/mdt/ - J'en ai marre des pauvres

J'en ai marre des pauvres (58 Réponses)

1 .

C'est bon, ras-le-cul.
Je n'en peux plus.
Jeune Cadre Dynamique™ ayant démarré une Belle Carrière® dans Grand Entreprise©, le soir je laisse tomber costume & cravate pour enfiler le costume de Super-Marx : sur Internet ou dans la vraie vie, je défendrai la vie en communauté, l'entraide, la liberté, l'amour, le partage, le communisme. Je citerai des articles du Diplo, j'offrirai le Manifeste à mes amis pour leur anniversaire, je fais l'aumône, je ne vote même pas utile. Je défends les impôts et soutiens leur augmentation. Je suis contre l'héritage, bien qu'une belle demeure m'attende à la mort de mes parents.
Et tout cela pour quoi ?
Pour que des prolos me chantent la défense de la liberté d'entreprendre. Pour qu'un oncle qui survit plus grâce à la clémence de l'État qu'à la force de ses poignets vomisse des insanités sur les « assistés ». Pour qu'une tante-truie avec ses 10 porcelets se plaigne des arabes qui soit-disant exploitent trop les allocs. Pour qu'un gros dégueu digne de Cabu se plaigne de la mort de la culture française, alors qu'il n'a pas ouvert de livre en 10 ans. Pour qu'un type qui paye 100€ d'impôts par an à 40 ans s'étrangle devant l'État-vampire.
JE N'EN PEUX PLUS, ÂNON ! C'EST LE MONDE À L'ENVERS !
Certains soirs, j'ai envie de ranger mon costume de Super-Marx au placard, et de laisser ça à ma jeunesse. De me remettre à l'équitation en prévision d'une chasse à courre, de voter à droite.
J'ai peur, Ânon. Saurais-tu m'aider ?

2 .

Eh oui, l'air du temps tourne en eau de boudin, parce que c'est notre PROJEEEEEET. Mais il faut tenir bon mon ptit gars. De toute façon, tu ne penses pas ce que tu dis quand tu envisages de laisser tomber et de rejoindre la caste des nantis et son habitus. Les valeurs que tu portes sont ancrées en toi à un niveau profond. Par contre, le découragement qui point, ça, je le comprends bien. Malheureusement, tout ce que tu peux faire est discuter patiemment, données à l'appui et en suivant les principes de discussion avec un connard de Vincent Virzat (https://www.youtube.com/watch?v=CUuO_c2_APE) avec les gens qui ont une chance de changer d'avis, et de laisser tomber les autres, pour ta santé mentale.
Courage égalitânon.

3 .

Jeune Cadre Dynamique™ ayant démarré une Belle Carrière® dans Grand Entreprise© Quelle école/IAE ?

4 .

>>1
Je partage ton point de vue, Ânon. Plus la force de me battre pour des idiots qui ne comprennent rien.
Alors je deviens petit à petit un anarchiste de droite : je reste fidèle à mes valeurs mais si tout le monde crève, c'est pas ma faute.
Et qu'ils aillent se faire foutre.
(C'est pas pour autant que je vais devenir un connard de libertarien.)

5 .

>>4
C'est marrant, je crois me rappeler du discours d'un trentenaire sur UF qui disait avoir viré de bord politique exactement de cette manière.
C'est marrant, je suis le même cheminement. Par principe, je ne serai jamais de droite, mais je suis le plus à droite que "ne pas être de droite" me le permet.

6 .

>>4
me battre pour des idiots qui ne comprennent rien Avoir un point de vue et des valeurs différentes = être un idiot

7 .

>>1
Je te comprends, ils ont changé la garniture de la quatre fromages chez Carrefour, c'est énervant.

8 .

liberté communisme

9 .

>>6
Ce n'est pas du tout ce qu'il a dit. Il les qualifie d'idiots justement parce que le dialogue et l'échange n'est pas possible, car ils sont inflexibles sur leur point de vue et leurs valeurs.

