/mdt/ - Pensées du moment — 47

Pensées du moment — 47 (408 Réponses)

1 .

En fait dans la culture américaine y'a un concept pseudo-scientifique, la « codépendance ». C'est quand dans un couple ou une relation en général une personne ou les deux recherchent l'approbation d'autrui, quand on a parfois du mal distinguer soi d'autrui, quand on a du mal à vivre tout le temps comme individu autonome capable de tout le temps prendre des décisions en étant sûr de soi. Sauf qu'à part les cas cliniques comme le trouble borderline ou les troubles de la personnalité, c'est pas de la « codépendance », c'est juste être un être humain. Ironiquement, le concept de codépendance serait un signe d'une conception pathologique de l'être humain comme devant être un individu détaché de tout.

2 .

J'aimerais bien avoir un simulateur politique/économique très précis sur lequel tester mes idées.

3 .

Capitalisme, communisme, socialisme, fascisme... Tout m'est égal. Quelque soit le régime et l'idéologie en place, je m'adapte, je fais avec.
Cette volonté de prendre la responsabilité de ses actes est vue comme de lâcheté par les endoctrinés. Il me faut développer un argumentaire pour qu'on me fiche la paix.

4 .

>>3
je n'ai aucun sens moral

5 .

>>3
Est-ce que tu ferais aussi avec si des gens que tu aimes étaient envoyés au goulag ou en camp de concentration pour avoir émis des opinions contraires à la ligne politique en vigueur ?

6 .

>>4
>>5
Je savais que j'oublierai de préciser un truc, qui me semblait évident mais qui ne l'est pas, vous avez raison : tant que l'intégrité morale et physique des individus n'est pas menacée.

7 .

>>6
Ca n'a aucun sens.

8 .

>>2
Le défaut d'un simulateur, c'est qu'il opère selon des prémisses, et que ces prémisses peuvent être fausses.

P.S : Il y a une araignée juste sous mes yeux. Je ne vais pas la tuer : elle me débarrassera des moucherons.

9 .

>>2
>>8 dit vrai, mais de toute façon l'économie, la politique et de manière générale tous les phénomènes qui émergent des humains ou des sociétés sont des systèmes chaotiques sous l'influence d'innombrables aléas eux-mêmes chaotiques et imprévisibles, donc même avec les bonnes règles et les bonnes conditions initiales, il y a fort à parier que tes abstractionneries ne feront que donner du grain à moudre à quelques thésards néo-structuralistes.

10 .

>>8
>>9
Je me doute bien qu'il est impossible d'avoir un simulateur correspondant exactement à la réalité, ne serait-ce que parce que pour être exact il lui faudrait pouvoir prendre en compte ses propres effets sur la réalité, ce qui lui demanderait de se simuler lui même et on en retombe exactement sur le schéma du problème de l’arrêt (bouh, qu'est-ce que c'est moche traduit en français).
Ça ne m'empêche pas de souhaiter en avoir un sur lequel je pourrais observer les résultats de mes spéculations.

11 .

J'arrive pas à me décider si monter ou si rester à Toulouse pour le 5...

12 .

Les jeux sandbox en ligne type Minecraft me semblent être un bon terrain d'expérience : Il y a agents indépendants doués d'intelligence et de motivations qui leurs sont propres, possibilité de communication multi-plateformes dans et en dehors du jeu, rareté des matériaux, besoin d'effectuer un travail pour les transformer en biens, absence d'organisation ou d'institution pré-établie...

13 .

Ce message a été effacé.

14 .

Moi, quand j’ai eu des pensées un peu dures, je vais sur
r /france me purifier les yeux.
Ça dégouline de bon sentiments bien progressistes, bien politiquement correct.

15 .

>>14
/r/iamverybadass

16 .

J'ai écumé les mers et pas moyen de trouver le titre "At midnight" de Caroline Rose. En plus, mon paypal est bloqué suite à une résolution de conflits.

17 .

>>14
nous partageons la verte avec cette engeance répugnante.

18 .

Le teknival va tuer la free (?)

19 .

Wow, j'y vois enfin. Connasse. Connasse. Connasse.

20 .

Moi, je trouve que r france est prodigieusement réac. C'est rempli de mecs dont l'éducation politique s'est de toute évidence arrêtée en cours d'ECJS et n'a pas vraiment avancé depuis. Il y a toute une cohorte de mecs de droite pragmatiques, réalistes, apolitiques, sans idéologie, etc etc mais incapable d'aligner deux idées ensemble. Le niveau est franchement faible.

21 .

Ça m'attriste beaucoup de lire tout ce qui se dit de la manifestation d'hier à Paris.

22 .

Laisser ses oreilles traîner au Starbucks de l'aéroport CDG est une excellente catharsis.

23 .

Si les super riches étaient réellement des prédateurs rationnels égoïstes ils sauraient qu'il faut garder la population relativement heureuse pour éviter toute révolte et pour augmenter la productivité. Je pense plutôt qu'ils sont sévèrement déconnectés de la réalité et se sont enfermé dans une culture très irrationnelle et ultimement auto-destructrice, et que leur emprise sur la société est plus fragile qu'on l'imagine et que les discours habituels de gauche inspiré du marxisme le laissent croire. C'est d'ailleurs un point clé de la domination, attribuer aux dominants des qualités qu'ils n'ont pas réellement.

24 .

>>23
Y a un écart abyssal de mentalité et d'état d'esprit entre les gens qui sont devenus riches, et les gens qui le sont nés. Si quelqu'un a une étude là-dessus, je suis preneur.

25 .

>>18
Les clubs et les clubbeurs vont tuer la free.

26 .

>>25
C'est la loi qui tue la free.
Et encore en France on est bien par rapport au UK.

27 .

C'était il y a quelques années, je venais d'avoir ma première désillusion alors que ma première copine sérieuse, que j'avais pris pour une « fille bien » au mépris des signes évidents qu'elle envisageait notre relation comme une carte pokémon un peu rare à ajouter à sa collection, m'avait révélé par inadvertance sa vraie nature. J'en étais à la phase où l'on saute sur toutes les moches dans toutes les soirées sans chercher d'implication émotionnelle.

Un soir, on était chez un ami proche, à faire un tarot à quatre avec un autre pote et sa copine qu'il venait de rencontrer, dans l'ambiance la plus bon enfant qui soit. Celui chez lequel on était était un mec un peu maladroit socialement mais plutôt intelligent, très sympathique et surtout extrêmement loyal et altruiste. Il avait depuis trois ans une copine super, cultivée, de bonne famille, ni trop laide ni trop obsédée par son physique, qui faisait de bonnes études, bref une « fille bien », qu'il avait mis du temps à trouver mais dont on pensait tous qu'il allait l'épouser, qu'elle porterait ses gosses et qu'ils seraient un de ces couples exemplaires qui résistent au temps ; elle n'était pas parmi nous parce qu'elle avait une obligation, et pour avoir eu des amis communs avec elle je sais de source sûre que ses obligations n'étaient jamais des prétextes pour lui faire des infidélités.

Cette « fille bien », donc, en tant que copine d'un ami, j'avais eu des discussions passionnantes avec, d'autant plus passionnantes qu'il n'y avait pas cette tension qui gâche les discussions entre partenaires potentiels, et j'étais vraiment content qu'un ami à moi soit avec une fille pareille, je me voyais déjà élever mes propres enfants avec les leurs, les vacances au camping et au ski, les trente ans, les quarante ans, les enfants qui deviennent médecins et ingénieurs, la retraite, les petits-enfants qui jouent au ballon avec les leurs dans les hectares de la résidence secondaire, et nous qui leur racontons toutes les histoires.

Ce soir-là, elle est tout de même rentrée, vers onze heures, en pleine partie de tarot. Après avoir salué tout le monde, elle a inspecté le jeu de son copain, est partie dans la micro-cuisine de l'appartement se faire une tisane, puis elle est venue s'asseoir à coté de moi, histoire de me donner des conseils pour cette garde sans qui s'annonçait difficile. Au bout de quelques minutes, j'ai pris conscience qu'elle était collée à moi et que, les conseils, elle me les chuchotait à l'oreille en prenant les cartes de mes doigts.

À partir de ce moment, des flashbacks analepses images de toutes les soirées précédentes en sa présence se sont mises à me revenir. Il lui était déjà arrivé d'être particulièrement tactile avec moi, et elle m'avait déjà à plusieurs reprises suggéré des invitations implicites à s'isoler, qui m'étaient passé sous la ligne de flottaison parce que je n'y aurais même pas songé. Ces anecdotes sur tout et sur rien qu'on s'échangeait pendant que les convives bourrés se gavaient de cake aux olives au nouvel an, ces longs débats sur la nature des relations interpersonnelles, où je lui livrais mes propres émotions sur ma rupture comme à un psy, où je détaillais mon insatisfaction d'être en décalage avec les attentes des filles de mon âge, elle avait tout interprété comme un long flirt subtil. À vrai dire, je n'avais jamais flirté aussi bien en le voulant.

Et lui, toute cette maladresse, tous ces rires gênés, toutes ces poignées de main trop longues, c'était évident maintenant. De son point de vue, j'étais en train de lui piquer la princesse avec ma langue de serpent, et je continuais à être son meilleur ami sous tous autres rapports, l'air de rien. Chaque fois qu'elle rentrait tard, il se l'imaginait avec moi. Une rumeur courait peut-être même déjà.

J'ai levé les yeux de mon jeu et j'ai vu les trois regards de désapprobation qui nous fixaient. J'avais participé machinalement à la conversation en pensant les deux paragraphes précédents, le regard dans le vide, et même à un moment lâché un de mes calembours automatiques, qui n'avait fait rire qu'elle, qui me caressait maintenant le bras sous les yeux de son copain, qui se mangeait un cocktail d'émotions probablement bien pire que le mien, qui était déjà franchement désagréable.

Je suis parti dès la fin de la partie (que j'ai gagné), la tête basse, prétextant un truc important à faire, sans répondre à l'invitation de m'héberger pour la nuit qu'elle a osé me lancer en leur nom sur le pas de la porte. De retour chez moi, j'étais nauséeux. J'ai essayé de travailler un peu mais je me suis mis à pleurer. Ensuite j'ai vomi. Cette histoire est vraie.

TL ; PL : N'essayez pas d'avoir des amis du sexe opposé.

28 .

>>27
Je n'ai d'amitié qu'avec une personne, et elle est du sexe opposée. On a aucun problèmes.

29 .

>>27
Frangipoing.

30 .

>>27
Dur. J’espère que tu te tireras de cette situation épineuse en conservant les liens amitiés qui en valent la peine.

31 .

>>27
C'était il y a quelques années Et du coup il s'est passé quoi après ?

32 .

>>31
Je ne suis plus allé chez eux, et la vie a continué sans que le sujet ne soit jamais clairement abordé avec lui. Ils sont restés ensemble encore un temps, puis un jour j'ai appris qu'elle n'habitait plus chez lui. J'ai l'impression que mes amis de l'époque m'en tiennent toujours rigueur, et je crois qu'au moins à partir de ce soir-là ça a du se savoir.

Le problème c'est que la vérité était tellement invraisemblable que je n'aurais fait que m'enfoncer en m'expliquant. Si quelqu'un m'en avait parlé directement, j'aurais pu essayer de décoller l'étiquette du mec qui baise la copine de son meilleur ami, mais c'est une de ces situations où les choses ne se disent qu'en ton absence.

33 .

>>32
Surtout que tu ne sais pas ce que la fille raconte dans ton dos, elle peut jouer à des jeux politiques pour arranger la situation à sa manière.

34 .

>>28
C’est parce qu’il n’y a pas d’attirance physique ni de ton côté, ni du sien. Sinon ça ne fonctionne pas, et c’est ma conviction personnelle.

>>27
Quelle histoire...
D’après ce que tu racontes, tu aurais donc littéralement friendzoné cette nana sans t’en rendre compte. Quand tu as pris conscience du malaise tu es parti et n’es plus revenu. Je te crois, je connais un mec qui est entouré d’ami filles qu’il friendzone à tour de bras et qui ne se rend même pas compte qu’il pourrait se taper les 3/4 d’entre elles. C’est rare mais c’est possible.
En revanche, tu es certain de n’avoir rien remarqué avant ? N’étais-tu pas un peu complice en laissant flotter cette « relation » même de manière inconsciente ? Je veux dire, PA de ton pote ou pas, si elle te plait un minimum y a un moment où ta bite va te dire « hé mec il se passe un truc là ! »
Aussi, tu aurais pu sortir un truc du genre « heu... par contre t’es pas obligée de me toucher le bras, c’est pas très correct » sur le ton de la rigolade et là on aurait vu si c’etait Elle qui était gênée. Mais peut-être ne voulais-tu pas inconsciemment « briser » quelque chose entre vous ?

TL;PL : je crois à ta version, mais t’aurais quand même pu désamorcer le truc avant, merde.

35 .

Ça me rappelle cette fille en BTS, le genre bimbo qui se fait facilement détester. Elle a repéré que j'avais pas d'amis et elle était venu me taquiner un peu, au final on s'est bien entendus et on est devenus bons amis. Elle me racontait ses histoires de cœur (ou de cul), souvent avec des gars peu fréquentables dont le trait commun était qu'ils étaient tous noirs.
De mon côté je lui racontais comme une autre fille de la promo me plaisait bien, et elle la critiquait systématiquement ("elle est plate", "c'est une gamine dans sa tête").
Puis un jour elle m'a avoué son attirance, j'étais sur le cul. Toutefois, c'était passager.

36 .

Pendant ce temps j'ai envie d'avoir des amies fille mais pour le moment à chaque fois qu'on commence à aller au delà de simple pote pour se voir par exemple seul à seul dans un autre contexte que celui où on s'était connu je vois bien qu'il y au bout d'un moment un malaise et je me rends compte a posteriori quand elles commencent à prendre leur distances que leur réaction était clairement celle de quelqu'un qui croyait que j'allais faire le premier pas une relation sans le faire, et qui est soit déçue que je ne l'ai pas fait, ou n'était pas attirée par moi et ne voulait pas rendre les choses bizarres. Je sais pas, peut-être que voir un mec qui les écoute sincèrement, apprend à les connaître et distribue à peu près équitablement le temps de parole ça les met tellement sur le cul qu'elles se disent que je dois leur faire la cour.

37 .

Je suis infiltré sur des serveurs discords réservés aux lesbiennes et les MtF en recherche de validation sont d'incroyables machines à drama car elles s'attendent à ce que les femmes cis les méprisent et donc interprètent tout ce qu'elles disent de manière négative dès qu'il y a une possible ambiguïté. Heureusement ça reste un petit sous-ensemble des MtF, mais woah. Sinon, si vous voulez savoir ce qu'on y trouve comme photos, c'est 50% des photos de leurs chats.

38 .

Fusil de chiasse.

39 .

