/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 61177)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 1355 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Rapide cours bas
Fichier 154411961561.jpg - (135.58KB , 644x632 , 1488849126498.jpg )
61177 61177
Anon présent uniquement la première semaine de la création d'acrimonie ici.
Je suis surpris que ça existe encore et qu'il y a de la fréquentation.

Quelqu'un pour me faire un rapide cours bas sur les années passées et sur le drame qui a poussé l'admin à faire un guide malocul ?
Agrandir toutes les images
>> 61178
Dans la lignée de 4chan. Certains ont considéré que cet imageboard à 20 utilisateurs était l'endroit pour illuminer la communauté de leur authentique conscience du réel, avec l'agressivité naturelle qui caractérise ce genre d'individus.

On tente désespérément des techniques comme l'étude des techniques locutoires selon l'esprit zététique, ou bien l'invocation de chocobisous. Pour masquer l'horrible réalité qui est : plus personne n'arrive à créer de contenu ou de meme non-forcé.
>> 61179
>>61178
Je viens de browser un peu, c'est plutôt triste. Peut être que ça devrait être un peu plus organique et libre, non ? C'est peut être ces règles implicites qui stérilisent ce site.
Rien que dans le fil d'en dessous ça gueule direct pour savoir ce qu'il faut dire ou pas.
Un anôn parle même de "aspect libertaire de 4chan avant sa droitisation" littéralement dans une tentative de contrôle du discours. Si tu veux mon avis, c'est pathétique.
>> 61182
La planche est actuellement en train de subir une attaque de la part de la fréquentation d'une autre planche francophone désormais disparue, ce que tu vois ne représente pas la réalité.
>> 61183
>>61179
Le problème c'est que dès que t'as trois membres qui commencent à dialoguer dans le même sens ils finissent par tenter d'appliquer leurs propres règles implicites au reste de la communauté. Après ça finit par jouer à la Police en invitant à quitter la planche.

J'ai peur que ça ne soit une perversion inévitable.
>> 61184
>>61178
J'ai toujours pas pigé pourquoi t'étais obsédé par la zététique au point de l'ériger en synonyme de scientisme. Sinon, la diminution de la création de contenu date de bien avant l'ambiance pourrie et du jugement à tout va.

>>61179
>"aspect libertaire de 4chan avant sa droitisation" littéralement dans une tentative de contrôle du discours
Euh, pareil, on est dans un univers parallèle là ou quoi ? Depuis quand soutenir qu'acri a ses racines dans une sorte de libertarisme pré-droitisation et qu'elle doit y rester revient à contrôler le discours de qui que ce soit ?
>> 61190
>>61184
>J'ai toujours pas pigé pourquoi t'étais obsédé par la zététique au point de l'ériger en synonyme de scientisme.

C'est un peu la ligne éditoriale qu'à pris la communauté zétetique depuis quelques années = effusion du doute parce qu'internet est rempli de conspis. Tout en sachant qu'originellement, ça peut exactement défendre le contraire.