10 .

>>9
ils sont inflexibles sur leur point de vue et leurs valeurs Soyons honnêtes, nous le sommes aussi. Je ne sais pas pour toi mais jamais il ne me sera acceptable de traiter quelqu'un différemment parce qu'il est né quelque part ou parce qu’il a plus de mélanine que moi, peu importe la quantité de dialogue et d'échange que je peux avoir avec l'autre parti. Nous sommes aussi bornés que les "idiots qui ne comprennent rien".

11 .

>>10
Pour ce qui est des valeurs je revendique le fait de chier sur les gens qui ont des valeurs qui ne se soucient pas des droits de l'Homme. Ça se limite à ça. Il se trouve qu'être un capitaliste ultralibéral est à mon avis contraire aux droits de l'Homme et il me semble que nos dirigeants, la police, l'armée et nos patrons enfreignent fréquemment ces droits, qui sont le fondement même de nos Républiques.
Mais ceux qui embrassent ces valeurs ne sont pas des idiots, ce sont des connards.
Les idiots ce sont ceux qui ont les mêmes opportunités que moi pour aller chercher de l'information mais qui ne le font pas (par flemmardise, et ça rejoint la définition de la bêtise par Brel). Ou alors qui n'ont pas le sens critique pour démêler le vrai du faux. Mais les valeurs y sont pour beaucoup également, car on a toujours tendance à privilégier l'information qui confirme ses propres préjugés. Il y a donc un étrange équilibre bêtise/valeurs qui se met en place et j'aurais du mal à le modéliser pour dire quel seuil est tolérable.
Dans tous les cas, ce n'est pas parce qu'il est né quelque part ou parce qu'il a plus de mélanine que moi que c'est un idiot. Les idiots sont d'ailleurs bien souvent de la même ethnie que moi, et il y a tout autant d'idiots venant au monde dans le patelin où je suis né que nulle part ailleurs.

12 .

>>10
C'est pour ça qu'il faut pratiquer le stoïcisme chaque jour. Amen.

13 .

La conscience de classe a disparue, au bénéfice du Grand Capital©. Certaines âmes sont perdues et ne retrouveront pas le droit chemin, mais garde confiance en ta foi. Laisse ton cœur te guider, et garde toi bien des pièges tendus par la Main Invisible©.

14 .

être un capitaliste ultralibéral est à mon avis contraire aux droits de l'Homme C'est seulement depuis la création du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels en 1966 que les Droits de l'Homme tels que formulés par l'ONU ont intégré l'idée d'égalité économique, la redistribution, et la gratuité des soins et de l'éducation. Auparavant, les Droits de l'Homme suivaient le principe du Libéralisme Classique qui est l'égalité de traitement devant la Justice et le Gouvernement sans prétention d'égaliser les citoyens sur le plan matériel.

Encore une subversion socialiste.

15 .

>>14
Je suis en train de lire Qu'est-ce que la Propriété de Proudhon et le débat faisait déjà rage à l'époque, en tout cas lui avait bien compris qu'il y avait des soucis de cohérence entre les principes de liberté, égalité et propriété.

16 .

>>11
Pour aller plus loin dans ma définition des idiots je posterais bien ce petit texte qui est aussi perplexe que moi face aux pauvres qui persistent à voter à droite :
https://blogs.mediapart.fr/jolemanique/blog/1...

17 .

>>16
Ah merci, maintenant j'ai un équivalent à "suceur de riches".

18 .

