://www.theses.fr/2007GRE10181 C'est d'ailleurs la lecture de cette thèse pendant mon adolescence, quand elle était tout juste publiée, qui m'a lancé sur l'épistémologie
- le Cortecs https://cortecs.org/ dont Monvoisin fait partie, qui a touché à la critique du mauvais usage des sciences sociales dans les médias, ce que les autres organisations zététiques se refusaient à faire pour se concentrer sur les cibles faciles habituelles
- Hacking Social https://www.hacking-social.com/ plus porté sur la psychologie sociale, et qui a quelque part sur leur site un très intéressant document sur la façon dont pôle emploi traite les gens ; et c'est rigolo car ils semblent avoir récemment parlé de compassion et d'altruisme, je suis sûr qu'on va croire que je suis un de leur fan ou que je suis dans l'équipe
- le bouseux magazine https://www.youtube.com/channel/UCCl-xl4aJSvJ... très très gauchiasse, un peu trop porté sur le dernier drama du youtube fr à mon goût, mais dans l'ensemble, s'il ne se revendique pas de la zététique, il démontre comment appliquer des principes de scepticisme et d'auto-défense intellectuelle
- un monde riant https://www.youtube.com/user/TheBigpeha je connais pas trop, mais on le voit régulièrement interagir avec les autres personnes citées
- en anglais, le rational wiki https://rationalwiki.org/, très utile pour ne pas perdre de temps à enquêter sur la dernière imbécilité de l'alt-right

Il y en a sans doute d'autres que j'oublie, mais voilà à quoi je pense quand on dit « zététique ». C'est sûr que si on y entre par des gugusses comme ceux de la tronche à l'envers ou armored skeptic, on risque de croire à un milieu homogène structuré autour d'un scientisme béat et d'un scepticisme dirigé de préférence vers les mouvements sociaux comme le féminisme. Cependant, le segment dont je parle existe bel est bien, est aussi ancien que le segment scientiste/conservateur, et est très productif malgré sa taille réduite. Assimiler tout ce milieu à son seul segment scientiste/conservateur c'est au final aider la stratégie de communication de ce segment qui veut se faire passer pour représentatif de l'ensemble et renforcer la structure de représentations /gauche/ <-> /irrationalité/ vs. /droite/ <-> /rationalité/ (qui est d'ailleurs congruente avec la structure des représentations sexistes /femme/ <-> /féminité/ <-> /émotion/ <-> /irrationalité/ <-> /dépendance/ vs. /homme/ <-> /masculinité/ <-> /raison/ <-> /rationalité/ <-> /autonomie/ et néolibérales /richesse/ <-> /rationalité/ <-> /auto-contrôle/ <-> /travail/ <-> /autonomie/ vs. /pauvreté/ <-> /irrationalité/ <-> /impulsivité/ <-> /oisiveté/ <-> /dépendance/).

256 .

>>255
Ca part d'une bonne intention alors je vais pas critiquer, mais si moi-même je connais Monvoisin depuis des lustres et ai suivi ses cours quand j'étais à Gre, alors les ânons qui écrivent des gros pavés pour dunker BDK doivent connaître aussi. Par contre "le bouseux" c'est vraiment une pauvre tâche qui passe son temps à mettre des watermarks énormes sur ses mèmes facebook, remplace-le dans ta liste par "esprit critique:tzitzimitl". Par contre je valide à 1000% le rationalwiki.

257 .

>>255
Ah et j'oubliais: y'a Vincent Cespedes qui avait publié quelques tweets et articles pour argumenter que même cette zététique "de gauche" a ses liens historiques avec la droite, j'ai pas lu mais peut-être que ça t'intéressera.

258 .

>>257
Ah ouais intéressant https://twitter.com/VincentCespedes/status/12... Je m'en suis un peu désintéressé dans la mesure où la zététique a finit par m'apprendre tout ce qu'elle pouvait m'apprendre pour partir sur des choses plus pointues, mais on dirait que pendant ce temps le segment scientiste/conservateur a pris beaucoup plus de poids médiatique que je ne le croyais. Enfin, c'est pas une raison pour les laisser parachever leur projet, je refuse que les esprits peu finauds fassent définitivement l'association zététique = fachos, ça a été pour moi une bonne introduction à plusieurs domaines, et il n'y a aucune bonne raison que ça ne puisse plus jamais l'être pour qui que ce soit.