J'ai d'ailleurs rien contre la méthode mais il y a un énorme malentendu d'ordre de la communication avec moi. Les zététiciens en 2018 sont des étudiants en sciences, avec une sensibilité sociale proche du néant et dont le référentiel culturel consiste en Le Donjon de Naheulbeuk, Kaamelott, Edgar Wright et Rick et Morty. Donc tendance entropique à la consanguinité mentale et à l'autosuçage. De surcroît de mauvaise qualité.
Qui les amène à plaider des causes bien malsaines en bout de course ("sans Monsanto l'humanité mourrait de faim")
>> 61191
Fichier 154412861790.png - (1.14KB , 36x36 , thistbh.png )
61191
>>61190
>>61190
Ceci pêh.
>> 61193
>>61190
Bah moi ma référence c'est Henry Broc, l'observatoire de zététique et le Cortecs. Je vois même pas d'où tu tires tes clichés, sauf si t'es allé dans un club universitaire mal branlé ou que tu te contentes de youtube et reddit pour te faire un avis.
>> 61199
>>61182
retrouvé le juif
>> 61204
Je n'ai jamais compris pourquoi la zététique était une chose. "L'art de douter", c'est un peu le principe de la science moderne depuis Poppers. Je ne vois pas ce que la zététique apporte par rapport à l'épistémologie ou la méthode scientifique.
>> 61205
>>61204
Je vois ça comme une forme de vulgarisation sur un sujet relativement neutre pour la plupart des personnes, le paranormal. En soi ça casse pas trois pattes à un canard, mais ça peut être une introduction à l'épistémologie ; en tout cas pour moi ça a été le cas.
>> 61209
>>61205
C'est marrant que tu parles de paranormal, parce que j'ai découvert la zététique il y a bien 10/12 ans sur paranormal.fr, un forum où ça parlait de paranormal.
Après, c'est une habitude saine, donc je pense que ça reste quelque chose de positif, d'autant plus si ça motive des personnes à s’intéresser à l'épistémologie.
>> 61210
Mince, paranormal-fr.net.
>> 61211
>>61204
Tellement moderne que Socrate faisait déjà ça.
Ya une explication courte et une explication longue.
De façon schématique : la philosophie n'est plus considérée comme quelque chose de sérieux ou alors c'est de la philo analytique et bah ...
>> 61212
>>61211
grrr bouh la méchante philo analytique qui fait le scientisme et l'injustice sociale

