/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 58166)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 1107 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Bonne nuit doux prince ...
Fichier 152757582614.jpg - (259.13KB , 2040x1297 , XVMcfcae13c-62b4-11e8-9882-4b8d910f489c.jpg )
58166 58166
Bonne nuit doux prince
Agrandir toutes les images
>> 58168
lel
>> 58193
Cette fouine pourrait nous apprendre des choses sur l'art de porter la cravate.
>> 58197
Fichier 152783771094.jpg - (496.07KB , 2040x1366 , XVM1f088d76-635f-11e8-ba94-017d2784291e.jpg )
58197
Ce charisme de winner. La France a raté son président. Nous avons Mitt'rand et Chirak, la lose.
>> 58198
>>58197
Le jour où la France cessera d'élire des charismatiques incapables et choisira des gens compétents, elle aura fait un grand progrès.

Qu'il y ait des gens pour admirer le swag de ce con de Chirac qui a tout nivellé par le bas et foutu ce pays dans le marasme me tue, alors que tout le monde a oublié que la joie de la France dans les années 90 fut faite par Balladur et Jospin. Un bon de droite et un bon de gauche qui savaient faire leur boulot, mais malheureusement l'un avait l'air d'un vieux mou et l'autre d'une frisouille aigrelette, alors le con de français moyen les oublie au profit de la marionnette la plus marrante des Guignols de l'Info.
>> 58199
>>58198
Que veux-tu, l'inconscient royaliste français n'a pas encore compris qu'un président était un fonctionnaire comme un autre.
>> 58200
>>58198
D'ailleurs, si tu demandes à quelqu'un pourquoi il pense que Hollande était un si mauvais président, il y a de forte chances que le premier argument (voire le seul) qu'il te présente soit son absence de charisme.
>> 58202
>>58198
Le problème tient surtout de la subordination dans les faits du 1er ministre au président.
>> 58203
Osef du charisme, depuis Mitterrand les présidents sont des toutous du capitalisme et détruisent consciencieusement nos acquis sociaux, nos services publics, nos industries et nos services.
Serge Dassault, grand patron d'une entreprise d'armement, patron de journal, était la personne qui incarnait le mieux le lobby militaro-industriel, la locomotive armée du système capitaliste, et soyez sûrs que tous les présidents français qu'il a connus étaient ses loyaux serviteurs.
Parisot l'a qualifié de "vieux roublard", belle litote pour dire qu'il était un voleur, trafiquant de drogue, probablement d'armes aussi, assassin, graisseur de pattes, j'en passe probablement.
La France est bien mieux sans lui, mais pas de souci, il y a déjà quelqu'un pour prendre sa place.
>> 58204
Fichier 152787592594.png - (416.71KB , 658x512 , FigaroDassaultChirac.png )
58204
>>58203
Illustration
>> 58205
Fichier 152788163054.jpg - (429.01KB , 914x610 , commie-chan.jpg )
58205
>>58203
T... tu... tu veux faire la révolution avec moi, Ânon-senpaï ?
>> 58209
>>58203
Les rêveurs qui croient que la France a un jour été un paradis socialiste...
1789 : Lénine prend la Bastille, le paradis communiste s'installe en France. Tout le monde est heureux, prospère, bien payé, les services publics gratuits de qualité sont généralisés. Et puis un jour, horreur, Serge Dassault arrive. Depuis, la France n'a plus de sécu, plus d'assurance chômage, tout le monde meurt devant la grille d'entrée des hôpitaux où l'on facture la visite à un mois de salaire.

On notera au passage le paradoxe d'un industriel capitaliste qui veut "détruire l'industrie et les services". C'est vrai les entrepreneurs ça fait apparaître le pognon tout seul, ça n'a besoin ni de salariés ni de clients. Abruti, va.
>> 58210
Fichier 152793160384.jpg - (290.93KB , 1024x836 , 1515888280104.jpg )
58210
Mais oui, les industriels sont nos amis ! Que dis-je, ce sont nos bienfaiteurs ! Ils savent que le bien être de la population leur apportera prospérité, renommé et l'amour de tous.

Alors arrêtons de dépeindre cet nobles ouvreurs de la voie de la croissance comme des psychopathes assoiffés d'argent et de pouvoir, ce qu'ils ne sont pas ! Considérons le total engagement personnel qu'ils mettent dans leur mission ! les manquements à la loi qui pèsent sur leur conscience ! les nécessaires sacrifices de personnes qui en savent trop et mettent en danger le fragile équilibre construit avec tant d'effort et de labeur !