259 .

>>258
C'est pas que ça fasse de toi un facho, c'est que c'est globalement qqch de très apolitique, ahistorique, qui essaie d'être une philosophie des sciences sans réussir à vraiment l'être puisqu'elle veut surtout être science. C'est juste ... faible. C'est pas ça qui apprend vraiment à penser, c'est peut-être insultant, mais je pense vraiment pas que ça soit si puissant que ça niveau ouverture et esprit critique. En général, les "zététiciens" me sont d'autant plus sympathiques qu'ils prennent au sérieux les sciences sociales, donc kumokun par exemple je le considèrerais à peine comme zététicien au sens où ça s'accompagne presque systématiquement d'une défiance envers l'histoire et la sociologie, tout particulièrement.
Encore une fois, je ne vois pas l'intérêt de la zététique par rapport à une approche pluridisciplinaire qui incorpore tout en même temps.

260 .

>>259
Encore une fois, je ne vois pas l'intérêt de la zététique par rapport à une approche pluridisciplinaire qui incorpore tout en même temps. L'intérêt est pour moi que ça sert d'introduction à plusieurs choses relatives à l'épistémologie et à ce qu'on appelle les vertus épistémiques, c'est-à-dire des dispositions qui permettent/facilitent la compréhension et la découverte d'idées plus vraies que d'autres, et la détection de celles qui sont fausses. Or les ouvrages accessibles qui donnent des billes sur les vertus épistémiques sont rares et anciens. Les Regulae de Descartes en font partie, sont très intéressantes, mais ont une portée pratique limitée ou très difficile à découvrir, en plus d'avoir des failles comme le rôle qu'y prend l'intuition. De plus, je ne vois aucun problème à ce que quelque chose soit « faible » ; au contraire, je pense qu'il faut se méfier des gens prétendant fournir un package clé en main pour comprendre le monde, car un seul esprit en peut pas tout concevoir, surtout à notre époque où la masse des savoirs dépasse largement les capacités d'un seul individu. Je préfère largement les idées et les pratiques plus modestes mais plus maniables qui permettent de se construire son propre point de vue. Et d'ailleurs, je dirais que l'examen final de l'étudiant en zététique, en quelque sorte, ça devrait être une critique de la zététique elle-même. Ce n'est pas parce qu'elle a des limites et un champ d'action restreint qu'elle est inutile. Au contraire, ce serait de vouloir excessivement étendre ses heuristiques qui génère du scientisme.

D'autre part, une approche interdisciplinaire qui incorpore tout en même temps, euh, c'est pas exactement simple. Déjà parce que même en prenant les théories dominantes dans chaque discipline, on se retrouve avec autant d'ontologies incompatibles, car comme l'a souligné Koyré dans ses études d'histoire de la pensée scientifique, chaque théorie scientifique vient avec une ontologie implicite qui lui est propre. Ensuite, en général les gens qui tentent de dépasser ce problème des ontologies incompatibles vont simplement en choisir une pré-existante, dire que c'est la seule valide, et tenter de transcoder toutes les autres dans cette nouvelle ontologie. Ça donne des choses comme les travaux de Gary Becker qui tente d'expliquer la famille avec la théorie du choix rationnel https://en.wikipedia.org/wiki/Gary_Becker#Eco... ou encore la cognitivisation d'une multitude de domaines, comme en narratologie où beaucoup d'énergie a été dépensée pour reformuler des choses déjà connues. Sur le plan de la carrière académique c'est un bon pari, car tu peux publier plein d'articles apparemment novateurs, mais au niveau de l'avancée des connaissances c'est assez inutile. Tiens d'ailleurs en sociologie Bruno Latour a fait exactement ça en tentant de refonder la sociologie sur la théorie de l'acteur-réseau (en réalité comme il le dit lui-même ce serait plutôt une ontologie de l'actant-rhizome), mais au final quand il a fait de la métaphysique avec son enquête sur les modes d'existence, il a bien fallu qu'il en revienne au pluralisme ontologique, car le réductionnisme ontologique (à ne pas confondre avec le réductionnisme causal) ne marche pas super.

