/mdt/ - #je-suis-387-de-la-jaquette

#je-suis-387-de-la-jaquette (107 Réponses)

1 .


>>387
Toi tu me crées un fil de suite on va te doper bien comme il faut.
Et tu le fais vraiment je rigole pas mon gars.
Allez.
Crée ton fil.
MAINTENANT.

Alors voilà.

2 .

>>1
Bien. Je suis >>392.
Synthétiquement, présente-toi, ta personnalité, ton expérience en société et avec les filles. Ton cursus sportif également.

3 .

Et sinon, dans ce ITT fil : PO doit avoir multiplié sa confiance en lui par quatre quand on arrivera à >>401.
Je compte sur toi Anon.

4 .

Je me présente alors. J'ai 19 ans presque 20 ans. Je ne parle pas beaucoup, je réponds au question le plus brièvement possible. Lors de soirée anniversaire ou autre, je ne parle pas (j'ai en quelque sorte peur du groupe). Mon cursus scolaire à été chaotique lui aussi, les profs m'aiment bien depuis toujours. Élève discret, on ne peut pas faire mieux. Je n'ai pas eu de véritables amis. A partir du lycée, j'ai eu beaucoup de mal lors des prises de parole en classes, pour lire un texte par exemple. Pour résumer, je suis quelqu'un de discret, pas trop bête je pense. A l'écoute mais pas curieux. Ces deux dernières années, j'ai pas mal évolué je pense, au niveau professionnel, il m'arrive d'aller chez des clients seul. Il m'arrive de sortir mais pas souvent. Niveau fille, c'est plat...
Niveau sport, et bien c'est calme aussi. Je pense me remettre à la course à pied. J'ai arrêté il y a trois ans.

5 .

>>4
Bon t'es tout à fait normal quoi. Je comprends pas le délire de l'autre Ânon persuadé de devoir te modifier.

6 .

Oui alors bon si on lit son message original où il explique ses fails en boîte, on peut vouloir changer deux-trois trucs.

7 .

>>6
Dis-moi

8 .

>>5
Et alors, tu lui donnerais raison de se satisfaire de la banalité ? CHIFFE MOLLE. Et on a bien précisé (lui compris) que c'était sa confiance en soi qui comptait.

Bien, PO, continuons de faire connaissance.

J'ai 19 ans presque 20 ans. Contrairement à une croyance populaire, c'est d'assez loin la période la plus difficile pour un jeune mâle : tu dois à la fois assurer tes arrières en société, te trouver une place et un rôle dans la vie, et les nanas s'intéressent pas beaucoup à toi (tu verras dans 5 ans, c'est pas la même chose). Donc, pas étonnant que tu galères. Mais en même temps c'est très bien de te questionner maintenant, tu seras armé plus tôt et plus efficacement pour affronter l'avenir.

j'ai en quelque sorte peur du groupe
Dans un premier temps, et nous élaborerons par la suite, saurais-tu dire pourquoi ?

Pour résumer, je suis quelqu'un de discret, pas trop bête je pense. A l'écoute mais pas curieux.
Ca me vaudra de me faire lyncher copieusement mais, connais-tu ton type MBTI ?

Niveau sport, et bien c'est calme aussi. Je pense me remettre à la course à pied. J'ai arrêté il y a trois ans.
Ton premier pas vers un gain de confiance en toi, ce sera de te discipliner à faire du sport. Programme-toi une course à pied dans la semaine. On envisagera d'autres possibilités ensuite si tu veux te fixer différents objectifs.

9 .

>>8
Oh pourquoi j'ai sauté des lignes comme ça, quel GROS CON.

10 .

>>8
Dans un premier temps, et nous élaborerons par la suite, saurais-tu dire pourquoi ?
Je ne sais pas, je ne suis pas dans un environnement que je connais, j'ai peur d'être le centre de l'attention
Connais-tu ton type MBTI ?
Je ne sais pas, j'ai fais un test en ligne et je ne pense pas que se soit réellement juste, quoique peut-être bien que si. Apparement, je suis un ISFP.
Programme-toi une course à pied
Je pense vraiment m'y remettre.

PS: Comment faire des vraies citation ?

11 .

>>6
Arrêter de faire des trucs qu'il fait par conformisme (genre... aller en boite de nuit, draguer comme un super-lourd mort de faim) ?

Les coachs en ligne, aussi cons et insupportables que leurs homologues irl. Toujours ce fantasme de changer autrui en une version meilleure d'eux-mêmes (meilleur=plus proche de mon propre comportement). Vous pourriez avoir au moins une utilité, au lieu de convaincre les gens que le bonheur passe par un jeu d'acteur permanent de mâle alpha qui a confiance en lui, qui fait du sport et qui chope des meufs : les aider à assumer leur singularité. Si l'op semble ne même pas comprendre pourquoi il fait des choses pour lesquelles a priori il ne prend aucun plaisir, j'aurais plus tendance à l'orienter vers ce genre de question intérieure qu'à vouloir enterrer ces questions et l'entrainer à aborder des filles en boite.

OP ce qu'il te faut c'est une (ou des) méthode(s) d'exploration de qui tu es et qui tu veux devenir. Il y en a plein, le mieux c'est que tu te renseignes et surtout que tu essayes : journal intime, méditation, lecture de philosophes (au sens propre, pas forcément des universitaires), rupture dans tes habitudes de vie, pratique d'un sport mentalement engageant, dessin, peinture, ...

12 .

PS: Comment faire des vraies citation ? Comme ça. AHAHAH
Plus sérieusement, comme sur les autres planches, enfin, l'autre.

Arrêter de faire des trucs qu'il fait par conformisme L'évidence même. Qui a été lui mettre dans la tête cette phrase d'approche terriblement gênante par exemple ? J'ai cru qu'il trollait.

13 .

>>11
On veut que PO prenne confiance en lui.
RIEN DE PLUS
I
E
N

D
E

P
L
U
S

Donc va déverser ta bile ailleurs, Aigri-de-la-jaquette.

14 .

>>11
Je crois que tu projettes un peu trop.
Et assumer sa singularité, ça passe justement par un jeu d'acteur, non pas de mal alpha, mais de soi même.

15 .

>>14
Source ?
>>13
Bien entendu. Ce serait louable si cette intention n'était assortie d'une idée très limitée (pour rester poli) de ce qu'il faut savoir faire pour avoir confiance en soi (sport & drague).

16 .

>>15
AIGRI
I
G
R
I

17 .