Ce sentiment lorsque je relis les échanges courriels de mes 14 ans. J'y vois un étranger que je suis supposé connaitre.

40 .

L’agresseur de Marin qui prend donc 7 ans et demi de prison, parce que l’excuse de minorité qui a été retenue lui a permis de réduire sa peine de moitié.
Le mec détruit volontairement la vie d’un autre jeune à 17 ans et quelques, et les juges retiennent l’excuse de minorité. Sachant que le type avait déjà un casier long comme le bras...
Je suis sur le cul. Monde de merde.

41 .

Putain, c'est pas possible, il n'existe pas une seule distribution dont le gestionnaire de paquets ne me cassera pas les couilles.

42 .

>>40
Continue de t'indigner sur un fait divers. Garde un peu de temps pour lire >>39 et réfléchir.

43 .

huurr les faits divers ne sont pas importants Jusqu'au jour où le fait divers, c'est toi.

44 .

>>43
Je ne minimise pas la souffrance de la victime ou l'ignominie de l'agresseur. Mais des faits divers à faire dresser les cheveux sur la tête il en existe malheureusement des milliers. Tiens voilà celui dont l'horreur me hante encore:
https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/u...

45 .

>>43
C'est le raisonnement d'un mec qui craint la foudre ou qui refuse de prendre l'avion par peur de s'écraser ça. Bref, d'un individu qui ne contrôle pas ses émotions, qui n'est pas capable de faire preuve de raison.

46 .

>>40
C'est vrai que 7 ans et demi dans une cage en béton grande comme tes chiottes avec trois arabes qui vont lui faire les fesses et sortir de là pour se présenter devant des employeurs avec un trou d'un septennat de tôle dans le CV, c'est pas du tout un truc qui va impacter sa vie, n'est-ce pas ?
Y a encore des gens qui croient que la prison c'est l'île aux enfants de Casimir et qu'on l'oublie sitôt sorti pour aller danser sur la tombe des victimes et partir sur la côte bosser comme trader avec des bombasses et une Ferrari ?
Tout comme les victimes, il traînera le poids de cet acte toute sa vie et c'est exactement tout le mal qu'il mérite.

47 .

>>46
partir sur la côte bosser comme trader 95% des traders en France sont à Paris, les 5% restants se partageant entre Lyon et le télétravail (un peu à Strasbourg je crois).

48 .

>>42
Tellement edgy que je me suis coupé les yeux en te lisant. Waouh.

>>46
Trolle plus dur. C’est quand même faible...

49 .

>>48
Tellement edgy que je me suis coupé les yeux en te lisant. Waouh. Son message n'avait rien de "edgy". Un peu méprisant, mais à juste titre.
Accessoirement, poster un message uniquement pour dire "toi t'es edgy et toi tu trolles", je pense que tu peux utiliser ton temps libre plus intelligemment.

50 .

>>49
Comme apprendre la définition de edgy et troll, par exemple.

51 .

>>49
Toi, t’es dég’.

52 .

>>48
Mais t'es complètement con ou tu le fais exprès? En quoi mon message >>42 était "edgy", trou de balle? Il s'agissait de montrer >>39 comme exemple afin de rembarrer un Rorschach en couches-culottes en pleine crise de "gnagnagna monde de merde l'humanité est tellement corrompue", et lui rappeler qu'effectivement à 17 ou 14 ans on est pas un adulte fini.
Et traiter un ânon qui parle avec sérieux et objectivité des conséquences d'une peine de prison de "troll assez faible" en dit beaucoup plus long sur toi que sur nous.

53 .

>>52
Pleure plus fort, mon chou.

54 .

>>53
Voilà qui répond à ma question alors, t'es vraiment con à ce point. Et m'appeler "ton chou" n'efface pas le ridicule de tes interventions.

55 .

Malocul ou edgy on est toujours l'un des deux sur l'acrimonie

56 .

>>55
Ou silencieux, en bon acrimoine.

57 .

>>56
Amen

58 .

>>40
Karma.

59 .

>>55
Pour le coup celui qui est edgy semble aussi être celui qui est malocul.

60 .

>>56

61 .

>>60
>>57
>>56
Le tonnerre de la jeunesse gronde, pendant que l'on entend silence assourdissant de la sagesse

62 .

Frambouse.

63 .

Momentum est le nouveau mot tendance.

64 .

>>63
Non, ça l'était il y a trois ans. Tu es has been.

65 .

>>64
C’est has been de dire « has been ».
Oh mer-

66 .

>>64
J'suis tendance mec et tu peux rien y faire. Check mon swagg et compte mes doubles.

67 .

Je n'aurais pas du me masturber au travail, je n'arrive pas à m'en relever.

68 .

>>67
Si tes couilles produisent de la colle forte, consulte un médecin au plus tôt.

69 .

Moi, les filles qui boivent du rosé pamplemousse, ça m'excite.

Tenez, l'autre fois, on rentrait chez moi d'un afterwork foireux avec ces collègues que je connais mal, j'en ai profité pour écouler deux des six bouteilles de rosé pamplemousse que j'ai en permanence dans la porte du frigo. Ils se sont globalement bien foutus de ma gueule, voyons Ânon c'est quoi ce jus de gonzesse, pourquoi tu en as autant en réserve, mais moi j'étais à l'affût, et j'avais raison. Laura, elle, elle avait gloussé comme les autres, mais elle aimait vraiment ça. Elle s'en est servi quatre verres en tout, j'ai réussi à accrocher ses yeux au troisième, et à partir de là c'était chaud patate, pour reprendre l'expression qu'elle employait tout le temps (elle l'avait quand même glissé au moins cinq fois aujourd'hui, dont deux devant des clients importants).

Les gens sont partis un par un, et à la fin il ne restait que Phil, Laura et moi. Phil ne s'appelle pas Philippe, il s'appelle Philémon, et il est sympa mais c'est un putain d'aspie ; il n'avait pas conscience que Laura et moi, on attendait qu'une chose, c'était qu'il se casse. Il avait bu encore plus de rosé pamplemousse qu'elle, et il se croyait drôle à ramper sur mon parquet à chevrons. Ses mouvements étaient d'une fluidité reptilienne, et il suivait le rythme du vinyle rare de Miles Davis qui tournait encore en fond comme s'il avait lui-même joué ces lignes de batterie. J'ignorais que l'alcool faisait cet effet à Phil, et je n'ai plus jamais bu avec lui après, mais le fait est qu'on a fini par le foutre à la porte sans s'expliquer.

Au départ, on a juste déconné sur Phil, quel couillon quand même, mais adorable hein, et vraiment un mec en or, d'ailleurs on l'a jamais vu avec une fille, si ? Mais on ne venait pas de le virer pour se dire tout le bien qu'on pensait de lui, il s'agissait surtout de baiser. Je nous ai resservi un rosé pamplemousse. Seul le plafonnier art nouveau flattait maintenant par le haut son visage anguleux. Elle avait vraiment des traits fins et osseux, et l'ombre portée des arcades sur ses yeux brun-ocre, profondément enfoncés dans des orbites tout de même plutôt féminins, lui faisait un regard indéchiffrable. Eussions-nous été en 1717, le contraste entre cet effet et le reflet du luminaire dans le ménisque sophistiqué qu'a dessiné le jus de gonzesse au contact de sa lèvre supérieure m'aurait inspiré des huiles sur toile de folie, mais nous étions en 2017 et il m'a donc seulement inspiré une érection, ce qui est déjà pas mal, compte tenu du fait qu'au même moment une de mes mains parcourait les reliefs de son dos cyphosé jusqu'à l'échine, comme l'ont souvent les timides à mamelles lourdes, et que l'autre agaçait son entrejambe à travers son slip, sur lequel elle avait renversé du rosé pamplemousse.

C'est tout pour moi ce soir. Je vous propose d'écrire la suite comme vous l'entendez, ensuite on voterait et on dirait qui écrit le mieux. Puis on continuerait, et ça ferait un genre de cadavre exquis.

70 .

>>69
Mauvais fil. Très bonne idée, mais mauvais fil. Crée un fil et je participerai. Mal, mais je participerai.

71 .

>>69
Une histoire aussi fraîche qu'un kir royal le matin en terrasse.

72 .

J'ai tué le fil de >>69 avec ma réponse n°4 ?

73 .

Je devrais lire, et à la place je tourne en rond sur des sites internet où il n'y a rien de nouveau depuis mon dernier passage.

74 .

>>73
Je devrais bosser, et à la place je tourne en rond sur des sites internet où il n'y a rien de nouveau depuis mon dernier passage.

75 .

>>73
>>74
Sentiment partagé.

76 .

>>74
>>73
Je devrais bosser, et à la place je lis.

77 .

>>72
Pas du tout, j'attendais précisément des jeux formalistes dans ce genre et ton post est bon. C'est surtout le fait que les deux premiers jus soient dignes des éditions de minuit qui a du refroidir les moins férus du vingtième siècle français. Je vais le remonter avec un truc plus ouvert si personne ne contribue d'ici déprimanche, mais j'encourage vivement ânon à se lancer, même s'il n'a pas le temps ou l'envie de produire un texte long et alambiqué. Je pense que c'est justement dans le contraste des styles et des tournures scénaristiques que l'idée peut révéler tout son potentiel.

78 .

>>76
Je devrais lire, et à la place je bosse.

79 .

Une fille avec qui j'étais au lycée a désormais sa page wikipédia.

80 .

>>79
Ça peut être une bonne chose comme une mauvaise chose.

81 .

>>80
Pour moi ça ne relève que de l'anecdote, je ne lui ai jamais parlé.

82 .

Je peux remettre du gel douche dans le tube si j'en ai trop mis dans ma main. J'ai ce talent.

83 .

Le mec s'appelle Keith Jarett, mais il continue de jouer du piano.

84 .

Putain mais la déprime violente, jpp.

85 .

Je comptais commencer à changer ma vie mais jusqu'ici, tout ce que j'ai accompli, c'est de mieux prendre soin de mes cheveux.

86 .

LE CHEVAL NE SE MAMGE PAS

87 .

C'est fou, à chaque fois que je passe quelques jours loin de l'internet et que je reviens sur l'acrim' j'ai le sentiment que c'est vraiment de la merde. Il suffit en suite d'y passer quotidiennement pendant deux ou trois jours pour que l'impression s'estompe. Je me demande pourquoi.

88 .

>>87
Simple, c'est effectivement de la merde, mais tu te rends ensuite compte que tu ne vaux pas mieux que ça.

89 .

>>87
>>88
Ah tiens encore les auto-détesteurs. Moi je m'attends à ce que soit effectivement un peu le bordel quand je viens, mais je trouve toujours des discussions sur des trucs auxquels je pensais pas. Je fais pas des sites que je visite une identité, je pense plutôt à leur potentiel, qui es souvent meilleur dans les petites communautés qui ne se sont pas fossilisées autour de quelques personnalités dictant ce qui est bon et mauvais.

90 .

>>87
J'aime revenir sur l'acrim' après plusieurs jours d'absence. Voir quel tour innatendu ont pris les discussions. Il y a des conversations qui ont ce caractère protéiforme que je ne trouve qu'ici.

91 .

Ce message a été effacé.

92 .

BDK je vais finir par l'automatiser avec un tout petit programme.

93 .

Un bouquet de roches.

94 .

>>92
#!/bin/python3

import acrimonie-pro-2018 as acri

sources = ['.ac.','.edu','univ-','www.nature.com','www.sciencemag.org','www.cell.com','researchgate','sciencedirect','www.ncbi.nlm.nih.gov',';arxiv','biorxiv','.pdf']

reponses = ["Bien essayé BDK-kun, retourne sur Fdesouche avec ta pseudo-science.","Comme c'est attendrissant, le petit BDK essaie encore de se faire passer pour un scientifique avec ses soi-disant preuves tout droit recopiées de stormfront","BDK détecté, va poster tes immondices ailleurs","Tu es BDK donc tu as tort, la preuve c'est que tu prétends ne pas être BDK","De la génétique? Hahaha, reviens me voir quand tu auras fait au moins 3 ans de fac de psycho comme moi","BDK-kun est un gro con frustrer mdrrr","BDK je vais finir par l'automatiser avec un tout petit programme"]