261 .

bientôt de retour à l'université mince je suis à risque pour la COVID-19 et les jeunes sont les plus infectés Oui mais
d'après l'étude de santé publique france ce sont les jeunes hommes moins diplômés qui pratiquent le moins le port du masque et les gestes barrières je vais être dans le bâtiment des filières de très loin les plus féminisées évidemment que ce sera avec des gens diplômés Ouf, un seul facteur sur trois.

262 .

>>260
un seul esprit en peut pas tout concevoir, surtout à notre époque où la masse des savoirs dépasse largement les capacités d'un seul individu Parle pour toi, homme de peu de foi.

263 .

>>260
L'intérêt est pour moi que ça sert d'introduction à plusieurs choses relatives à l'épistémologie et à ce qu'on appelle les vertus épistémiques, c'est-à-dire des dispositions qui permettent/facilitent la compréhension et la découverte d'idées plus vraies que d'autres, et la détection de celles qui sont fausses. Pour moi, c'est ce que fait l'histoire des sciences en mieux.
Or les ouvrages accessibles qui donnent des billes sur les vertus épistémiques sont rares et anciens. Déjà prendre ça comme des "vertus" je trouve ça étrange. Un genre d'ethos/habitus scientifique, pourquoi pas.
Les Regulae de Descartes en font partie, sont très intéressantes, mais ont une portée pratique limitée ou très difficile à découvrir, en plus d'avoir des failles comme le rôle qu'y prend l'intuition. J'aime beaucoup plus la notion d'obstacle épistémologique chez Bachelard
De plus, je ne vois aucun problème à ce que quelque chose soit « faible » ; au contraire, je pense qu'il faut se méfier des gens prétendant fournir un package clé en main pour comprendre le monde, car un seul esprit en peut pas tout concevoir, lol
surtout à notre époque où la masse des savoirs dépasse largement les capacités d'un seul individu. Faut vraiment se faire une drôle d'idée de la science des siècles passés pour se dire qu'à l'époque c'était plus facile et qu'aujourd'hui toute sorte de polymathie ou pluridisciplinarité est vouée à l'échec. C'est ton pari, je pense que c'est un peu nul mais chacun vit sa vie et fait ce qu'il peut.
Je préfère largement les idées et les pratiques plus modestes mais plus maniables qui permettent de se construire son propre point de vue. Je trouve ce genre d'association stupide. Genre ah oui le système c'est pas penser par soi-même mais la constellation de petites notions, c'est beaucoup mieux. Faut sérieusement regarder les concepts en face et pas faire de la philosophie en wifi comme ça, c'est pas sérieux.

D'autre part, une approche interdisciplinaire qui incorpore tout en même temps, euh, c'est pas exactement simple. Pour moi c'est au contraire ce qu'il y a de plus simple.
Déjà parce que même en prenant les théories dominantes dans chaque discipline, on se retrouve avec autant d'ontologies incompatibles, Non ?
car comme l'a souligné Koyré dans ses études d'histoire de la pensée scientifique, chaque théorie scientifique vient avec une ontologie implicite qui lui est propre. Elle vient avec sa métaphysique (ses concepts) et sa langue. Que ça ne transfère pas en dernière analyse, c'est ton point de vue.
Ensuite, en général les gens qui tentent de dépasser ce problème des ontologies incompatibles vont simplement en choisir une pré-existante, dire que c'est la seule valide, et tenter de transcoder toutes les autres dans cette nouvelle ontologie. Ça donne des choses comme les travaux de Gary Becker qui tente d'expliquer la famille avec la théorie du choix rationnel https://en.wikipedia.org/wiki/Gary_Becker#Eco... ou encore la cognitivisation d'une multitude de domaines, comme en narratologie où beaucoup d'énergie a été dépensée pour reformuler des choses déjà connues. Sur le plan de la carrière académique c'est un bon pari, car tu peux publier plein d'articles apparemment novateurs, mais au niveau de l'avancée des connaissances c'est assez inutile. Tiens d'ailleurs en sociologie Bruno Latour a fait exactement ça en tentant de refonder la sociologie sur la théorie de l'acteur-réseau (en réalité comme il le dit lui-même ce serait plutôt une ontologie de l'actant-rhizome), mais au final quand il a fait de la métaphysique avec son enquête sur les modes d'existence, il a bien fallu qu'il en revienne au pluralisme ontologique, car le réductionnisme ontologique (à ne pas confondre avec le réductionnisme causal) ne marche pas super. Ben moi je trouve que c'est pas un échec nécessaire. Si je devais donner des pistes, je pense que le point de vue scientifique se constitue (entre autre) autour des notions de déterminisme, non-téléologie et de nominalisme. Tu trouves ça dans l'ensemble des champs du savoirs, que ça soit les sciences naturelles ou historiques. Évidemment, tu vas venir me dire que non, le quantum, le chaos, on va partir encore dans un débat annexe sans intérêt, je vais te dire que le chaos aussi sensible aux conditions initial soit-il reste déterministe, tu vas me dire que l'on ne peut pas concevoir sérieusement que l'ensemble des événements de l'histoire humaine soit inévitable, je vais te dire que si, tu vas me dire que c'est pas possible parce que l'évolution est pas déterministe parce que ya du hasard, je vais insister sur l'aspect non-téléologique, etc etc, on va pas s'en sortir mais c'est ce que je pense.