>>15
Le sport c'est pas une idée limitée. C'est un fait. Ton cerveau a besoin d'oxygène, contenu dans le sang, dont la circulation est stimulée dans le sang. Je te dirige vers l'excellent Brain Rules de John Medina a ce sujet.

"La drague" ça ne veut rien dire. Comme pour tous les jeux à somme nulle découlant des sciences humaines (comme le trading, marque mes mots), il n'y a pas de méthode gagnante mais une façon de faire propre à chacun - mais par contre, les façons de foirer sont les mêmes pour tout le monde. Si PO veut une PA ou un PQ, il faudra bien y venir. Mais le terme de "drague" sous entend beaucoup de choses, c'est le souci.

18 .

>>17
dont la circulation est stimulée PAR LE SPORT
Promis je me relis à partir de maintenant...

19 .

>>4
Merci OP. Maintenant, dis-nous : qu'est-ce qui ne va pas ? Qu'est-ce qui ne te plaît pas, chez toi ? Qu'est-ce que tu veux changer ? Qu'est-ce que tu veux garder ?

20 .

>>15
Ben tout le monde joue un rôle, surtout en société, même si on ne s'en rend pas toujours compte. Je pense que le manque de confiance en lui d'OP vient seulement du fait qu'il ne joue pas de rôle, du coup se fait un peu éjecter de partout, mais sans vraiment savoir pourquoi. Si tu joue le rôle d'un con, tu te fera éjecter, mais au moins on te dira pourquoi.

Si tu joues pas de rôle, tu ne donne pas de prise aux gens pour qu'ils puissent interagir avec toi.

21 .

>>17
Le cerveau a besoin d'oxygène, nouvelle fracassante. Je ne vois toujours pas le rapport entre le sport et la confiance en soi.
Si PO veut une PA ou un PQ Je lui propose de se demander si c'est vraiment ce qu'il veut ou si c'est là aussi du conformisme, et pour quelle raison il le veut s'il estime que c'est bien un désir personnel. Ne pas se poser ces questions, c'est finir pick-up artist wannabe et/ou en couple malheureux sans même savoir pourquoi.

22 .

>>21
Je ne vois toujours pas le rapport entre le sport et la confiance en soi. Je t'ai donné le nom d'un bouquin pour cela...
Bon je te fais un topo rapide : notre "hardware", notre corps et notre cerveau, sont encore adaptés à l'époque des chasseurs cueilleurs. A l'époque un homme parcourait environ 10 km par jour, et le cerveau s'est habitué à l'afflux sanguin généré par l'exercice physique. Aujourd'hui avec notre mode de vie sédentaire, le cerveau est sevré d'oxygène, ce qui cause notamment le plus grand mal de notre époque : le stress. Concrètement le cerveau est moins nourri et moins nettoyé, donc plus sujet au stress et à tout ce que cela engendre : défaut d'humeur, diminution du contrôle sur les émotions ET réduction de la confiance en soi par effet domino. Capice ?! Maintenant arrête de contredire gratuitement sur des sujets que tu ne maîtrises pas, ton scepticisme n'a aucune valeur pour PO.

Je lui propose de se demander si c'est vraiment ce qu'il veut ou si c'est là aussi du conformisme Et le "si" au début de ma phrase, c'est du poulet ?!

Rappel : ce fil est là pour et seulement pour PO. Chacun ici tentera de lui apporter son aide à sa façon. On essaie ainsi de voir quel potentiel les Acrimoines peuvent débloquer lorsqu'ils sont orientés vers un but commun qui les concernent directement (aider un pair). Ton avis est bienvenu SI il apporte quelque chose à PO. Etaler ton scepticisme n'apporte pas grand chose. Donne plutôt ce qui marche ou a marché pour toi, ce que tu considères bien, ce que tu considèrerais utile à PO. Et nous t'en remercierons tous.

23 .

Je suis 387, je pense en effet qu'il y a une part de conformisme et de normes dans notre société, c'est un fait. J'irai plus loin en disant que c'est écrit dans notre ADN (plus ou moins).

>>19
Ce qui ne va pas c'est ma communication, je me demande si je souffre pas légèrement d'anxiété sociale. Ce qui me plaît pas c'est d'être isolé, mis de côté. J'aimerais changer, être plus ouvert, mes faire de vrais ami(e)s, si ce n'est pas trop tard.
Ce que je veux garder? Bah je ne sais pas.

Ce que j'ai compris de vos débats c'est que le bonheur passe par un jeu d'acteur, j'aurais pensé l'inverse, nature.
Oui, je porte forcément un masque en société, peut-être trop fermer pourtant je ne pense vraiment pas mais c'est vrai que je n'ai jamais été un moulin à parole.

Parler me demande beaucoup d'effort, je ne suis (je dirais presque jamais) spontanée. Ce qui en plus des problèmes déjà évoquer garde une atmosphère assez plate.
Ce qu'il faut que je fasse donc: trouver un exutoire comme l'écriture, la course à pied.

Je tient tout de même à vous remercier pour vos divers conseils

24 .

>>22
Etaler ton scepticisme n'apporte pas grand chose. A toi non, manifestement tu es très contrarié. A PO et aux éventuels autres lecteurs, j'imagine qu'un échange portant sur un désaccord argumenté peut augmenter ou diminuer l'attirance pour telle ou telle méthode (que ce soit dans sa pertinence ou dans la manière de la mettre en oeuvre).Je suis effectivement sceptique et critique, et ça n'a rien d'une tare (sauf pour les gourous dogmatiques dont les méthodes se fragilisent vite à être interrogées) : c'est ainsi que les connaissances se construisent. Le nom compliqué pour une telle démarche est "conflit socio-cognitif" (ou "controverse" dans un autre paradigme).

J'ai un peu de mal avec une approche qui attribuerait le stress essentiellement ou exclusivement au manque d'activité physique. Ça rendrait un athlète professionnel, ou toute personne ayant une activité physique intensive en général, immunisée au "plus grand mal de notre époque" (rien que ça) ; or ce n'est évidemment pas le cas. Les explications mono-factorielles d'un phénomène aussi complexe que le stress sont peu convaincantes, tant on en sait peu sur le fonctionnement et les causes du stress (et encore moins sur la biologie de ce "chasseur-cueilleur"). Quant à croire que balancer un bouquin dispense d'explications, oui tu as bien fait d'en parler un peu, tu te doutes bien que je ne vais pas aller lire un bouquin qui me semble aussi peu digne d'intérêt juste pour en savoir un peu plus sur un sujet qui m'intéresse encore moins et avec une présentation qui me déplait d'entrée. Je fais cet effort de lire des contradicteurs sur les sujets qui m'intéressent vraiment, et avec l'assurance de lire quelque chose de sérieux qui va m'apprendre quelque chose. Ici ce n'est pas le cas, puisque je ne sais même pas qui est l'auteur (spoiler : ça ne m'intéresse pas de le savoir).