for post in acri.recents:
~~~~if len([source for source in sources if source in post]) > 0:
~~~~~~~~acri.reply('>>'+post.id+'\n'+random.choice(reponses))
~~~~~~~~debats_gagnés_sur_internet += 1

if debats_gagnés_sur_internet >= 10:
~~~~debats_gagnés_sur_internet = 0
~~~~os.system("firefox www.pornhub.com") # Un pti porno pour fêter ça

95 .

Punaise, je veux juste télécharger ta musique au format FLAC, je suis même prêt à payer pour le faire, donne moi un lien!

96 .

>>95
Soulseek

97 .

>>96
Merci du conseil Anon mais on y trouve que des MP3, comme sur mes sites de torrent.

98 .

>>95
Quobuzz ?

99 .

>>97
Ah ouais ? Une majorité des sons que j'ai trouvé ici était en FLAC. Pas de chance pour toi alors.

100 .

Chacun devrait se branler au moins une fois sur son lieux de travail. Cela crée un lien intime entre soi et ce lieux, tout en érotisant cet endroit.

101 .

>>100
Absolument dégénéré. Et tu serres la paluche à tes collègues, bien sûr.

102 .

>>101
Qu'est-ce que se laver les mains

103 .

>>101
l'étranger me fait peur.
Ce monde n'est-il pas lui-même dégénéré à vouloir distinguer le monde public du privé, la sphère travail de la sphère personnelle ? Nous sommes des animaux sociaux, censurer la sensualité et la sexualité sous prétexte que l'on passe une porte est un déni de notre nature. Je crois en la contrainte sociale qui organise la société et les rapports ociaux, mais j'ai le sentiment que les dissociations que nous propose le monde contemporain nous mènent vers l'oubli de notre nature.

104 .

J'espère que médecine-kun, finance-kun, politicien-kun et 1%-kun sont toujours dans les alentours de l'acrim'.

105 .

>>103
Sphères publiques et privées sont différentes et c'est "normal". Tu ne te comportes pas de la même façon avec tes amis qu'avec des inconnus, et c'est "normal".
On ne révèle pas n'importe-quoi sur soi à des inconnus, sur ce principe les ventes des données personnelles par les GAFAs à de multiples entreprises privées pose problème à la paix sociale, A SA SES SURE

106 .

Quand tu as plus de facilité à résoudre un Captcha sous TOR browser que sous tous les autres navigateurs

107 .

>>105
Je suis d'accord avec toi sur le fond. Cependant je me demande quelles sont les conséquences sur la psychée d'une dissociation que je considère croitre énormément. Un exemple concret, beaucoup de collègues de travail ne souhaitent pas parler de leur vie privée, c'est leur droit. Cependant le privée à un impact sur la quantité et la qualité de leur travail, (ce boulot ne convient pas a untel mais il ne trouve rien d'autre, untel est alcoolique...) et donc sur moi aussi. Ça j'ai plus de difficulté à l'accepter.

C'est un exemple précis, mais plus généralement mon hypothèse serait de dire que le système travail moderne peut impliquer une dissociation psychique qui à long terme est insupportable. Burn-out, dépression, suicides, changements de carrière car perte de sens du travail, sentiment de ne pas accomplir quelque chose...

108 .

>>107
Au contraire, la possibilité de créer une frontière hermétique entre travail et vie privée est un excellent rempart contre les troubles psychiques liés au travail. Un problème récurrent sont les interactions travail-vie personnelle, qui sont un facteur du burn-out, de l'absentéisme, du workaholisme, du suicide, et qui se traduisent entre autres par la difficulté d'arrêter de penser à son travail une fois sorti du travail (comme penser à des patients quand on est infirmier alors que la journée est finie). Le fameux droit à la déconnexion est un des moyens de diminuer ces interactions travail-vie personnelle.

109 .

>>108
Une méta-analyse sur le sujet https://www.researchgate.net/profile/Kristen_...

110 .

>>105
>>107
>>108
Moi, j'ai pris le truc à l'envers : je laisse ma vie privée envahir mon activité professionnelle sans la moindre vergogne, tout en restant le meilleur. Mes n+1 adorent, mes n-1 admirent.

111 .

>>110
Es-tu prof de philo ?

112 .

>>108
Tu touches exactement le point qui me questionne. Somme-nous psychiquement capable de nous déconnecter ? Je pense que non. Le droit à la deconnection est un atout mais aussi une illusion, qui considère que l'employé est un agent rationnel capable de switcher sur off lorsqu'il passe la porte. Je pense à certains patients en rentrant du travail. Ça ne me dérange pas car j'associe celà a un investissement émotif et intellectuel qui me permet aussi de performerde retour au travail, justement parceque je pense à eux et que j'élabore des stratégies. Mais l'inverse, intégrer des éléments provenants du personnel, au travail est souvent mal vu. Non ?

113 .

En fait je trouve ça épatant que l'on parle d'un droit à la deconnection. La déconnection travail ok. Et la déconnection famille ? La déconnection individu ? La déconnection pulsions ? Cela me parle justement d'un cloisonnement qui me semble au mieux illusoire, au pire insoutenable.

114 .

>>110
Frère acrimoine, je demande un exemple pour illustrer ton propos !

115 .

>>113
Sauf que le travail n'est absolument pas une chose naturelle, il a fallut un siècle de « domestication » par les horaires de travail, la pointeuse etc. pour que les ouvriers arrêtent de laisser tomber leur boulot à la manufacture quand ça les chantait pour retourner aux champs. D'autre part, il y a aussi le simple conditionnement : si tu associes ton mode de transport et chez toi à des activités et des pensées sans lien avec le travail, tu vas plus facilement apprendre à changer de contexte mental que si tu associes chez toi à la consultation des emails du boulot. Pour prendre un exemple de ce genre de phénomène, on conseille aux insomniaques de réserver le lit, voir la chambre à coucher entière, uniquement au sommeil et aux activités liées. Le cerveau est très fort, parfois un peu trop, pour associer un contexte avec des pensées et des émotions.

116 .

>>107
C'est un exemple précis, mais plus généralement mon hypothèse serait de dire que le système travail moderne peut impliquer une dissociation psychique qui à long terme est insupportable. Burn-out, dépression, suicides, changements de carrière car perte de sens du travail, sentiment de ne pas accomplir quelque chose...
Les problèmes des burn-out viennent plutôt des politiques managériales consistant à presser le salarié comme un citron jusqu'à ce qu'il n'ait plus d'énergie pour le remplacer par un autre.

beaucoup de collègues de travail ne souhaitent pas parler de leur vie privée, c'est leur droit. Cependant le privée à un impact sur la quantité et la qualité de leur travail, (ce boulot ne convient pas a untel mais il ne trouve rien d'autre, untel est alcoolique...) et donc sur moi aussi. Ça j'ai plus de difficulté à l'accepter.
Je ne comprends pas la conséquence. Il peut y avoir une bonne ambiance au boulot sans tout savoir de ses collègues, même si c'est vrai que connaître personnellement les gens permet de se sentir plus proche et donc de tisser des liens de confiance.
Hélas... tout ceci se brise bien vite dès qu'il est question de promotion, licenciement, concurrence... dès lors tu te rendras compte que ton collègue que tu prenais pour ton pote est "devenu" un vil personnage. (Et ce n'est peut-être même pas lui à mettre en cause, mais le système dans lequel on bosse.)

>>113
Désolé ça me pique les yeux mais en français c'est déconnexion, de l'adjectif connexe et pas du verbe connecter. (deconnection est en anglais, mais c'est cool tu reprends le réflexe des accents :) )

117 .

>>116
I feel à connexion between toi and me

118 .

>>117
*grince des dents en crispant la mâchoire*

119 .

Ce message a été effacé.

120 .

On devrait prononcer connéguezion plutôt que connéquession.

121 .

>>120
Esprit = sucé

122 .

>>120
Mein acrimönch jeuh zans uneuh connéguezion entrr toa et moa.

123 .

>>121
Sexy, nesba ?

124 .

King Roland Jhessuitt.

125 .

>>95
peut être un peu tard mais la plupart de mes flacs proviennent de soulseek, rutracker ou bandcamp.
Une fonctionnalité qui marche bien sur soulseek quand on cherche quelque chose d'un peu rare c'est la wishlist, c'est une recherche qui tourne régulièrement auprès de nouveaux utilisateurs et qui te notifie dès que de nouveaux résultats sont disponibles. Faut parfois attendre quelque jours avant de trouver la perle rare et parfois encore plus pour que l'utilisateur de l'autre côté laisse sa machine tourner assez longtemps pour finir le téléchargement mais en général ça porte ses fruits.

126 .

L'entreprise est une collectivité de gens moyennement compétents et productifs leur permettant de survivre sans lutte, en échange de quoi ils permettent aux personnes possédant ou gérant la société de vivre grassement.
Le rendement travail d'un employé est ainsi bien inférieur à ce qu'il serait potentiellement en situation autonome, mais cumulé aux autres et catalysé par les outils de travail (logiciel informatique par exemple) permettent d'approcher un rendement travail dont la valeur traduite par la rémunération permet un peu plus que la seule survie.

127 .

>>126
permettant de survivre sans lutte Va dire ça aux licenciés de branches délocalisées, à la main d'oeuvre bon marché exploitée à l'autre bout du monde, aux intérimaires, aux stagiaires et à toutes les nombreuses situations précaires dont profite les entreprises.

128 .

>>127
‘Sup Nathalie Arthaud ?
Ça me fait plaisir que tu aies trouvé le temps de passer nous voir, entre 2 manifs.

129 .

>>128
Soupe Fillon? Ça fait plaisir que tu aies trouvé le temps de passer nous voir entre deux audiences.

130 .

>>129
Comique de répétition dans la bonne humeur ou déclenché avec repartie de collégien ?

131 .

>>130
Comique de répétition avec bonne répartie sur l'enfant "areuh il a parlé de conflits en entreprise c'est un gauchiss!". Pour ne rien arranger tu as spontanément utilisé "déclenché? ;^)".

132 .

Le rendement travail d'un employé est ainsi bien inférieur à ce qu'il serait potentiellement en situation autonome Je cois que c'est là que tu te trompes Anon. Tu n'imagine pas le nombre d'employés et d'heures qu'il faudrait pour accomplir à la main l'équivalent d'une requête SQL.

133 .

>>132
Je vois vraiment pas le rapport.

134 .

>>127
Je me doutais que j'aurais des réactions décevantes.
Je suis stagiaire, l'ai été un bon nombre de fois (vivre notre époque) et j'ai même travaillé dans un pays étranger où le coût de la vie n'est que légèrement moins cher qu'en France pour un salaire largement plus bas (même pas la moitié du SMIC).
Le message derrière mon message, c'est que les gens fuient leurs responsabilités autant qu'ils le peuvent, par nature, fuient l'entrepreneuriat pour la grande majorité. Le salariat est un compromis qui arrange tout le monde.
Et on en revient aux vieilles théories sur la prise de risque, blablabla.

135 .

>>134
Et si prendre des risques ça s'apprenait ? Ça expliquerait pas mal de choses.

136 .

>>135
Difficile. La prise de risque tape beaucoup plus dans le secteur émotionnel que rationnel.
Même en étant parfaitement conscient des probabilités, nous sommes irrationnels face au risque.
Voir à ce sujet "Against the Gods: The Remarkable Story of Risk" de Peter L. Bernstein.

137 .

>>131
OK. Réponse b, donc :(

138 .

>>133
Si tout le monde était autonome, personne n'aurait d'ordinateur pour faire ses requêtes SQL parce que personne n'aurait eu les moyens de développer d'ordinateurs.

139 .

>>137
Ferme ta gueule s'il te plaît, on a compris que t'étais pas bien fut fut, pas besoin d'en rajouter.

140 .

>>134
Les pauvres s'excusent, ils doivent déjà s'endetter pour faire des études, tu voudrais qu'ils s'endettent aussi pour créer leurs propres boîtes parce que c'est bien de prendre des risques ?
D'ailleurs, où est le risque quand la majeure partie des grands patrons sont issus de la bourgeoisie ?
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vie...
Il y a 30 ans on disait que les chômeurs sont des gens qui ne veulent pas travailler. Aujourd'hui, on sait que les chômeurs sont des gens qui ne veulent pas travailler parce qu'ils ne veulent pas être payés une misère. On dit que c'est scandaleux que les aides sociales rapportent plus qu'un salaire. Mais c'est plutôt un scandale que les salaires paient moins que les aides sociales.
Pourquoi ? Parce que la part du chiffre d'affaires des entreprises consacrée aux salaires ne cesse de baisser depuis les années 70.
D'ailleurs les économistes ne cessent de considérer les travailleurs comme des boulets à payer le moins possible :
https://www.gereso.com/actualites/2017/07/28/...
La masse salariale, ça fait baisser les bénéfices, ouin ouin, exploitons ces pauvres idiots qui n'ont pas le pouvoir de faire comme nous !
Donc ton discours d'une droite qui soit ne comprend rien à ce qui se passe, soit qui a un culot monstre de haranguer des pauvres qu'elle ne cesse d'exploiter, tu peux te le carrer bien profond dans le fondement.

141 .

>>138
Oui donc autant dire que l'autonomisme ne peut pas produire d'avancée technologique. C'est dépourvu d'argument, mais au moins c'est plus clair.

142 .

>>141
Allons, tu sais bien que Léonard de Vinci était un chef d'entreprise endurci.
Au contraire de Pierre-Joseph Proudhon, cet anarchiste fainéant qui s'est contenté d'écrire un seul livre.

143 .

À quel point est-il possible pour un eco-village de tendre vers l'autonomie, alimentaire, énergétique, tout en participant à un état qui subvient aux besoins non individualisables tels que l'instruction, l'armée, le développement technologique...

144 .

>>140
tu voudrais qu'ils s'endettent aussi pour créer leurs propres boîtes parce que c'est bien de prendre des risques ? C'est un mythe tenace que de croire qu'il est nécessaire d'avoir de l'argent pour entreprendre. Mais c'est faux.
Source : j'ai entrepris avec un budget de 10 EUR.

D'ailleurs, où est le risque quand la majeure partie des grands patrons sont issus de la bourgeoisie ? Le risque concerne la recherche de profit et non la conservation. Ca me semblait évident.

Le reste j'y répondrai pas. Ma pensée (oui, pensée) n'était pas politique. Jamais. En rien.
C'était ma projection de ce que je vois, du système que j'observe. Je suis apolitique et vraiment les gens comme toi qui veulent tout politiser (et qui en plus me prête des opinions que je n'ai pas) ça m'énerve. J'ai parlé du concept d'entreprise au sein de la société. C'est une réflexion théorique qui fait fi de milliards de détails dont j'ai rien à branler puisque PUTAINDEPUTAIN le fond de ma pensée c'était qu'aujourd'hui tu n'as (potentiellement) pas besoin de prendre de risques pour assurer ta survie si tu rentres dans le salariat.