Sinon au hasard tu connais les thèse de Quine en épistémologie ? Ou le féminisme analytique ?
>> 61213
>>61212
>La philosophie se constitue en discipline technique avec ses techniciens et une méthode bien définie qui est précisément l'inverse de ce que la philosophie a toujours été
>Plus personne à part des philosophes professionnels n'en font
>Faisons donc de la dérision sur les urgences de notre temps, c'est la seule chose qu'on peut faire de toute façon, pourquoi n'êtes-vous pas impressionnés ?
>> 61214
>>61213
>n'en fait
Bien sûr il fallait accorder comme ça, mais la menace d'exécution dans l'autre fil me donne de l'angoisse.
>> 61217
>>61213
Parce que tu crois vraiment que la professionnalisation de la philosophie a été causée par la philosophie analytique ? Les philosophes au cours de l'histoire en général ils ont une chambre à soi, du temps, de l'argent, et sont de bonne famille non ? Tu crois que la personne lambda elle comprend Kant ou Derrida sans formation préalable ? N'importe quoi, vraiment. Et si tu crois que ce mouvement de professionnalisation croissante est propre à la philosophie, tu te mets le doigt dans l'œil ; il y a eu la même chose en psychologie, en sociologie et en anthropologie c'est en cours, et même en composition musicale comme l'a défendu Milton Babbitt dans Who cares if you listen? http://www.palestrant.com/babbitt.html Bref, tu attribues à une tradition philosophique que tu as décidé de détester l'origine d'un fait social d'une ampleur bien plus grande, alors que tu pourrais aussi bien défendre que les méchants continentaux sont incompréhensibles et donnent une image d'ésotérisme à la philosophie, et que tu ignores que le pragmatisme et la tradition analytique se sont profondément mêlées alors qu'ils n'ont a priori rien à voir.
>> 61218
>>61204
Le terme "sceptique" tel qu'il est utilisé dans la vie de tous les jours s'applique tellement à la zététique que je ne vois pas pourquoi des types ont eu besoin d'inventer ce terme d'une laideur sonore et scripturale ostentatoire, se terminant malheureusement comme diététique, dianétique, ou antithétique. On aurait souhaité plus d'éthique.
Si leurs sites internet peuvent être une ressource utile pour le curieux, il faut éviter les zététiciens sur les réseaux sociaux (ainsi que les réseaux sociaux tout court). Leur ton péremptoire est contre-productif, personne n'a jamais eu envie de s'instruire en se faisant ridiculiser, les zététiciens dispensent leurs connaissances comme les surveillants distribuent les punitions.
>> 61219
Fichier 154413799664.png - (23.35KB , 729x292 , personnage japoniais pour chinoisseurs.png )
61219
>>61217
Deux choses :
1. C'est tout à fait possible que l'antipathie profonde que m'inspire la philosophie analytique n'ait pas de fondement qui puisse s'exprimer de façon discursive, ou en tout cas que je ne sois pas capable de l'articuler pour le moment. Faire une réfutation d'une chose qu'on ne connaît pas, c'est inévitablement raconter n'importe quoi.
2. Je n'ai pas dit non plus que la philosophie analytique était la cause de ce mouvement que tu fais bien d'élargir à d'autres champs du savoir.
Néanmoins, j'ai l'impression que c'est là que véritablement, la philosophie analytique incarne ou cristallise de la façon la plus pure ce mouvement. Que le formalisme logique et les innovations du XXème siècle en termes de l'étude consacrée à ceux-ci soient absolument fondamentaux, je n'en doute pas une seconde. Les découvertes mathématiques théoriques du 20ème sont vertigineuses et l'algèbre de Boole comme la logique de Frege sont sans doute aussi fondamentales que la découverte du calcul infinitésimal au XVIIème.
Mais voilà. J'ai l'impression que ça n'est pas de la philosophie. La philosophie est comme un anneau de Moëbius, une bizarrerie qui se mort la queue. La philosophie s'inclut elle-même dans son champ d'étude, elle est le savoir critique de lui-même. Il y a une dimension autoréférente fondamentale à la chose et ce depuis le début, le mathématicien fait de la mathématique mais il n'en parle pas.
Pour moi, chercher la méthode de la philosophie, c'est comme chercher une deuxième dimension à l'anneau de Moëbius. C'est vain mais intéressant à la fois. C'est une bon exemple de théorie de la connaissance au sens de Spinoza, la théorie du second genre c'est savoir en théorie qu'un anneau de moëbius n'a qu'une face parce que tu l'as lu quelque part, la théorie du premier genre, c'est de faire passer un crayon le long de sa surface pour voir qu'on revient au point de départ, le troisième genre ça serait d'en faire l'expérience active. Je viens de voir que mon message dessine un genre de personnage en colère vaguement reprobateur en style vaguement japonais et ça me fait rire, donc je vais l'inclure avec ce message en le mettant en valeur. Sinon en louchant un peu on peut le voir.
>> 61220
Fichier 154413834434.png - (18.58KB , 436x292 , truc moche.png )
61220
>>61219
Merde c'est pas la même police alors je le mets tel qu'il était dans l'outil capture.
>> 61222
>>61193
La question a été répondue par >>61218 en substance. D'autant plus que la science scientifique n'est pas un domaine qui m'intéresse (il n'y a littéralement rien à en redire). Les proclamés zététiciens/sceptiques/etc ont une incompréhension assez spectaculaire du fait social, politique et de tout ce qui est difficile à définir empiriquement, à moins de prise en compte d'une variété astronomique d'études et de domaines. Je me suis retrouvé trop souvent dans le piège de la confrontation doxique avec certains de ces individus, d'ailleurs assidus lecteurs de tes sources, et ai pu observer leur panique face à certains concepts impliquant des intérêts divergents. Ne surtout pas dire "relativisme" au risque de provoquer d'inarrêtables crises d'hystérie.

Et ce n'est malheureusement pas un cliché, j'en ai conclu qu'il fallait effectivement priver les matheux de leur droit d'expression sur certains sujets. Pour eux 1+1=2 et tout ce qui sort de leur maîtrise les amène à se retrancher dans des sophismes bas-de-gamme.