J'ai présenté diverses pistes pour PO >>11. Mais je me garderai bien d'explications herméneutiques tirées par les cheveux sur le pourquoi du comment ça peut marcher, tout au plus quelques mots sur les raisons pour lesquelles je les recommande si on me le demande. L'important ne me semble pas que la méthode soit fondée scientifiquement ou pas (on trouvera toujours une théorie plus ou moins obscure qui validera la méthode, quitte à l'interpréter un peu foireusement : c'est à ça que sert la science pour les commerciaux après tout), mais qu'elle ait du sens pour celui qui la mobilise et surtout que ça l'aide. Qu'on ne sache pas pourquoi ça marche n'est pas un problème pour la personne qui a besoin d'aide : c'en est une pour le scientifique positiviste. PO est une personne qui a besoin d'aide et pas un acharné de la découverte d'une Vérité (scientifique ou religieuse), donc il se fout probablement des fondements sur lesquels se base telle ou telle méthode.

25 .

>>23
je souffre pas légèrement d'anxiété sociale Non, tu manques juste de confiance en soi.

J'aimerais changer, être plus ouvert, mes faire de vrais ami(e)s, si ce n'est pas trop tard. Globalement, tu aimerais avoir confiance en toi. Ce n'est pas du tout trop tard, loin de là.

Ce que j'ai compris de vos débats c'est que le bonheur passe par un jeu d'acteur, j'aurais pensé l'inverse, nature. Non non non, si tu as compris ça c'est qu'on a merdé quelque part. Le bonheur passe par la confiance en soi et notamment une phrase où t'es serein car t'as plus grand chose à faire de l'avis des gens, tu fais ta vie et tes choix et ils te conviennent.

je ne suis (je dirais presque jamais) spontanée Ça aussi ça vient avec la confiance en soi. C'est un cercle vicieux : tu arrives en situation de sociabilisation et tu sais que tu dois "assurer" et donc tu te creuses la tête et donc tu flingues ta spontanéité tout en élevant ton stress et du coup toute la machine s'enraille. En sortant de ce carcan, tu parleras dans la vraie vie comme tu nous écris ici.

Ce qu'il faut que je fasse donc: trouver un exutoire comme l'écriture, la course à pied. Ce serait un très bon début en effet.

26 .

Ce que j'ai compris de vos débats c'est que le bonheur passe par un jeu d'acteur, j'aurais pensé l'inverse, nature. J'ai la chance d'être plutôt à l'aise socialement donc je ne sais pas pour les introvertis mais pour moi, il est clair que le bonheur réside dans le naturel. Reste que si t'es guro-scatophile, mieux vaut le cacher, par exemple, mais ça ne veut pas dire qu'il faille se créer un personnage. J'aime assez la phrase "fake it til you make it", mais elle s'applique à ce que tu voudrais faire sans y arriver (par exemple, être à l'aise à parler en public (un petit joint/shooter avant une prez ?)), pas à la création d'une personnalité totalement fausse pour se sacrifier à la Société.

Tu as le droit d'être introverti, discret, taciturne, tu peux même te faire de bons amis de cette façon. Tu as aussi le droit d'avoir des centres d'intérêt marginaux, tu trouveras d'autres geeks ou des camarades simplement ouverts d'esprit. Ce n'est pas ce trait de personnalité qui est incriminé mais son adéquation à ton entourage. Le plus dur, par conséquent, et de trouver l'entourage qui te convienne et de ne pas trop subir celui que tu ne choisis pas.

27 .

>>24
Ta démarche serait louable si elle n'était pas gratuite et à la limite de l'égotisme pédant. Mon histoire, je la tire d'un bouquin qui s'appuie sur des recherches académiques, à quoi tu joues ?!

Ça rendrait un athlète professionnel, ou toute personne ayant une activité physique intensive en général, immunisée au "plus grand mal de notre époque" (rien que ça) ; or ce n'est évidemment pas le cas. Pas immunisé mais clairement dans de meilleures dispositions pour l'éviter. Les gens sportifs vivent plus longtemps, en meilleur santé physique ET mentale. Moins de cas d'Alzheimer chez les viocs qui se bougent le cul et/ou qui se sont bougés toute leur vie. C'est dans le bouquin ça aussi.

un bouquin qui me semble aussi peu digne d'intérêt La critique parle du meilleur ouvrage de vulgarisation de neurosciences, excuse du peu.

Je suis effectivement sceptique et critique, et ça n'a rien d'une tare (sauf pour les gourous dogmatiques dont les méthodes se fragilisent vite à être interrogées) Et ça c'est quoi ? Une attaque ? Tu me lis seulement ?! Je laisse totalement à PO son libre arbitre, je ne fais que lui donner des directions soit parce que leur utilité va de soi, soit parce que ça a marché pour moi (donc pourquoi pas pour autrui).

28 .

>>26
Totalement ceci, tout est très très bon dans ce message.

J'aime assez la phrase "fake it til you make it" Quand tu t'efforces de sortir de ta zone de confort pour faire quelque chose d'inhabituel, c'est certes très très stressant au début et rarement une grosse réussite, mais le retour sur effort est assez rapide et généralement très important donc fonce. Oui c'est intimidant, effrayant même, alors vas-y progressivement, mais vas-y. JUSTE FAIS-LE.

Tu as le droit d'être introverti, discret, taciturne, tu peux même te faire de bons amis de cette façon. Tu as aussi le droit d'avoir des centres d'intérêt marginaux, tu trouveras d'autres geeks ou des camarades simplement ouverts d'esprit. Exactement. Reste toi-même. Aucune modification à apporter sur ta personnalité, elle est déjà très bien de base et surtout elle te permettra de t'orienter naturellement vers des gens qui te ressemblent et te conviennent (ils existent).
Le facteur X, c'est ta confiance en toi, ton degré de sérénité par rapport à l'environnement. Lire de la philosophie stoïcienne peut être un bon début pour aborder la question du "lâcher prise" (le "let go" anglo saxon).

29 .

>>23
Fais du sport, c'est bon pour le moral et l'estime de soi.
Médite, c'est bon pour le moral et l'estime de soi.
Prends un air cool, c'est bon pour le moral et l'estime de soi.

30 .