>>16
perplexe que moi face aux pauvres qui persistent à voter à droite Je suis perplexe face à ta perplexité. Dans le fond, on peut selon moi tout résumer à la dichotomie suivante : « liberté absolue au risque de voire s'installer une loi du plus fort » contre « imposition de règles forçant l'égalité au risque de voir diminuer grandement les libertés individuelles ».
Il n'y a pas de bonne réponse. Les deux camps peuvent être soutenus de façon rationnelle et si bien sûr ces deux choix ne sont pas représentés de façon aussi manichéenne lors de nos élections ça explique à mon avis pourquoi certains iraient voter « contre leurs intérêts » : ils votent selon leur idéologie. Ce fil illustre d'ailleurs assez bien ce que je viens de dire : il est probable qu'en tant que Jeune Cadre Dynamique™ dans Grand Entreprise© PO aurait eu avantage à voter Macron au premier tour ; je suis cependant prêt à parier que son vote s'est pourtant dirigé vers un des candidats se situant plus à gauche dans le paysage politique français.

19 .

Ce fil illustre d'ailleurs assez bien ce que je viens de dire : il est probable qu'en tant que Jeune Cadre Dynamique™ dans Grand Entreprise© PO aurait eu avantage à voter Macron au premier tour ; je suis cependant prêt à parier que son vote s'est pourtant dirigé vers un des candidats se situant plus à gauche dans le paysage politique français.
Pas PO, mais c'est exactement mon cas.

20 .

on peut selon moi tout résumer à la dichotomie suivante : « liberté absolue au risque de voire s'installer une loi du plus fort » contre « imposition de règles forçant l'égalité au risque de voir diminuer grandement les libertés individuelles ». Je pense que le troisième élément de la devise de la France, FRATERNITÉ, peut transcender cette dichotomie. Adam Smith lui-même ne concevait pas son économie sans morale (sous-tendue par la sympathie naturelle et nécessaire des être humains).
Et tu devines très juste : j'ai donné mon ticket à la Méluche.

21 .

>>18
ils votent selon leur idéologie. Dans ce cas ça rejoint ce que je disais avant : ce sont des connards, au mieux.
Ils sont peut-être rationnels selon leur "idéologie" (j'ai pas vraiment envie d'en parler ici, c'est pas le sujet), ça n'en fait pas moins qu'ils sont des ordures, voire des nazis.

22 .

Les théories de la Gauche révolutionnaire sont trop complexes pour être assimilées par la majorité. Et la sophistication rhétorique propre aux marxistes n'aide pas les gens à s'identifier dans leur discours. Le travailleur ne voit peut-être pas directement la plus-value que le patron lui tire, mais il voit directement ce qu'il paye en taxes, en cotisations et en impôts. Il ne sait pas si le monde serait mieux sans Classes et sans monnaie, mais il sait qu'il serait beaucoup plus tranquille sans les racailles qui font du quad dans sa rue à 4 heures du mat'. Aussi, la sophistication rhétorique du matérialisme dialectique attire les gens que les mots plaisent, qui croient en la puissance du Verbe pour changer le Monde, le même genre de personne qui s'intéresse à la Littérature et à la Philosophie (les deux passions les plus courantes chez les gens de Gauche). C'est pour cela que le marxisme et ses dérivés recrutent davantage chez les catégories à haut Q.I Verbal tels que les Profs et les Étudiants en Lettres, en Histoire et en Sociologie. Eux peuvent peut-être imaginer le processus révolutionnaire qui enclencherait la chute du Capitalisme et l'avènement de la société sans Classe et pérorer depuis 170 ans là dessus, mais les gens à faible Q.I Verbal ont des préoccupations plus pragmatiques et à court terme, comme économiser pour partir en vacances cette année.

23 .

>>22
Je suis rapidement passé de « Mmmhhh oui ok » à 😂😹😂😹😂😹

24 .

>>22
Premier spécimen de communiste-eugéniste jamais recensé.

25 .

>>23
>>24
Je trouve pas ça si con (et en aucun cas "eugéniste").

>>22
Je pense pas que ça soit une attirance pour la rhétorique qui mobilise la "gauche".
Pour comprendre pourquoi la société est inégale, il faut chercher à la comprendre, et c'est clair que le péquin moyen abreuvé de publicité n'a pas vraiment cette préoccupation.

26 .

>>25
C'est pas forcément con mais c'est empreint de morgue et de mépris (même si ce n'était peut être pas le but de l'auteur). D'où la réaction de >>23 et >>24 je crois.