145 .

>>144
Source : j'ai entrepris avec un budget de 10 EUR. Désolé d'avoir du mal à te croire. Toutes les banques demandent un investissement de base pour te prêter. Ou alors papounet a payé pour toi.

Le risque concerne la recherche de profit et non la conservation. Ca me semblait évident. S'il n'y a rien à perdre, il n'y a pas de risque. Tes propos sont insensés.

Ma pensée (oui, pensée) n'était pas politique. Jamais. En rien. Encore du gros foutage de gueule. La pensée est politique, que tu le veuilles ou non.

146 .

>>145
Oui voilà, tu as de l'entrepreneuriat la vision que donnent les médias. J'avais pas besoin d'apports. J'ai créé mon site puis j'ai pris mon téléphone pour chercher des clients. Beaucoup de choses sont possibles sans apports, tant que tu peux offrir un service créant de la valeur à autrui.

C'est toi qui me parle de bourgeoisie quand je suis dans la pure théorie de gestion. Ça n'y a pas sa place. L'entrepreneur prend des risques pour créer de la richesse, le manager n'en prend pas pour pérenniser une richesse déjà existante. Tu vois ça dans n'importe quelle formation tertiaire à bac+1.

Je suis politiquement neutre que tu le veuilles ou non. Ça m'intéresse de parler de systèmes sociaux et de sociologie organisationnelle. Si tu veux parler d'autre chose, ce ne sera pas avec moi.

147 .

>>146
Beaucoup de choses sont possibles sans apports, tant que tu peux offrir un service créant de la valeur à autrui.

En dématérialisé oui. Dès que tu fais un truc plus dans le monde concret, difficile de faire queoi que ce sans sans quelques milliers d'euros d'investissement dans du matériel.

148 .

>>147
C'est là qu'un peu de bon sens s'applique : un étudiant désargenté peut faire de la compta, de la plomberie, de l'informatique, mais il ne peut pas industrialiser des limousines ou lancer une compagnie aérienne.
L'idée étant que sans argent, on peut déjà faire énormément de choses.

149 .

>>144
>>146
Practical men, who believe themselves to be quite exempt from any intellectual influences, are usually the slaves of some defunct economist. Tu peux continuer à piétiner et hurler tant que tu veux, tu n'es pas apolitique, tu choisis seulement de ne pas t'interroger. Le placard n'est pas vide parce que tu t'entêtes à ne pas regarder dedans. Et si c'est pour piquer une grosse colère à chaque fois qu'un ânon ausculte tes PdM alors économise-toi des pleurs et tiens un carnet intime.

150 .

>>139
Non, toi tu fermes ta gueule. Tu t’enfonces, là.
Au fait, écrire « on a compris » pour faire genre t’es pas tout seul n’a aucune valeur sur une planche anonyme, crétin.

151 .

>>139
>>150
tg nn toi tg Eh. Oh. Hein. Bon. Il suffit.

152 .

>>150
Il en vient à traiter tout le monde de mêmepédé pour ne pas avouer qu'il est le problème. Mention spéciale pour ton "tu t'enfonces là" dont la douce ironie est aussi goûtue qu'hilarante.

153 .

>>149
Je ne comprends même pas l'intérêt que vous trouvez à détourner le sujet de ma PdM.

154 .

Il y a 6 mois, ma mère commençait à utiliser YouTube pour regarder des sketchs et des recettes de cuisine.
Ce matin elle m'a parlé des chemtrails.
Merci internet...

155 .

>>154
Merci google, surtout.

156 .

>>154
Si elle est capable de gober des énormités comme les chemtrails, désolé mais ta mère est franchement pas gâtée niveau esprit. J'ai rencontré des vieillards illétrés qui comprenaient bien que les traînées derrières les avions étaient simplement l'équivalent des nuages que laissent les voitures derrière elles. Il faut une certaine disposition pour partir dans le soucoupisme.
sketchs sur YouTube Le ver était déjà dans la pomme.

157 .

>>156
illétrés Au moins ma mère sait écrire correctement.
Enfin, qu'elle en ait parlé ne signifie pas qu'elle ait marché dedans. C'est justement par scepticisme qu'elle m'en a parlé et je lui ai montré hoaxbuster.

158 .

https://www.cjr.org/the_new_gatekeepers/socio... ça pourrait t'intéresser >>157

159 .

Quand je pense à toutes les choses dégénérées que j'ai cherché sur Internet, et que je vois ma mère ne chercher que des choses saines et pratiques, je me sens misérable.

160 .

>>159
Tu ne vois pas ce que ta mère pense à chercher mais ne cherche pas parce-qu'elle est d'une génération qui en a trop honte.

161 .

>>160
Il va falloir vous calmer avec les mamans.

162 .

>>161
On a jamais pu.

163 .

>>162
J'ai jamais compris cette dissonance entre les "ta mère est grosse" et les "je baise ta mère" d'ailleurs.

164 .

https://www.vice.com/fr_ca/article/zm8b74/je-...

165 .

>>163
Tu dis qu'elle est grosse si tu peux pas la baiser

166 .

Cette fois la contamination câbleuse a atteint un niveau critique. Entre le sous-hommes obsédé par les noirs et l'autre dégénéré qui poste du porn dégueu, il ne manquerait plus que les polonais et le pédophile pour parfaire le tableau.

167 .

>>166
Contribue avec du CO, des histoires fraîches et des calembours, ou tout ce que tu aimerais voir sur ton Acri.

168 .

>>167
Il n'a jamais prétendu être autre chose que réactionnaire. D'autant plus qu'il a volontairement omis Fâcho-kun.

169 .

>>167
Je préfère l'Acri vide que pourrie, et pour être totalement honnête je ne peux pas remplacer les ânons de meilleure qualiter que moi comme socio-kun.
>>168
Je pensais que "sous-hommes obsédés par les noirs" était déjà assez explicite pour désigner les fachiasses de tout bord, qu'il s'agisse du pitoyable royaliste débarqué du 18-25 ou de la vieille pédale qui nous squatte depuis le début et qui se défile à chaque débat.
C'est justement là que le problème se situe: même si je me forçais à écrire 10 posts par jour ça ne ramènerait pas l'Acrim à son meilleur niveau, ça la transformerait vers une direction inconnue. Surtout que les posts de qualiter n'empêchent pas les mauvais posteurs de continuer à se sentir chez eux ici.

170 .

>>169
Tu ne donnes pas le sentiment d'un Ânon de qualiter sur ce que tu nous montres la.

171 .

mtq sur les processeurs modernes même les binaires « natifs » sont en fait interprétés dans une machine virtuelle

172 .

>>170
areuh areuh moi juger toi sans argument areuh Si tes sentiments avaient une quelconque valeur ça se saurait.

173 .

>>169
Je me sens absolument visé par "la vieille pédale qui nous squatte depuis le début et qui se défile à chaque débat."

Plutôt que de me défiler, cette fois je te propose de nous enfiler.

174 .

Le MIT est bien plus accueillant avec ses visiteurs qu'Harvard.

175 .

>>174
Tu as visité? C'est ouvert au public?

176 .

>>175
Oui, les deux sont ouverts au public.

177 .

>>176
Quelques impressions à partager? Existe-t-il encore un style vestimentaire Ivy League?

178 .

>>177
J'ai apprécié la possibilité de visiter le MIT en autonomie avec le plan en main, et de pouvoir déambuler dans les couloirs au rythme de ma curiosité. Le badeau que j'étais à traversé plusieurs départements en étant surpris par ce que le bâtiment offre au regard. Étant donné que nous parlons d'une des universités les plus sélectives au monde, j'ai été étonné de pouvoir parcourir de nombreuses pièces dont les grandes baies vitrées laissent à voir ce qu'il s'y passe à l'intérieur. Cela donne une agréable impression de transparence. Plusieurs salles exposent des oeuvres, des expositions temporaires, des miniatures de bateau au 1/4, des installations, des exemples de travaux etudiants...

179 .

>>178
Les espions orientaux approuvent ce post

180 .

>>179
Probablement qu'ils sont conscients de celà et que c'est une belle mise en scène pour donner une impression d'ouverture. Les travaux sensibles ne doivent pas être visibles.

181 .

>>179
Les espions orientaux sont déjà en train de faire des post-docs au MIT.

182 .

Ce n'est que maintenant que je rends compte que corned-beef ne veut pas dire boeuf à cornes.

183 .

Suis-je un mouton ou un chat ?

184 .

>>183
Un pélican.

185 .

Bon je sais pas si c'est le meilleur endroit pour demander, mais je cherche un plan coloc sur paris Nord/Ouest, budget 600€ max (500 serait mieux), bientôt un contrat de travail. Voilà voilà.
Vous pouvez me contacter à salutcoloc@eclipso.eu

186 .

>>185
Mauvais fil.

187 .

Le mainteneur d'un projet OpenSource auquel je contribue souhaite me rencontrer. Ça me met dans une détresse incroyable.

188 .

>>187
Je ne comprends pas pourquoi.

189 .

>>187
S'il est dans le même pays que toi tu as beaucoup de chance.

190 .

>>188
https://en.wikipedia.org/wiki/Hans_Reiser

191 .

>>188
Je suis content de ma relation avec cette personne telle qu'elle est et ne souhaite pas la voir changer, même si c'est pour qu'il devienne un ami.

>>189
Nous nous rencontrerons tous les deux à l'étranger à l'occasion d'une conférence.

192 .

Les supermarchés devraient afficher le prix par unité d'alcool, plutôt que le prix au litre.

193 .

Github acheté par M$ et les informaticiens vont peut-être commencer à comprendre ce qu'est le web collaboratif non libre

194 .

>>192
C'est comme ça que les clodos de l'ex bloc communiste se sont retrouvés à boire de l'eau de Cologne.

195 .

>>192
Salut patron, je veux goûter ton meilleur rapport quantité/cuite !

196 .

>>193
J'ai lu cela avec une casserole sur la tête en criant le châtiment.

197 .

>>193
Je suis prêt à parier que le seul changement que nous verrons sur les cinq prochaines années sera la possibilité de lier son compte Linkedin à son compte Github.
J'aimerais cependant bien que ça profite à Gitlab, qu'ils deviennent beaucoup plus gros et mettent en place la possibilité de fédérer les instances entre elles.

198 .

New York, la ville ou lorsque tu donnes 1 dollar à un sans-abris, il répond que ce n'est pas assez.

199 .

>>198
J'ai donné 2 euros à un clodo parisien qui était venu demander moyennement poliment, il a réclamé 1 euro de plus.

200 .

>>198
>>199
Heh, moi j'ai donné trois euros à un mec qui en avait besoin pour « prendre le train ». Après les lui avoir remis, il m'a réclamé deux euros de plus pour que son pote, qui l'accompagnait, puisse lui aussi prendre le train. Bonne poire, j'accepte et le voit s'en aller lui et son pote dans une direction opposée à celle de la gare. Sans même avoir attendu d'être sortis de ma ligne de vue, ils arrêtent un autre passant pour lui demander la même chose avec sous les mêmes prétextes.
Depuis c'est avec un pincement au cœur que je ne donne plus d'argent aux mendiants.

201 .

>>200
Un mendiant m'a escroqué, ça me donne une bonne excuse pour ne plus donner aux mendiants Une femme m'a fait souffrir, ça me donne une bonne excuse pour être misogyne Quelqu'un m'a menti, ça me donne une bonne excuse pour ne plus croire un mot de ce qu'on me raconte

202 .

Perso ce que j'ai retiré de l'annecdote des 1$, c'est que NY est une ville dont le niveau de vie est tellement élevé que cela impacte meme les sans-abris. Ça me fait rire. Tristement mais ça me fait rire quand meme.

203 .

>>201
J'ai précisé que je ne donnais plus d'argent, pas que je ne donnais plus tout court Anon. Je me sépare encore de mon sandwich quand j'en ai un sur moi mais oui, un mendiant m'a escroqué et jamais plus je ne donnerais ne serait-ce qu'un centime à un mendiant.
Ton analogie sur les femmes et la misogynie me semble un peu bancale, quelque chose de plus juste serait « ça me donne une bonne excuse pour ne plus jamais avoir de relations avec les femmes » et je ne vois rien de mal à tenir un tel discours.
Ton analogie sur le mensonge est elle aussi à coté de la plaque, pour tomber plus à pic tu aurais pu dire « Un inconnu m'a menti, ça me donne une bonne excuse pour mettre en doute tout ce que les inconnus me racontent » et là encore je ne vois rien de mal à tenir un tel discours. C'est peu être même mieux que faire l'inverse.

Ce qui m'a estomaqué dans mon histoire, ce n'était pas tant le fait qu'on m'ait escroqué que le fait qu'on ait pas pris le soin de le dissimuler. C'est une chose de se foutre de ma gueule, c'en est une autre que de me le faire savoir.

204 .

>>201
J'avais déjà donné à une mendiante le jour même et je le referai.
Mais j'ai donné moins à la gentille mendiante polie et souriante qu'à l'autre type bourru et ça me fait me sentir mal.

205 .

>>201
Un dictateur allemand a fait souffrir m'a famille, ça me donne une bonne excuse pour être anti-dictateurs

206 .

Ce message a été effacé.

207 .

Aujourd'hui c'est le grand départ. Je traverse le Canada d'est en ouest, de Toronto à Vancouver en stop pendant 4 mois. Pas de réservation d'hôtel, sans auberge de jeunesse, et avec pour seul maison mon sac à dos de 60 litres. Un goût d'aventure en bouche et le ciel immense au dessus de la tête.

208 .

>>205
Une apostrophe s'est coincée entre au milieu d'un mot et m'a fait passer pour un analphabète, ça me donne une bonne excuse pour ne plus jamais écrire

209 .

L'odeur du cuir imprégné de sueur sur mon bracelet de montre est vraiment intriguant.

210 .

>>208
Exactement ma manière d'agir sur feunderfoule.

211 .

Il était vraiment à chier mon fil.

212 .

J'ai envie de sexe anal.

213 .

Idée : donner un moulage de son propre pénis à sa petite amie amatrice de pegging.

214 .

Idée : confectionner une série de moulages de sa propre petite amie, sur lequel on fixerait des moulages de différents pénis.

215 .

Ce message a été effacé.

216 .

Idée : Jeter des confettis sur des moules.

217 .

Envie infernale de chier, mais les collègues montent la garde, trop honte du plouf.

218 .

>>217
J'ai été toi pendant des années jusqu'à ce que je me rende compte que tout le monde se fiche de ce que tu peux bien faire.

219 .

>>218
Putain ouais, c'est tellement bon de chier au bureau en sachant que sa boss se demande ce que tu branles et pendant ce temps là tu parles de cul avec ta copine par texto en expédiant les enfants à la piscine.

220 .

Putain de YouTube qui traduit automatiquement les titres des vidéos.

221 .

>>218
Merci anon, j'aime bien ton post.

222 .

Je regrette de ne pas avoir acheté plus de RAM il y a trois ans, quand ça coûtait deux fois moins cher.

223 .

Autant dans ma jeunesse, l'alcoolisme, à travers divers écrivains, a pu me paraître désirable et romantique ; Autant des années plus tard, devant le fait quasi-accompli, je vois que sa réalité est aussi envoûtante qu'un type en bagnole qui patine dans une ornière.

224 .

>>223
Baudelaire était un punk à chien et un raté.

225 .

>>223
Fun fact : Vladimir Vyssotsky a utilisé la même image dans sa chanson «L'ornière d'un autre» (Чужая колея) pour parler de son alcoolisme.

>>224