Qui dans sa vie peut prétendre à une telle grandeur d'âme ? Non, vraiment, vous et moi, nous ne sommes pas capables de telles prouesses, qui, rappelons-le, ont pour principal objectif le bien être commun !
>> 58212
>>58210
Ce que tu dis n'a rien à voir avec le message qui te précède. Calmos.
>> 58213
>>58212
Et le message qui le précède était déjà un non-sequitur bien débile, donc il est raccord dans le concours d'hommes de paille.
>> 58214
>>58212

Mon petit roquet abruti,
faut apprendre à être gentil.
Tu devrais aller prendre l'air,
Tu commences à nous les briser,
sévère.
>> 58220
>>58210
Sans capitalisme, tu devrais faire pousser tes légumes tout seul pour vivre.
Oh mais attends, tu le peux toujours.
>> 58221
>>58220
>Sans capitalisme on serait encore dans les grottes à chasser des mammouths
>> 58222
Peut-on corréler la baisse drastique du nombre de morts dans le monde au développement des sociétés capitalistes ?
>> 58223
>>58222
Non.
>> 58224
>>58223
Si !
>> 58225
Acrimonie, site de 1975 dans lequel on débat encore du capitalisme comme dans "L'Aventure c'est l'Aventure". Promis avant d'ouvrir le prochain fil on se renseignera sur le mur de Berlin, y a des gens qui disent qu'il est tombé.
>> 58226
>>58222

Sûrement, mais réduire les causes de la baisse de la mortalité (ou de l'amélioration de la qualité de vie) au capitalisme est assez malhonnête.

Ce que le capitalisme a fait, c'est qu'il a permis de fortes hausses de croissance. Au départ (~1800), les richesses crées n'étaient pas vraiment redistribuées, et les diverses politiques socialistes ont poussé à une plus juste redistribution (ce qui est aussi facteur de demande, et donc de croissance, soit dit en passant).

L'augmentation du pouvoir d'achat est donc le produit de l'augmentation des richesses produites combinées à la pression sociale.

Transformer directement le pouvoir d'achat en qualité de vie n'est pas immédiat. Une forte composante de l'amélioration de la qualité de vie (telle qu'on l'entends actuellement), c'est l'innovation technologique, qui permet de créer de nouveaux produits, et l'utilisation de nouvelles sources d'énergie (« esclaves énergétiques «).

Donc la vraie question serait :
« Est-ce que le capitalisme a été une condition nécessaire et suffisante à la croissance, à la redistribution et à l'innovation technologique. »

Comme je l'ai déjà dit, elle n'est clairement pas suffisante (sans pression sociale, les richesses produites sont mal redistribuées).
Répondre clairement à savoir si elle est nécessaire serait un long débat, sans compter que les paramètres s'ajoutent et se combinent (démocratie, respect de la condition humaine, mondialisation).

Le truc c'est que tout cela va rapidement être dépassé. La croissance en richesses produites est au ralenti depuis déjà pas mal de temps, et va sûrement se mettre à baisser bientôt : on est en train d'atteindre les limites du système en ressources disponibles, et en capacité à absorber les déchets (au sens neutre du terme, tout ce qui est rejeté par le l'organisme : polluants, gaz à effet de serre, etc.)


>>58225
Merci de ta contribution Anon toujours coincé en 1995 « l'URSS est tombé regardez comme ils étaient méchants, nous on est très gentils ».
>> 58227
>>58224
Non l'amélioration des conditions de vie est venue de la progression des savoirs et des techniques. Et le capitalisme n'est pas nécessaire pour la progression des sciences et technologies.
>> 58228
>>58227
Ceux qui investissent des milliards en Recherche&Développement voudraient avoir un mot avec toi.
>> 58229
>>58228
Retourne potasser logique 101.
>> 58230
>>58227
Un peu, si. L'économie de marché finance la recherche, permet de lever des fonds pour des projets technologiques coûteux et aux gens de se les offrir.
Je dis pas que le capitalisme est parfait (aucun système économique ne l'est) mais tu peux vraiment pas dire ça. La quasi totalité des avancées technologiques et sociales sont issues du capitalisme.
>> 58232
>>58230
>Le capitalisme finance la recherche et aucun autre système économique ne peut financer mieux la recherche
>Pendant ce temps 0€ ont été investis dans la recherche de traitement contre les maladies rares parce que ce n'est pas assez rentable
>> 58233
>>58230
Non toujours pas non. Et c'est la dernière fois que je réponds si c'est pour lire le même raisonnement panglossien. C'est vraiment pénible d'être à ce point incapable de remise en question.
>> 58236
>>58228
Pourquoi l'état français voudrait-il avoir un mot avec >>58227 ?
>> 58239
>>58232
Faux + biaisé. Vérifie tes biais.

>>58233
C'est un fait. Si tu n'es pas d'accord, tente au moins d'argumenter.
>> 58240
>>58232
Non seulement on investit dans la recherche contre les maladies rares, mais on a même des labos qui planchent sur les maladies orphelines. On douche les jeunes doctorants de Créteil de sous pour qu'ils développent des thérapies géniques extrêmement onéreuses et impossibles à évaluer de façon contrôlée, si c'est pas exactement le contraire de l'analyse coût-rentabilité dites-moi ce que c'est.

Ce qu'il faut critiquer, c'est pas l'absence de sous, c'est le fait que les sous viennent d'une industrie qui te permet d'acheter ta publi dans Nature et ton poste de PU-PH s'ils peuvent se faire quelques millions de marge en vendant un bidule à un max de gens, peu importe l'efficacité réelle.

