/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 56380)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 1349 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Je suis en recherche de quelque chose, mais je ne ...
Fichier 151262571015.jpg - (253.19KB , 1010x673 , mount-assiniboine-view-from-the-nublet.jpg )
56380 56380
Je suis en recherche de quelque chose, mais je ne sais pas exactement quoi et j'en appelle à ta sagesse acrimoine.
Vois-tu , je me questionne à propos de mon père. Il s'est suicidé il y a de ça 8 ans. Après avoir encaissé ça, je suis passé par un long chemin d'errance et de reconstruction. Je me considère aujourd'hui plutôt heureux. Avec cette fille exceptionnelle qui partage mon quotidien, nous envisageons d'avoir des enfants. Je me pose donc la question de mon propre rôle paternel, de la transmission de l'histoire, et de l'impact sur un enfant de cette histoire.

J'ai envie d'en écrire quelque chose, une sorte de conte dans lequel je pourrai doucement symboliser cet épisode de la vie familiale pour en transmettre quelque chose de serein, d'apaisé, sans en cacher la violente tristesse. J'ai déjà quelques pages d'écrites, l'histoire d'un homme perdu entre deux mondes, il n'arrive pas à savoir auquel il appartient, et puis un jour il disparaît.

Pour alimenter ce travail d'écriture, j'ai envie de saisir le plus globalement possible mon père dans ce qu'il était. Alors quoi de mieux qu'aller discuter avec les nombreuses personnes qu'il a connu ? Ses frères et sœurs, ses amis proches, lointains, ses collègues de travail, ses ex-copines, ses aventures extra-conjugales... A ces gens là j'aimerai poser la question : qui était cet homme ? Tout ça me semble assez pertinent, mais je vais aller discuter avec des gens que je connais bien, et d'autre qui sont de parfaits inconnus. J'aimerai le plus possible recueillir une parole sincère, décomplexée, pour que chacun réponde à sa manière. Mais je vois beaucoup d’embûches sur le fond et la forme. Et c'est ici que j'en appelle à toi.

Qu'est ce que tu aurais envie de connaitre de ton propre père ?
Quelles questions poserais-tu pour amener quelqu'un à dresser le portrait d'un autre ?
Quel environnement, quels paramètres favoriseraient ce genre de genre d'échange ?
Est ce que tu distribues des chocobisous de temps en temps ?

As de pique non frelatée, c'est un projet de randonnée sur plusieurs jours pour l'été prochain.
Agrandir toutes les images
>> 56381
J'ai perdu mon père étant enfant donc je relate un peu.
Quand j'ai voulu avoir une image plus précise de lui, j'ai demandé aux gens de m'évoquer des souvenirs.
Je te fais un chocobisous dans ton périple.
>> 56382
Fichier 151263264055.jpg - (0.98MB , 1200x866 , 839103.jpg )
56382
>>56380
>J'aimerai le plus possible recueillir une parole sincère, décomplexée, pour que chacun réponde à sa manière.

L'entretien de Blanchet et Gotman et/ou L'entretien compréhensif de Kaufmann.

>J'ai envie d'en écrire quelque chose, une sorte de conte dans lequel je pourrai doucement symboliser cet épisode de la vie familiale pour en transmettre quelque chose de serein, d'apaisé, sans en cacher la violente tristesse.

Si tu veux littéralement écrire un conte, Morphologie du conte de Propp peut quasiment servir de manuel, et peut-être aider si tu veux juste que ça y ressemble.

Maintenant, il y a des chances pour que tu aies une certaine vision de ton père et que les autres en aient une autre que tu sauras fausse ou te rendra inconfortable et préférera ignorer ou à tout prix démontrer fausse. Si tu veux vraiment le connaître à partir de la parole d'autrui, il faudrait que tu sois prêt à considérer tout un tas d'hypothèses différentes et potentiellement dérangeantes. Ce qui aide c'est de commencer par suspendre ses jugements de valeurs sur le sujet qu'on veut étudier pour ne rechercher que ce qui semble le plus vrai, puis à la fin seulement les poser. Après je suppose que ça dépend comment tu t'es construit : est-ce que la manière dont tu te juges en tant que personne dépend au moins en partie de ce que pensais ton père, ou non (ou quasiment pas) ? Ou peut-être que ça en dépend, mais que tu voudrais que ce ne soit plus le cas. Pour moi je suis encore un peu dans le dernier cas ; non pas que j'ai été traumatisé par mon père, c'était un mélange de bon et de mauvais de mon point de vue, mais disons que sa vision du monde est fondamentalement incompatible avec la mienne, donc faire dépendre l'une de l'autre ça entraîne forcément des bugs. Si ça se trouve au final tu vas regretter ton enquête et aurait préféré rester dans l'illusion. Ou alors tu vas en chier tout pareil mais te dire que ça valait le coup. Ou alors y'aura zéro problème. C'est à prendre en compte.