264 .

>>263
C'est vraiment difficile pour toi les discussions cordiales, t'aura pas tenu plus de deux messages avant d'en venir à des saillies de merde comme à ton habitude, à coup de « lol » et de « Non ? ».

265 .

Neomutt c'est chiant, calcurse aussi. Finalement je reviens aux applications graphiques pour les emails et les calendriers avec Evolution.

266 .

>>264
Tu dis d'un ton péremptoire que c'est fatalement incompatible sans preuve, je peux dire que non sans preuve.
je pense qu'il faut se méfier des gens prétendant fournir un package clé en main pour comprendre le monde, car un seul esprit en peut pas tout concevoir, Je ne vois pas ce que ça attend de plus qu'un lol, t'as un système que tu le saches ou non, c'est complètement ridicule même si ça paraît sensé comme posture.

267 .

>>266
Je prends note de tes remarques et y donnerai toute l'attention qu'elles méritent dans les plus brefs délais.

268 .

csq acrimonie se croit à l'avant garde alors qu'elle est restée au stade zététichien

269 .

>>265
CSQ il n'existe pas de bon client email.

270 .

>>265
Framagenda + Etar, frère.

271 .

>>270
framagenda Quand j'ai essayé de l'utiliser l'onglet était gelé avec deux cœurs à 100% d'usage.

272 .

On devrait trouver un moyen d'augmenter le nombre d'utilisateur, non ?
Jvpm, j'aime bien l'acrimonie dans sa configuration actuelle (tentative de board de gauche, à l'inverse des autres). Si vous avez des endroits ou la promouvoir, c'est peut-être une bonne idée.
Ça nous changerait de nos engueulades en apportant du nouveau monde.

273 .

>>272
Vas te faire foutre.

274 .

>>273
J'aimerais bien, mais je parle à personne d'autre qu'à toi Acrimoine...
Aussi, regarde à l'impératif, s'il te plaît : https://la-conjugaison.nouvelobs.com/du/verbe...

275 .

>>272
Je suis pas tellement pour faire de la pub pour la planche. Ça fait vraiment forceur je trouve.

276 .

>>275
Non, mais essayez de promouvoir un réseau social à la web 1.0 en tout anonymat, ça peut être cool.
Je pense qu'on a vraiment besoin d'utilisateur frais ici pêh.

277 .

Je montre la planche à mes amis DLVV dont j'estime qu'ils auraient leur place ici. Ils me disent ne jamais poster et n'avoir visité que très rarement par curiosité, mais le concept même d'une planche à texte ne séduit pas énormément. Tant qu'il y a quelques messages intéressants tous les jours, c'est déjà bien.

278 .