Renseignez-vous sur l'histoire des thérapies géniques de la mucoviscidose.
>> 58254
>>58230
>La quasi totalité des avancées [...] sociales sont issues du capitalisme.
Attends, le capitalisme c'est pas un truc de droite libérale?
>> 58257
>>58254
Contrairement à un mythe tenace, l'économie capitaliste sert essentiellement le bien commun (ou du moins essaie maladroitement).
Et c'est pas moi qui le dis mais un PUTAINDE prix Nobel.
>> 58260
>>58240
mais la problématique des sous pour financer la recherche vient directement du capitalisme espèce de gros débile, dans une société communiste la problématique ne se poserait même pas et les moyens nécessaires seraient mis en oeuvre pour la recherche sans qu'il n'y ait la question du coût
>> 58261
>>58257
comment peut-on encore oser dire "gnagnagna et c'est un prix nobel qui le dit" ? luc montagnier, qui a reçu le prix nobel, nie la responsabilité du vih dans le sida et est anti-vaccins ; james dewey watson, aussi prix nobel, pense que l'homosexualité est d'origine génétique et que les africains ont une intelligence sous-développée
donc on s'en tamponne un max de ton prix nobel vil personnage
>> 58262
>>58260
Dans un régime communiste, quelles recherches sont financées, pour qui, et pourquoi ?
J'espère que tu vois le fond du problème. La société capitaliste permet à une personne physique ou morale de rechercher ce qui lui chante et de pouvoir être financée par ceux que ça intéresse.
Le gouvernement n'étant pas omniscient, il est inconcevable de le laisser seul juge de ce qui doit faire l'objet de recherches. C'est par ailleurs politiquement inacceptable.
>> 58263
>>58260
En quoi abolir la monnaie et la propriété privée résoudrait le problème de l'allocation des ressources ?
>> 58264
>>58260
>me répond en m'énonçant un fait que j'explique de façon évidente dans mon message
>me traite de gros débile
>> 58265
>>58261
Si on passe sur ta syntaxe, ta grammaire et ta typographie, tes sophismes restent beaucoup trop gros.
0/10, change de hobby.
>> 58266
>>58262
>Dans un régime communiste, quelles recherches sont financées, pour qui, et pourquoi ?
Celles qui intéressent le gouvernement, pour le gouvernement, par ce que ça sert le gouvernement. Et c'est clairement un modèle optimal dans le l'idéal rêvé par les communistes puisque le gouvernement est le peuple lui même. En revanche, il faut souligner qu'aucune tentative d'application du communisme n'a pour le moment réussi à correspondre à l'idéal en question, tous les communistes l'admettront. On en revient donc à la question « le communisme est-il applicable dans la vie réelle » et la réponse n'est qu'idéologie, aucune analyse concrète ne pouvant prendre en compte l'intégralité des facteurs jouant sur la possibilité de l'application du communisme.
>> 58267
>>58266
Tu as une façon très juste et très douce de dire que les communistes sont de doux rêveurs déconnectés de la réalité du monde, et souvent égoïstes malgré eux.
>> 58268
Je persiste et signe, un débat capitalisme/communisme en 2018 c'est ringard, dépassé, totalement déconnecté des réalités, ça ignore les centaines d'autres nuances possibles, et il n'y a qu'en France que les gens sont encore assez bloqués mentalement pour se borner à ce raisonnement binaire qui a déjà démontré ses limites.

Fil officiellement écrit en 1975 avec la participation exceptionnelle de Georges Marchais et Valery Giscard d'Estaing. J'attends le moment où l'un d'entre vous va répondre "Vous n'avez pas le monopole du coeur".
>> 58269
  Non mais le communisme n'est pas en débat, les amis, c'est le capitalisme qui l'est.

Je vais prendre un exemple tout bête qui montre que ce système est, au mieux, perfectible, au pire, à jeter.
Au cours du XXème siècle, le progrès technologique fut tel qu'enfin, l'humanité fut capable de produire suffisamment de bouffe pour nourrir toute sa population.
Est-ce pour autant qu'on a éradiqué la faim dans le monde ? Que nenni.
Subsistent de trop nombreux problèmes politiques, ou plus simplement, une répartition trop inégale des richesses.
C'est bien là que le bât blesse. Le dogme capitaliste qui nous indique que la main invisible du marché travaille au bien commun est une belle connerie. Si on laisse les riches faire, ils profitent de leurs avantages pour continuer de s'enrichir, et pas pour faire ruisseler leur patrimoine (Piketty, maman-baiseurs).
Aux USA, pays le plus capitaliste du monde, l'espérance de vie est plus faible qu'à Cuba, pays l'un des plus cocos (enfin on me dit que ça baisse chez eux depuis que les sanctions US sont en diminution, tiens tiens...).
Pourquoi ? Pas de sécu. Parce que les riches veulent pas payer pour les pauvres. Alors qu'à Cuba, avec un embargo, on forme les meilleurs médecins d'Amérique Latine...