Une image zoulie.
>> 56383
Fichier 151264442494.jpg - (223.70KB , 827x640 , ikki-dans-le-volcan.jpg )
56383
>Qu'est ce que tu aurais envie de connaitre de ton propre père ?
Son enfance
>Quelles questions poserais-tu pour amener quelqu'un à dresser le portrait d'un autre ?
Je pense la manière dont tu expliques ce que tu veux faire donne suffisamment envie.
>Quel environnement, quels paramètres
Un endroit familier de la personne que tu interroges pour qu'elle s'y sente suffisamment à l'aise, idéalement chez elle.
>Est ce que tu distribues des chocobisous
C'est un beau projet anon.
>> 56384
Fichier 151266008467.jpg - (789.23KB , 1920x1134 , 128712650728.jpg )
56384
>Qu'est ce que tu aurais envie de connaitre de ton propre père ?
Je ne l'ai pas beaucoup connu, donc un peu tout. La question pour moi c'est surtout, que m'apportera cette connaissance, mais tu as l'air d'être déjà déterminé.
>Quelles questions poserais-tu pour amener quelqu'un à dresser le portrait d'un autre ?
C'est une question compliquée. Je ne pense pas avoir quelque chose à t'apporter.
>Quel environnement, quels paramètres favoriseraient ce genre de genre d'échange ?
Ca me semble évident mais si tu ne connais pas du tout la personne et qu'elle a été touchée par la mort de ton père, la voir plusieurs fois et, au moins vers la fin, dans un cadre intimiste.

Je suis également en questionnement sur mon rapport à mon père (mort aussi) en ce moment, mais tu as l'air d'être plus éveillé que moi. Je suis un peu jaloux. Pratiques-tu la méditation ?


>Est ce que tu distribues des chocobisous de temps en temps ?
Souvent, Ânon. Chocobisous.
>> 56385
Fichier 151268689998.jpg - (42.49KB , 541x547 , 1512320428014.jpg )
56385
>>56380
>ses aventures extra-conjugales
>> 56388
Fichier 151271849015.jpg - (132.55KB , 770x576 , hollande sous la pluie.jpg )
56388
Encore un fil où OP ne répond pas.
>> 56389
>Quelles questions poserais-tu pour amener quelqu'un à dresser le portrait d'un autre ?

Le problème qui pourrait se poser c'est que sachant que tu es son fils, et vu les conditions de la disparition de ton père, les gens risquent de s'auto-censurer. Tout dépend du niveau d'intimité et de franchise que tu as avec la personne en face de toi. Personnellement, j'essaierai peut-être de me faire raconter telle anecdote ou telle histoire que la personne a vécu avec mon père, même si je la connais déjà, et creuser à partir de là.

>Quel environnement, quels paramètres favoriseraient ce genre de genre d'échange ?

La venue de ton premier enfant serait le meilleur moment, à mon avis. C'est un de ces moments où l'on revoit toute sa famille et où les discussions sur ton nouveau rôle et la paternité en général arrivent naturellement. Les gens comprendront parfaitement que cet évènement fasse remonter beaucoup de questions sur ton propre père.
>> 56390
Fichier 151273267533.jpg - (32.88KB , 500x500 , madau-triste.jpg )
56390
>>56388
Mtq.
>> 56411
Fichier 151278457047.jpg - (73.85KB , 509x800 , Acrimaçon.jpg )
56411
>Ce dégourdi de 308 à malheureusement effacé son propre fil. Bravo 308. Voilà tout de même la réponse.

>>56382
C'est ce genre d'information que je cherchais, merci. J'ai pas mal potassé Le Héros aux mille et un visages, je suis curieux de lire l'avis de Propp sur la structure du conte.
Pour les autres questions que tu soulèves, je pourrais difficilement y répondre. Je pense que dans cette quête de sens, je cherche justement à dépasser la vision de mon père par moi, son fils. Et en effet, dans cette démarche il faudra faire l'effort de suspendre le jugement pour aller chercher le "vrai", même si ce n'est pas ma version de la vérité. C'est là ou la méthodologie d'enquête est importante et que tes références autour de l'entretien seront utiles !

>>56384
>que m'apportera cette connaissance ?
Je ne sais pas trop à vrai dire. Peut être préciser la compréhension d'un homme, de sa trajectoire de vie et de ses choix. Peut être par extension une meilleure connaissance de moi-même en continuant à me positionner par rapport à lui, même s'il n'est plus là pour pouvoir débattre. Peut être que cette démarche me permet de le faire encore exister, de prolonger sa présence en questionnant son absence. En allant à la rencontre de personnes qui ont fait partie de sa vie et de la mienne avec le prétexte de ces questions, je réactive aussi tout une partie de mon réseau social. C'est vrai que je suis déterminé. Sans réellement être sûr de ce que ça m'apportera, j'ai l'intime conviction que plutôt que de rester avec des questions et ne rien en faire, en agissant et en produisant, cela créera forcément quelque chose de positif pour moi et pour mon entourage.