>>276
De un, ça dépend vraiment de quels utilisateurs. Je connais quelques personnes sur discord, de gauche, intelligentes et vraiment toujours prêtes à débattre en exposant clairement leurs arguments et références, mais ce serait stupide de les amener ici. Une discussion sérieuse ça demande à minima de savoir à qui on s'adresse et qui poste quoi, en plus de ne pas être interrompus par n'importe quel sous-homme posteur de chanteurs has-been.
Il y a quelques années de ça un ânon avait été pris à parler de la verte sur reddit, et il avait ensuite été doxxé et sa sale gueule avait été postée ici. La modération, toujours du mauvais côté, avait banni le doxxeur mais au moins ça avait refroidi le type.

279 .

https://www.reddit.com/r/france/comments/7gqq...
lol

280 .

>>277
Ok, t'auras essayé.

>>279
Ouaille.

281 .

>>272
augmenter le nombre d'utilisateur [...] nous changerait de nos engueulades en apportant du nouveau monde. C'est littéralement tout l'inverse. Les nouveaux utilisateurs arrivent sur la planche, absorbent le zeitgest et reproduiront en pire.
j'aime bien l'acrimonie dans sa configuration actuelle (tentative de board de gauche, à l'inverse des autres) Il existe déjà des planches de gauche. Y'a aussi des planches à majorité féminine et des planches à majorité homosexuelles. Suffit de les trouver, pas besoin de changer celles qui existent.

La modération, toujours du mauvais côté, avait banni le doxxeur mais au moins ça avait refroidi le type. Je regrette de l'avoir doxxé depuis le jour où je l'ai fait, avant même d'avoir été banni. Dans ma tête la réaction allait juste être "haha, on a trouvé ton prénom, c'est rigolo". A la place le mec a essuyé des menaces de mort. Même en dehors des menaces, c'était complètement débile de ma part d'espérer quoi que ce soit de bon enfant sorte de ça, le stress que doit causer l'apparition d'informations personnelles au sein d'un groupe de personnes anonymes doit être terrible. Le ban d'une semaine qu'Adelyne m'a infligé, bien qu'inutile (j'étais mortifié et n'ai pas osé poster sur l'acrim pendant la période du ban) était totalement justifié.

282 .

La modération, toujours du mauvais côté, avait banni le doxxeur Tu koi poto ?

283 .

>>281
Il existe déjà des planches de gauche. En français ? Est-ce qu'elles sont bienveillantes et vertes ?
La politique je m'en branle en fait, c'est surtout pour pas me taper le cancer à-la 4chan gore/porn/complotisme.

284 .

>>283
La politique je m'en branle Tout est politique.
Aussi, la gauche ne t’épargnera pas le complotisme pour autant (CILISIOUNISTE).

285 .

>>284
Ah on tient une petite merde là.

286 .

>>284
Tout est politique. Oui, j'aurais du dire les débats sur l'actualité ou l'intellectualisation/polarisation de certains sujets.
la gauche ne t’épargnera pas le complotisme Je sais, mais l'acrim est plutôt soft

287 .

>>286
Laisse tomber il voulait juste placer son "CILISIOUNISTE", histoire de bien montrer que les fachiasses sont encore là.

288 .

premier cours en troisième année d'un cursus où je suis entré par validation d'acquis pédagogiques en gros tu donnes tes relevés de notes et des bafouilles à un jury pour qu'ils décident si talnivo ou non est-ce que je vais pouvoir suivre, est-ce que je me suis lancé dans un truc trop difficile juste pour le fun, est-ce que le premier truc que je vais dire va être ridicule ? en fait le chargé de TD lit lentement une présentation affichée à l'écran et distribuée en impression sur un truc avec lequel je suis déjà très familier je me fais chier dans une salle surchargée je prends quand même en note pour encoder l'information en profondeur Pas de doute, je suis de retour dans l'université française.

289 .

>>288
Connard médiocre de prépa qui digère mal son déclassement symbolique alors que l'enseignement à l'université est au moins aussi bon qu'en prépa mais en plus il est pas déconnecté du monde réel et de la recherche.

290 .

>>289
Mouairf. Soit tu appâtes, soit tu ignores délibérément les facteurs évidents qui font que les prépas ont le dessus. Pour ne citer que les plus triviaux, le fait que les effectifs ne sont pas du même ordre de grandeur dans une promo de prépa et dans un amphi de fac, l'accent mis sur l'évaluation formative pas toujours implémentée à la perfection mais toujours mieux qu'à la fac qui reste assez passive jusqu'en M1, la relative homogénéité du niveau en prépa, l'environnement motivant constitué de pairs d'un meilleur niveau global...

