/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages] [100 premiers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 70961)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 631 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Vos histoires
Fichier 159416514245.jpg - (15.36KB , 299x299 , ZaoMWaKk_400x400.jpg )
70961 70961
Ça fait un bail qu'on a pas eu un fil pour juste se raconter nos meilleures anecdotes nostalgiques, comme sur toutes les autres planches.

>sois moi au lycée
>petit con à la limite de la personnalité antisociale
>fayot de service premier de classe depuis toujours
>toujours un ou deux ans d'avance sur le programme de maths grâce à Internet
>suffisamment bon comédien pour impressionner les autres profs sur du vent
>attitude pédante et jeux de mots incessants à voix haute en cours
>tout le monde en rit, n'ai bizarrement aucune remarque d'ordre disciplinaire

>le jour de la rentrée en terminale S
>me pose immédiatement au premier rang
>un mec que je ne connaissais que de très loin jusqu'à ce jour s'asseoit à ma gauche
>dès les premiers cours, il s'avère être un pur intello
>il s'intéresse vraiment à toutes les conneries dont on parle en cours
>en bon seigneur spèrgue, il ne comprend pas très bien les dynamiques sociales
>il voit clair dans mon jeu
>le sens progressivement développer un mépris pour mon esbroufe creuse
>cela m'emplit de rage

>mes blagues le font rire quand même
>pendant un cours de physique, ne fais plus les jeux de mots à haute voix
>à la place, les distille en chuchotant et en griffonant dans les marges de ses feuilles
>il essaie de se retenir de rire, mais la pression monte
>finalement il éclate de rire
>le rire le plus autiste qui soit, saccadé et étranglé
>tout le monde le regarde fixement et le juge
>la prof fait mine de l'ignorer
>continue à dessiner des obscénités dans les marges de mes feuilles
>il ne peut pas s'arrêter de rire
>au bout de dix minutes, il est exclus du cours
>il sort dans le couloir rouge, pleurant et tremblant à la fois de rire et de honte
>mtq
163 messages cachés. Last 50 shown. Agrandir toutes les images
>> 71342
>>71341
Vu ce que tu postes ici, t'as l'air de bien réussir à t'ennuyer tout seul.
>> 71343
>>71342
Merci de te préoccuper pour moi mais ça va très bien à ce niveau.
>> 71344
>>71338
>publique
Acrimonie est une entreprise privée.
>> 71345
Fichier 159570865453.jpg - (116.20KB , 720x960 , mon-corps-mon-choix.jpg )
71345
DCF : je peux tolérer n'importe quoi, sauf ce qui sort légèrement de la fenêtre d'Overton.
>> 71347
>>71330
L'emploi frère, pas le travail. C'est l'emploi que les anticapitalistes critiquent, jamais le travail.
>> 71348
>>71347
>cherche "critique anarchiste du travail"
>trouve ça : http://www.socialisme-libertaire.fr/2017/06/c...
C’est un exemple parmi d’autres. Il y a plein de critiques du travail en tant que travail, même en-dehors de l’anarchisme, comme chez Aristote, Rousseau, ou Russell.
>> 71350
>>71348
>Je lui parle d'anticapitalisme
>Il me dit que j'ai tort parce qu'anarchisme
>> 71351
>>71347
Paul Lafargue.
>> 71355
>>71350
Vous vous prenez la tête pour rien (enfin si surtout parce que >>71347 ne comprend pas que les anarchistes ne critiquent pas le travail en tant que force de production mais en tant que moyen d'exploitation du peuple par les capitalistes).
>> 71356
>>71355
>2020
>Perdre son temps à parler avec quelqu'un qui a dès le départ choisi de ne rien comprendre
J'ai beaucoup d'affection pour l'effort mais c'était voué à l'échec avant de démarrer.
>> 71357
>>71355
Un exemple : tu peux être auto-entrepreneur et donc pas employé et quand même être exploité par les capitalistes (par ex. quand tous les fournisseurs de ta profession sont des groupes hégémoniques faisant des ententes sur les prix).
>> 71358
>>71356
Dsl je sais pas pourquoi je poste en fait, un peu comme je sais pas pourquoi je continue à vivre. Peut-être que je continue d'espérer qu'il arrive un truc surprenant.
>> 71359
>>71358
Je veux pas être méchant mais on a deux types qui sont à peu près Ben Shapiro-tier niveau puissance argumentative et bonne foi, je pense que le reste est assez indifférent ou d'accord mais une fois que t'as repéré le profil, c'est difficile d'avoir envie de répondre sérieusement.
>> 71360
>>71359
>mais on a deux types qui sont à peu près Ben Shapiro-tier niveau puissance argumentative et bonne foi
Putain mais c'est exactement ça, c'est à ça que me faisaient penser leurs conneries. Fais les venir à la prochaine IRL et je t'en débarrasse.
>> 71361
Je vois qu'on aime jouer sur les mots plus que sur les concepts ici.
Remplacez emploi par travail subordonné si vous avez vraiment du mal à comprendre l'idée générale, comme ça vous pouvez mettre les auto-entrepreneurs dans une case (et les indépendants avec un crédit bancaire sur le dos aussi).