27 .

>>26
Un peu comme le >>9 du pensées du moment que t'as posté tout à l'heure, j'imagine ?
Faut se détendre, on est sur internet. Va donc fumer un joint, ouineure.

28 .

>>27
Je suis >>9 des PDM, je ne suis pas >>26 et toi t'es un crétin aigri.

29 .

>>22
la sophistication rhétorique du matérialisme dialectique Je dirais qu'y a deux types de politiques : le romantisme, nationalisme fantasmé, idéologique, réactionnaire, détachée de la réalité qui tend vers le mystique, l'élan vital. Et le social-darwinisme, libéralisme justifié par pragmatisme.
À gauche, on a un peu le même romantisme. On a idéalisé l'ouvrier et maintenant l'immigré. Pour le social-darwinisme on l'a aussi, avec une idée de la communauté, du non vivre-ensemble par relativisme, liberté individuelle. Et en même temps les contradictions sont assumées.
J'ai lu sur twitter, par deux personnes totalement différentes politiquement, qu'il fallait arrêter la démocratie, parce que sous (respectivement) un royaume ou califat, en respectant au mot l'orthopraxie donnée, y a théoriquement aucun problème.
Si on peut en tirer un truc, c'est que planifier une politique, c'est anti-démocratique. L'utopie est forcément fasciste, ou au moins réactionnaire, elle remet entièrement en cause notre société actuelle et nous empêche d'être responsables.

Cqui me fait être de gauche c'est pas uniquement la mise en commun des biens de productions. C'est parce que je suis contre la droite. Mais quand je vois l'état du socialisme en france, les résultats du communisme dans le monde ou l'avancement du libéralisme dans les pays pauvres j'aimerais que quelqu'un me propose des trucs simples comme l'autonomie chez Castoriadis (troisième voie situationniste).
On devrait choisir les meilleurs pour répondre aux problèmes en cours et nous éloigner d'un système à la 5ème république ou de tout autre qui a déjà été proposé.

La question que je me pose de plus en plus c'est surtout celle de la surpopulation. Ce soir au JT, 50% des espèces disparues.

>>25
c'est clair que le péquin moyen abreuvé de publicité n'a pas vraiment cette préoccupation Sans le déresponsabiliser, t'admets que ça n'est plus la faute de ses capacités, qu'il n'y est pour rien. Y a quand même un cap intellectuellement, non ?

30 .

>>28
Au vu de l'heure des posts et de l'activité trépidante de la planche, si, c'est toi.
Chocobisous.

31 .

>>30
Je double le crétin aigri. Je suis >>24 cité par >>26. T'as de la chance qu'on soit sur une planche anonyme car t'aurais pas fini de t'humilier avec une bêtise pareille.

32 .

>>30
Si ce n'est lui, c'est donc son frère. Enfin si tu veux bien nous décrire les caractéristiques de ton dernier étron, ce sera toujours moins merdique que tes tentatives d'interaction avec la populace de cette planche.

33 .

>>30
Rends-toi compte du nombre de reluqueurs, amassés ici autour du contenu original comme les poissons autour d'un bout de pain jeté.

34 .

Vous êtes fatiguants.

35 .

>>34
Jles trouve marrants 😅

36 .

>>7
Non, mais c'est sûr. Pareil pour les marques qui changent le nom mais attention la recette reste la même.

37 .

>>29
t'admets que ça n'est plus la faute de ses capacités, qu'il n'y est pour rien Non, je n'admets pas du tout ça, je constate que c'est pas dans ses préoccupations, si ça ne tenait qu'à moi ça y serait.

38 .

Oui moi aussi je suis un nanti marxiste.
C'est à dire que je considère que tous les sujets de société (dont principalement l’immigration pour certains) s'expliquent par la différence de classe.

39 .

>>38
Toi je t'aime, okay ?