C'est d'ailleurs assez prévisible pour un tas de raisons.
>> 61231
>>61179
>C'est peut être ces règles implicites qui stérilisent ce site.
exact, le gatekeeping tue le web français

>>61183
>Après ça finit par jouer à la Police en invitant à quitter la planche.
>J'ai peur que ça ne soit une perversion inévitable.
mouais, l'étiquette sur les internets français ne fait jamais vraiment mention de ça

si la communauté et la modération font en sorte de signaler que le gatekeeping est interdit et puni, c'est vite réglé

>>61182
>cé 1 attaque !
>je me çans attaquer !!!
>cé le cable sisse qui nous RAID ! ON EST RAIDAIS
>> 61232
Fichier 15441631614.jpg - (29.13KB , 512x512 , DtA5ODQW0AA-u70.jpg )
61232
Putain vous parlez bien les gens mais je ne comprends rien
>> 61238
>>61219
>J'ai l'impression que ça n'est pas de la philosophie.
Et en lisant de la philosophie analytique et utilisant ce que j'en ai appris pour des trivialités du quotidien, j'ai bien l'impression que ça en est. Par exemple c'est utile pour faire s'évanouir certaines pensées anxieuses, ou en tout cas pour éviter de les suivre en les prenant au sérieux et donc limiter leur emprise : se dire quelque chose comme « d'accord, je crains que X arrive, mais qu'est-ce qui justifie X dans ce que je sais déjà ? ...rien, et toutes les raisons que je pourrais trouver sont bourrées d'hypothèse ad hoc ; il faut donc utiliser une technique de relaxation plutôt que continuer de penser à X ». Ou plus simplement, toutes les erreurs de compréhension ou de raisonnement que les gens font au quotidien car ils confondent implication et équivalence. Ou encore, avoir à l'esprit que d'une prémisse fausse on peut déduire des propositions vraies aide à se rendre compte que parce qu'une idéologie quelconque semble confirmer des idées qui te semblent vraies ou des expériences qui tu as eu, ça ne veut pas dire que l'idéologie elle-même est vraie car il faut prendre en compte l'intégralité de ses conséquences logiques pour l'évaluer ; j'ai peux ainsi m'intéresser à diverses idéologies extrémistes, même participer aux discussions comme si j'en étais, pour mieux les comprendre en détail, ceci sans craindre d'être embrigadé. Ça permet entre autres de reconstituer le processus d'entrée dans ces idéologies et ses groupes, et comment on peut en sortir, ce qui est une question récurrente des personnes extérieures à ces groupes et s'en inquiétant. Tu sembles donner à l'expérience une valeur supérieure à la raison discursive, voilà donc une réponse qui s'appuie principalement sur l'expérience.
>> 61243
>>61238
>Par exemple c'est utile pour faire s'évanouir certaines pensées anxieuses, ou en tout cas pour éviter de les suivre en les prenant au sérieux et donc limiter leur emprise : se dire quelque chose comme « d'accord, je crains que X arrive, mais qu'est-ce qui justifie X dans ce que je sais déjà ? ...rien, et toutes les raisons que je pourrais trouver sont bourrées d'hypothèse ad hoc ; il faut donc utiliser une technique de relaxation plutôt que continuer de penser à X ». Ou plus simplement, toutes les erreurs de compréhension ou de raisonnement que les gens font au quotidien car ils confondent implication et équivalence.
Mais ça n'est pas vraiment l'apanage de la philo analytique ça, si ? C'est normalement ce qu'on t'apprend au collège, le raisonnement hypothético-déductif, ce genre de choses. Et pour le coup, la philosophie stoïcienne, épicurienne ou spinoziste ont aussi cette volonté de libérer l'homme de ses passions/pensées qui le troublent, par des chemins différents et intéressants.