La distinction travail/emploi n'a effectivement aucun sens dans un concours de mauvaise foi. Pour le reste ça fonctionne assez bien.
>> 71362
>>71361
Alors moi en disant en >>71348 « travail en tant que travail » je désignais bel et bien la notion de travail en tant que telle, pas l’emploi.
>> 71364
>>71357
Genre la sncf ?
>> 71371
>>71364
Soupe bien ou bien libertarien-kun ?
>> 71372
Fichier 159579993942.jpg - (88.60KB , 539x810 , 0aeedcb3b5cfecefd5a396903cc3e6f1.jpg )
71372
>>71371
J'ai pas envie de travailler et seul le système actuel me le permet. Sous le communisme et le libéralisme je serais forcé de travailler. Et ça, c'est non-non-non.
>> 71377
>>71360
Lol Timothée.
>> 71390
Fichier 159584190532.png - (59.78KB , 860x510 , Capture d’écran_2020-05-19_12-12-04.png )
71390
>>71377
Hein? Timothée? Vous vous connaissez?
>> 71435
Fichier 159595511521.jpg - (45.08KB , 534x328 , Thimothé Chalascenceur social.jpg )
71435
>sois moi en 6e
>passe mon temps à lire des livres et jouer sur l'ordinateur
>les autres élèves ne comprennent pas pourquoi je préfère lire plutôt que de faire des conneries avec eux
>pas doué avec les relations sociales
>je ne sais pas trop comment parler aux autres
>pas beaucoup de copains
>ce sont des mecs comme moi
>notre activité favorite pendant la récré : se courir après dans la court d'école, se faire tomber dans l'herbe puis se frotter l'un contre l'autre
>on est les garçons craignos du collège
>RiadSattouf.jpg
>avance rapide vers la 3e
>pour cette nouvelle année je décide de prendre mes distances avec mes copains
>dans ma nouvelle classe il y a un mec qui est super populaire
>il fait du karaté
>il est beau gosse
>il a du charisme et a de la répartie
>tout le monde l'adore
>un jour il me parle et s’intéresse à mes bouquins
>il trouve ça cool
>on devient copains
>grâce à lui je rencontre de nouvelles personnes et je m'intègre petit à petit à leur groupe
>maintenant pendant les récrés je traine tout le temps avec eux et on devient copains
>assis sur le muret avec les gens populaires du collège, je vois mes anciens copains qui continuent de se courir après dans l'herbe.
>je suis passé du groupe des craignos au groupe des populaires
>Mon sentiment quand
>> 71436
>>71435
Connaissant le thread, le prochain message finira par de la torture en réunion d'un camarade de classe ou une horreur de proportions colossales.
>> 71466
Fichier 159621726079.jpg - (15.78KB , 480x360 , hqdefault.jpg )
71466
>>71360
>quand ton pouvoir argumentatif est tellement faible que la seule chose que tu peux faire c'est menacer constamment tes interlocuteurs anonymes de leur casser la gueule à une hypothétique DLVV.
>> 71580
>sois moi au lycée
>ai sauté beaucoup de classes
>en fait je suis déjà prof de philo à 19 ans
>ai heureusement l’air beaucoup plus vieux grâce à des cheveux blancs et une barbe bien fournie
>j’ai passé mon temps à étudier et je ne me suis pas préoccupé des filles ni rien
>tu vois où je veux en venir