Petrus Borel avait plus de street cred. Quand je pense qu'aujourd'hui, il aurait probablement été chanteur dans un groupe de screamo.

226 .

Une fois de plus, c'est mon corps qui envoie des signaux d'arrêt à mon mode de vie épicurien.
Comme dirait Aymé Jacquet, faut que je me sorte les doigts du cul et que je me remette au boulot.

227 .

>>224
Baudelaire ne buvait pas ou quasiment pas.
Idem pour sa consommation supposée de stupéfiant, il les a testé, a écrit dessus mais n'était pas un régulier.
Enfin si j'ose l'anachronisme, Baudelaire était un conservateur qui a peint la modernité de son époque, un dandy très loin du punk à chien que tu décris. J'espère que tu es ironique d'ailleurs.

228 .

Au moins maintenant je sais ce que ça fait d'avoir des changements d'humeur rapides et d'être au bord de pleurer pour un rien.

229 .

>>227
Je pense qu'il confond avec Rimbaud.

230 .

Avoir un coup de coeur pour quelqu'un qui a la moitié de mon âge, voilà quelque chose de nouveau. Honteux et stupide mais nouveau.

231 .

Mais enfin Kévin tu as 22 ans !

232 .

Moi qui pensais qu'il était indispensable que je travaille sur mon anxiété, ma timidité et mon physique de crevette pour pouvoir enfin réussir à séduire une femme un jour, je ne m'attendais absolument pas à ce qu'une beurette aussi extravertie et cool me saute dessus de cette manière samedi dernier, et m'avoue avoir un gros faible pour moi depuis plusieurs mois.
Alors certes, on n'a pas encore baisé, mais putain, c'était un superbe weekend. Même si je me sentais complètement con par moments, et pas toujours à l'aise.
Maintenant il faut vraiment que j'assure et que je bosse sur moi-même. Parce qu'à 27 piges, je suis VRAIMENT à la bourre sur plein de choses. Et j'ai vraiment envie de tenter un truc avec elle.

Bref, ânon pusso, ne perds pas espoir. Force-toi à rencontrer des gens, et ça viendra presque tout seul.
(Ce texte d'adolescent, putain)

233 .

>>232
Maintenant fais du sport.

234 .

Alors certes, on n'a pas encore baisé Je parie qu'elle est enceinte et a besoin d'un papa.

235 .

>>234
On aurait bien pu le faire la première nuit (enfin techniquement c'était le matin, après une longue soirée de beuverie chez moi), mais j'étais plus ou moins flasque à ce moment-là malheureusement, et pas mal nauséeux. Elle a bien essayé de le mettre au garde-à-vous mais le chenapan ne voulait rien savoir malgré mon excitation. Le dimanche soir j'étais beaucoup plus en forme mais c'est elle qui était épuisée après la soirée arrosée et la nuit blanche.
Logiquement on se revoit demain, et là ça pourrait le faire.

236 .

>>235
Bonne bourre Ânon, tu nous diras si elle a un goût de loukoum ou de zlabia.

237 .

>>236
... ou de kebab. On veut savoir.

238 .

Il faut que je trouve les chaussures parfaites pour ravir ma copine-domina.

239 .

>>232
>>235
Ne prends pas ça trop au sérieux ânon ; profites-en, éclate-toi, mais attends-toi à ce qu'elle coupe les ponts sans prévenir. La beurette extravertie est comme ça, tu ne peux pas l'enfermer. C'est la beurette timide désislamisée de troisième génération qu'il faut savoir garder, celle, émaciée, un peu cyphotique et toujours sobre dans le vêtement, dont tu croises les yeux noirs intenses pendant un mois, qui les détourne, se mord la lèvre inférieure parfois, puis, lorsque tu finis enfin par lui adresser la parole, qui te répond nerveusement avec cette toute petite voix de crécelle.

240 .

>>230
Demande à parler au prof de philo du coin, vous aurez sûrement des anecdotes à vous échanger.

>>239
Les femmes je les préfères soumises

241 .

*préfère
putain

242 .

>>239
C'est toi l'Ânon qui drague les filles qui lisent Guillaume Musso dans le métro parisien ?

243 .

>>240
Pas soumises, introverties. Je suis un introverti qui se force en permanence à aller toujours positivement vers les autres, et le fait de tomber sur une personne délicate et sensible avec laquelle tout peut se passer en silence, ça me rafraîchit énormément par rapport à la plupart des filles, qui sont à peu près aussi superficielles que ce que les clichés attribuent aux hommes.

244 .

>>242
Bon ok c'est moi. Mais je préfère quand elles lisent Pynchon.

245 .

>>239
Ici >>232 oui j'ai quand même pris un peu de recul sur la situation et je me prépare à l'éventualité d'un essoufflement très rapide de la "relation", même si je prie tous les dieux pour que cela n'arrive pas.
Vu tout ce qu'elle a pu me dire ce weekend, je pense que ce n'est pas rien, qu'il y a vraiment un "truc" derrière. Bon, ça sonne sûrement complètement banal dit comme ça, mais elle m'a sorti des trucs du style "t'es vachement à l'écoute", "je peux être moi-même avec toi", etc. (ça sonne même complètement cucul à l'écrit, mais bon).
Elle m'a parlé sans trop entrer dans les détails de ses souffrances passées (ancienne obèse qui a beaucoup souffert de cet état, entre autres), des jugements très crus sur son physique que lui ont assené bon nombre de ses partenaires, et semblait vraiment heureuse que je lui dise à quel point je la trouve belle (ce qui est vrai, ce n'était pas juste pour lui faire plaisir). Elle avait même honte de ses petits seins quand je lui ai retiré son soutien-gorge, c'était assez mignon à voir.

Détail important à savoir : je connais cette fille depuis 2 ans (quand je suis arrivé dans sa ville pour le boulot) et c'est elle qui m'a aidé à être plus dégourdi avec les filles, et même avec les gens de manière générale. Et cela sans aucune condescendance, toujours dans le respect de ma personne.
Donc j'ai quand même confiance, je pense que ça va bien se passer. Et même si l'on finit par comprendre que nous ne sommes pas compatibles en amour, on se quittera dans la cordialité, et voilà. En tout cas c'est ce qu'elle m'a dit. Mais j'espère que cela n'endommagera pas notre lien d'amitié.

Bref, j'espère la revoir demain, j'attends sa réponse.

246 .

>>243
Pas soumises, introverties. La beurette extravertie est comme ça, tu ne peux pas l'enfermer. Soumises.

247 .

Comment signifier à un troll qu’on sait très bien qu’il est en train de troller, mais sans lui dire directement car il n’attend que ça et parce que lui répondre c’est déjà perdre le game ?

248 .

>>247
Ignore-le et laisse-le croire que son troll est intelligent, ou alors soit plus malin que lui et contre-trolle.

249 .

Ce message a été effacé.

250 .

La France enferme des gamins migrants dans des centres de rétention
Les USA enferment des gamins migrants dans des centres de rétention tout en les séparant de leurs parents
La Hongrie interdit aux Hongrois d'aider les migrants
Le ministre italien de l'Intérieur veut "nettoyer" les rues des immigrés
Une équipe de la RTBF qui filmait une action militante dans un centre de rétention belge a été brièvement arrêtée et son matériel saisi...
Je pensais pas que ça me ferait si mal au cul d'avoir raison. Et je pensais pas autant souhaiter avoir tort.

251 .

>>250
On se croirait sous Sarkozy. Ou Chirac. Ou Hollande.

252 .

>>251
Ça va juste en empirant, depuis 2001 on a ajouté tout une batterie de lois antiterroristes qui sont bien pratiques pour surveiller des types qui sont pas terroristes, on a vu apparaître le délit de solidarité, l'intégration des mesures propres à l'état d'urgence dans le droit commun... Y avait même un délit de consultation des sites djihadistes (censuré puis réinstauré puis censuré non mais wtf), on marche sur la tête.
En fait j'ai l'impression que la merde a commencé lorsque Chirac s'est auto-promulgué intouchable pendant son mandat. Quand on laisse passer un truc pareil, faut pas étonner de devenir une saucisse à hotdog.

253 .

>>252
Je ne sais pas si l'on peut dire que Chirac était à l'origine du phénomène étant donné que cela touche de nombreux pays. En fait, ça ressemble énormément à la république de Weimar : beaucoup de tolérance culturelle et d'avant-garde, beaucoup de chômage, des politiciens très impopulaires et un gouvernement qui n'hésite pas à bafouer les principes de base de la démocratie (liberté d'expression, vie privée, liberté de réunion, séparation des pouvoirs) sous prétexte de combattre les terroristes et les extrêmistes, y compris les nationalistes d'ailleurs, et ce dans l'indifférence générale.

254 .

250 Il faut que les Congoïdes restent en Congoïdie et les bougnoules en Bougnoulie. On a encore énormément de marge de cruauté.

255 .

>>253
Je ne voulais pas dire que Chirac était à l'origine du phénomène mais qu'après la mise en place du chat-bite de l'Élysée, il ne fallait pas s'attendre à autre chose qu'à une lente érosion des libertés.
Une sorte de point de non-retour. Si tu peux même plus impliquer ton plus haut dirigeant pour corruption, qu'est-ce qui te protège ?
Rien.

256 .

>>255
Autant je trouve ton indignation attendrissante, autant chercher le pourquoi dans des considérations institutionnelles, c'est louper le cœur du problème. Tout ceci fait partie de dynamiques historiques au long terme. Nous semblons bien partis pour une crise financière d'intensité inédite et d'une dislocation complète du bloc européen. Je trouve ça délicieux de savoir que Macron devra gérer la patate chaude et il n'a pas la carrure.

257 .

>>256
Nous semblons bien partis pour une crise financière d'intensité inédite et d'une dislocation complète du bloc européen. Je trouve ça délicieux de savoir que Macron devra gérer la patate chaude et il n'a pas la carrure À mon avis on a encore au moins dix ans devant nous avant que ça n'arrive.

258 .

>>257
On prend le chemin inverse d'une crise financière. La crise politique est possible, en effet.

259 .

>>257
Je table sur fin août si vraiment il faut avancer une estimation chronologique.

260 .

>>259
Sur quelle base ?

261 .

Ça va BDK tu t'amuses bien ?

262 .

Biabolo Danane Kiwi.

263 .

>>260
Demande à 50cents, roi du VIX.

264 .

>>259
Mardi en 13 ça me va, j'ai des dispos.

265 .

Il y a quelques temps, Anon (que je soupçonne d'être Adelyne) avait demandé quelles technologies utiliser pour construire un petit forum. Parmi les technologies qu'il avait cité, Nodejs avec utilisation d'async/await. J'avais répondu sur un ton caustique ; j'étais déjà familier avec le concept des futures en Rust et Ocaml et n'y voyait pas d'avantage particulier par rapport à celui des callbacks basiques de Javascript. Après six mois d'utilisation intensive d'async/await en JS, je me rends compte que je n'ai jamais eu plus tort qu'en écrivant cette réponse. Async/await est probablement la directive de synchronisation la plus puissante que j'ai pu utiliser en matière de programmation concurrente/parallèle.
Anon, si t'es toujours là, je te présente mes excuses.

266 .

>>265
C'est malin, c'est ta faute si l'on ne peut toujours pas poster de webm sur /a/.

267 .

Putain je déteste les tiques. Ces choses ne vivent que pour sucer le sang de leur hôte, elles entâchent mes journées et hantent mes nuits.

268 .

Ce moment de désillusion quand tu programmes en amateur et que tu te rends compte que les bibliothèques qui te semblaient être de la magie de haute volée sont en réalité peu fiables et rapportent mal les erreurs, et que si elles marchent la plupart du temps c'est seulement parce que le système sous-jacent est en général beaucoup plus fiable qu'elles.

269 .

>>268
Tu viens de décrire beaucoup de choses dans la vie.

270 .

Putain je déteste les gens. Ces choses ne vivent que pour sucer le sang de leur hôte, elles entâchent mes journées et hantent mes nuits.

271 .

>>270
C'est beau comme une chanson de Linkin Park.

272 .

>>270
Les gens c'est seulement les autres c'est pas moi, moi je suis pas les gens.

273 .

>>270
>>272
Les (((gens))).

274 .

Nom d'un chien mais réponds-moi, bordel de pipe à trou.

275 .

>>273
>>JVC

276 .

J’ai longtemps souffert de la solitude au point que je n’ai jamais compris ceux qui disaient « mieux vaut être seul que mal accompagné ». Je souffrais tellement de ce manque.
Aujourd’hui j’ai l’impression que mon mariage est dans une impasse et je me demande s’il vaut mieux souffrir à nouveau de solitude ou souffrir de cette relation.

277 .

J’ai longtemps souffert de la solitude au point que je n’ai jamais compris ceux qui disaient « mieux vaut être seul que mal accompagné ». Je souffrais tellement de ce manque.
Aujourd’hui j’ai l’impression que mon mariage est dans une impasse et je me demande s’il vaut mieux souffrir à nouveau de solitude ou souffrir de cette relation.

278 .

>>277
Option existante mais rarement exploitée : réparer et faire évoluer ta relation.

279 .

Sur une planche anonyme personne ne sait que tu es un pointeur sauf quand tu parles de tes rêves crypto-pédo

280 .

>>279
On s'en branle de votre drama cablesque.

281 .

>>280
Ceci. Les cableux, les fâcheux, les histrions de tout genre : allez ailleurs.

282 .

>>279
C'est marrant que tu t'obstines comme ça. Il a vraiment du te blesser en t'accusant en retour.

Mais en le lisant, il est vraiment possible qu'il le soit. On dirait presque celui du cable, qui faisait des histoires chelou.

283 .

Merde à celui qui lira :)

284 .

L'Acrim connaît un épisode de trollotinage comme elle en a connu des tas. Rien de bien grave.

285 .

>>282
C'était mon premier post à ce sujet, désolé.
Quant à Sophie-kun, si c'est un pédophile il ne feignait pas de ne pas en être un.
Ou alors il feignait très bien être un pédophile et écrivait excellemment bien des histoires de merde.
Un peu comme BDK, j'arrive pas à voir si c'est un authentique facho ou juste un troll de compétition, mais c'est un peu ce qui rend rigolotes les planches à images, pour être honnête.

286 .

>>285
Désolé de t'avoir confondu.
Il est clair que Sophie était un excellent troll (ou pedo). Sûrement plus pédo que troll, d'ailleurs.

Ce qui est dommage c'est qu'on ne saura de toute façon jamais la verité, donc en vrai, je m'en passerais bien.

287 .

Plus le temps passe et plus je me demande sérieusement si je n'aurais pas une espèce de trouble autistique, à la Asperger (ou autre).
C'est un peu angoissant de considérer ce genre de possibilité et d'envisager de faire toutes les démarches nécessaires pour la transformer en réalité (ou non).
Je n'ai même plus l'envie ni la force de travailler à force de toujours y penser. Heureusement que ma mission se termine à la fin du mois.

288 .

>>285
L'un n'empêche pas l'autre. Je me suis toujours dit qu'il fallait être un petit peu facho pour troller correctement avec des histoires de facho. Tu ne peux pas simuler la logique de quelqu'un que tu ne comprends pas.

289 .