Je vais potasser un peu tout ça, c'est bien d'avoir différents avis. Je reste moi même, tout en essayant de sortir de ma zone de confort. Prendre confiance, et s'en foutre de ce que les autres pensent. Au pire tout le monde fait des erreurs.

Je trouve que c'est très facile de tergiverser sur le sujet, plus qu'a y mettre en application, aïe.

31 .

>>30
Ce qui serait cool, et tu l'as dit toi-même, ce serait que tu trouves un vecteur d'application, un fil rouge. Une nouvelle activité (comportant des interactions sociales idéalement) et tu pourras broder au fur et à mesure.

32 .

>>31
Oui, le plus dur c'est de trouver un truc qui me plaît et qui est dispo vers chez moi. Vous faites des activités vous ? C'est juste pour avoir des idées (franchement un sport collectif ça ne me dit rien par contre)

33 .

>>32
En ce moment j'apprends l'allemand et la programmation. Mais tout seul.
Qu'est-ce que tu penses des arts martiaux ? On en a un peu parlé entre ces murs, c'est à la fois très instructif sur les plans physiques et mentaux, ça défoule, et les gens sont dans la grande majorité des cas très gentils (beaucoup plus qu'en sport co).

34 .

>>32
>>33
je fais justement du Yoseikan Budo dans un club très chaleureux et ouvert au néophyte, je suis sûrement bien tombé mais c'est super. Je vous souhaite de trouver quelque chose de similaire.
Mais sinon PO, y'a rien qui te plaît de base ?

35 .

>>32
Je grimpe. C'est bien comme sport à plusieurs niveaux :
- ça muscle tout le corps ou presque, de manière esthétique (coucou le tennis et le bras droit plus gros que le gauche) et "sèche" (coucou le cyclisme et ses cuisses plus épaisses que mon cou)
- en club tu peux grimper avec des gens dont la conversation t'indiffère, puisque tu peux toujours te concentrer sur ton grimpeur/ta voie et quasi ignorer le reste du monde
- si tu veux papoter, il y a plein de moments "off" pour ça (entre deux voies, avec les assureurs à côté de toi, avant/après la séance...)
- si tu as des spots extérieurs à moins de deux heures de voiture par chez toi, c'est un bon prétexte pour constituer un réseau de grimpeurs et grimpeuses que tu apprécies (ou que tu apprends à apprécier), en finissant la journée par un apéro ou un barbecue (un bivouac pour les plus chauds)
- de ce fait, tu t'équipes à ton rythme sans dépenser des centaines d'euros dès ta première sortie (mais avoir une corde et des dégaines permet de proposer plus facilement des sorties, c'est évident ; une voiture aussi ceci dit)
- c'est un sport mentalement engageant qui te met face à tes limites physiques, mais aussi à tes craintes (de chuter, de te faire mal, de ne pas y arriver, de ne pas trouver la bonne prise au mouvement suivant...)
- ça t'apprend à faire confiance à autrui : tu confies ta vie à ton assureur
- à part en ile de france ou je suis très souvent tombé sur des kékés ou des cons qui ne parlaient que de prix du m² et d'évolution de carrière, les grimpeurs et grimpeuses ont souvent une mentalité que j'apprécie (humilité, calme, bienveillance)
>>30
Prendre confiance, et s'en foutre de ce que les autres pensent. C'est un bon moyen de trier les gens : il y a celles et ceux qui auront toujours une petite réflexion (face à toi ou dans ton dos) dès que tu fais ou dis quelque chose qui relève d'une anormalité, et les autres. Moi j'aime mieux les autres, et les premiers je ne les fréquente qu'incidemment.

36 .

>>35
coucou le cyclisme et ses cuisses plus épaisses que mon cou Copain, si ton cou est plus épais que tes cuisses il y a un problème quelque part.

37 .

>>23
Ce que j'ai compris de vos débats c'est que le bonheur passe par un jeu d'acteur, j'aurais pensé l'inverse, nature.
C'est moi qui ai parlé de ça. Je pense en fait que les deux sont loin d'être incompatibles. Ce que je veux dire, c'est que mettre en scène ta personnalité peut faciliter la communication.

38 .

>>36
Riz.

39 .

>>36
Pas vraiment, ça veux juste dire qu'il est très coustaud.

40 .

>>39
Ou qu'il est trop cuisstre pour se muscler les jambes.

41 .

J'entends ton cri du coeur anon, ils sont désespérants. Il faut néanmoins continuer à se battre sans relâche.

42 .

Yo PO.
Je suis plus ou moins dans la même situation à 26 ans.
Je me suis un peu démerdé il y a 2 ans en sortant régulièrement avec des inconnus par le biais d'un site d'organisation de sorties, ça m'a déjà permis d'évoluer un petit peu. Et ca permet vraiment de rencontrer des gens de tout horizons n'ayant (en général) aucun jugement sur les autres. Je me suis même fait une pote comme ça. Malheureusement j'ai dû changer de ville entre-temps mais grâce à internet encore une fois j'ai pu très rapidement sympathiser pour de vrai irl avec des gens d'un forum dans ma nouvelle ville.
Y'a toujours des bas, voire des très gros bas, mais un peu plus de hauts que par le passé. C'est déjà ça même s'il me reste encore beaucoup de boulot.
Et +1 pour la grimpe, faudrait d'ailleurs que je m'y remette.

Bref cramponne-toi, c'est pas évident mais ça se fait, et c'est un mec handicapé comme moi qui te le dit.

43 .

>>42
C'est bien le problème, la grimpe oui mais ça ne règle pas le soucis. Cependant, ça peut me faire découvrir un nouvel environnement. Rien que la démarche d'aller m'inscrire m'angoisse.
Je suis rassurer déjà de ne pas être seul dans ce cas, même si cette putain de solitude me pèse et m’oppresse. Je vais essayer de me sortir de cette merde, en espérant que ça aille mieux. Je me sens vraiment mal.

Je vais recommencer l'écriture de poésie aussi, histoire de me libéré. Merci en tous cas et bonne chance à toi aussi...

44 .

>>43
cette putain de solitude me pèse et m’oppresse. Je vais essayer de me sortir de cette merde Pourquoi ne pas à la place chercher a mieux vivre ta solitude ? Faire dépendre son bien être de son environnement me semble dangereux.

45 .

>>44
Oui mais c'est compliqué, surtout quand on a du mal à s'accepter sur ce monde

46 .

>>45
Personne n'a dit que ça serait facile.
Procure-toi les Pensées de Marc-Aurèle, une misère en librairie et gratuit en PDF sur les internets, et ça te fera beaucoup de bien, promis.