>Tu sembles donner à l'expérience une valeur supérieure à la raison discursive, voilà donc une réponse qui s'appuie principalement sur l'expérience.
Ben non, je ne mets pas l'accent sur l'un plus que l'autre. On a deux jambes pour marcher, de même, ça me paraît tout aussi absurde de s'enfermer dans un scepticisme humien comme d'un positivisme logique, la position la pire serait éventuellement passer de l'une à l'autre au gré des opinions à attaquer/défendre, respectivement être sceptique des structures sociales et de leurs configurations historiques, tout ce qui a trait à l'affect chez l'homme et être positif au sujet de certaines vérités "apodictiques".
>> 61245
Fichier 154418654261.png - (111.66KB , 473x477 , doctor_derrida.png )
61245
>>61243
Hé bien si la philosophie analytique contient des idées similaires à celles qu'ont trouve dans d'autres philosophies et a une démarche globalement similaire, pourquoi ce ne serait pas vraiment de la philosophie ?

>la position la pire serait éventuellement passer de l'une à l'autre au gré des opinions à attaquer/défendre, respectivement être sceptique des structures sociales et de leurs configurations historiques, tout ce qui a trait à l'affect chez l'homme et être positif au sujet de certaines vérités "apodictiques".
Je n'ai pas fait référence à Quine au hasard ; il traite précisément de ça dans « Les deux dogmes de l'empirisme ». Et la théorie de la connaissance en philosophie analytique recouvre aujourd'hui des positions qui ne sont pas celles du Cercle de Vienne, du tout ; voir par exemple The Raft and the Pyramid de Sosa http://thatmarcusfamily.org/philosophy/Course... Il y a aussi les réflexions autour des aspects sociaux de l'épistémologie https://plato.stanford.edu/entries/epistemolo... qui d'ailleurs a rejoint les réflexions en féminisme analytique sur l'épistémologie par le biais de travaux sur... Quine. J'ai l'impression que tu as une vision très stéréotypée de cette tradition philosophique, du même style que ceux qui disent que les continentaux sont des obscurantistes qui racontent n'importe quoi et sont en plus français.
>> 61250
Fichier 154420885927.jpg - (4.71KB , 175x173 , received_2170814553169268.jpg )
61250
Faut aussi qu'on m'explique cette manie chez les youtubeurs à "l'esprit critique" de lever UN sourcil sur leurs photos promotionnelles.
>> 61251
  >>61250
Si c'est Michael il a le droit.
>> 61252
>>61250
Deux sourcils haussé : surprise.
Un sourcil : circonspection, doute, expression plus subtile qui indique un contrôle moteur plus fin.
>> 61256
>>61252
Haussés*
Je me demande ce qui m'arrive.
>> 61257
>>61256
Etre obligé de se corriger... mon pauvre.
Viens, je t'octroie un calin qui, je l'espère, t'aidera à mieux te calmer après cette pression intense. Je sais ce que tu ressens. Moi aussi, j'ai peur.
Ferme bien tes fenêtres, au cas où.
>> 61259
Fichier 154425225656.jpg - (129.98KB , 900x900 , unnamed.jpg )
61259
>>61252
Et si ils arrêtaient de prendre des poses pour avoir l'air intelligents tout court ils auraient déjà moins l'air de fdp.
>> 61260
Fichier 154425233969.jpg - (30.11KB , 400x400 , JPM0ESfS_400x400.jpg )
61260
>olala je suis un peu bipolaire schizophrène il se passe trop de choses là dedans
>> 61261
Le vrai embarras c'est La Tronche En Biais : ils sur-simplifient, ont un véritable sous-texte scientiste, et ont publié des trucs sur leur blog comme reprendre sans aucun recul critique l'étiquette « SJW » et en faire un article entier, ou encore « prouver » que l'islam dans sa totalité est violent car les deux premières sourates du coran appellent à la violence. Évidemment il y a aussi les gugusses comme Armoured Skeptic, mais je pense qu'il est évident pour quelqu'un de pas trop con qu'ils utilisent simplement une rhétorique pseudo-rationaliste pour faire passer leurs idées tendance alt-right.
>> 61264
>>61261
J'ai fort l'impression que le milieu des scientifiques du dimanche n'est qu'une émanation supplémentaire de ce que la pensée française fait de pire, celle des cathos repentis.
>Les religions sont horribles et font plein de morts. Par contre on va quand même se trouver un autre catéchisme.
>> 61300
>>61222
>Et ce n'est malheureusement pas un cliché, j'en ai conclu qu'il fallait effectivement priver les matheux de leur droit d'expression sur certains sujets. Pour eux 1+1=2 et tout ce qui sort de leur maîtrise les amène à se retrancher dans des sophismes bas-de-gamme.
Une bonne partie de la philosophie que tu lis a été écrite par des mathématiciens.
>> 61303
>>61300
Je crois que comparer l'œuvre de Thalès, Pythagore, Descartes ou Pascal avec la participation internet de Nicolas, 22 ans, licence en maths appliquées sur Acrimonie, comment t'expliquer...