Je suis pas >>285 mais tu n'as pas vraiment besoin de simuler à 100%, juste recopier. Ca donne l'illusion d'être ce qu'on est pas. Dans la vraie vie ça se grille très vite mais sur une planche à image...

290 .

>>287
Je connais cette situation, l'envie de savoir tout en sachant que ça ne changera rien et en vivant quand même la peur que ça change quelque chose. Le désir de savoir que c'est pas de ta faute si tu tournes pas rond tout en pensant déjà que tu n'es pas responsable.
Si jamais tu sautes le pas j'aimerais bien que tu décrive ici ton expérience, surtout si le verdict est positif.

291 .

>>287
>>290
Vous n'êtes pas autiste.
Ca fera 180 balles chacun.
De rien.

292 .

Je ne suis pas à la lettre les normes sociales et je n'atteint pas l'idéal masculin de confiance en soi absolue, suis-je autiste ?!

293 .

>>291
>>292
Vous généralisez un peu vite, dans les cinquante acrimoines il y a probablement au moins un ou deux autistes, les études statistiques sur les utilisateurs des planches anonymes par M. Yiannopoulos et al. parues dans Nature le prouvent.

294 .

>>291
Le mec prend deux patients qui n'ont rien à voir dans la même séance, pose un diagnostic différentiel sur la base de moins de cent mots, fait une faute d'orthographe dans sa transmission et triple le tarif conventionné, je confirme qu'on a bien affaire à un neuropsy.

Par contre il a raison, un aspie digne de ce nom est généralement repéré par le corps enseignant avant le bac. Si vous êtes autonome dans vos vies et que vous avez un emploi, c'est peut-être un cocktail de troubles de la personnalité, de l'incompétence sociale secondaire à une enfance de merde ou une faible estime de soi qui fausse votre perception de vos interactions sociales, mais certainement pas de l'autisme.

295 .

>>294
je confirme qu'on a bien affaire à un neuropsy Tu sais j'ai fait de longues études pour pouvoir dresser un diagnostic aussi efficace si rapidement, sur la base de si peu d'informations sur le patient et en tenant compte de tous les biais exprimés dans son récit. Que tu compares ça à de la neuropsychologie de mes deux alors que je suis le meilleur marabout d'Indre-et-Loire, ça ma vexe profondémand.

296 .

Ici 287.
Honnêtement il y a quelques années je me foutais bien de la gueule de ceux qui se pensaient Asperger ou autres trucs, et je me disais que j'étais comme ça juste par manque de confiance en moi.
Sauf que récemment, après notamment deux événements très marquants dans ma vie, et suite à mes questionnements sur mon enfance bizarre d'enfant calme et isolé en avance sur les autres, sur mes tremblements, mouvements saccadés et petits troubles de l'équilibre (ces derniers sont plus ou moins de l'histoire ancienne, le reste non), sur mon hypersensibilité qui a poussé à bout plusieurs profs de primaire et m'a valu beaucoup de moqueries, je me renseigne sur ce genre de trouble et je m'y retrouve pas mal.
Alors certes, c'est peut-être une fausse piste, mais à l'aube de mes 30 ans j'ai vraiment envie de me connaître et de comprendre ma personnalité qui est toujours un mystère pour moi.
J'ai beaucoup bossé sur moi ces dernières années pour rencontrer des gens, m'affirmer, me constituer un cercle d'amis (que je ne considère d'ailleurs toujours pas comme tels, c'est encore assez récent), et malgré tout ça j'ai toujours du mal à comprendre mon comportement en société, et ça me frustre.
Plutôt que de ne rien faire, partir dans cette direction n'est pas forcément bête, et j'ai conscience que cela pourrait aboutir à un diagnostic nul. Se dire "Non ça peut pas être ça", sans aucune preuve, ça c'est bête. Autant en avoir le cœur net.

PS : j'ai une mère épileptique qui se goinfre de Depakine depuis sa jeunesse, ce qui a aussi tendance à m'orienter dans cette direction.

297 .

>>296
Va voir un marabout.

298 .

L'autre ânon féministe qui ne laisse pas passer la beauferie sexiste de base a toute ma sympathie et affection.

299 .

>>298
Moi il me pète les couilles autant que fachô-kun, au point où j'en suis à me demander si ce n'est pas en fait fachô-kun se faisant passer pour un gauchiste dans le but d'attirer la planche dans son camps.

300 .

Rien de tel qu'une petite poêlée de pommes de terre sautés avec diverses épices presque arbitraires et un petit rouge de table pour faire passer ma fringale avec bonne humeur.

301 .

>>298
Je sais pas si je suis seul, mais c'est réciproque !

302 .

>>301
>>298
Motion appuyée et validée.

303 .

>>298
Qui et sur quel fil ?

304 .

Mon préféré, c'est l'ânon féministe qui argumente calmement ses positions et n'insulte pas constamment les gens auxquelles iel parle en les traitant par exemple de beaufs sexistes de base.

305 .

>>299
Faudra m'expliquer un jour ce qui pousse quelqu'un à mettre dos à dos un nazi et un.e féministe en se pensant du coté de la sacro-sainte norme, du fameux "camp" du bon sens populaire, de la neutralité apparente, du "moi de toute façon je condamne tous les extrêmes".
C'est une pensée extrémiste en soi d'ailleurs : agrandir les bords des extrêmes et fantasmer un centre mou où parce que l'on se pense entre deux idées, deux "camps", l'on a forcément raison, l'on est forcément équitable, forcément juste et raisonné. Je trouve que c'est un hold-up de la morale et de la pensée politique et surtout que ça profite qu'aux vrais extrêmes à savoir les misandres de twitter, les fachos qui fake-news dans tous les coins et les vegans autoritaires.
t. Veggie, pro-fem

306 .

>>305
Je ne sais pas si ton message m'est adressé parce que tu pense que je suis du centre mou ou parce que c'était ta pensée du moment quand tu as lu mon message. Si c'est parce que tu crois que je me considère du centre, sache que tu as tort, je me considère comme tout sauf neutre. J'ai juste horreur des autistes qui ramènent toujours tout à leur "combat", peu importe que ce combat soit aussi le mien ou non.
t. Gauchiste aussi Veggie et pro-fem.

307 .

>>306
Pardonne moi dans ce cas, j'ai cru que tu étais de ce genre précis...

308 .

Les études d'heritabilité modernes tendent à démontrer que des opinions telles que le nationalisme, le spectre droite/gauche, le progressisme ou la solidarité sont en partie déterminées par les gènes (autour de 40% d'heritabilité, variable selon les traits). J'espère que quelqu'un fera une étude pour savoir si l'opinion des gens vis à vis de ces études d'heritabilité est elle même heritable, c'est-à-dire si BDK est BDK à cause de l'environnement ou si c'est bio-determiné.

309 .

Quoiqu'il en soit, >>308 , écoute moi deux minutes. C'est un peu hors sujet, mais bref.
Donc, je suis allé sur /mdt/ l'autre jour. /mdt/.
Ça grouillait d'activité comme d'habitude et je n'arrivais pas à envoyer un seul message.
Ensuite, j'ai remarqué un fil en haut de la liste, c'était « Pensées du moment. »
Oh, l'idiotie. Les cons !
On ne poste pas sur /mdt/ juste pour les pensées du moment, abrutis.
Les pensées du moment. Les pensées PUTAINDU moment !
Des discussions politiques déjà vues 8000 fois avec des polémiques dignes de Reddit, des gens qui se croient autistes et du méta.
Il y a même un puceau frustré qui raconte sa vie. Et des personnes pour le conseiller. Putain…
« Logiquement on se revoit demain, et là ça pourrait le faire. » Mon Dieu je ne peux pas continuer à lire ça.
Vous, je vous en foutrai de la copine si vous arrêtez de poster.
/mdt/ n'est pas là pour vos frivolités.
Cette atmosphère tendue dans laquelle le monde peut changer à chaque message.
Développer les bases de la pensée et de la culture contemporaines, voilà l'essence de ce lieu.
FOUS LE CAMP BDK !
Bref, j'allais enfin poster, et puis ce type à côté de moi vient faire la publicité, en anglais, de sa planche à images internationale.
C'est pas possible.
Écoute, ici on est sur un site francophone, on parle français.
Quel genre d'énergumène poste sur un site francophone dans une autre langue que le français ?
J'ai envie de lui demander « Est-ce que tu es sûr que tu veux vraiment poster ça ? »
Je veux lui demander « Est-ce que tu veux vraiment poster ça et montrer que tu n'as pas la moindre idée d'où tu es, spammeur de mes deux ? »
Je veux l'interroger. L'interroger pendant une heure.
Est-ce que c'était juste pour pouvoir dire « Heys guys » sur une planche francophone ?
Si vous le demandiez à un expert tel que moi, le meilleur fil en ce moment est celui des « Mots que tu aimes bien. »
Oui oui, les mots que tu aimes bien. C'est là que les grands poètes de notre siècle affûtent leurs armes.
Parfois, il y a des mots un peu compliqués, comme « épectase » (mort durant l'orgasme) par exemple. Mais c'est ça qui enrichit ton vocabulaire.
Cependant, si tu en abuses, il y a un risque de lassitude.
Je ne peux pas le recommander aux béotiens qui sortent de JVC.
Ce que tout cela signifie en fait pour toi, >>308 , c'est que tu devrais te contenter du fil Ctrl+V.

310 .

>>309
J'ai mis un moment à comprendre que >>308 ne désignait pas OP.

311 .

Bienvenue sur l'acrimonie Jean->>309

312 .

Quand insultanon est venu pour facho-kun, je n'ai rien dit, car je ne suis pas facho-kun.
Quand insultanon est venu pour philo-analytique-kun, je n'ai rien dit, car je ne suis pas philo-analytique-kun.
Quand insultanon est venu pour pusso-kun, je n'ai rien dit, car je ne suis pas pusso-kun.
Quand insultanon est venu pour marxiste-kun, je n'ai rien dit, car je ne suis pas marxiste-kun.
Quand insultanon est venu pour BDK, je n'ai rien dit, car je ne suis pas BDK.
Quand insultanon est venu pour lesswrong-kun, je n'ai rien dit, car je ne suis pas lesswrong-kun.
Quand insultanon est venu pour noeliste-kun, je n'ai rien dit, car je ne suis pas noeliste-kun.
Quand il est venu me chercher, il ne restait plus personne pour me défendre.
Et Insultanon n'avait plus personne à insulter.

313 .

>>312
Il est venu pour moi et tu ne m'as pas cité. Comme je suis vexé.

314 .

>>313
T ki

315 .

>>314
J'ai eu beaucoup de pseudonymes temporaires, tous ont été oubliés. Ce qui n'est pas plus mal.

316 .

>>315
Pourquoi attirer l'attention sur ton illustre personne qui apparemment ne se distingue pourtant pas particulièrement, en tout cas pas assez pour attirer l'ire d'insultânon.

317 .

>>312
Belle référence, Ânon.
Blague à part, la dernière fois que j’ai râlé contre la virulence d’InsultAnon, j’ai reçu plusieurs gerbes de diarrhée dans la figure. Carrément...
Il faut croire que sur l’Acrim les gens trouvent ça normal. Les autres étant la majorité silencieuse. Un peu comme dans la vraie vie quoi.

318 .

>>316
Premier-degré-de-la-jaquette, je vous pensais en vacances.

319 .

ÇA VIENT MAISON
ÇA VIENT MAISON
ÇA VIEEEEENT
FOOTBALL VIENT MAISON

320 .

Ça faisait longtemps que le football (que je ne suivais plus depuis la fin de l'adolescence) ne m'avait pas procuré d'aussi belles émotions.
Cette équipe est belle, solidaire et il y a du beau jeu. En dehors du patriotisme bidon et opportuniste, de la ferveur imbécile et des commentateurs stupides, c'est un plaisir de regarder jouer ces jeunes et de voir la liesse populaire qu'elle engendre.

321 .

Quelqu'un peut-il poster un lien discord pour organiser la migration, c'est vraiment en train de devenir intolérablement chiant ici.

322 .

>>321
Pour les cableux perdu il faut taper "forum jeux vidéo" dans un moteur de recherche.

323 .

>>322
Je t'invite à apprendre à accorder en genre et en nombre. Pour ce qui est du reste du message, je ne vais pas prendre le temps de répondre.

324 .

>>323
J'ai remarqué mon erreur immédiatement après avoir posté, si ça peut te rassurer.
Par contre toi,tu ne rassures personne.

325 .

>>320
Secondé, le foot me fait chier sauf une fois tous les quatre ans, et faut reconnaître que cette équipe de France joue super bien au foot.

326 .

♫♪ Dépression ♪♫
♪♫ Dépression ♫♪

327 .

>>320
>>325
s’interessent au foot une fois tous les 4 ans considère les vrais amateurs de foot avec dédain Footix, et prétentieux avec ça.

328 .

>>327
Dédaigneux avec les footeux débiles, ouais.
Mais je respecte les footeux qui vivent leur passion avec respect, même si tout le monde peut être coupable d'un peu de mauvaise foi dès qu'il est question de supporter une équipe.

329 .

>>327
"T un footix, tu connais pas le football, le vré"
C'est ce genre d'attitude qui est prétentieuse et dédaigneuse, n'inverse pas tout.

330 .

Seuls les présents savent. MP si ça dérange.

331 .

Autant je suis quelqu'un de très sociable et qui apprécie la compagnie, autant ça ne me dérange absolument pas de faire seul des activités généralement perçues comme collectives : restaurant, ciné, bar, concerts...
Il faut arrêter de trouver ça triste. Je profite bien mieux de mon plat, je ne suis pas dérangé pendant le film et on ne me demande pas 5 minutes après "alors t'en as pensé quoi ??", je m'immerger complètement dans la musique et danser, etc.

332 .

>>331
Absolument. Un déjeuner avec soi-même dans un bon resto est rarement une mauvaise idée.

333 .

>>332
C'est le message le plus parisien que j'ai lu depuis un moment.

334 .

>>333
Perdu.

335 .

>>334
Vérifie mes triplets.

336 .

Transformer sa haine de soi en haine des autres

337 .

>>336
Fuir la réalité. Fuir ses responsabilités. Être un pauvre type.

338 .

>>336
Ça ne serait pas mieux de comprendre pourquoi tu as de la haine et de trouver un moyen de te débarrasser de cette émotion désagréable ?

339 .

J'en peux plus de tous ces sous-hommes qui gâchent ma soirée avec leur klaxons de merde pour exprimer l'activation de leur circuit de la récompense stupidement lié à la performance d'un groupe de jeunes millionnaires arbitrairement rassemblés sous une bannière contre un autre groupe de sportifs issus d'un pays dont on a rien à foutre le reste de l'année.

340 .

>>339
Moi je moi je Ferme ta gueule.

341 .

>>339
Je suis très intelligent : le message.

342 .

>>339

Je pense comme toi, tu n'es pas seul.

>>340

Il n'y a pas de "moi je moi je", donc. Mais des "nous on nous on".

343 .

>>340
Tes frustrer, insultânon ?
>>341
Si c'est ce qui ressort de mon message, alors on a un sérieux problème dans cette société. En même temps, l'origine de mon ire suffisait à le prouver.

344 .

>>342
>>343
Célébrez vos inaptitudes sociales et votre égoïsme, les incels. Mais prière d'aller pleurnicher ailleurs.

345 .

Je ne nie pas avoir des "inaptitudes" sociales, mais de la à dire que c'est nous les égoïsmes, c'est plutot drôle. Surtout qu'il y a plus de gens qui ne s'y intéressent pas que le contraire. Vous êtes les moins nombreux mais les plus bruyants.

346 .

>>339
>>342
>>343