47 .

>>46
Coldplay stp.

48 .

>>43
Ici 42.
Ouais la grimpe ne règle pas le soucis, mais ça aide comme n'importe quel sport.
Par contre, conseil de pro très important : t'es peut-être introverti mais il faut essayer au maximum de ne pas intérioriser, ça te bouffe et ça n'a rien de bon. Si quelque chose te dérange chez une personne (et encore plus chez un proche), fais-en lui part le plus rapidement possible pour poser les points sur les i et créer un terrain d'entente. Plus t'attends, plus ça te bloque et plus ça te rend malade (surtout chez un type comme moi qui a tendance à tout monter en épingle dans sa tête). Facile à dire certes, mais bon.
Pourquoi je te dis ça ? Parce que j'ai fait les frais de mon introversion et de ma connerie il y a deux jours avec ma sœur (avec qui j'habite depuis un an). C'est une fille de 3 ans mon ainée avec qui il n'est pas toujours évident de discuter, très émotive et qui s'emporte vite, à l'inverse de moi qui ferme un peu toujours sa gueule même quand quelque chose lui déplait. Bref, 2 humains avec des défauts et des caractères radicalement opposés.
Je ne me suis jamais imposé face à elle et plus les années passaient, moins j'avais le courage de lui dire en face ce qui me déplaisait chez elle et m'empêchait de communiquer avec elle tandis qu'elle me balançait à la gueule et avec raison les gros défauts qui l'exaspéraient.
Et vu son caractère bien trempé et qui m'effraie un peu, j'ai évité la confrontation le plus souvent possible.

Résultat, je ruminais dans mon coin, puis un soir j'ai fini par balancer plein de saloperies sur son dos sur internet comme le dernier des connards. Et j'ai recommencé, plusieurs fois, en me disant "un jour je lui parlerai". Tu parles, j'avais découvert mon exutoire crétin sur le net qui me maintenait dans ma zone de confort et ça repoussait encore plus l'échéance.
Et vint ce qui devait arriver : Elle a fini par découvrir toute la merde que je déversais sur elle et me voilà bien con aujourd'hui. Autant dire que la réconciliation et l'apaisement c'est plus pour demain.

Bref, t'as peut-être pas de sœur ni de frère, ni même de proche avec qui ça se passe pas super bien, mais dès qu'un truc te dérange vraiment chez quelqu'un et brouille la communication, dis-le. Sinon t'es pas à l'abri d'un dérapage, surtout quand tu habites avec la personne et dois la côtoyer jour après jour.
Peut-être pas un dérapage aussi violent que le mien (je suis quand même sacrément atteint je crois), mais que ça soit violent ou pas ça ne fait jamais de bien à l'égo et à la confiance en soi.

Bref, désolé pour le pavé un peu osef mais fallait que je sorte ça quelque part.

49 .

>>48
T'as raté la leçon sur l'honnêteté mais t'as pas encore raté celle sur le pardon. Courage.

50 .

>>48
Et vu son caractère bien trempé et qui m'effraie un peu, j'ai évité la confrontation le plus souvent possible. Je comprends pas vraiment en quoi tu étais terrifié de ta grande soeur. Tout ça paraît vraiment dingue vu de l'extérieur.

51 .

>>50
Je comprends pas vraiment non plus. Y'a qu'avec elle que j'ai autant de difficultés à m'imposer.
Faudrait qu'un jour je la considère comme une personne lambda, je l'ai foutue sur un piédestal pour je ne sais quelle raison.

52 .

>>51
Je pense que c'était une énorme erreur de dire du mal d'elle sur internet. Même incapable de l'affronter en face, tu aurais pu rédiger tes doléances et les lui faire lire. Même issu d'une fratrie, je vois pas vraiment d'issue facile à ta situation. Tu peux peut-être essayer de faire tes excuses, de te comporter de manière plus sympa et attendre que le temps adoucisse tout ça.

53 .

>>51
Tu as certainement un lien émotionnel riche avec elle. Si tu ne vois pas clair dans ta relation avec elle alors je te recommande d'en parler. A un(e) ami(e), un autre membre de ta famille, ou même à toi-même lors d'une introspection écrite (je fais ça quand j'ai des comptes à régler avec moi-même, c'est efficace au point d'en être éprouvant).
Et bien entendu, maintenant, il faut lui demander pardon. Tu risques de manger un tonnerre de merde, mais dis-toi qu'il est mérité, et surtout qu'elle a besoin de faire sortir toutes les choses plus ou moins agréables qu'elle te dira afin de rétablir un équilibre entre vous.

54 .

Je pense que je vais lui faire mes excuses ce soir, si j'y arrive et si elle veut bien...
Je sais même pas si c'est raisonnable de lui dire tout ce que je lui reproche dans le même temps, ça fait un peu posture de victime.
Mais va bien falloir lui en parler à un moment, il faut que j'évacue toute cette merde de ma tête.

55 .

>>54
Je sais même pas si c'est raisonnable de lui dire tout ce que je lui reproche dans le même temps Déjà ce n'est pas le moment, et ensuite ce n'est pas forcément opportun.
Les gens sont comme ils sont. Hors de la famille c'est plus simple, si la personnalité d'untel t'emmerde, tu le lourdes et t'es tranquille. Avec la famille il faut faire des concessions, accepter, laisser faire et laisser être. Sans compter que parfois, l'irritation qu'un comportement génère chez toi est en fait tout à fait maîtrisable en se raisonnant, tu peux creuser par là aussi. Ça te rendra la vie plus simple.

56 .

Ouais.
Mais le "tout à fait maîtrisable", j'en suis pas sûr.
Y'a un truc en particulier que je n'ai jamais su gérer chez elle, ce sont ses dérapages lors de certaines discussions.
La dernière en date, elle a explosé, m'a traité de connard et a juré qu'elle ne m'inviterait plus jamais.
Tout ça parce qu'on discutait... des voitures autonomes. Qui représentent pour elle le point culminant de l'esclavage de l'homme moderne. Bref, je n'étais pas vraiment d'accord et ai exposé mon point de vue 100% personnel (j'ai insisté là-dessus), elle m'a reproché d'être naïf, de nier la réalité de notre monde, et c'est parti en cacahuète.
Quand je repense à ça je me dis que ce n'est pas possible de créer de véritable lien fraternel entre elle et moi. Et c'est pas la première fois qu'elle refuse de tolérer mon avis.
C'est pour ça que j'ai envie de lui en parler. D'autant plus qu'elle ne s'est pas privée pour me reprocher des choses.