Est-ce, pour autant, que je pense qu'il soit bon de conserver une organisation à deux vitesses ? Personnellement, il me semble plus simple et sûr de revaloriser certains corps de métiers ne nécessitant pas une formation supérieure (BTP, restauration, agriculture, artisanat...), comme ça on peut simultanément cesser d'avoir à importer des ouvriers par l'immigration, réduire le chômage des jeunes, réduire les inégalités de richesse, relocaliser dans la mesure du possible la production. Plus besoin d'un système à part pour les fils à papa qui détermine qui accède au vrai enseignement supérieur, on pourrait simplement s'assurer que les universités remplissent leur fonction. Coût social probablement plus bas, société probablement apaisée, mais bon tout ce paragraphe je le sors de mon cul.

291 .

Oh quelle surprise, tu veux dire que les prépas sont mieux parce qu'on met moins d'élèves dedans ?
En somme on dépense plus de fric par élève.
Grosse découverte. Il fallait au moins avoir fait prépa pour la faire.

292 .

>>291
Problème de compréhension écrite ? Je le dis dans mon message, que c'est trivial et que ça tient au fait que c'est essentiellement pour les gosses de riches. Par contre >>289 semblait (ou feignait ?) ne pas le comprendre.

293 .

>>292
>>289 est surtout un connard d’insulatanon agressif pour rien qui te provoque et à qui tu as eu tort de répondre normalement. Mais bon, tu fais ce que tu veux.

294 .

>>293
Basé "ne répondez pas aux trucs politiques" a logged in.

295 .

>>293
>>294
J'ai hésité à répondre, oui, parce que je me doute que c'est de la provoc, mais à la fois ça m'a permis de développer une opinion qui me travaille depuis un bail. Je pense vraiment qu'il faut qu'on se sorte de la tête qu'il est normal de maintenir un tel écart de niveau de vie entre intellos et pas intellos, et je dis ça en tant qu'intello. Le fait que tout le monde ait une telle incitation à faire de longues études nuit automatiquement à la qualité desdites études, à moins d'organiser deux systèmes parallèles pour le tout-venant et pour les vraies études, mais du coup le système sérieux devient un instrument de reproduction sociale pour les plus favorisés (combien de lycéens brillants dans le public ne savent même pas ce qu'est une CPGE faute d'avoir été préparés par papa maman, et combien de Jean-Charles stupides coachés aux concours).

Au final, pour ceux d'entre nous qui s'épanouissent à faire des choses intellectuelles, le fait qu'elles soient un peu moins rémunératrices ou valorisées socialement nous les faciliterait certainement.

296 .

>>289
ta ttq quand en fait je suis un étudiant désargenté qui a été déscolarisé à un moment, qui a eu son bac au rattrapage car les enseignants ont eu pitié, qui a redoublé plein de fois car apprenant très vite mais très angoissé par le travail régulier et le fait de voir sa production jugée D'ailleurs t'es à la masse car les formations prisées par les classes supérieure, CGPE et médecine et sans doute une ou deux autres que j'oublie, au contraire cadrent très fortement les étudiants d'une manière ou d'une autre et requièrent un travail intense avec beaucoup de par cœur. C'est du scolaire × 10. Je trouve dommage que l'université fasse pareil pour avoir de jolis chiffre de taux de réussite.

297 .

>>295
il faut qu'on se sorte de la tête qu'il est normal de maintenir un tel écart de niveau de vie entre intellos et pas intellos combien de lycéens brillants dans le public ne savent même pas ce qu'est une CPGE faute d'avoir été préparés par papa maman, et combien de Jean-Charles stupides coachés aux concours Je viens de débarquer et je suis complètement d'accord avec ça. Par contre (si tu as écrit >>290) redescends sur Terre deux secondes. La prépa c'est, comme tu le dis, un système de reproduction sociale, mais c'est surtout uniquement ça. Deux ans de charbonnage inutile à faire du lycée sous stéroïdes dans l'unique but de passer des concours arbitraires, et à rien apprendre en rapport avec la spécialité choisie après. >>289 a eu raison en rappelant que la recherche c'est pas dans les lycées que ça se passe. Accessoirement c'est pas si mal si t'as pu limiter tes délires de droite à la réduction de l'immigration.