La question ça n'est pas de savoir si vous êtes nombreux mais de savoir si vous avez raison de vous comporter ainsi. Oui, il y a plus de gens qui ne s'y intéressent pas que de gens qui s'y intéressent. Surtout sur Acrimonie où le capital culturel est relativement élevé. Mais voilà, le foot c'est un truc de prolo. C'est pas exactement valorisé socialement, c'est pas du bon côté de la distinction comme dit Bourdieu dans le bouquin du même titre. 339 qualifie les autres de "sous-hommes", il réduit la psychologie de l'autre à l'activation du circuit de la récompense pour le mécaniser, le déshumaniser et s'en distancier. J'ai rarement de l'estime pour les gens qui emploient ce genre de procédés, plutôt de la pitié en fait. En gros, ça se drape dans sa supériorité personnelle parce qu'au fond, t'as toujours pas encore vraiment digéré ton rapport avec ta classe sociale et que tu ne peux pas vraiment déployer le modicus d'empathie nécessaire pour piger qu'à la place de celui que tu méprises, ben tu ferais strictement la même chose. Bref, c'est inintéressant au possible, en plus ça ressasse les vieux poncifs "les millionnaires qui courent après un ballon", patati patata, vraiment rien que du réchauffé et réactionnaire. Pourtant, tu vois, j'en ai strictement rien à carrer du foot. J'ai même déjà oublié le score final. Mais tu vois, j'essaie d'avoir le bon goût de ne pas en faire une croisade narcissique personnelle pour montrer ô combien je suis différent de ce troupeau bêlant et stupide. Comme si le foot était une sous-culture et qu'il fallait être un crétin pour s'y intéresser. Je préfèrerais être un footeux beauf qu'un histrion persuadé d'être le seul conscient de l'hystérie et de l'hypocrisie de notre vie de tous les jours. Quant à >>345 je vais juste dire qu'il y a adéquation du fond et de la forme et passer mon chemin.

347 .

J'ai de moins en moins de raisons de passer sur l'acrim'.

348 .

>>346
Ceci, mille fois.
Bien sûr que c'est de l'égoïsme quand tu viens déverser ton fiel sur un espace public en recherche de soutien, le message de fond étant que tu veux te croire meilleur qu'un autre.
J'ajouterai même que vouloir aller à contre-courant de la bonne ambiance générale "dans la rue", le montrer, c'est une façon de réclamer de l'attention ; tu as compris, nous revoilà à l'égoïsme.

349 .

>>346
Allez, c'est parti.
339 qualifie les autres de "sous-hommes", il réduit la psychologie de l'autre à l'activation du circuit de la récompense pour le mécaniser, le déshumaniser et s'en distancier. Ouais, c'est un coup de gueule contre des gens qui me font chier et que je trouve cons.
ça se drape dans sa supériorité personnelle parce qu'au fond, t'as toujours pas encore vraiment digéré ton rapport avec ta classe sociale Qui réduit la psychologie de l'autre maintenant ? Que sais-tu de ma classe sociale et de mon rapport à celle-ci ?
et que tu ne peux pas vraiment déployer le modicus d'empathie nécessaire pour piger qu'à la place de celui que tu méprises, ben tu ferais strictement la même chose. Mon empathie va très bien et "à la place" ne veut strictement rien dire puisque je ne serais alors pas la même personne. Vu que tu as des notions de socio c'est étonnant que tu dises ça.
Bref, c'est inintéressant au possible C'est ma pensée du moment, ça n'a pas besoin d'être intéressant.
en plus ça ressasse les vieux poncifs "les millionnaires qui courent après un ballon", patati patata, vraiment rien que du réchauffé et réactionnaire. Pas ma faute si les vieux poncifs sont toujours applicables. Il faudrait quoi, que j'invente de nouvelles critiques ? Malheureusement rien ne change, ça empire plutôt. Et c'est tout sauf réactionnaire de critiquer le pain et les jeux qui maintiennent le peuple dans l'avachissement intellectuel et les bas instincts.
j'essaie d'avoir le bon goût de ne pas en faire une croisade narcissique personnelle Un message dans les PdM devient une croisade narcissique personnelle. Vraiment, Ânon ? Je suis anoputaindenyme, mes jérémies sont chatouillées et je lâche ma pêche dans l'endroit prévu à cet effet, qu'est-ce que tu me fais chier ?
Comme si le foot était une sous-culture et qu'il fallait être un crétin pour s'y intéresser Tu me fais dire ce que je n'ai pas dit, c'est vraiment un procédé méprisable. Il ne faut pas être un crétin pour s'intéresser au foot mais pour être euphorique parce que son équipe nationale a gagné une compétition dans un milieu pourri par le fric et corrompu au dernier degré, pour avoir un fort sentiment d'appartenance nationale alors même que personne n'est d'accord sur la notion d'identité le reste du temps, et SURTOUT pour s'estimer en droit de prendre la voiture (??????? wtf srsly, quelle est cette tradition absurde) et klaxonner dans toute la ville pendant des heures et jusqu'à des heures indues.
qu'un histrion persuadé d'être le seul conscient de l'hystérie et de l'hypocrisie de notre vie de tous les jours. Je sais bien que je ne suis pas le seul, la plupart de mes amis partagent évidemment mon point de vue. Nous essayons d'ailleurs de participer à un monde meilleur à nos heures perdues. J'en profite pour dire que mes aptitudes sociales vont très bien aussi, bien que ce soit un sale ad-hominem de l'autre débile auquel je ne devrais même pas répondre.

>>348
Tu peux me donner ta définition de l'égoïsme, s'il te plaît ?
Et puis,
bonne ambiance générale Des voitures qui passent en klaxonnant pendant cinq heures ? Tes soirées doivent être bizarres. Je parle même pas des dégradations.

350 .

Et ça pour la route : http://www.scienceinfo.fr/95-des-francais-pre...

351 .

>>350
Pas sûr si sérieux...

352 .

Pour mettre les choses au clair, il faudrait que la police fasse respecter les lois. Les vrais égoistes se retrouveraient en prison, les autres, non.

J'aime aussi certains sports... Est-ce pour autant que je fais chier mon monde ? Surtout la nuit ? Ce que vous faites n'est rien d'autre qu'un kikoo qui vient crier dehors parce que Goku a battu Vegeta.

Quand je disais être d'accord, je parlais surtout de son ras le bol du bruit. Pour le reste, il dit ce qu'il veut.

Pourquoi partir du principe que celui qui se plaint est celui qui se prend pour un être supérieur ? Celui qui rétorque ne l'est pas ? Ici je ne parle que pour moi, vous interprétez ce que vous voulez de l'autre.

Enfin, le foot ce n'est pas pour les crétins... les crétins c'est ceux dans les rues.
Dire que quelqu'un est un crétin pour sa passion n'est pas intelligent. Par contre quelqu'un qui agit comme si il était la personne qui a raison et qui pense être le symbole de TOUT le monde en faisant du bruit, lui oui.

Désolé de mon vocabulaire et mon argumenation limités. Je m'excuse pour ne pas que vous utilisiez ça contre moi, merci.

353 .

>>346
Merci, merci et encore merci.

354 .

>>349
Tu ne peux pas mettre de coté ton analyse de la société et de ses mécanismes pendant au moins une soirée et te réjouir de voir un grand nombre de gens heureux dans la rue ?
As-tu déjà bu un verre et t'es-tu déjà laissé aller ? Ris-tu parfois ?
Tes amis ont-ils prévus de créer un ministère de la "bonne ambiance" lorsqu'ils auront fini de changer le monde ?
Sais-tu que tout le monde est au courant de ce que tu dis sur les footballeurs mais ils s'en tapent, ils y voient juste une occasion de faire la fête et quand bien même ils ne réfléchissent pas à cause de la CDM, ils ne réfléchiraient pas hors de celle-ci alors...

355 .

>>352

Putain mais dérouille toi un peu, on croirait entendre un vieil aigri qui radote.

356 .

Qui a laissé les boomers entrer dans mon acri ?

357 .

Pourquoi ne pas tout simplement inviter ses amis à la maison et fêter ça dedans ? Ou louer une salle ? Ou encore aller dans un endroit désert faire un barbec ? Pourquoi aller dans la rue faire du bruit ? Tu serais content si j'étais en bas de chez toi pour crier que j'ai réussi à faire pipi en faisant un max de bruit ? Tu penses aux vieux dans les maisons de repos qui sont épuisés, mais qui n'ont pas le choix de vous entendre ? Les parents qui ont reussi à faire taire leurs gosses ? Ceux qui regardent leurs émissions au calme ?

Tu t'imagines pendant que tu regardes ton foot quelqu'un à coté de toi qui fait tout pour que tu ne puisses pas en profiter ?

358 .

>>357
C'est une fois tous les 4 ans, c'était si pénible que ça ?

359 .

Correction : une fois tous les 20 ans.

360 .

>>357
Tout simplement parce que parfois les gens aiment bien faire du bruit dans la rue ? On ne vit pas chacun dans sa bulle, les gens interagissent qu'ils le veulent ou non. Des fois tu fais chier les gens, des fois les gens te font chier. Les limites de l'acceptable sont définies collectivement pas la société. Et oui des fois on subit les autres membres de la société sans pouvoir y faire grand chose.

Si les gens te font chier tu peux vivre avec des boules quies ou aller t'installer dans une grotte, je pense que tu sera plus à ton aise. Et ceci n'a rien à voir avec le foot, que tu continues à mettre au centre du débat. Dans certains centre-ville il y a des gens bourrés qui crient la nuit, au dessus des boulevards il y de la circulation, des camions de livraison qui font biper leur marche arrière, des fifrelins de motards qui réveillent tout le monde.

Tu a l'air de croire dur comme fer que pour aller fêter la victoire de l'équipe de France il faut être un fifrelin fini ET en plus être fan de foot, mais ça n'a rien à voir. C'est peut-être un truc qui te dépasse, mais beaucoup de gens aiment faire la fête ensemble, et faire la fête implique de faire du bruit, de l'animation, de la vie quoi.

361 .

>>358
>>359

Il n'y a pas que la grande victoire... tu dois compter toutes les petites. Donc tous les 4 ans.

Encore une fois, le principal problème n'est pas que vous le fêtiez, mais que vous forciez les autres à le fêter avec vous. En tout cas à être spectateur de force.

Je peux citer des exemples complètement connes et des exemples plus appropriées.

La conne :
Tu imagines la France se fait attaquer et perd, tu serais content de voir l'armée ennemie pavaner ? Quand bien même ça ne serait arrivé qu'une fois dans ta vie ?

La passable :
Tu imagines tu vis dans un appart. Le petit con de gamin d'à coté gagne une partie de Call of duty et vient toquer chez toi à chaque fois ? Quand bien même il n'y jouerait que les vacances ? Maintenant imagine que d'autres gamins fassent comme lui et viennent toquer chez toi ? Tu as pas envie d'être tranquille quand ça ne concerne pas ta passion ?

J'ai jamais dit qu'ils ne devraient pas fêter leur victoire, mais qu'il devrait le faire entre eux.

Bon, je dis sûrement beaucoup de conneries, mais peu importe le temps que ça dure, il y a ce qui s'appelle le "respect".

362 .

>>361
Mais ! Mais c'est la deuxième fois que ça arrive, pète un coup putain, fume un join, baise un coup et arrête de te rendre ridicule avec tes sophismes tout pétés pour justifier tes saignements d'anus.

363 .

>>361
C'est quelques heures dans ta vie, t'as pas l'impression d'exagérer ? Surtout que t'as pas l'air de manquer de temps dans tes journées. Tu es capricieux, et passé 17 ans ça n'est pas acceptable.

364 .

C'est les vacances et les nazis sont de retour, quelle étrange surprise surprenante !

365 .

>>362
La conne est foireuse, mais pas la passable. C'est exactement la même chose donc pas un sophisme. Le foot n'est pas quelque chose de plus important qu'un jeu. Le foot n'est pas plus important qu'un jeu video.

>>363
Si. J'avoue. Mais pourquoi exactement avoir mis ce qu'il y a après la première phrase ? Tu veux rendre moins valide ce que je dis ? Non, même pas... Non, vraiment, je ne comprends pas.

Puis, entre nous, c'est justement parce que j'ai enfin du temps que ça m'emmerde qu'il soit gaché.

366 .

>>361
Panem et circenses, eh oui toujours eux !

Que veux-tu ? Beaucoup n'ont pas le recul nécessaire et pensent que ce qui est commun leur correspond forcément, faute d'avoir essayé autre chose.
Je ne pense pas qu'il soit rentable de se focaliser là-dessus, tu vas y laisser des plumes et passer toi aussi à côté de ce qui te conviendrait en tant qu'individu-e. Essaye des trucs. N'importe quelle envie qui succite ton intérêt, prends-la spontanément à bras le corps. Tu auras tout le temps d'y réfléchir ensuite.

367 .

Franchement je suis partagé sur ces histoires de célébration de victoire.
D'un côté, ça fait plaisir de voir cette liesse populaire.
D'un autre côté, ces putain de supporters de merde qui se sont garés devant mon appart' et ont foutu la musique à fond tout en gueulant comme des macaques de 1h à 3h du matin m'ont PROFONDÉMENT CASSÉ LES COUILLES.

368 .

>>365
Mais non, il n'y a pas encore de coupe du monde de call of, il n'y a pas une myriade de peuples qui vibrent pour une équipe d'e-sport.
C'est plus que du foot putain, ça représente bien plus, il y a une mythologie, une légende, une histoire, c'est une histoire humaine que tu relativises pour justifier ta connerie crasse.
Des millions de gamins et de gamines rêvent de football, des gens qui n'ont rien n'ont que ça pour être heureux et ça rassemblent au delà des clivages, des idées, des haines. Personne n'a un tel engouement pour un championnat d'échec.
Que tu le veuilles ou non, la coupe du monde a atteint un autre statut que celui d’événement sportif majeur, rien que la prochaine au Quatar soulève bien plus de problématiques géo-politiques qu'un "gamin qui fête sa victoire à call off" alors oui ce sont des sophismes, oui tu dis franchement de la merde, oui on peut regretter un tel statut pour du football mais c'est comme ça, ça fait vibrer, ça rend les gens heureux alors ton petit temps précieux gâché par la liesse de million de gens tu peux le passer en Belgique si ça te chante. Tu verras ça sera beaucoup plus calme là bas.
Jamais vu un tel niveau de mauvaise foi et d'arguments pétés pour seulement justifier son propre égoïsme, remets toi en question et si tu trollotines pour évacuer je sais pas quoi, tu es franchement minable.

369 .

>>368
Désolé pour les fautes mais il m'a gavé avec son entêtement et ses raisonnements qu'il pense parfait.

370 .

Ânon-des-cathédrales ici, je me désolidarise de tout le mépris de classe dans ce fil. Moi je partage la joie des prolos et le sentiment de cohésion nationale ambiant, même si je n'ai pas regardé le match et que le bruit était présent jusque dans mon concert d'orgue du dimanche. Ça ne me gêne pas plus que je n'y participe ; j'ajoute que quiconque se plaint de la pollution sonore en 2018 devrait songer à investir dans une solution d'isolation phonique, ça marche vraiment.