57 .

>>56
Pourrais-tu s'il te plaît expliquer vos deux points de vue ? Je suis incapable de comprendre en quoi les voitures autonomes sont le point culminant de l'esclavage de l'homme moderne. Et pourtant je suis /o/tiste confirmé.

58 .

Bah c'est simple : la voiture autonome, ça réduira les temps de trajet, ça permettra à tout le monde de dormir tout en se faisant conduire, donc ça entrainera une augmentation de la durée de temps de travail minimale. Ensuite, l'argument final qui a entraîné le clash : avec la technologie tout va de plus en plus vite, dans le but de nous faire travailler de plus en plus.
Argument que je trouve vraiment faible, même s'il y a un petit fond de vérité (si l'on généralise moins).

Pour contrebalancer, je lui ai parlé du confort apporté par la technologie, ainsi que de la diminution de la durée et pénibilité de nombreuses tâches, en gros.

59 .

Bon par contre je squatte le fil de 387, et ça c'est pas cool.

60 .

>>59
C'était un ânon sympa, et s'il le veut on dégagera.
>>58
Son argumentaire me paraît pas super solide. La première conséquence des voitures autonomes ce sera d'abord la disparition d'un paquet de métiers de conducteurs (camionneurs, ambulanciers, taxis,...) avant d'entraîner un quelconque changement de durée de travail minimale. En plus ce genre de changements nécessite que l'invention soit hyper répandue, et ça paraît peu probable, vu qu'on parle de voitures.
Enfin, si tu veux mon expérience, tu ne devrais pas tant te formaliser des dérapages non contrôlés de ta sœurette. Ma famille termine presque chaque débat en me traitant de fou à lier, et je les apprécie quand même. C'est même un plaisir je pense de pouvoir se lancer à fond dans un débat échauffé.

61 .

Ce message a été effacé.

62 .

>>60
Enfin, si tu veux mon expérience, tu ne devrais pas tant te formaliser des dérapages non contrôlés de ta sœurette. Ma famille termine presque chaque débat en me traitant de fou à lier, et je les apprécie quand même. C'est même un plaisir je pense de pouvoir se lancer à fond dans un débat échauffé. J'ai déjà participé à des débats assez tendus avec d'autres membres de ma famille, des collègues etc., et ça ne me dérange pas le moins du monde, je dirais presque que c'est l'essence même du débat que de s'affronter de façon musclée.
Seulement eux ne me traitent pas de connard et m'écoutent parler, ce que ma sœur a beaucoup de mal à faire. Donc forcément, ça bloque.
Bref, j'aurais dû m'imposer au lieu de ruminer dans mon coin.

63 .

>>62
Fais tes excuses et essaie de bien te conduire. N'hésite pas à demander d'autres conseils.

64 .

Je suis 387. J'ai eu une discution avec un collègue ce soir, je vous en fait part si vous le voulez bien.

Il se trouve que j'ai énormement de respect pour cet homme, il a 40 ans de plus que moi en même temps. Il m'a conseilé de bouger, de ne pas rester dans la même entreprise toute ma vie comme il a fait lui, plusieurs fois il a eu l'opportunité mais il ne l'a pas prise. Il regrette maintenant mais bon il se repose sur sa situation d'entant, c'est-à-dire marié et 4 enfants à charge, il n'a pas voulu ce risquer.

En comptant que mon patron par à la retraite dans 4ans, il m'a dit de rester jusque là et de voir comment évolue la situation de la boîte. Il m'a aussi qu'il me manquais énormement de "niak" et de motivation.

En vrai je suis un mou de la vie. Bon je suis pas un rapide ni un nerveux. Je ne suis pas vraiment motivé à quoique ce soit. Je fais de la déprime je crois, c'est la meilleure.

Bon ça c'était un petit bout de moi professionnelement, et vous voyer que je m'en contrecarre le citron de cette merde, il faut évoluer oui, il faut s'épanouir surtout. Il faut absolument que je prenne du recul et essayer de vivre avec, merde on est comme on est. La vie c'est d'être heureux que ce soit dans ou en dehors de la norme. Sur ce, je vous souhaite une excellente soirée.

PS: 42, je te dit courage et ça va obligatoirement s'arranger ne tant fais pas. Il n'y a pas de soucis, 42 et n'importe qui peut demander de l'aide et se décharger un peu sur ce fil, il est fait pour ça.

PS2: Je suis désolé de vous étaler ma vie plate et chiante, mais ça me fait du bien, en réalité.

65 .

>>64
Si tu veux mon avis, essaie d'apprécier ta vie telle quelle. Il n'y a rien de foncièrement mal je crois à être un salaryman mou et sans ambition. Trouve ce qui te rend heureux et fais-le. Peut-être que même la recherche du bonheur n'est pas si obligatoire.

66 .

>>64
Tu as les bonnes conclusions, il faut désormais y joindre les bonnes décisions.
Si t'es pas épanoui dans ce job et pas du tout motivé par ce qu'il a à t'offrir, c'est qu'il te faut un nouveau plan de bataille. On va essayer de le dresser ensemble, si tu es partant. Dans un premier temps, tu peux nous renseigner sur ce qui te motive, ce qui te passionne, ce que tu aimes beaucoup, ce qui touche à tes émotions à tous les coups, ce qui te donne le sourire. Pas simple je sais. Sur ton ordinateur, qu'est-ce que tu aimes regarder par curiosité ? Quelles sensations apprécies-tu ? L'idée c'est d'essayer de te trouver un horizon vers lequel marcher, n'importe lequel, et surtout n'aies pas peur d'être un peu idéaliste ou surréaliste. Ce monde regorge d'opportunités, comme je pense que nous le verrons plus tard, le tout est de trouver comment y accéder, et ça peu de gens le savent.

67 .

>>63
Par contre, ce que j'ai oublié de préciser, c'est que les propos à son encontre sont sur un forum privé et qu'elle (enfin son copain) est allée jusqu'à accéder à mon ordinateur pour récupérer les identifiant et mot de passe et pouvoir se connecter, ce qui est quand même foutrement moyen...

68 .

>>67
Hé c'est pas okay du tout ça! Raconte comment tout ça est arrivé, par ce que pour faire un coup comme ça, il a dû avoir des soupçons et connaître l'existence du forum.

69 .