298 .

Manifestement il y en a qui profitent du port du masque généralisé pour ne pas mettre de déodorant.

299 .

Je suis allé voir un psychiatre pour ce que je pense être un TDAH, il m'a prescrit un antipsychotique. Je ne suis pas très content.

300 .

Acrimonie.com :
https://twitter.com/oocDAVA/status/1305895593...

301 .

>>298
Ah, tu devais être à côté de moi dans le train tout à l'heure.
J'ai mis du déodorant, mais malheureusement j'ai dû courir pas mal pour attraper le train.
Désolé, ânon.

302 .

>>298
Les humains transpirent, marchande avec ça.

303 .

>>302
marchande avec ça Tu penses que je devrais lancer une entreprise innovante de déodorants ? J'imaginerais bien un modèle de souscription.

304 .

>>298
Le déo c'est surcoté.

305 .

Hier soir je me suis dit "ah il faudra que je poste ça sur la verte, dans le fil des QdM".
Bien évidemment aujourd'hui j'ai oublié de quoi il s'agissait.

306 .

>>305
Une photo de tes pieds ?

307 .

>>306
photo sur /mdt/

308 .

>>307
Un vocaroo de tes pieds ?

309 .

Ce sentiment quand plus personne ne parle ici.
Ce sentiment quand la gangrène était tellement avancée que les utilisateurs ont fini par se casser de cette planche devenue invivable.
Sent bon, homme. Cheh.

310 .

>>309
Ben casse-toi au lieu de jubiler comme ça, c'est d'un gênant.

311 .

>>310
Secondé, il fait vraiment pitié.

312 .

>>309
Pêh je préfère l'acrimonie comme ça, plus facile à suivre après une rude journée de travail et je n'ai jamais apprécié lire les messages des ânons qui s'entr-insultaient.

313 .

>>312
C'est pas les insultânons qui ont fait partir tout le monde, justement?

314 .

>>313
Aucune idée. C'est possible mais il peut y avoir d'autres raisons, après tout il y a déjà eu d'autres périodes de calmes sur l'acrimonie.

315 .

>>313
Heu alors moi, en tant qu'apolitique-kun, je pense que c'est les gens qui parlent de politique qui font partir tout le monde, faudrait les bannir pour qu'on puisse revenir aux fondamentaux : les délires pédos d'anon, les histoires du coeur à deux balles, sophie-kun, mika etc.

316 .

>>313
Gagné !
>>315
Et qui rend l’atmosphère irrespirable à chaque fois que les gens parlent politique ? Voilà.

317 .

>>316
Toi ?

318 .

C'est pas les utilisateurs sous-ages qui ont repris l'école surtout ?

319 .

Arrêtez de vous engréner, tout le monde est toujours là, c'est juste qu'on n'a pas trouvé de sujet pour s'écharper comme d'habitude.
Peut-être bien que si, en fait.

320 .

>>319
Merci bienveillant-kun, on est pas passé loin de la catastrophe !

321 .

>>320
Ptdr, ceci à 100%

322 .

Moi j'essaie de lancer des sujets sympa et soit ça bide soit ça déraille. Même parler de bouffe ou de piratages de vie vous arrivez à pourrir ça ; la putain de sa mère.

323 .

>>322
>>319
Question non-ironique et sérieuse : vous comprenez que c'est "normal" que ça arrive sur les imageboards ? Je connais aucune board d'aucun site où les threads ne dévient pas, je ne connais aucune imageboard avec des jean-bienveillance qui jouent les modos autoproclamés de la bonne ambiance. Je dis pas qu'il faut être insultant et edgy gratuitement, mais bon sang de bonsoir, allez sur un forum phbb.

324 .

>>315
D'ailleurs qu'est-ce que t'as pensé de mes dernières histoires hots ?

325 .

>>324
Je ne les lis pas.

326 .