Après, effectivement, l'après-coupe du monde remportée est un peu désagréable, mais ne me dites pas qu'une nuit courte de temps en temps vous atteint à ce point, vous qui êtes tous des anxieux chroniques.

371 .

>>370
vous qui êtes tous des anxieux chroniques Êtiez. J'insiste !

Il n'est pas toujours évident de pouvoir mettre en oeuvre une isolation phonique selon l'habitat, les ressources, l'accès à la propriété, etc.
D'où je t'écris, les fenêtres restent grandes ouvertes jour et nuit pour palier au climat torride. Ce sont pourtant des doubles vitrages efficaces thermiquement et phoniquement, leur seule faiblesse *concrètement* c'est d'être installés sur un immeuble des années 60.

372 .

Accuser quelqu'un de sophisme en faisant du sophisme, c'est marrant. Du coup tu dois te penser plus intelligent. Au final, ça finit par un débat rien que de sophisme.

Si tu ne partages pas ma vision, ça ne revient pas à dire que je fais du sophisme. De plus j'ai expliqué que l'une de mes exemples était foireux, donc pas de sophisme puisque je n'essaie de convaincre personne avec des arguments foireux. L'autre étant un exemple parfaitement valide que tu refuses parce que tu crois avoir raison. Comme moi. Il n'y a plus de solution et discuter avec une personne comme toi ne va rien faire avancer. Tu refuses de comprendre ce que je te dis, alors que je ne te demande pas forcément de l'accepter.

Puis, tu te lis ? C'est quoi "la légende" du foot ball ?

Les enfants que tu cites n'ont que ça pour s'amuser. Tu n'appelles pas cet exemple du sophisme, peut-être ?
J'ai jamais dit que le foot n'était pas une passion valable et amusante.

>>366
Je sais ce que j'aime, et heureusement, je ne vais pas faire de bruit devant chez toi pour ça. Je suis trop respectueux et... tu imagines si la loi était respectée ? Ca mettrait en évidence la discrimination envers les autres passions.

373 .

>>372
La légende du football, c'est Pelé, c'est des bibliothèques entières remplies de livres sur le football, des films, c'est l'attentat de Schumacher contre la France en 1982, c'est l'Argentine qui prend sa revanche contre l'Angleterre (le conflit des Malouines) avec Maradona, son but du siècle et sa main de dieu, c'est le match de la mort des Ukrainiens contre l'Allemagne nazi et c'est entre autre, la trêve de noël de 1914 où les Allemands et les français ont fait une trêve pour jouer... au football.
Ensuite il ne s'agit pas d'un avis contre un autre, on est pas dans un duel de rhéteurs mais dans le cas où pour justifier ton égoïsme et ton avis foireux tu vas faire preuve de mauvaise foi voir carrément détourner les faits.
Je ne me place spécialement du coté de la vérité, je me place du coté de l'avis général, du consensus issu du respect des idées et de l'échange d'idée contrairement à toi qui fait preuve de malhonnêteté pour avoir raison coûte que coûte.
Quant aux enfants qui n'ont que ça pour s'amuser, je te prie d'aller voir la définition de sophisme car il n'y a rien de faux quand tu bouges ton cul dans une favela brésilienne ou un autre bidonville d'un pays où le football est populaire. Et il y en a beaucoup.
Des mômes sont devenus millionnaires et des légendes grâce à ça, des pays ont pu ressentir un sentiment de revanche sur un plan politique (l'Argentine), des soldats qui devaient s’entre-tuer ont fait une trêve pour jouer au football à Noël alors non, je le répète ce n'est pas une question de qui veut avoir raison ou non, c'est juste bien plus qu'une partie de call off.
Si tu ne veux pas voir ça, nier tout ça, libre à toi, je m'arrêterais là car je n'ai pas envie de perdre mon temps avec une personne qui semble être un triste sire qui ne fait que se draper dans la mauvaise foi pour sauver son ego surdimensionné.

374 .

Tiens c'est marrant, je m'interrogeais justement sur la puissance de rassemblement de population qu'est capable de générer le football. On a déjà gagné pas mal de coupes du monde de handball et il n'y a pas eu de telle liesse populaire. Nul doute que ça ne se produirait également pas dans l'improbable éventualité d'une victoire française à la Coupe du Monde de rugby. Et que dire des sports féminins.
Géopolitiquement, les USA n'ont par exemple aucun sport équivalent. Ils sont les meilleurs dans leurs sports baseball/basket/foot US et ne gagnent donc pas de point de croissance en cas de titre mondial, c'est normal ils sont tout le temps premiers.
Ma question est donc : existe-t-il d'autres sports que le football qui sont capables d'amener des mouvements de foule à un niveau national lors d'une victoire à une compétition nationale/mondiale ? Si oui, lesquels et où ?

375 .

Au passage courage >>373 merci à toi pour ta patience c'est pas du gâteau. Certaines personnes de ce site sont quand même assez pénibles de par leur alliance de rhétorique et de mauvaise foi.

376 .

Chaque chose sur terre a une histoire, pourquoi celle du foot serait plus importante ?
Je vais juste rebondir sur la trêve de noêl.
Si ça n'avait pas été le foot, ça aurait été autre chose. Le foot est un jeu facile à mettre en place, c'est tout. C'est aussi le plus connu, c'est tout. Ce n'est pas le foot qui a permis la trêve, c'est les conditions qu'ils avaient.
=Sophisme de ta part.


Je détourne rien du tout. Par contre, TU utilises tout dans ton sens. Comme moi.


Tu devrais aussi te placer dans le respect d'autrui. Pas pour les idées et les échanges d'idées mais pour tout !
Si je suis malhonnête, je ne sais pas ce que tu es. Je ne chercherai pas à le savoir. Encore une fois débattre avec toi est impossible. J'arrête aussi de te répondre à partir d'ici, et ce même si je ne sais pas si c'est toi ou moi qui a raison. Tu as un égo trop surdimensionné.

Tu décides volontairement de parler d'enfants qui n'ont presque que ça pour montrer que tu as raison. Pas sophisme ?
Ce qu'ils deviennent grace à ça ne rentre pas en compte.
Normal qu'ils n'aient que ça comme passion. Normal qu'ils ne rêvent que de ça. ILS N'ONT QUE CA !
Et puis, je suis d'accord qu'il rêve de foot, c'est génial pour eux.
1) Ca ne te permet pas de les utiliser comme exemple.
2) Partout dans le monde y a des enfants qui ne rêvent pas de foot. Alors ?

377 .

>>375
Si tu n'es pas d'accord avec moi, à la bonne heure. Au moins tu n'essaie pas de convaincre le contraire. Merci.

378 .

>>376
Si je te dis pouet tu vas répondre aussi histoire d'avoir toujours le dernier mot ?

379 .

>>376
Sophismes et variations.
C'est fou, on dirait que tu en essaies tous les types.

380 .

>>379
Variation ?
Tu me crois ou pas, mais c'est toi qui n'acceptes pas. Tout comme >>379 qui veut toujours avoir le dernier mot. Pour ça que je ne lui réponds plus.

Mais ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec moi qu'il faut lancer sophisme à tout va. Ca en devient ridicule.
Si moi je l'ai fait, c'était uniquement pour me défendre de ses défenses.

On le connait tous, le gars qui met une étiquette à un autre pour éviter dans être la cible.

381 .

>>379
>>380
Non seulement on vous perd mais en plus on perd le sujet de base.
Ici ça finit toujours pas se branler sur qui a raison ou quoi et comment et pourquoi il a raison au détriment du sujet d'origine.
Sujet qui n'est jamais réglé et qui est souvent très simple.
Pathétique et fatiguant.

382 .

>>381
Ah et je suis >>373 et >>378 on parlait football et liesse populaire et de pourquoi rager comme un bœuf sur un événement qui n'est arrivé que deux fois et qui déclenche des passions pour les raisons sus-citées était complètement idiot.

383 .

>>381
T'inquiète, je n'ai pas oublié. Je répondais juste à >>373 et >>378 et ceux bien avant qui, pour avoir raison, ont complètement bousculé le sujet de la conversation.

Sur le vrai sujet, ma réponse était simple. Si les lois étaient respectées, les vrais égoistes seraient appréhendés. Bien sûr, je parle de ceux qui font du bruit en dépit de ceux qui n'ont pas la même vie qu'eux.

384 .

Sur le vrai sujet, ma réponse était simple. Si les lois étaient respectées, les vrais égoistes seraient appréhendés. Bien sûr, je parle de ceux qui font du bruit en dépit de ceux qui n'ont pas la même vie qu'eux.
Et si le vrai égoïste c'était toi ? Si 200 personnes passent un bon moment, et que tu es prêt à gâcher leur joie pour sauvegarder ton petit confort, je vois mal comment ce ne serait pas égoïste.

385 .

>>383
Yo du bateau, je clarifie un peu, je suis >>373 et >>378 et >>381 et >>382.
Et je seconde >>384 tu connais mon avis, je vais laisser les ânons s’échiner à te faire entendre raison.

386 .

>>384
Peut-être que je suis également égoîste mais ça n'empêche pas ceux qui font du bruit de l'être également. 200+ personnes sont au calme, mais...

Un camp n'est pas mieux qu'un autre parce que tu es dedans. Inversément aussi, du coup.
Ainsi j'essaie juste de dire que le camp bruyant n'a pas plus de valeur que l'autre. Donc rien ne justifie autant de bruit.
C'est parce que le débat a été lancé que le camp silencieux parle. En plus, je ne parle pas en "moi je", puisque je ne suis pas le seul sur ce fil. Le premier post à ce sujet était en plus bien plus condescendant que moi. Même si j'avoue que dans ces dernières réponses, je dois l'avoir été. En même temps, je ne comprends pas ce délire de tout mettre sur le sophisme. C'est une façon de "prouver" d'une façon détourné que j'ai tort.

J'aurais pu l'utiliser en premier, en guise de mauvaise foi, mais non.

387 .

>>384
Ça c'est si on suppose que les 200 personnes n'embêtent qu'une personne (ici ânon).
Mais en vérité si >>383 est le seul à se plaindre ici, il n'est probablement pas le seul à avoir été importuné par ces 200 personnes, surtout s'il vit dans une grosse agglomération. Si l'ensemble des importunés par les 200 fêtards forme un groupe de 210 personnes, leurs complaintes sont-elles légitimes ? Et s'ils sont 180 ? 125 ? À quel niveau situer le seuil ?

PS : Personnellement je m'en fous, mais j'ai envie de vous embêter un peu. :3

388 .

Et si le vrai égoïste c'était toi ? Si 200 personnes passent un bon moment, et que tu es prêt à gâcher leur joie pour sauvegarder ton petit confort, je vois mal comment ce ne serait pas égoïste. On pourrait dire pareil à propos de la Shoah.

389 .

>>388
Trop gros.

390 .

>>387
Au fond, je crois qu'on s'en fout tous un petit peu, puisque nous ne sommes que sur une planche à image.
Celui avec qui je discutais a sûrement déjà mis tout ça de coté, pareil pour moi si le débat s'arrête là.

Je considère que tu as raison. Mais à la prochaine victoire de la France, peu importe l'occasion, on entendra "les gens très respectueux de la vie d'autrui" et qui "ne sont pas du tout égoïste de faire ça".

Remarquez la censure pour ne plus frustrer personne.

391 .

>>390
Celui avec qui je discutais a sûrement déjà mis tout ça de coté
Alors, je ne suis pas celui à qui tu répondais, mais moi je n'enterre pas un post avant qu'il passe en page 2. Je suis plus souvent frustré de ne pas avoir de relance sur une conversation intéressante que je ne me prends la tête avec un ignorant.

392 .

La vraie vérité de ce débat, c'est que vous êtes tous DÉRIMÉS SUICIDE de plus avoir de foot jusqu'à la reprise de la Ligue 1. Allez, encore un petit mois et à nous les Nîmes - Reims et autres Dijon - Amiens !

393 .

Oh pétard ! Ce fifrelin de prof de philo a supprimé son fil !

394 .

Je pense que ce prof de philo rôde toujours ici, il y a beaucoup de réponses qui puent son narcissisme et son objectification des femmes. Il doit se sentir bien sur Acri et se prendre au premier degré pour le "Qui est Anon". Le Harvey weinstein des cours de philo aime penser qu'il est un séducteur et que son gros cerveau compense pour cette absence de talents qui le fait se sentir si vide la nuit quand il n'a pas un vagin chaud où se réfugier.

395 .

Ha ! Encore raté profilânon, je me reconnais dans ta description, mais je ne suis pas prof de philo.

396 .

Discussion avec une personne affirmant que le salut de notre planète se trouve dans l'éradication de la moitiée de la population mondiale. Je suis persuadé que sa conviction vient directement du dernier film Avengers.

397 .

>>396
Ou du féminisme radical lesbien des années 70, va savoir.

398 .

>>396
Facile pour lui vu qu'il s'imagine forcément qu'il sera dans la moitié qui survit. Lui et tous les gens qu'il aime. Il te dira qu'il n'aime personne mais il pensera ça jusqu'au jour où il perd quelqu'un.

J'ai la conviction que tous les cons qui tiennent des propos du gendre "faudrait une bonne guerre qui extermine plein de gens" sont des enfants gâtés qui ne savent pas vraiment ce qu'est la mort.

399 .

>>391
C'est un fil où il peut y avoir de multiples sujets, comment peut-il passer page 2 ?
Je ne suis pas sûr d'avoir compris la 2ème partie.

400 .

>>398
Ils n'ont absolument aucunes notions d'économie, au passage.
t. Dunning-Kruger-de-la-jaquette

401 .

Test

402 .

Ce message a été effacé.

403 .

Vacances avec la belle famille. Premier petit déjeuner : le beau-père gueule sur sa femme que c'est une angoissée insupportable. Cette dernière nous reproche d'être devenus de dangereux extrémistes depuis que nous réduisons notre consommation de viande, puis se met à me pleurer dans mes bras 30 secondes plus tard. L'oncle poursuit inlassablement son explication de ce qu'est la culpabilisation de l'homme blanc en vue de sa destruction. J'aime ma belle famille, mais ces vacances vont être longue.

404 .

>>403
Tu vis dans un mème, frère.

405 .

>>403
Tu sais comment faire plaisir aux célibataires, toi, hein ?

406 .

>>403
Quitte-la.
QUITTE-LA.
Par expérience, si ça va pas avec la belle-famille, tu vas souffrir jusqu'à ce que tu pètes un plomb sur eux, et elle sera toujours, TOUJOURS de leur côté.
barre-toi, une relation solide c'est entrer aussi dans une famille, t'as pas besoin d'être amoureux des beaux-parents mais si au moins ils te respectent assez pour ne pas te traiter ainsi, c'est déjà de meilleures chances.

407 .

et elle sera toujours, TOUJOURS de leur côté. C'est pas parce que ça s'est passé comme ça pour toi que c'est pareil pour les autres.

408 .

>>404
Vrai, c'est un bien beau cliché que l'on pourrait trouver dans le téléfilm du mardi soir sur tf1. Évidemment cette situation est résumée en quelques lignes et est en realité plus nuancée que ça.

>>405
Désolé que ma situation réveille ta frustration.

>>406
Non, tu extra-Paul ânon. Je les aime, ils m'aiment, et on tente humblement et maladroitement d'être de meilleures personnes.

>>407
Oui !

409 .

>>408
Désolé que ma situation réveille ta frustration. J'ai bien dit le contraire, pourtant.
Styles : Acrimonie Nuit