>>68
En fait, un soir où ma sœur m'a pris pour une merde devant ses amis alors qu'on bouffait à la même table (et où j'ai rien répondu, comme d'hab), je bouillonnais tellement que j'ai écrit des trucs bien violents sur elle sur ce forum privé (qui sert de gros défouloir avec d'autres connaissances) depuis mon smartphone. C'était pas très discret ni malin (pour ma défense j'étais alcoolisé), et son copain a dû passer derrière moi et zieuter rapidement l'écran pour voir la teneur des propos.


Ensuite ça a dû être très simple pour lui, il n'a eu qu'à allumer mon ordinateur, ouvrir ma session (comme un imbécile je n'avais pas mis de mot de passe, n'imaginant pas qu'une personne sous ce toit oserait y accéder sans ma permission), ouvrir firefox et récupérer le mot de passe enregistré.
Le mec ne s'est pas privé pour se reconnecter plusieurs fois sur mon compte cette semaine, dans le plus grand des calmes.
Au départ, le mec avait prétexté une faille de sécurité du forum (en https et bien rodé niveau sécurité), mais en fait non, il s'est carrément immiscé dans ma vie privée puisque nous avons pu le voir se connecter régulièrement avec mes identifiants.
Maintenant j'ai beaucoup moins envie de m'excuser, curieusement.

70 .

>>69
"Y'a qu'avec elle que j'ai autant de difficultés à m'imposer." Elle t'humilie devant ses amis. Son mec se permet de se poser tranquillement sur ton ordinateur sans ton consentement. Et en plus elle se sert de ça pour te faire la gueule. Le plus beau c'est que tu viens nous demander comment faire la paix avec elle. Je retire tout ce que j'ai pu dire Ânon. T'es une incroyable victime et je me demande comment tu as pu survivre tout ce temps. T'as pas d'excuses à faire, t'as deux chiens à remettre à leur place.

71 .

>>70
Ou partir et devenir le guerrier dont la légende de l'Acrimonie parlait. Il est notre héros tant attendu. Suivons son épopée et guidons-le.

72 .

Ce message a été effacé.

73 .

Je vais les remettre à leur place.
Et leur faire un coup de pute, par soucis d'égalité.

74 .

>>73
Mauvaise idée. Juste coupe les ponts.

75 .

>>74
Secondé. Ne t'abaisse pas à leur niveau si tu souhaites devenir meilleur qu'eux.

76 .

>>73
Bien. Si tu as besoin de conseils ou que tu as envie d'en parler n'hésite pas.
>>74
>>75
Inutile de prêter attention à ce genre de conneries. "Ne t'abaisse pas à leur niveau" ? "Devenir meilleur qu'eux" ? Arrête ton char deux secondes.

77 .

>>76
C'est incroyable ça, t'es qui pour juger de nos conseils alors que tu revendiques une vendetta destructrice qui ne lui apportera rien ?!

78 .

>>77
Tu as la chance de pouvoir discuter avec une personne venant d'une époque reculée où l'honneur était encore quelque chose de très important dans la vie sociale et tu lui répond comme ça ?

79 .

>>76
Quand je dis que c'est une mauvaise idée, y'a pas d'histoire de s'abaisser au niveau de l'autre ou de devenir meilleurs qu'eux. Tout ce qu'il ça réussir à faire, c'est se prendre la tête pour une histoire qui n'en vaut pas la peine.
Sa soeur se place très clairement en victime. Son frère l'a insultée sur internet et pour elle ça lui donne le droit de lui pourrir la vie. >>73 se place lui aussi en victime. Il est toujours avenant et placide dans ses contacts avec sa soeur et s'en prends quand même plein la gueule.
Les deux partis sont en tort mais la situation est trop récente pour être abordée de manière concise et rationnelle. Ce que je propose, c'est juste de s'eloigner, pendant un an ou deux. Si la situation ne s'estompe pas d'elle même au bout de cette période et que >>73 ressent le besoin de se rapprocher de sa soeur alors ils pourront en discuter à tête reposée, mettre les choses à plat et repartir sur une bonne base.
Je ne base mes conseils que sur ma propre expérience personnelle, aussi peut être que ma solution n'est pas la meilleure. Mais elle a porté d'excellents résultats dans ma situation et c'est pourquoi j'estime qu'elle peut apporter de bons résultats à d'autres.

80 .

Non mais lol quoi. Faut pas chercher à se réconcilier avec quelqu'un qui t'humilie devant ses potes et qui se permet de fouiller dans tes conversations privées.
Cet espionnage aurait pu être l'opportunité pour la sœur de comprendre ce qu'il se passe dans la tête de son frère mais elle en a choisi autrement.
Dont acte.

Il y a clairement une lutte d'influence entre le petit ami de la sœur et le frère sur la sœur elle-même.
Le frère ne gagnera pas, au moins sur le court terme.
Attends quelques années, s'ils sont bien entre connards, laisse-les entre connards, si le couple se termine mal (ce qui est probable, on est en 2017) tu auras peut-être l'occasion de lui reparler si elle reconsidère son point de vue.

En attendant, protège-toi de l'influence néfaste de ces cinglés, coupe les ponts, ça ira mieux.

Après c'est une philosophie de vie. Certains sont prêts à tout accepter "parce que c'est la famille", d'autres ont leur amour propre (ou sont trop fragiles pour manger la merde des autres). Je suis clairement dans le deuxième camp. À toi de voir où tu te situes, OP, mais il n'y a aucune honte à envoyer chier sa famille (que tu n'as pas choisie, n'oublie pas).

81 .

>>79
Ce que je propose, c'est juste de s'eloigner, pendant un an ou deux. Si la situation ne s'estompe pas d'elle même au bout de cette période et que >>73 ressent le besoin de se rapprocher de sa soeur alors ils pourront en discuter à tête reposée, mettre les choses à plat et repartir sur une bonne base. C'est exactement ce que nous préconisions (>>73 et >>74). Bon, l'incident est clos.

82 .

En tout cas, si je coupe les ponts avec elle, j'ai l'impression que je vais devoir les couper avec le reste de la famille.
Quelle situation de merde, putain.

83 .