Nul besoin d'être communiste pour constater que les "démocraties" si chères aux capitalistes se transforment petit à petit en dictatures.
Il y a encore des gens qui croient qu'il n'y a pas de problème et qu'il ne faut pas réfléchir à une alternative. Que tous ceux qui oseraient le faire seraient forcément de vieux barbons nostalgiques des goulags.
En somme, vous répétez la propagande de Serge Dassault, qui était la même que celle de Thatcher, Reagan, la liste est longue.
Et pourtant, votre système étouffe. La pénurie en ressources naturelles, accélérée par une population en hausse et par un système vorace d'une croissance qui ne peut disparaître, provoquera prochainement d'autres pénuries comparables à celles qu'ont justement vécu les systèmes dits communistes.
Enfin, dans le meilleur des cas, au pire c'est guerre mondiale.
>> 58271
>>58269
Mon corrélations-fallacieuses-o-mètre est devenu fou en lisant ce message.
>> 58272
>>58271
Ravi de voir que tu disposes de tes droits de ne pas être d'accord et de ne pas argumenter.
>> 58273
>>58272
J'ai surtout pas le temps car j'écris de mon téléphone avant d'aller bosser.
Mais t'en fais pas, j'ai dans l'idée de te montrer ce qui me dérange dans ton message.
Aileron tuning : tu associes des causes et conséquences assez aléatoirement, et comme l'autre plus haut tu te mues en diseuse de bonne aventure.
>> 58274
Fichier 152819785444.jpg - (52.18KB , 666x378 , DoomDeGaulle.jpg )
58274
Les phoneposters sont parmi nous.
>> 58276
>mon visage sans visage quand toutes les discussions anonymes finissent en bataille de rhétorique
>> 58278
>>58276
grand concours de celui qui pisse le plus loin : le kiki capitaliste ou le kiki communiste ?
>> 58288
>>58269
>Je vais prendre un exemple tout bête qui montre que ce système est, au mieux, perfectible, au pire, à jeter.
Directement tu nous parles comme si tu avais résolu le mystère de la vie alors qu'il n'existe aucun consensus sur le capitalisme. Ca a au moins le mérite de nous annoncer ton parti pris.

>Au cours du XXème siècle, le progrès technologique fut tel qu'enfin, l'humanité fut capable de produire suffisamment de bouffe pour nourrir toute sa population.
Vague, exactitude à vérifier.

>Est-ce pour autant qu'on a éradiqué la faim dans le monde ? Que nenni.
A t-elle diminué et en quelle proportion ? Voilà une question plus intéressante.

>Subsistent de trop nombreux problèmes politiques, ou plus simplement, une répartition trop inégale des richesses.
Les faits sont vrais. Mais la corrélation que tu crois évidente n'est absolument pas vérifiée et tu omets un sacré paquet d'autres facteurs.

>Le dogme capitaliste qui nous indique que la main invisible du marché travaille au bien commun est une belle connerie
Pas d'argument, renforce l'idée du parti pris.

>Si on laisse les riches faire, ils profitent de leurs avantages pour continuer de s'enrichir, et pas pour faire ruisseler leur patrimoine
Là c'est le combo : assertion gratuite, sans source, sans fond, sans forme et à partir de laquelle tu projettes encore d'autres assertions.
Ce que tu crois savoir de la société n'est pas un fait et ne permet pas de fonder une réflexion.

>Aux USA, pays le plus capitaliste du monde, l'espérance de vie est plus faible qu'à Cuba, pays l'un des plus cocos (enfin on me dit que ça baisse chez eux depuis que les sanctions US sont en diminution, tiens tiens...).
>Pourquoi ? Pas de sécu. Parce que les riches veulent pas payer pour les pauvres. Alors qu'à Cuba, avec un embargo, on forme les meilleurs médecins d'Amérique Latine...
Même chose, la corrélation est totalement fallacieuse, omet énormément de détails capitaux (qui vit le moins longtemps aux USA, qui vit le plus longtemps à Cuba, etc). "Pas de sécu parce que les riches veulent pas payer pour les pauvres" mais ça c'est pareil, ça sort de nulle part, tu nous réécris carrément la psychologie humaine sur la base de tes paradigmes très ostensibles depuis le début de ton message et ta haine du riche.

>Nul besoin d'être communiste pour constater que les "démocraties" si chères aux capitalistes se transforment petit à petit en dictatures.
Pareil : assertion gratuite et sans le moindre élément de preuve ou d'argumentation. Certaines ONG et observateurs soutiennent le contraire (dedans avant "c'est un complot").

>Il y a encore des gens qui croient qu'il n'y a pas de problème et qu'il ne faut pas réfléchir à une alternative.
Il y aura toujours des problèmes. Il y aura toujours des alternatives.

>Que tous ceux qui oseraient le faire seraient forcément de vieux barbons nostalgiques des goulags.
Assertion injustifiée.

>En somme, vous répétez la propagande de Serge Dassault, qui était la même que celle de Thatcher, Reagan, la liste est longue.
De une, que vient foutre Dassault là-dedans ?
De deux, de quelle "propagande" tu parles ? Ce type était globalement détesté.
De trois, quel rapport avec Thatcher et Reagan ?
De quatre, quel rapport entre Thatcher, Reagan, et le sujet ?!
Cette phrase n'a absolument aucun sens.