>>323
J'ajouterai personnellement que la déviation des threads c'est pas forcément un problème. J'ai créé le fil Mad Max et ça ne me dérangeait absolument pas de dévier sur ce que l'autre ânon recherchait dans le cinéma, ce qu'il pensait des blockbusters, etc. 0 la place y'a un trou du cul de bouffon qui a débarqué pour cantonner de force la discussion, et le fil a coulé bêtement. On est pas obligé de suivre à la lettre l'OP, l'important c'est juste de discuter librement sale putain de connard. Putain, j'ai l'impression d'être sur 4chan où les jannies suppriment toute discussion intéressante qui soit un peu hors-sujet pour laisser les fils minables remplis de mèmes attardés.

327 .

>>326
Bah retourne sur 4chan connard, au lieu de déblatérer 3 insanités par phrase.

328 .

BIENVEILLANCE

329 .

>>327
Va te faire enculer petite merde, je trouve justement qu'ici justement l'absence de janitors qui traquent les hors-sujets est un gros plus. Tu sais pas lire mais par contre aboyer tu sais faire petit caniche.

330 .

>>325
Mais je suis un fondamental, non ?

331 .

>>330
C'était du sarcasme.

332 .

>>323
Je disais ça pour t'enquiquiner, te taquiner. J'admets essayer de dépassionner certains débats ; sans aucun succès, évidemment.

>>326
Ceci, sauf pour les memes "attardés".

333 .

>>332
Mais quel est l'intérêt de "dépassionner" un débat ? Je comprends absolument pas la démarche, à part le plaisir que tu dois en tirer de te percevoir comme le médiateur sympa qui facilite les choses (lol)

334 .

>>333
J'aime juste pas lire des gens s'énerver, la conversation devient débile et j'ai pas envie d'avoir le même avis qu'un débile.
à part le plaisir que tu dois en tirer de te percevoir comme le médiateur sympa qui facilite les choses (lol) Non, vu qu'on est anonyme et que ça marche jamais. Tu me lis ou bien ?

335 .

>>334
Je parle pas de la reconnaissance des autres, je parle du plaisir que tu en tires toi-même.
s'énerver et la conversation devient débile Si les gens s'énervent, c'est que la conversation était déjà bien débile. En tout cas c'est mon cas.

336 .

>>335
je parle du plaisir que tu en tires toi-même Aucun. Justement le but c'est d'en avoir à vous lire.
c'est que la conversation était déjà bien débile Ah ça c'est possible aussi.

337 .

>>331
Oh mince. J'y avais cru, moi.

338 .

Les discussions suivent toujours le même motif :

- sujet original

- intervenant qui contredit l'auteur

- un mec, sans raison, se met à insulter et parler méta

- la même rengaine sur le profilage, lardon-kun, etc la bande à Basile quoi

- ouais au final on est mieux maintenant que tout le monde est parti !

signé : un Anon n'ayant pas posté ici depuis 6 bons mois mais qui vous lit de temps en temps

339 .

>>338
Ton schéma est tout pourri. Je viens de reprendre un fil de /a/, et ça ne marche même pas. Le "sans raison" est vraiment fainéant niveau analyse: par exemple dans les fils Mad Max et bouffe libanaise, le petit con qui hurle au hors-sujet n'a pas pleuré 'sans raison' mais parce que dans son cerveau malade une discussion ne peut pas tranquillement dévier sur d'autres facettes du sujet initial. En gros reluque plus.

340 .

>>339
Va manger un bol de bites, ça te fera un bien fou, au lieu de psychiatriser tout le monde comme tu en as le secret.

341 .

Metaknight.jpg

342 .

>>329
Toi va te faire enculer, enculé.
D’où tu m’insultes fils de pute ? Va sucer la calotte de tes morts sous-merde.

343 .

>>342
>>340
On t'a reconnu, Basile.

344 .

Jamais personne ne me propose d'aller me faire enculer ou bouffer un bol de bites...

345 .

Désolé pour les jean-bienveillance-apolitiques mais je trouve qu'on se fait chier comme des rats morts et je préférais largement les engueulades théoriques non-respectueuses.

346 .

Toute cette technologie pour ça.
Styles : Acrimonie Nuit