>en fait pas du tout, toujours rien à faire de l’amour et du sexe
>suis quand même curieux des gens et l’adolescence me fascine
>la plupart des gamins que j’ai en classe sont comme l’a décrit Piaget, pleins d’idées simples mais grandioses sur le monde
>j’ai quitté ce monde très tôt mais il n’y a pas si longtemps que ça, donc j’ai encore l’intuition de son importance
>m’intégrer aussi tôt et aussi bien au monde des adultes m’a désseché
>je suis comme une vis usinée au micromètre pour monter à la perfection je ne sais quelle pièce monstrueuse sur une machine absurde

>vous le savez sans doute mais les profs ont leurs préférés, et c’est pas toujours le meilleur d’une classe, mais l’élève qui est le ou la plus remarquable pour une raison quelconque
>mais moi je sais ce qui peut se tramer dans la tête du non-remarquable, car je l’ai été pendant un temps, et j’aurais voulu le redevenir au lieu d’être applaudi pour savoir faire le singe savant dans le cirque éducatif
>dans une de mes classes il y a une fille qui écoute de façon distraite et regarde tout le temps par la fenêtre

>c’est peut-être elle

>c’est peut-être mon ange qui me sauvera de ce cauchemar
>elle est habillée avec un haut en laine couleur unie, un pantalon de mec qui ne sert pas les fesses, ses cheveux sont un chaos vaguement ordonné par une main dans les cheveux, elle se maquille jamais, son acné légère et son fin duvet sur les joues lui donnent un charme innocent
>une fois elle a tenté de se mettre du rouge à lèvre, mais c’était mal mis et ça débordait d’un côté, c’était absolument adorable
>je devais un peu trop souvent la regarder en souriant, mais elle ne le remarquait pas car elle regardait par la fenêtre

>un jour je trouve un prétexte pour lui parler seul à seul
>en fait c’était parfaitement valide car elle participais jamais et sa note au bac allait pas être génial
>je sors le fameux « je voudrais vous voir après le cours »
>quelques crétins font « ouuuhhh le prof veut te voir ! » et autres « passez un bon moment ! »
>évidemment elle fait la tronche avant même de me parler
>je commence en parlant de mes inquiétudes sur son manque d’investissement, que je suis pas là pour la punir, mais pour comprendre et l’aide
>« je doute que vous puissiez comprendre » répond-elle
>« allons, j’ai été jeune moi aussi… »
>elle rigole et sourit avec tendresse
>« oui, y’a pas si longtemps en plus ! »
>je rougis
>« non, mais, je veux dire, que, quand bien même j’ai un parcours inhabituel, au final on est proches en âge et je peux me poser les mêmes questions que vous et même… »
>j’hésite un moment sous son regard attentif et inquisiteur
>« …et même, je dirais que les adultes très très matures que je vois en salle des profs au final sont des adolescents qui ont comme coupé leurs branches pour se donner l’air d’un arbre bien sage »
>je suis pas clair du tout
>elle hoche la tête en approbation et bois une gorgée de café
>je soulève moi aussi ma tasse, tout en me demandant quand est-ce que j’avais amené du café et des tasses
>elle regardait une fois encore dans le vague de l’horizon
>le soleil se couchait et peignait la salle de classe avec lumière nostalgique d’un futur presque révolu