>Et pourtant, votre système étouffe.
On est tous dans le même bateau.

>La pénurie en ressources naturelles, accélérée par une population en hausse et par un système vorace d'une croissance qui ne peut disparaître, provoquera prochainement d'autres pénuries comparables à celles qu'ont justement vécu les systèmes dits communistes.
Là tu joues totalement les diseuses de bonne aventure et on est en plein dans les corrélations fallacieuses. Sans nier l'exploitation de ressources naturelles, l'accroissement de la population, en quoi cela provoquerait des pénuries futures ? Ca te semble évident, sauf que c'est faux et que tu n'argumentes même pas.
Ton "système vorace d'une croissance qui ne peut disparaître" est un énième élément reflétant ton opinion sur le capitalisme, que je me garderai de juger par politesse et parce que tu ne m'écouteras pas.
Enfin, si les pénuries de bien sont tes seules préoccupations, pour un anticapitaliste, c'est contradictoire.

>Enfin, dans le meilleur des cas, au pire c'est guerre mondiale.
Madame Irma.

Bref au final tu nous as exposé ton opinion et surtout tes préoccupations dans ton pavé. Mais tourné sous la forme d'un plaidoyer contre le capitalisme. Le problème c'est qu'il n'y a pas d'arguments, que tout ce que tu dis se base sur des croyances limitées voire carrément sur des clichés sur les riches.
Mon avis c'est que tu es endoctriné (ça je juge pas) et que tu connais finalement très mal l'économie, la politique et l'être humain, autant l'individu que la société, et ça mène à ce genre de raisonnements faciles mais faux.
Je te ferai pas la morale au delà car on est tous sujets aux même biais et je suis le premier à me rendre fautif de ce que je reproche à ton message. Mais, dans le débat, il n'apporte rien, tu ferais mieux d'assumer pleinement tes opinions plutôt que de vouloir nous persuader en nous assénant des assertions fausses, vagues, invérifiées voire incohérentes.
>> 58289
>>58288
Merci d'avoir pris le temps d'écrire celà.
>> 58292
>>58288
>Directement tu nous parles comme si tu avais résolu le mystère de la vie alors qu'il n'existe aucun consensus sur le capitalisme. Ca a au moins le mérite de nous annoncer ton parti pris.
Oh mon dieu j'annonce mon parti-pris c'est une honte !

>>Au cours du XXème siècle, le progrès technologique fut tel qu'enfin, l'humanité fut capable de produire suffisamment de bouffe pour nourrir toute sa population.
>Vague, exactitude à vérifier.
https://www.rug.nl/ggdc/docs/world_agricultur...
>In the long run, agricultural production has increased more than population.
https://www.sciencedirect.com/science/article...
>The technical feasibility of maintaining global food production per capita up to the year 2050 is assessed.

Et de toute façon, une seule source pour dire qu'il y a un problème avec le capitalisme :
http://www.fao.org/food-loss-and-food-waste/en/
>Up to one third of all food is spoiled or squandered before it is consumed by people.

>It is an excess in an age where almost a billion people go hungry, and represents a waste of the labour, water, energy, land and other inputs that went into producing that food.

>>Est-ce pour autant qu'on a éradiqué la faim dans le monde ? Que nenni.
>A t-elle diminué et en quelle proportion ? Voilà une question plus intéressante.
On te regarde la traiter.

>>Subsistent de trop nombreux problèmes politiques, ou plus simplement, une répartition trop inégale des richesses.
>Les faits sont vrais. Mais la corrélation que tu crois évidente n'est absolument pas vérifiée et tu omets un sacré paquet d'autres facteurs.
Allez un petit lien en attendant que tu détailles les autres facteurs :
http://www.globalissues.org/article/7/causes-...

>>Le dogme capitaliste qui nous indique que la main invisible du marché travaille au bien commun est une belle connerie
>Pas d'argument, renforce l'idée du parti pris.
Est-ce que j'ai le droit d'avoir une opinion et de l'exprimer ? Et toi t'as pas de parti pris ?
Pour la main invisible du marché, n'oublions pas que l'expression a été largement dévoyée depuis son invention par Adam Smith, qui est largement cité par les ultra-libéraux alors qu'il n'est pas toujours compris, tout comme son laissez-faire.
https://www.alternatives-economiques.fr/main-...
De mon point de vue, le marché serait peut-être égalitaire si tout le monde avait la même capacité de l'influencer. Mais c'est plus dur quand tu t'appelles Raoul Ménard que Jeff Bezos.