40 .

https://youtube.com/watch?v=6XWkMgCCdBI

Etre "de droite" c'est avant tout une question d'esthétisme.
Les gauchistes aiment les esthétiques à la Zola où à la Soljenitsyne. Ils aiment l'art primitif, les anneaux dans le nez, les tatouages tribaux, la décadence homosexuelle, louer la maladie.
Le conservateur aime les cathédrales, les bébés, les familles heureuses et saines, les costumes Hugo Boss, les villes propres...

Tout être sain d'esprit a un dégoût naturel des pauvres. Les gens de droite cherchent à chasser les vagabonds de leur trottoirs, les hippies de gauche en invitent par milliers.

Si ton cerveau est plein de crasse, ta maison sera crasseuse, ton pays sera crasseux. Intéressant que cet instinct pur se réveille chez PO. Il y a bien une raison pour laquelle les pauvres sont pauvres, et c'est de là que vient ce dégoût mystérieux.

Cette scène illustre bien le problème:
https://youtube.com/watch?v=t2c-X8HiBng

41 .

>>40
La première phrase est bien vue. Après, le troll est un peu gros mais bien trouvé.

42 .

>>40
riz vapeur !

43 .

Cette scène illustre bien le problème: Je m'attendais très clairement à un rickroll.

44 .

Héritage de siècles de monarchie (incluant Napoléon): palais, cathédrales, jardins, forêts, arts etc.
Héritage de décennies de république: cités HLM, paysages urbains plein de graffitis et de déchets humains, tour en métal, plug géant, colonnes de Buren, centre Pompidou, fresques humaines sur trottoir au camion...

Etre gauchiste est fondamentalement une faute de goût. Entre la fête de l'huma et une sauterie au château de Versailles le choix est vite fait.

45 .

>>44
Napoléon a fabriqué des forêts

46 .

>>42
Tu m'as donné faim.

47 .

>>44
4/10, j'ai eu envie de répondre.

48 .

41 42 47 Insinuant que ses propos ne sont pas parfaitement sérieux et sensés.

49 .

>>48
41 42 47 Sérieusemand ?!

50 .

>>48
Je te taxe de royaliste, on verra si tes propos sont censés.

51 .

>>50
Déjà ce ne sont pas mes propos, je ne suis que >>48.
Je suis de droite, pas royaliste.

Aussi,
censés
Ferme donc ta gueule sale pauvre gauchiste sous éduqué. Quand je pense que je paye des impôts pour que les crétins comme toi aient accès à l'école de la République gratuitement. Et voilà le résultat.

52 .

>>51
Taxer, royaliste, cens... Ma blague était elle si obscure ?

53 .

>>52
J'applaudis de toutes mes mains.

54 .

>>52
Ok joli, désolé.
Je suis sur les nerfs en ce moment, rapport à l'ambiance générale de ces derniers temps.
Je vais m'abstenir de poster quelques temps, parce que visiblement je ne suis même plus capable d'apprécier les bons mots.

55 .

>>54
N'hésite pas à t'abstenir de poster tout court. Ne t'inquiète pas nous ne te regretterons pas.

56 .

>>54
Je tiens juste à signaler que je suis >>50/>>52 mais pas >>55. Je te remercie de m'avoir présenté tes excuses et n'ai pour ma part aucune objection à ce que tu reviennes. Bisous.

57 .

>>40
Je sais qu'il ne faut pas être manichéen, mais force est de constater que tu as raison. Le Conservateur semble aimer ce qui fait tenir une civilisation : le Travail, la Famille, l'Ordre... Alors que le Gauchiste ne semble aimer que ce qui le satisfait : la promiscuité, la Drogue, l'indiscipline.

58 .

>>57
fausse dichotomie Non mais après vous demandez à être pris au sérieux...

59 .

>>58
Mais chut, tu perturbes le spectacle, les acteurs doivent se concentrer !
Une excellente représentation d'art moderne sur le 18-25, c'est expérimental, tu peux pas comprendre.
Styles : Acrimonie Nuit