>elle ferme les yeux, penche légèrement la tête en avant, soupire, puis se retourne vers moi
>elle a une expression complètement renouvelée, déterminée et maternelle, elle semble avoir d’un seul coup tout une éternité de sagesse
>« en effet, » dit-elle, « c’est là aussi une question que je me pose. Qu’auraient pu devenir tous ces branchages morts ? »
>elle prends ses aises, pose un pied sur la table, regarde au plafond, et me dit :
>« tu sais, moi aussi je suis venu ici pour élucider cette question… au final je me sens juste vaguement nostalgique de mes années de lycée, qui n’étaient pas si intéressantes que ça »
>elle… elle s’essaie à un genre de roleplay ? Pourquoi pas, c’est le genre de bizarrerie spontanée que je trouve si charmantes et qui sont si fréquentes à cet âge. J’ai l’impression de voir les ailes de l’ange se déployer pour m’emmener vers un autre monde.
>je renchéris donc de façon joueuse :
>« et donc, que comptes-tu faire maintenant ? »
>« repartir voyager, continuer à me poser des questions peu claires sur le rapport du sujet connaissant, sentant, émotif, actif au monde »
>je vais donner l’impression d’essayer de la séduire, mais tant pis, je suis complètement pris au piège de la situation et de mon délire
>« et si tu m’emmenais avec toi ? »
>« voilà une bonne question. Tu n’aurais pas de regrets si on partait dans un autre monde sans possibilité de retour ? Personne qui t’attend ? »
>« quoi, mes parents, au mieux ? J’étais leur trophée, leur réussite, et puis j’ai tout ruiné en gaspillant ma soi-disante intelligence supérieure en allant enseigner de la branlette dans un trou paumé »
>ça la fait rire
>« déjà que faire un truc aussi inutile te donne l’impression d’être dans une machine infernale qui va te tuer à petit feu, alors si tu étais devenu un louveteau de la Défense ou homme politique… évitons de l’imaginer ! »
>« en effet mais… tu as du comprendre que j’ai cette impression à travers des remarques faites comme ça pendant mes cours »
>« je sais beaucoup de choses »
>une telle réplique mystérieuse n’appelait pas vraiment de réponse, j’attendais ce qu’elle avait à dire

>« je sais aussi que tu vois en moi des qualités que je n’ai pas, que me parler va être en soi une aventure dans les mystères de l’altérité et de l’adolescence »
>je savais qu’elle était intelligente en fait, et je peux être lu comme un livre ouvert
>« bien sûr que non ! » dis-je
>bien sûr que si, penses-je
>« bien sûr que si ! » dit-elle
>je suis une fois de plus sans savoir quoi dire
>elle renchérit : « tu devrais te faire taper sur les doigts pour imposer de tels espoirs à une personne, supposément plus jeune qui plus est… mais tu sais, je t’aime bien, tu as du potentiel »
>potentiel de quoi ? j’espère vraiment pas qu’elle croit que je flirte avec elle, j’avais juste une idée étrange en tête, et elle a raison, je n’aurais pas dû imposer ça à une gamine au hasard
>« regarde dehors dans la cour, » dit-elle, « il n’y a que toi et moi qui pouvons le voir »
>la cour doit être vide aussi tard, je me demande de quoi elle peut parler, il n’y a que des âmes sensibles comme nous qui peuvent voir les nuances du coucher de soleil ?