Non c'est évident que les étudiants en sciences du XXIe siècle sont pour leur quasi totalité des bêtes de concours avec une sensibilité intellectuelle proche du néant.
>> 61315
>>61303
Évidemment, tu ne peux pas comparer les étudiants en maths aux mathématiciens qui sont entrés dans l'Histoire et dont on se souvient des siècles après. Mais je ne suis pas convaincu que Nicolas, license en philosophie des sciences sur Acrimonie, fassent des commentaires plus intéressants que Nicolas, license en maths appliquées.
Aussi, deux personnes avec qui je travaille (en recherche) ont fait une fac de philo. Maintenant, elles font des maths.
>> 61336
>>61315
Si seulement un seul esprit pouvait se consacrer à autant de disciplines que possible.
>> 61337
Moi j'ai lu deux-trois maîtres à penser et maintenant par la seule force de la raison je peux donner mon avis sur absolument tout, et de manière méprisante qui plus est (et c'est d'ailleurs ça qui compte).
>> 61339
>>61315
>Nicolas, license en philosophie des sciences sur Acrimonie
Alors ça n'existe pas de license (sic) de philosophie des sciences. Tout au plus, tu peux faire un double cursus de philosophie et de sciences en parallèle, faisable dans certaines universités. La licence de philosophie en France permet à l'étudiant d'acquérir en théorie les bases très générales du corpus habituel de la philosophie occidentale de Platon à Wittgenstein en passant par Aristote, Descartes, Kant, Hegel, Spinoza etc.
Pour vraiment faire de la philosophie des sciences, au-delà des quelques UEs introductives que tu peux avoir en licence, c'est plutôt à partir du master ou la thèse si on s'oriente là, auquel cas la qualité du propos produit dépend essentiellement de la personne et de son parcours personnel.
Idéalement, il faut se renseigner sur l'histoire des sciences et il y a pas mal de choses tout à fait fascinantes qui sont à la portée du Terminale S qui n'a pas trop dormi en cours sans être forcément une bête de travail.