>>Si on laisse les riches faire, ils profitent de leurs avantages pour continuer de s'enrichir, et pas pour faire ruisseler leur patrimoine
>Là c'est le combo : assertion gratuite, sans source, sans fond, sans forme et à partir de laquelle tu projettes encore d'autres assertions.
>Ce que tu crois savoir de la société n'est pas un fait et ne permet pas de fonder une réflexion.
J'ai mis une source (Piketty), il y en a d'autres multiples, si tu ne t'en rends pas compte c'est que tu ne veux pas voir, mais je poste quand même :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/...
https://www.motherjones.com/politics/2006/05/...
(ça parle des USA mais comme les USA détiennent la majorité de la richesse mondiale et qu'ils montrent le chemin au monde en terme d'économie... Ok ça change, ça devient la Chine mais chez eux aussi :
https://www.ft.com/content/3c521faa-baa6-11e5...
en même temps ils sont encore plus en mode capitalisme sauvage que les USA)

>>Aux USA, pays le plus capitaliste du monde, l'espérance de vie est plus faible qu'à Cuba, pays l'un des plus cocos (enfin on me dit que ça baisse chez eux depuis que les sanctions US sont en diminution, tiens tiens...).
>>Pourquoi ? Pas de sécu. Parce que les riches veulent pas payer pour les pauvres. Alors qu'à Cuba, avec un embargo, on forme les meilleurs médecins d'Amérique Latine...
>Même chose, la corrélation est totalement fallacieuse, omet énormément de détails capitaux (qui vit le moins longtemps aux USA, qui vit le plus longtemps à Cuba, etc). "Pas de sécu parce que les riches veulent pas payer pour les pauvres" mais ça c'est pareil, ça sort de nulle part, tu nous réécris carrément la psychologie humaine sur la base de tes paradigmes très ostensibles depuis le début de ton message et ta haine du riche.
Bah je sais pas, balance ton modèle et tes explications. Comme si l'avidité humaine était pas un lieu commun. Comme si la charité suffisait pour payer les impôts (non, non, il y a des lois et si tu payes pas tu es pourchassé par le FISC, IRS etc., ce qui n'empêche pas les riches de faire de l'"optimisation fiscale", autrement dit payer des avocats fiscalistes pour faire des montages financiers et truander la société). J'ai pas de haine du riche, au fait, je n'ai que haine du riche qui ne veut pas partager sa richesse. Bon il se trouve que c'est quasiment tous les riches, mais comme dirait Didier Super, "y en a des bien".

>>Nul besoin d'être communiste pour constater que les "démocraties" si chères aux capitalistes se transforment petit à petit en dictatures.
>Pareil : assertion gratuite et sans le moindre élément de preuve ou d'argumentation. Certaines ONG et observateurs soutiennent le contraire (dedans avant "c'est un complot").
Tu dormais quand l'état d'urgence a été basculé dans le droit commun ? Quelques liens :
https://www.dalloz-actualite.fr/chronique/jou...
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/a...
À moi de te demander tes sources, au fait.

>>>Il y a encore des gens qui croient qu'il n'y a pas de problème et qu'il ne faut pas réfléchir à une alternative.
>Il y aura toujours des problèmes. Il y aura toujours des alternatives.
"Certaines choses changent, et d'autres pas."
Morphéus, Matrix II

>>Que tous ceux qui oseraient le faire seraient forcément de vieux barbons nostalgiques des goulags.
>Assertion injustifiée.
>>58209
>>58225
>>58226
>Merci de ta contribution Anon toujours coincé en 1995 « l'URSS est tombé regardez comme ils étaient méchants, nous on est très gentils ».
Ça va, ça suffit comme exemples ?

>>En somme, vous répétez la propagande de Serge Dassault, qui était la même que celle de Thatcher, Reagan, la liste est longue.
>De une, que vient foutre Dassault là-dedans ?
Ce fil parle de lui, gros
>De deux, de quelle "propagande" tu parles ? Ce type était globalement détesté.
Celle qu'il a contribué à diffuser dans ses médias ?
>De trois, quel rapport avec Thatcher et Reagan ?
Ils sont du même bord politique (ultralibéral), au cas où ça t'aurait échappé.
>De quatre, quel rapport entre Thatcher, Reagan, et le sujet ?!
>Cette phrase n'a absolument aucun sens.
Ce sont des capitalistes ultralibéraux qui répètent les mêmes mensonges pour que les perroquets dans ton genre acceptent de se soumettre.

>>Et pourtant, votre système étouffe.
>On est tous dans le même bateau.
Si c'était pas le cas j'en parlerais pas. Quel intérêt à cette phrase à part avoir le dernier mot à tout pris ?

>>La pénurie en ressources naturelles, accélérée par une population en hausse et par un système vorace d'une croissance qui ne peut disparaître, provoquera prochainement d'autres pénuries comparables à celles qu'ont justement vécu les systèmes dits communistes.
>Là tu joues totalement les diseuses de bonne aventure et on est en plein dans les corrélations fallacieuses. Sans nier l'exploitation de ressources naturelles, l'accroissement de la population, en quoi cela provoquerait des pénuries futures ?
Heu... tu sais qu'il y a une quantité de ressources fossiles limitée dans le monde ? Que se passe-t-il quand on consomme une même ressource en quantité limitée ? Au bout d'un moment y en a plus, un peu comme le gâteau au chocolat de Mamy.
Du pétrole, y en a bientôt plus, et ça changera la face du monde quand on ne sera plus capable de transporter la bouffe et d'autres matières premières pour satisfaire aux exigences de consommation de la population croissante (et qui aura donc logiquement encore plus d'exigences).