>je suis son regard
>non, ce n’était pas du tout ça
>je vois dans la cour une gigantesque masse sombre qui emplit tout l’espace et semble flotter au-dessus du sol en silence
>de l’autre côté de la masse, je peux voir les derniers rayons du soleil se refléter sur une surface métallique
>à y regarder de plus près, la masse semble être un engin avec un design futuriste et géométrique, comme un
>« c’est mon vaisseau spatial » dit-elle
>devant mon incrédulité elle rajoute :
>« j’explore les univers parallèles, un peu comme une anthropologue »
>devant mon surplus d’incrédulité, elle précise :
>« ne t’en fais pas, je suis pas une extraterrestre, je viens d’un univers contenant une Terre très similaire à celle-ci. Sauf que nous on a pas les textes de la main de Socrates car le nôtre pensait qu’on ne pouvait pas apprendre au travers de l’écrit »
>elle se tourne vers moi, sérieuse, grave, mais aussi enjouée :
>« je suis souvent seule, mais j’apprends aussi beaucoup des gens que je rencontre et qui veulent sortir de leur monde trop étroit pour leur esprit et leurs espoirs ; ça te dirait de venir avec moi ? »
>> 71593
>>71580
Ouhla j'ai un vieux souvenir d'un ânon prof qui voulait copiner avec une de ses élèves à la sortie de bac de celle-ci.
T'en es où de cette histoire?
>> 71614
>>71580
Où sont les spaghettis ?
>> 71628
>>71614
J’en avais apporté dans mes poches mais un type bizarre avec des cheveux bleus en pic et qui rotait tout le temps m’en a volé une poche, et un taré avec un nœud papillon et un tournevis qui ne visse rien m’a pris le reste.
>> 71629
>>71628
Puis il s'est transformé en cucurbitacée Mortimer, je te promets, c'est la merde la plus drôle qu'il m'ait été donné de voir.
>> 71630
>>71629
Content de voir sur la verte un autre gentleman amateur de contenu artistique sérialisé pour intellectuels ! As-tu aussi vu l’épisode où Teal’c vole l’Enterprise pour détruire l’Étoile Noire ?
>> 71712
Fichier 159699320839.jpg - (16.14KB , 334x363 , NGHT.jpg )
71712
>Dernière année de lycée.
>Une des pires élèves, par conséquent être dans les pires des classes.
>RAF, mon bac a la même valeur.
>Ma prof de philo cette année, c'est Mme Kasparian (nom change par peur de la mafia)
>OH MER-
>Première fois que je suis dans sa classe mais de tout le personnel enseignant, c’était la seule dont je ne voulais surtout pas me faire remarquer.
>Imagine un fou échappé d'asile.
>Mme Kasparian avait le même regard. Elle n'avait rien a foutre en liberté et j’étais la seule a l'avoir remarqué.

Moment anecdotes ? Moment anecdotes.

>Venait en cours habillée comme une voyante gitane.
>Utilisait le système d'annonce de l'établissement pour demander des choses aussi absurdes que "celui qui a acheter le vélo de sport bleu électrique passe en salle des profs".
>Pendant une rencontre parents-profs, elle a dit a un couple noirs "On vous a asservi comme des animaux pendant l'esclavage".
>A des parents arabes "Votre fille a bientôt 15 ans, vous n'avez pas peur qu'elle soit trop âgée pour se marier ?"
Par le chemin, c’était un lycée privée dont la plupart des élèves étaient des fils de diplomates ou de fonctionnaires pour l'ONU.
>A tentée de convaincre sans succès d'ouvrir un club "pole dance"
>A tentée de convaincre sans succès de pratiquer le jeune.

Il y a eu 4 ans de ce genre de comportements mais le pire reste a venir.

>Son chien. SON PUTAIN DE CHIEN.
>Plus proche de la charogne que du chien de compagnie.
>Une saloperie avec un poil sale et jaune.
>Elle l'a ammene en cours une fois avant de se faire sermonner.
On a eu sa remplaçante pour cause de "stress". En réalité, elle a jeter une seringue sur le proviseur en hurlant "Tu as le SIDA ! TU AS LE SIDA !" et c'est lui qui a pris le congé.

>4 heures de colle pour l'avoir traité de folle dans son dos.

>Pas de Mme Kasparian pendant 2 mois. La vie au lycée est belle.
>J'deconne, loulou, je sèche quasi tout les cours.
>Je reviens pour le mardi gras.
>C'est sympa, on rigole. Jusqu'au moment ou j'entends "C'est pas Mme Kasparian qui vient d'entrer? "
>Si, c’était elle. Mais la bonne question a poser c’était "C'est la peau de son chien qu'elle porte en déguisement".
>C’était la peau de son chien qu'elle portait en guise de déguisement.
>Elle a juste eu le temps de dire "J'ai ramené du punch, l'alcool rallonge l’espérance de vie" avant de se rapprocher des élèves.
>PaniqueSurLeDanceFloor.avi
>Jamais vu autant de filles devenir aussi hystériques au même moment.
>Un pion a basculé manifestement en mode "Baise cette merde, j'ai pas signé pour ça" et appuyer sur l'alarme incendie.
>Évacuation massive et bordélique.

Deux profs ont pris leurs bagnoles et se sont enfuis des qu'ils ont vu la voiture de Mme Kasparian. Donc ils savaient.