>>61337
Ta maîtrise de la projection comme du sarcasme n'égale que le fond de ton message.
>> 61341
Fichier 154437162198.jpg - (215.79KB , 1920x1080 , smug_ritsu.jpg )
61341
>>61339
>Ta maîtrise de la projection comme du sarcasme n'égale que le fond de ton message.
Hé bien alors, on se sent visé ?
>> 61343
>>61341
Se savoir visé =! se sentir affecté par la pique. Mais si ça te fait jubiler de savoir que je sais que tu fais référence à mes messages, jubile donc, ça serait dommage de se priver !
>> 61344
Fichier 154437264778.png - (216.15KB , 351x329 , RKceLp9.png )
61344
>>61343
Donc tu comprends que donner son avis sur tout sans savoir grande chose, ceci de manière méprisante, s'adresse à toi tout particulièrement ?
>> 61345
>>61344
Je comprends que c'est ainsi que tu perçois mes messages et tente habilement de me communiquer cette perception, oui.
>> 61346
>>61345
Pour développer un peu :
>Est-ce intentionnel ?
Non, et j'espère que je trouverais le moyen de ne pas avoir l'air hautain dans le futur.
>Est-ce que c'est vrai que je m'aventure dans des sujets que je ne maîtrise pas tout à fait ?
Oui, mais j'essaie de rester dans les frontières bien délimitées de ce que je sais.
>Est-ce que ça t'importe d'être perçu de la sorte par ma personne ?
Non.
>> 61353
Fichier 154437782171.png - (83.69KB , 286x261 , lisa.png )
61353
>>61177
ALEXANDRE ASTIER
>> 61354
>>61353
Aaaah, quand j'avais fait dérailler le fil roleplay d'ânon qui poste ALEXANDRE ASTIER avec « installe gentoo », que de souvenirs.
>> 61355
Fichier 154437848520.jpg - (62.50KB , 625x774 , 1508469374_CsI_Rl8XYAEseWI.jpg )
61355
>>61354
>> 61391
Fichier 154443640788.jpg - (20.59KB , 236x382 , michel.jpg )
61391
>>61250
>>61259
>>61260
De la pure minauderie adolescente. Se mettre en scène n'est pas un mal en soi, mais il y a un âge à partir duquel une sobriété travaillée doit remplacer les poses trop fou dans ma tête lolilol. Les italiens appellent ça la sprezzatura.
>> 61393
>>61391
>mais il y a un âge à partir duquel une sobriété travaillée doit remplacer les poses trop fou dans ma tête lolilol
Pourquoi ?
>> 61411
Fichier 154446754763.jpg - (59.88KB , 600x615 , chelmi.jpg )
61411
>>61393
Parce qu'assez universellement, l'humilité et la discrétion sont perçus comme un signe de sagesse et de maturité.

Michel Leiris, par exemple, a minaudé avec classe toute sa vie. Toutes les descriptions qu'on a de lui sont celles d'un petit bonhomme calme, sans excentricité, qui savait se tenir, et qui avait pourtant une aura telle qu'il pouvait faire le silence dans un dîner juste en levant les yeux de son assiette.
>> 61412
>>61411
>Cultiver un jeu d'émission et de réception de signes qui renvoient à une maîtrise de codes symboliques.
Autant lire Proust si c'est pour le jeu d'échange de signes, sinon autant cultiver la sagesse authentique plutôt que ses signes. Je me demande si l'OP du premier fil "Qui est ânon" est encore parmi nous.
>> 61413
>>61411
>Parce qu'assez universellement, l'humilité et la discrétion sont perçus comme un signe de sagesse et de maturité.
Littéralement du signalement de vertus.
>> 61414
>>61413
J'aurais dit de la morale d'esclave mais ça colle. Après je pense que l'idée de "je peux en imposer simplement en levant les yeux de mon assiette" est un genre de besoin d'en "imposer", typique des gens incapables de trouver en eux leur propre validation. Je psychologise un peu mais bon, la vertu de l'humilité/l'effacement, c'est typiquement la morale d'esclave.
>> 61415
>>61412
Je pense personnellement qu'on ne peut pas être convaincant dans l'émission des signes si on n'a pas l'expérience d'une intériorité qui leur correspond. On ne peut pas feindre de savoir se tenir, quand on se tient bien c'est qu'on a intériorisé la tenue au moins sur le plan esthétique.
>> 61416
>>61415
Ohoho, bien sûr que si. La vacuité de cette vanité, c'est un grand thème littéraire, le Portrait de Dorian Gray.
>On ne peut pas feindre de savoir se tenir, quand on se tient bien c'est qu'on a intériorisé la tenue au moins sur le plan esthétique.
J'étais parti sur une réfutation du genre "qu'est-ce que tu peux concrètement dire de l'expérience esthétique de quelqu'un d'autre à ce sujet", mais honnêtement, on est un peu dans le romantisme de l'expérience intérieure ineffable du sujet tellement intriguant, une phénoménologie de l'attitude aristocratique/bourgeoise. Oui, c'est fascinant socialement, oui c'est efficace. Mais c'est pas parce que la personne est "très spéciale", c'est parce qu'elle arrive à se positionner astucieusement dans un jeu historique de représentations, à tout hasard façonné par la culture (les films de gangsters, la fascination qu'a engendré l'habitus aristocratique à toute époque, etc.).
Bref, ça peut aussi être un acquis social, un talent acquis par mimétisme. Bref, tu as acquis les bonnes manières, tu es peut-être même l'incroyable major de promo ingénieur 19x6 très endurant et nous sommes tous très honorés de partager ta présence en ces lieux immensément raffinés.
>> 61417
>>61415
Qu'est-ce que le métier d'acteur
>> 61418
>>61416
>>61417
Je suis globalement d'accord avec vous en plus, mais je pense qu'une attitude convaincante ne peut pas découler simplement d'un mimétisme. Dans l'habitus, il y a une part de jugement esthétique, et même le jeu des bons acteurs vient essentiellement de l'intérieur (cf. la méthode Stanislavski).