>Ca te semble évident, sauf que c'est faux et que tu n'argumentes même pas.
En effet, je n'argumente pas parce que je suppose qu'un lecteur de l'Acrim' n'a pas besoin qu'on lui explique tout comme à un petit bébé.

>Ton "système vorace d'une croissance qui ne peut disparaître" est un énième élément reflétant ton opinion sur le capitalisme, que je me garderai de juger par politesse et parce que tu ne m'écouteras pas.

On ne juge pas mon opinion, on juge les problèmes du capitalisme, donc tu peux effectivement t'abstenir de faire un ad-hominem de plus.

>Enfin, si les pénuries de bien sont tes seules préoccupations, pour un anticapitaliste, c'est contradictoire.
C'est l'humanité qui me préoccupe, pas la croissance. Mais quelqu'un qui pense à autre chose qu'à sa gueule ça doit te surprendre en effet.

>>Enfin, dans le meilleur des cas, au pire c'est guerre mondiale.
>Madame Irma.
Coucou :
https://www.theguardian.com/news/datablog/201...

>Bref au final tu nous as exposé ton opinion et surtout tes préoccupations dans ton pavé. Mais tourné sous la forme d'un plaidoyer contre le capitalisme. Le problème c'est qu'il n'y a pas d'arguments, que tout ce que tu dis se base sur des croyances limitées voire carrément sur des clichés sur les riches.
>Mon avis c'est que tu es endoctriné (ça je juge pas) et que tu connais finalement très mal l'économie, la politique et l'être humain, autant l'individu que la société, et ça mène à ce genre de raisonnements faciles mais faux.
>Je te ferai pas la morale au delà car on est tous sujets aux même biais et je suis le premier à me rendre fautif de ce que je reproche à ton message. Mais, dans le débat, il n'apporte rien, tu ferais mieux d'assumer pleinement tes opinions plutôt que de vouloir nous persuader en nous assénant des assertions fausses, vagues, invérifiées voire incohérentes.
T'es vraiment gonflé d'écrire un truc pareil alors que tu es coupable exactement des mêmes choses que moi, à savoir de multiples assertions non vérifiées, voire même non vérifiables (non je vais pas te sortir mon CV).
Paille, poutre, œil, tout ça.
>> 58294
Continuez les mecs, la taille de la bite se mesure à la longueur des réponses.
>> 58295
>>58268
Ceci, il est grand temps de moderniser ce débat en postant des études scientifiques sur les liens entre race et QI.
>> 58296
>>58269
>Au cours du XXème siècle, le progrès technologique dans les pays capitalistes fut tel qu'enfin, les habitants des pays capitalistes furent capables de produire suffisamment de bouffe pour nourrir toute la population des pays capitalistes. Est-ce pour autant qu'on a éradiqué la faim dans les pays capitalistes ?
>> 58301
Faudrait quand même aussi rappeller que les régimes communistes ont causé d'énormes dégâts écologiques. L'URSS a été un désastre pour l'environnement. On peut déjà parler de Tchernobyl, et on pourrait en trouver bien d'autres. En Chine pareil, la pollution est énorme. Donc non, le capitalisme n'est pas la cause. L'industrialisation, c'est de gauche comme de droite. Les régimes centristes européens des années 70-80 ont initié plus de mesures environnementales que les gens d'extrême-gauche.
>> 58314
>>58262
il n'y a pas de gouvernement dans une société communiste, l2read marx (même les régimes sovétiques et chinois, que je désavoue, n'ont jamais prétendus être communistes mais estimaient plutôt être dans une phase transitoire)
>>58263
comme les ressources seraient mises en commun il n'y aurait jamais de problème de recherche bloquée car n'ayant pas les ressources nécessaires pour se développer
>>58265
c'est une blague ? je réponds à un type qui emploie des sophismes (l'argument d'autorité) en lui démontrant qu'un prix nobel n'empêche pas de dire de conneries et que ce qui lui sert d'argument est un sophisme, mais c'est moi le sophiste ? l2read schopenhauer
>>58301
personne se réclame aujourd'hui du régime stalinien ou chinois au sein du mouvement communiste à part une poignée de zinzins, ça n'est absolument pas pertinent de les prendre en exemple. et je dirais même que ces régimes étaient capitalistes, car certes la propriété privée était abolie, mais pas la propriété publique, et la propriété des moyens de production appartenait à l'état et non aux travailleurs, ce qui est contraire aux idées marxistes. même l'urss avait comme but avoué de faire passer la russie d'une société encore très féodale à une société plus industrialisée et capitaliste, afin selon eux de faire une transition vers le communisme. et les gouvernements centristes n'ont fait que se réapproprier des luttes provenant de la gauche, et d'ailleurs ils en ont fait tellement peu qu'on approche toujours d'une énorme catastrophe écologique. leurs réformes n'ont rien changé ou que trop peu, la seule solution au problème écologique aujourd'hui est la destruction de l'économie politique.