Jamais revue Mme Kasparian. Finalement, le proviseur a enfin eu l'excuse qu'il cherchait pour la mettre pour de bon hors du système éducatif.
>> 71717
>>71712
Ça me fait beaucoup penser à Matilda de Roald Dhal tout ça.
>> 71718
>>71712
Riz si vrai.
Ce troll de compet’ ta prof...
>> 71719
Fichier 159699810119.jpg - (53.38KB , 1200x630 , une bien belle histoire.jpg )
71719
>>71712
Bonne histoire, racontée de manière originale pour l'acrim.

>>71717
Pareil, même si c'est un lointain souvenir.
>> 71723
>>71718
Je crois que tu confonds trolling et être un gros·se con·ne
>> 71724
La bonne nouvelle c'est qu'aucune histoire ici n'est vraie et qu'elle sont juste toutes bonnes à distraire les câbleux locaux à coup de penis inspection day.
>> 71725
>>71724
>penis inspection day
C'est quoi ?
>> 71726
>>71725
Des histoires d'écoles complètement stupides pour faire rire les gens sans rapport avec leur existence.
>> 71729
>>71712
Alors c'est ça l'humour de droite. Ça pue le fake, le fantasme et l'envie d'être cool, et c'est pas drôle pour un sou. Le style oral me rappelle un pote ultra snob.
>> 71730
Fichier 159700927848.jpg - (92.12KB , 1280x640 , succulend.jpg )
71730
>>71724
>>71726
>arrêtez de blaguer sur l'inspection des pénis, c'est studipe
Ânon a eu quelques problèmes de gland de lait en quatrième, à ce que je vois.
>> 71731
>>71724
Mes histoires sont 100% authentiques. Je le jure.
>> 71733
>>71729
>Alors c'est ça l'humour de droite.
Laisse moi deviner, tu m'accuses d’être de droite parce que j'ai dit que les parents d’élèves étaient en majorité des diplomates ?

Pour commencer,c'est un stereotype de merde, de deux, je ne suis pas de droite
>Ça pue le fake, le fantasme et l'envie d'être cool, et c'est pas drôle pour un sou. Le style oral me rappelle un pote ultra snob.
Anon s'est defoule pendant 20 posts sur insultanon mais ce genre de message est aussi agreable a lire qu'un "fils de pute"

>>71718
10 ans plus tard, ca ne fait rire aucune des personnes qui l'ont connue. Aucun élève ne se sentait safe avec elle et ses collègues la haïssait.
>> 71735
J’affirme la vérité de >>70974 et >>70984.
>> 71747
>>71733
>Anon s'est defoule pendant 20 posts sur insultanon mais ce genre de message est aussi agreable a lire qu'un "fils de pute"
C'est de la provoc gratuite, le gars n'hésite pas à chier sur les acrimoines mais il admet avoir un pote ultra-snob, ce qui ne l'empêche pas d'accuser les autres d'être de droite, bref nous avons affaire à un bon TROLL MITO
>> 71748
Pitié ne nourissez pas le troll d'antifakun...
>> 71754
>sois moi en CM1/CM2
>cour de récré d'une école d'une vallée des Pyrénées
>Cri des enfants
>"Madame madame Jennifer et Rémi font des trucs sales dans le couloir !!"
>Précipitation vers le couloir
>OMG Jennifer a la tête au-dessus de l'entrejambe de Rémi
>Les instits nous disent de nous éloigner.

Eh oui, Jennifer a effectivement pompé le dard de Rémi, suite au visionnage d'une K7 porno chez ses parents.

Quelques années plus tard, Rémi braque une vieille avec une arme à feu et va en prison.
>> 71755
>>71754
> Quelques années plus tard, Rémi braque une vieille avec une arme à feu et va en prison.
Curieux de savoir si Jennifer est devenue une femme respectable, tiens.
>> 71757
>>71755
J'ai plus entendu parler d'elle donc j'imagine que oui
>> 71761
>>71754
>Rémi braque une vieille avec une arme à feu et va en prison.
Voila pourquoi on devrait interdire le porno.
>> 71762
>>71748
>>71733 ici, je suis antifakun.
[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages] [100 premiers messages]


 
Raison