C'est comme la sexualité, ce sujet, on ne peut pas en discuter sans que ça se termine en adominemmes.
>> 61419
>>61418
C'est vrai que c'était de mauvais goût de ma part.
>> 61421
>>61414
>la vertu de l'humilité/l'effacement, c'est typiquement la morale d'esclave.

Non c'est de la morale d'humain qui sait se tenir et carrer son ego ou ses petites contrariétés dans le derrière pour le bien commun. C'est clair que c'est pas un con de français comme toi qui serait capable de comprendre ça mais tant pis.

Au moins, ne dévalorise pas les autres, c'est le minimum.
>> 61422
>>61421
C'est plutôt l'excès dans la démonstration, mais dire qu'il y a de la vertu inhérente à l'effacement et à l'humilité au-delà de la raison, faut pas charrier non plus. Tellement de gens ont du mal à s'affirmer et à exister positivement qu'on ne doit surtout pas laisser ce genre de mentalité se propager sans la remettre en question. Je maintiens que chercher à un dégager un pouvoir magique type numen de Michel Leiris, c'est assez amusant de voir quelqu'un appeler ça "chercher la vertu". La vertu ou ses signes ?
>> 61423
>>61422
Ce que je dis, c'est qu'on ne peut vraiment avoir les signes sans la vertu, et que ce n'est pas un pouvoir magique que Leiris cherchait activement (quoiqu'il avouait lui-même s'enorgueillir de l'admiration qu'il suscitait chez des gens qu'il considérait, et selon moi à juste titre, comme plus talentueux que lui), mais la preuve que, comme quasiment tout le monde en fait trop, pas assez ou à coté par mimétisme, celui qui atteint l'élégance sincère est pris au sérieux, quand bien même il minaude.
>> 61424
>>61423
>Ce que je dis, c'est qu'on ne peut vraiment avoir les signes sans la vertu
Honnêtement, c'est le genre d'argument qu'on attend de la part d'un gars qui s'appelle "Philocrate" ou "Callisthène" dans un dialogue platonicien.
>> 61427
Fichier 154447183357.jpg - (190.91KB , 900x750 , simone-de-beauvoir-laser.jpg )
61427
>>61424
>Philocrate
>> 61430
Fichier 154447303123.jpg - (151.12KB , 1181x1209 , derridé.jpg )
61430
>>61427
>Philogocentrique
>> 61431
>>61422
Ben justement ce qu'amène l'humilité gestuelle, c'est l'absence de démonstration. CQFD.
>> 61433
Fichier 154447462817.jpg - (100.12KB , 548x435 , jean_pierre_foucault.jpg )
61433
>>61430
>Pharmaceutique
>> 61434
Fichier 15444777209.png - (273.55KB , 548x435 , vapor_foucault.png )
61434
>>61433
>> 61435
Fichier 154447809599.jpg - (41.40KB , 921x518 , oh oui.jpg )
61435
>>61434
>> 61498
Ce fil c'est du concentré d'acrimonie.
>> 61503
Fichier 154462753921.jpg - (81.89KB , 474x639 , martin.jpg )
61503
>>61498
>concentré


 
Raison