/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages] [100 premiers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 75230)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 220 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Cette année pas de hentai ni de porn ...
Fichier 160952592391.jpg - (7.73MB , 2655x2154 , 1578696600888.jpg )
75230 75230
Cette année pas de hentai ni de porn
Agrandir toutes les images
>> 75232
Bon j'ai vu les vidéos de CGPgrey sur les résolutions, et du coup je me dis qu'il vaut mieux se donner un "thème" plutôt qu'une liste précise. 2021 pour moi va être l'année de la santé.
>> 75234
>>75232
Et qu'est-ce que tu va tenter de faire pour ta santé ?
>> 75235
>>75232
Le prochain coup que je bois sera à ta santé
>> 75236
2020 était pour moi l'année de la bienveillance universelle.
2021 je vais essayer de faire le tri dans mes relations et arrêter d'être bienveillant avec les personnes qui ne le méritent pas, et d'excuser leurs comportements néfastes.
>> 75240
>>75236
Quand je lis bienveillance, je sors mon flingue.
>> 75266
>>75240
Pas très bienveillant ça, Ânon.
As-tu un problème avec le concept de bienveillance, son application et/ou l'utilisation du mot qui en est faite ses derniers temps ?
>> 75267
>>75236
Tu as une bien curieuse conception de la bienveillance si tu penses que des gens puissent ne pas la mériter.
Cela signifie-t-il que si tu vois ces personnes en danger, tu ne lèveras pas le petit doigt et les laisseras se faire blesser/tuer ?
>> 75268
>>75267
Peut-être que "mériter" n'est pas le bon terme, en tout cas je te l'accorde, ma formulation était maladroite. Le fait est que, ces derniers mois, j'ai donné beaucoup d'énergie pour des gens qui avaient des comportements / paroles / actes déplacés (au mieux) voire complètement abusifs, envers moi ou notre entourage, et je leur trouvait à chaque fois des excuses et essayait de les aider, pour qu'au final ils retombent dans les mêmes schémas néfastes.
Effectivement ils méritent surement de la bienveillance, mais pour ma part je risque d'être moins disponible désormais, et préfère donc me concentrer sur des personnes qui ont une façon d'agir plus en accord avec mes valeurs.
>> 75278
>>75266
>As-tu un problème avec le concept de bienveillance, son application et/ou l'utilisation du mot qui en est faite ses derniers temps ?
Oui et oui.
Je trouve ça vraiment triste de faire de ce qui devrait être a priori un fer de lance politique. Et puis c'est même pas vraiment politique en fait. C'est une posture moralisatrice qui refuse d'entrer dans les explications causales de la violence pour en faire un truc mal au lieu d'être une réalité de l'existence qu'il faut contenir du mieux qu'on peut.
Je ne crois pas à la bienveillance, tu peux passer réduire l'univers à une poudre d'atomes et passer ça au tamis sans trouver rien qui ne s'apparente à de la bienveillance. Je ne pense pas qu'il faille agresser gratuitement les gens pour autant et personne ne pense ça en fait. La doctrine de la bienveillance c'est vraiment très faible puisque ça n'accompagne aucune analyse et ça se réduit à des injonctions pénibles à faire ce que tout le monde plus ou moins à gauche faisait déjà, mais avec un buzzword par dessus.
>> 75478
>>75278
C'est bien pire que ça. Les colibris sont devenus des spécialistes de cette injonction, qui est en fait une impossibilité moralisante d'exprimer des émotions dites négatives (colère en particulier). C'est, paradoxalement, extrêmement violent d'interdire à quelqu'un de s'énerver et lui renvoyer l'idée que ressentir une émotion est quelque chose de mal. Parce que généralement, la colère est générée par quelque chose ou quelqu'un. Accessoirement, l'accueil de nos émotions sont très inégalement enseigné et accepté (entre hommes et femmes, entre prolos et artistes par exemple). Leur auto-analyse (les reconnaître pour ce qu'elles sont et pas juste nous laisser traverser) encore davantage.

Ces gens qui prônent la "bienveillance" sont putain de toxiques. Quand ta vie c'est de la merde t'as envie de pouvoir le gueuler, c'est le préalable à l'action politique. Parce que d'autres vont se reconnaitre dans ta colère, et aussi parce que ça défoule.

Dans un autre registre, dire à quelqu'un qu'il est con, des fois (pas toujours) c'est pour son bien. Se l'interdire, c'est potentiellement empêcher les gens de grandir.

Bref, cette idéologie est une belle grosse merde avec un sourire. Comme Amazon.
>> 75479
>>75478
Basé.
>> 75527
>>75278
J'ai pas tout compris dans ton message, mais j'ai l'impression que ton problème c'est plutôt la récupération politique d'un mot à la mode, que le principe même de bienveillance, d'où ma question précédente.

>>75478
Mais en fait personne n'interdit d'être en colère. Mes amies qui prônent le plus la bienveillance sont aussi celles qui sont les plus en colère, simplement elles la dirigent vers les réelles causes de leur colère (un système oppressif, par exemple) et non contre des personnes.

Mais bon vous semblez rattacher ce terme à pas mal de choses, idéologiques et/ou politiques, probablement parce que je n'ai pas le bon bagage de connaissances, alors que je m'en servais juste pour définir mes relations avec d'autres personnes. Peut-être même que je n'utilise pas le bon terme depuis le début, en fait.
>> 75586
Fichier 161090506890.png - (162.05KB , 1254x1248 , Sans titre.png )
75586
La seule utilité de la bienveillance, c'est de pouvoir se lire et converser tranquillement.
Je comprends pas votre besoin d'être en colère contre ânon. J'ai une vie de merde hein, j'en ai juste rien à branler de me taper la vôtre en pleine gueule, parce que c'est qu'une balle perdue.
[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages] [100 premiers messages]


 
Raison