J'invite tous les partisans de la fuite à se cotiser pour payer un nouveau logement à ânon, ou bouffer un bol de bites.
>>82
Quelle situation de merde, putain. En même temps t'as laissé l'abcès gonfler beaucoup trop longtemps. Il est temps de rappeler à ta sœur la notion de respect à grandes volées de claques, et de lui faire comprendre que si elle est trop conne pour débattre normalement (d'autant que son argumentaire sur les voitures autonomes était minable), ça ne lui donne pas le droit de te traiter de la sorte, et en aucun cas devant des personnes extérieures à la famille.Quant à son fouineur de copain, éclate-lui la face sur un coin de table. Il n'a aucun lien de parenté avec toi, rien ne peut justifier sa façon de s'immiscer entre toi et ta sœur.
C'est incroyable que tu sois arrivé au point où tu t'es convaincu que tout était de ta faute, et que c'était à toi de faire tes excuses. La fuite ne va rien changer, au contraire. Tu as déjà assez fui, et tu vois bien les effets sur ton moral. Mets toi en colère, bon sang. Récupère ton amour propre, et surtout la capacité à refuser toute atteinte à ta dignité.

84 .

J'y arriverai pas.
J'ai eu ma mère au téléphone, toute ma famille est au courant, a lu les messages crus que j'ai écrits sur elle (et les messages encore plus crus que mes potes ont écrits, menaces de morts incluses). Bien entendu c'était du millième degré de leur part, mais va expliquer ça à ta famille.
J'ai foutu une putain de merde dans ma famille et je ne pense pas que ça va se cicatriser un jour.
Je suis un gros connard.

85 .

Et maintenant je me sens encore plus seul qu'avant. J'ai plus qu'à mettre fin à mes jours.

86 .

>>84
>>85
Explique à ta mère pourquoi tu en es venu à écrire ce genre de choses. Et arrête de tout rejeter sur toi-même putain.
Accessoirement, où trouver tes écrits ? De toute façon j'ai l'impression que tout le monde les a déjà lus à part nous.

87 .

>>82
Ça peut paraître douloureux et difficile (ça l'est), mais ça peut t'être extrêmement bénéfique. Parfois, tout laisser derrière soi est un bon moyen pour se reconstruire. En tant qu'individu, avec le temps, on se pare de boulets aux pieds qui sont en général des vestiges du passé : relations, croyances, habitudes, etc. S'en défaire peut être étonnamment libérateur sur le moyen terme.

>>85
Plus jamais tu redis ça ou je demande à Profileur-kun de me révéler où tu habites et je viens te gifler au seuil de ta porte, compris ?!

88 .

Oui vraiment, couper les ponts et surtout changer d'air pourrait te faire un bien fou. Allez hop hop tu déménages dans une nouvelle ville (voire un nouveau pays) et tu recommences un nouveau projet qui t'emballe. Hop hop hop. Plus vite que ça. Nous on assure tes arrières.

89 .

>>88
Nous on assure tes arrières. T'as autant d'argent qui dort ?

90 .

>>88
J'ai pas vraiment envie de quitter la région parisienne. J'y ai rencontré des gens que j'apprécie beaucoup par l'intermédiaire d'un autre forum que je fréquente, commencé à créer des liens d'amitié avec eux, et je n'ai pas envie de perdre ça. Et de toute façon j'y travaille.
J'ai déjà prévu une petite excursion dans l'est de l'Europe, ça va me permettre de me changer les idées.
Merci pour les conseils en tout cas, c'est sympa.

91 .

>>90
Des nouvelles de ta situation ? Qu'as-tu entrepris ?

92 .

Ma sœur a porté plainte pour incitation au crime.

93 .

>>92
Dans quel genre de famille on porte plainte contre son frère pour des écrits ?

94 .

C'est une hystérique, ça ne m'étonne pas d'elle.

95 .

Putain quelle grosse conne.

96 .

C'est chaud

97 .

Ma mère est spécialement venue à Paris pour me l'annoncer.
Ambiance.
Mes parents ont tout fait pour qu'elle retire sa plainte, sans succès.
Je ne suis même pas écœuré, seulement blasé d'avoir pour sœur la fille la plus exécrable que j'ai jamais croisé dans ma vie.

98 .

Courage. Contrairement aux Anon qui te disent de juste couper les ponts, je pense qu'il serait bien d'au moins essayer de mettre les choses au clair avant une rupture totale.

Pour ça, je pense que déjà mettre par écrit
1) les choses que tu reproches à ta sœur
2) ce que tu ressent vis-à-vis d'elle
3) ce que tu ressent vis-à-vis de son comportement

Puis tu montres ça à tes parents, pour ensuite essayer d'établir une communication avec ta sœur, soit à l'oral avec présence de tes parents, soit par lettre interposée.

99 .

>>97
Prends surtout un avocat, vieux.

100 .

>>99
Mille fois ceci.

101 .

D'après l'avocate d'une connaissance, il est très improbable que la plainte aboutisse à quelque chose de concret.
On verra bien.

102 .

Lis putain de merveilleux bouquin OP et d'ailleurs je le conseil à tous; tout déprimé est un bien-portant qui s'ignore.

103 .

>>102
MAIS QUI ÉTAIT TÉLÉPHONE?!!!

104 .

Insulteur de sœur au rapport.
Je viens d'avoir confirmation que le mec de ma sœur a accédé à mon PC de son plein gré, et surtout je viens d'apprendre que c'est lui qui a interdit à ma sœur de retirer sa plainte.
Ce même RSAiste qui a profité de la bonne situation financière de ma famille pendant presque 10 ans.
Je suis colère.

105 .

>>104
Tu peux dores et déjà te féliciter d'être un être humain de bien plus haute valeur que ce déchet.

106 .

>>104
Ah d'accord c'est un déchet qui essaie d'avoir de l'argent en manipulant autrui. C'est peut-être toi qui devrait porter plainte en fait.

107 .

>>104
Ce même RSAiste qui a profité de la bonne situation financière de ma famille pendant presque 10 ans. Bon sang il va falloir que j'arrête de lire tes post, 387-kun, parce que je vais pas pouvoir échapper à la rupture d'anévrisme encore longtemps si tu persistes à dévoiler des éléments de plus en plus enrageants.
>>105
Tu peux dores et déjà te féliciter d'être un être humain de bien plus haute valeur que ce déchet. Mais c'est bien ce que je craignais, tu es vraiment le genre d'individu à utiliser sa propre échelle de morale pour se hisser au-dessus d'autres personnes et gonfler son égo sans sortir de sa confortable inaction.
>>106
C'est peut-être toi qui devrais porter plainte en fait. Essaie de demander à ta connaissance avocate la faisabilité d'une telle plainte, ça m'a l'air d'une bonne idée.

108 .

>>107
sans sortir de sa confortable inaction. Ça, t'en sais rien mon pote. Et pose-toi les bonnes questions : pourquoi, quel intérêt d'avoir ce genre d'échelle ? Sachant qu'elle n'est pas que morale.
Styles : Acrimonie Nuit