>> 58315
Fichier 15284873615.jpg - (64.77KB , 815x544 , jeseraitoujourscontre.jpg )
58315
>>58314
>personne se réclame aujourd'hui du régime stalinien [...] au sein du mouvement communiste
En France, peut-être. En Russie, ce sont justement les (néo-)staliniens qui constituent la force la plus vive et la plus crédible en-dehors de ces clowns que sont le KPRF ou la bande à Oudaltsov. Parce que bon, se réclamer de Khrouchtchev ou Bréjnev, c'est un peu la honte.
>> 58317
Pourquoi la honte ? Krouchtchev, le moment le plus heureux de l'URSS, l'époque des Spoutnik... Et Brejnev, le zénith du pouvoir du Pacte de Varsovie, probablement la seule période où il était plus fort que l'OTAN... en contraste Staline, les déportations pour un rien, la famine organisée, l'armée décapitée pour satisfaire sa parano qui se fait ensuite rétamer par la Wehrmacht et qui n'a dû son salut qu'à l'envoi de masses de chair à canon... Pas bien brillant Staline, mais bon c'est comme en France, y a que l'image qui compte, faut croire que la propagane stalinienne était si bien faite qu'aujourd'hui encore il fait croire ses mensonges...
>> 58329
On pourrait comparer l'idéologie communiste au VIH, et les catastrophes qui ont émergé de chacune des révolutions communistes sans exception aux maladies opportunistes qui finissent inévitablement par tuer les sidéens. Il y aura toujours un >>58314 pour nous dire que le VIH n'a jamais tué personne.
>> 58333
>>58329
Quand je lis ce genre de message, j'y vois plus un symptôme d'échec éducatif que vraiment un idiot sur internet qui parle d'un sujet qu'il ne maîtrise manifestement pas.
>> 58334
>>58333
Laisse béton c'est juste un type qui s'amuse à déclencher des gauchistes
>> 58368
Fichier 152891481759.jpg - (114.53KB , 1000x1000 , Dfj58GTWsAAYKaO_jpg:large.jpg )
58368
Je laisse celi içà.
>> 58369
>>58368
Les archétypiques pourcentages sans sources, sans corrélation, sans causalité et avec un point de vue délibérément obtus au point de ne représenter qu'un infinitésimal interstice.
>> 58370
  >>58368
Il manque à ton tableau les salaires des tristus Merluchon et Corbeille depuis 1981.
>> 58374
>>58368
Tu veux pas aussi distribuer des tracts tant que t'y es non ? Barre-toi de mon acri, elle est pas là pour que tu fasses ta propagande électorale.
>> 58375
>>58374
Je te trouve excessif.
>> 58383
>>58369
Ouais, et surtout.... totalement faux !
Refais les calculs, c’est magique.
>> 58384
>>58375
On poste une image du FN et on voit si tu trouves ça excessif ?
>> 58385
>>58384
J'ose espérer qu'Ânon ait le modicus de capital culturel pour éviter de venir faire la réclame du FN ici mais après tout nous sommes envahis par les plébéiens.
>> 58386
Fichier 152897017369.png - (19.56KB , 136x102 , 57707-full.png )
58386
>>58368
Ce... anon on est d'accord que tu as posté cela ironiquement ? C'est bien une augmentation, point de baisse...
>> 58388
>>58386
Euh, non. Ce n'est pas parce que tu n'es pas concerné par les allocations pour les plus précaires que tu peux te permettre de fermer les yeux sur le problème.
>> 58389
Fichier 152897660154.jpg - (321.22KB , 1124x1231 , la fete a zidane.jpg )
58389
>> 58390
Fichier 152897851316.png - (23.25KB , 136x102 , 152897017369.png )
58390
>>58388
Mais comment expliques-tu qu'en parallèle notre pays résiste à la montée des inégalités ? (voir /mdt/).
Selon ces chiffres on passe de 128 milliards à 759, la formule de base me semble bien fallacieuse.
>> 58395
>>58383
Déjà, si tu arrives à sourcer les stats, je te tire mon chapeau.
>> 58404
>>58395
Bof tu sais, moi j’ai réagi à l’image c’est tout.
Tu accuses le posteur d’avoir inventé / trafiqué le tableau ?
>> 58406
>>58404
Pas spécialement, je dis juste que ça me semble biaisé, tendance pété.
>> 58409
>>58370
J'aimerais savoir combien d'argent touché par Mélenchon est versé par le Kremlin pour mener son populisme de gauche pro-Poutine.
Je continue d'être effaré par les gens proclamés à gauche qui admirent le potentat de Moscou et sa politique ultraconservatrice.
>> 58411
>>58409
Parceque Vladimir représente un contre-pouvoir et non une meilleure alternative. C'est de cet angle de vue qu'il faut le considérer.
>> 58413
>>58411
Y a pas de contre-pouvoir, il est un pouvoir.
Tu le vois comme un contre-pouvoir à un ennemi qui n'existe pas, le soi-disant complot americanoultralibéral comme si Poutine n'était pas entouré d'oligarques enrichis au détriment de classes entières de la société russe.
Poutine veut transformer ta France en un gigantesque bar à putes pour oligarques.


 
Raison