>Pratiques-tu la méditation ?
Trop peu régulièrement pour pouvoir dire que je suis pratiquant. Quelques exercices de respiration profonde au quotidien par contre. Selon moi cet "éveil" à été favorisé par 3 années d'études dans le travail social, couplé avec 4 années de psychothérapie, dont presque 2 ans à 3 séances par semaine avec le dispositif psychanalytique.

>>56389
>Le problème qui pourrait se poser [c'est] que tu es son fils
Oui je suis bien d'accord, c'est pour ça que je viens vers vous afin qu'ensemble on prenne le plus de paramètres possibles en compte et d'arriver à créer une méthode, pour éviter ce biais-ci par exemple.

En tout cas merci pour vos messages, c'est encourageant.
>> 56420
>>56390
JAMAIS DU TOUT.
>> 59780
Réhaussage sauvage. Je ne veux pas que ce fil disparaisse dans les limbes, et j'en aurais probablement l'utilité plus tard.
>> 59782
Fichier 153423335760.jpg - (17.73KB , 621x502 , 1522702131013.jpg )
59782
>>56411
>>Ce dégourdi de 308 à malheureusement effacé son propre fil.
Est-il possible de demander à supprimer la possibilité d'effacer un fil? Sur cette planche qui est 1- très lente, 2-censée incarner la qualiter optimale de discussion, je trouve absolument inacceptable que des fils de discussions s'étalant parfois sur des semaines soient effacés simplement parce que 308 est incapable de digérer un classique "OP is a faggot". Le fil auquel je pensais était celui où un des pleurards de merde se plaignait qu'une de ses récentes connaissances se refuse à ses avances. Là où sa conduite m'insupporte, c'est que tant que les seules réponses se résumaient à ses confrères pointeurs caquetant en cœur qu'il devait multiplier les invitations jusqu'à obtenir un "oui", là tout allait bien pour notre 308. Mais aussitôt que les ânons de plus de 18 ans lui ont fait remarquer le ridicule de sa situation il s'est aussitôt emporté contre ceux-ci, puis se réalisant vaincu il a tranquillement effacé le fil.
Je finirais en répétant qu'il est inadmissible de la part de ces déchets de traiter les autres ânons comme des serviteurs dont les contributions peuvent être effacées à l'envi dès qu'elles ne caressent pas leur égo infantile, et de prendre en otage tout ânon de bonne foi qui voudrait participer.
>> 59784
>>59782
C'est une proposition intéressante qui mériterait d'être entendue. Le fil "retours bis" de /mdt/ me semble être approprié.

Sinon, qu'aimerais-tu connaître de ton père ?
>> 60109
>>59784
J'ai déjà répondu plus haut: >>56383
Est-ce qu'Adelyne pense quelque chose de mon observation?
>> 60126
>>60109
Je suis évidemment d'accord mais soit je mets ça en place là maintenant avec un truc bricolage utilisant cron et une requête SQL, soit je consacre mon « temps acrimonie » à développer le remplacement de logiciel actuel (j'ai rien poussé publiquement encore car je perds trop de temps à changer l'historique des commits).
>> 60127
>>60126
Si tu mets le code de l'acrim en ligne quelque part je veux bien y jeter un œil et peut être te fournir un patch.
>> 60128
>>60126
Sans toucher au code, est-il possible de bannir les fumiers qui suppriment les fils, histoire de te laisser le temps de terminer?
D'ailleurs je veux bien essayer d'aider pour le SQL.
>> 60143
>>60127
Voilà comme de toute façon celui qu'un ânon a appelé MPK m'a fait perdre du temps avec ses imbécilités, j'ai mis ça en place. Toutes les 15 minutes la requête suivante sera lancée, ce qui rendra impossible d'effacer un fil plus vieux que 2 heures :
>update acrimonie.posts set password = "" where parentid = 0 and unix_timestamp(now()) - timestamp > 60*60*2
>> 60146
>>60143
Attends, il peut toujours effacer à condition de ne pas mettre de password, non ?
>> 60147
>>60143
>celui qu'un ânon a appelé MPK m'a fait perdre du temps avec ses imbécilités
J'ai raté un épisode? Il s'est passé quelque chose?
>> 60149
>>60146
Le champ "password" contient une somme crypto du vrai mot de passe, donc si le champ est une chaîne de caractère vide aucun mot de passe entré par l'utilisateur ne pourra correspondre.
>> 60152
>>60149
Oh, OK. Merci pour l'explication.
[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]


 
Raison